Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA TENTATION D'UNE ILE...

29 Mars 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Il parait qu'il y a des énarques qui croient que la Guyane, c'est une ile. Bon d'accord, je vous avais dit que l'ENA était un moule à con, et la préparation à l'ENA, ça ne donnait pas l'intelligence. Sinon ça se saurait, depuis le temps qu'on est gouverné par des énarques.

Bref, on nous a dit que la Guyane était une ile. C'est pas entièrement faux, vu que le continent américain est une grande ile de pas loin de 50 millions de km2. Je ne sais pas à partir de quelle mesure une ile est un continent, et un continent, une ile. Regardez l'Australie, c'est un continent, grand, et la Nouvelle Zélande, on vient d'apprendre que ce n'était pas une ile, mais un continent.

D'ailleurs, la NZ, on a cru longtemps que c'était un pays archaïque, parce que c'étaient tous de cannibales. Mais, finalement, si ceux-là avaient été des gens éclairé : Surpopulation : paf, on boulotte le voisin. Faut quand même se méfier quand celui-ci vous invite au barbe-à-queue. Il faut lui demander le menu avant. Et puis, comme ils souffrent souvent du diabète dans les iles, la nourriture trop sucrée, il faut se méfier aussi. Je vous évite les considérations sur la maladie de kuru.

Mais en Nouvelle Zélande, ils ne passeront pas tout de suite au cannibalisme. Seulement après avoir fini les troupeaux de moutons. Mais, même avec l'importance de ceux-ci, ils sont encore trop léger pour la population de NZ.

Côté cannibalisme, cela ne se présente pas mal non plus, entre nations civilisées. Le parrain vient de passer à Berlin, pour demander, respectueusement, le tiroir caisse. Il a parlé doucement. 375 milliards de $, cela demande du respect. Mais nul doute qu'il est capable de cogner fort. Et puis 375 milliards de $, ce n'est pas cher payé, si d'un autre côté, on peut voir les bases US décamper. C'est une simple question de contrepartie.

Le parrain a eu raison de présenter la note

Mais, on aurait tort de mépriser la demande. Et le pouvoir de nuisance du parrain.

Le temps des colonies est aussi, un temps mort. La Guyane est emblématique de la crise. Il n'existe plus là-bas, que deux alternatives. Le chômage, ou être fonctionnaire. Ce, en quoi, elle est simplement, un peu en avance sur le reste de la France.

180 000 km2, pour une population réduite, c'était gérable, pourtant. C'est gérable, mais dans le fief Taubira, on ne pense que fonction publique, et fonction publique, c'est quand même moins cher qu'une politique de développement.

La Guyane est très loin d'être surpeuplée, c'est même le contraire. Mais il n'y a pas si longtemps, elle n'avait que 60 000 habitants, contre 250 000 aujourd'hui, la mono-activité qu'était la base de Kourou, était sans doute suffisante, avec l'activité de la fonction publique.

Son problème principal est d'avoir été gérée par des barons locaux, dont l'unique activité est de se disputer l'accès à la manne publique. C'est un problème répandu dans les "iles".

Et, dans les faits, la Guyane est une ile, très mal reliée aux économies régionales. Mais quand le caïd local, se rêve une vocation nationale, de ministre, de candidat présidentiel, il ne faut pas en attendre quoi que ce soit.

La Guyane, a toujours été, pour la France, une catastrophe à toutes les époques. D'ailleurs, toutes les colonies ont été des gouffres financiers. Quelques unes, un temps, ont paru rentables, comme Haiti, et l'Indochine, mais la fin a contredit ce schéma.

Côté gouffre, L'obamacare est là, et les soins médicaux en France aussi. Une augmentation, encore forte des soins médicaux aux USA, me semble surréaliste, avec un montant unitaire de 9 500 $ par unité, et de plus de 25 000 $ par famille...

Un jour ou l'autre, le système explose. En Europe, aussi, la crise s'annonce de plus en plus forte : " La monnaie unique suscite aussi, peu à peu, la montée de comportements tyranniques, un gouvernement de règles qui s’oppose au gouvernement des lois votées par les Parlements. C’est cela qui produit en réaction, mais qui aussi justifie, une vague dite « populiste » sans précédent et sans égal. "

Emmanuel Todd, qui niait la possibilité de celle-ci, il y a déjà longtemps, ne comptait pas sur la stupidité des dirigeants. celle-ci est encore plus abyssale que les gouffres financiers.

Attendez vous à voir des billets de 1 000 $ sur les marchés, pour acheter les donuts... Comme Jadis Pinay qui vit une petite fille acheter son babar avec un billet de 500 francs. Imaginez un peu l'effet sur la psychologie de gens qui dans leur enfance comptaient en sous, les pièces de 5 centimes...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dizemanov 30/03/2017 14:16

Suite du courrier de la pharmacie cnertale :

[ Bonjour,

En relai du message de X, je me permets, au nom de la Commission des antibiotiques,
d’attirer votre vigilance sur la limitation tant que possible de la prescription des antibiotiques indiqués ci-dessous.

