Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2017 5 03 /03 /mars /2017 13:16

Les grands groupes de distributions continuent à solder... Leurs magasins, pendant que la distribution voit son chiffre d'affaire se rétracter, par la baisse de la consommation et par l'essor de la vente par catalogue, dans une variante moderne, celle de l'internet.

On est donc en plein retour au XIX° siècle, avec une technologie un peu différente.

Une différence est à noter, la situation s'est tellement aggravée que certaines de magasins font faillite. JC Penney ferme 130 magasins et vire 6000 salariés, Family Christian Stores ferme définitivement ses 240 magasins.

Tati, lui, est à vendre : "Une chaîne de magasins déficitaires dans un marché en berne." On ne pouvait mieux résumer la situation. Et il est clair que la seule valeur de certaines chaines soient leur emplacement, encore que cette règle est désormais relative : quand les commerces tombent comme des feuilles mortes, qu'un emplacement soit meilleur n'a pas beaucoup d'importance, il n'y a pas ou plus de repreneurs. Les banques ferment leurs agences, les magasins survivent, sans plus penser à un quelconque développement, et les rez de chaussée n'ont plus d'utilité.

Dans notre économie merveilleusement mondialisée, la distribution s'effondre là où elle existait et se développe doucement ailleurs. Le bas de gamme d'ici est là-bas, le moyen, moyen-supérieur.

Cela ne change rien à la donne. Globalement, on aura beaucoup de locaux vides, avec les appartements vides et ceux invendables, on pourra s'en faire des colliers. Comme le politique n'a rien appris, on continue tranquillement de reconstruire là où l'on tombe, et on lance sans cesse de nouvelles zones de chalandise.

Comme je l'ai dit, la vente internet n'est que le retour de la vente par correspondance, mise au goût du jour. On peut voir, essayer, retourner, et pendant ce temps là, le considérable bâti des magasins devient obsolète et inutile, et les SCI (sociétés civiles immobilières), qu'avaient constitués les dirigeants pour garder l'immobilier au cas où les entreprises seraient balayés, montrent leur inutilité. Pour qu'un local ait une valeur, il faut que quelqu'un en ait l'utilité et l'utilisation.

Intrinsèquement, les grandes zones commerciales n'ont aucune valeur, et ne tiennent que parce que le pétrole est encore là pour les approvisionner, et permettre à leurs clients de venir. Pas plus. Mais comme le gâteau n'augmente plus, les grincements se font de plus en plus forts et perceptibles, et le monde des années 1950 et 1960 commence à s'estomper.

Je le maintiens, la crise est dans une succession de LLL, et est désormais visible dans notre vie. Les villes abandonnées et paupérisées, où les appartements refaits et bon marché ne se vendent pas, même en empilant les Stéphanes Plazza par bottes, voient disparaitre leurs approvisionnements. Les pauvres, ça ne fait pas vivre, ni le superprimou géant (coucou G. Lagaffe) ou le carrouf.

Bien entendu, le phénomène n'en est qu'à son commencement, et est un peu plus avancé aux USA, eu égard à l'espace. Les campements de nomades pourront se poser sur les anciens malls. Merde, les nomades étaient déjà sur place. On les appelle les déplorables, vivent de coupons de nourriture, ou de RSA. Aux USA, ils promènent leurs carabines.

Il n'y a rien, d'ailleurs, qui puissent sauver ce système. A tel point que pour une chose je me suis posé une question. Si Trump augmente tellement le budget militaire des USA, c'est pour se faire des alliés au Pentagone, ou le faire crever ???

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Immobilier Economie
commenter cet article

commentaires

Occitan 04/03/2017 16:34

Trump augmente le budget pour faire la guerre mais à qui ?? à son peuple ? à un ennemi imaginaire ?

Patrick REYMOND 04/03/2017 16:36

Détruite le pentagone.

francomusso 03/03/2017 22:46

Depuis que les livres sont soit en acces libre soit sur les .com, je ne vais plus à la fnac ou decitre ou autres lieux ou je ne trouve jamais ce que je cherche, par contre toute la merde de grande cavalerie y est. vont tous mourir. Le ciné ben c pareil le dernier c'était avatar .... depuis ben c le net et puis netflix et hop
sur mon grand écran. chaussures ? pareil. ya que les costards, je vais me les faire faire chez un artisan avec des tissus de folie et au prix c&a. bref la grande distrib est morte.

cosac 03/03/2017 19:52

une pensée pour Manufrance et s'est catalogue , des heures a les lires tout môme... que du bonheur .
merci pour votre blog et votre boulot Mr Reymond

raleur !! 04/03/2017 20:13

Non ! C'etait les trois suisses ou la Redoute de Roubaix !

cosac 04/03/2017 17:01

@ raleur!! pas souvenir de lingerie féminine dans ce catalogue tu dois confondre avec le Daxon de ta maman ......!
quand au smartphone s'est la version très améliorer du fameux catalogue , c'est tout le contenu du blog de notre ami CQFD .......!

raleur !! 04/03/2017 09:03

Ouais !!
je parie que c'était le rayon lingerie féminine !

Ce que j'ai pu rever devant ces pages !!
Maintenant un gamin de dix ans avec un smartphone .......!

L'apres 03/03/2017 18:49

Ce que je