Il est impératif de veiller à appliquer des durées d’antibiothérapies probabilistes les plus courtes possibles par une réévaluation systématique des prescriptions à 48h-72h, et de réaliser des prélèvements ciblés en amont afin d’adapter le traitement dès que possible selon les résultats de l’antibiogramme à l’aide d’antibiotiques non contingentés à CMI basse.
Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à vous rapprocher de la pharmacie. ]

CONTINGENTE, voilà le mot clef.

dizemanov 30/03/2017 09:18

2017 - Nous voilà à présent face aux angoisses existentielles vraiment inattendues du néo-français, cette chimère fragile issue de l'accouplement improbable des Trente Glorieuses et du Grand Remplacement; eux mêmes issus du Grand Délire Pétrolier et de l'Effrayant Égarement Républicain.

Oui, vraiment, réellement, à cette heure précise, maintenant, le néo-français prie avec toute intensité dont il est capable pour que les marchés lui garantissent sa retraite ...

Décidément, il est heureux que la camarde nous accordera selon toute vraisemblance de ne pas vieillir ensemble les affres de ce destin postmoderne.

Dizemanov 30/03/2017 06:36

"J'ai vu une personne honnête et ouverte, qui comprend à la vitesse de la lumière" B. Soubelet (c'est de Mr de Macrotte, marquis de Belgueul dont il s'agit). http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/29/35003-20170329ARTFIG00302-general-soubelet-en-marche-est-devenu-une-recyclerie.php
Il a vu une personne honnête !
Mr de Macrotte, marquis de Belgueul, une personne honnête !
Cet épisode amusant supplémentaire dans une période qui n'en manque pas a au moins le mérite de démontrer avec bonheur la stabilité de l'univers puisque l'EOGN de Melun conserve la formidable propriété de transformer l'intégralité de ses élèves en des naifs complétement fanatiques de la république c'est à dire en de purs abrutis réellement capables de tuer pére et mére sur ordre, pour la défense des Lumiéres en plus de multiples autres sornettes tricolores.
Clausewitz : « Le premier acte est de désigner l’ennemi ».
http://rha.revues.org/7514
https://youtu.be/0Q90Kt8lNlg
https://youtu.be/W0wCoVsEX_A

Phildlf 29/03/2017 22:48

" je vous avais dit que l'ENA était un moule à con, et la préparation à l'ENA, ça ne donnait pas l'intelligence"
Mais il y en a peut-être un qui sort du lot, il devait avoir l'intelligence avant d'y entrer et a acquis la culture une fois sorti, à étudier : www.upr.fr

Patrick REYMOND 30/03/2017 08:03

il y a effectivement, des exceptions. Mais ils doivent cacher leur jeu. Des Gorbatchev.

Lorialet 29/03/2017 19:54

Si mes souvenirs sont bon, sur la Guyanne d'il y a 30 ans, les tentatives de production en légume / fruit locales n'ont pas vraiment échouées. Elles ont été cassé (barres à mines et fusils) par le lobby des importateurs.
Les seules qui ont réussi à outrepasser ceux ci furent les hmongs, qui vivaient en village ensemble, et en avait vu d'autres..,

dizemanov 29/03/2017 17:55

Lettre et date sont réelles.

Hôpital XXX

29 03 2017

Mesdames, Messieurs,

Nous tenons à vous tenir informés d’une tension d’approvisionnement sur les 4 molécules suivantes :
- CEFAZOLINE 1g et 2g
- CEFOTAXIME 1g
- CEFUROXIME 750mg
- PIPERACILLINE/TAZOBACTAM 4g/500mg

Actuellement tous les fournisseurs présents sur le marché français rencontre des difficultés d’approvisionnement et ne sont plus en mesure d’assurer normalement la livraison des 4 molécules précitées.

Comme il s’agit d’antibiotiques majeurs, considérés comme des médicaments d’intérêt thérapeutique important et la situation de pénurie persistant, à la demande de l’ANSM tous les fournisseurs commercialisant ces molécules sont tenus de procéder à des dépannages d’urgence.

Dans ce contexte, pour honorer les commandes prioritaires, les laboratoires nous ont informé de la mise en place d’un contingentement des quantités commandées.

Nos stocks pour ces antibiotiques sont relativement peu importants. Aussi nous vous demandons de rationaliser au plus juste l’utilisation de ces thérapeutiques et de limiter leur utilisation aux situations dépourvues d'alternative.

Je vous remercie de votre implication active.


Très cordialement :

Dr. X
Pharmacien

Horzabky 30/03/2017 09:18

@dizemanov

La pénurie a commencé il y a au moins un an :
https://www.vidal.fr/actualites/19213/tensions_d_approvisionnement_des_penicillines_du_groupe_m_alternatives_proposees_par_la_spilf_et_le_gpip/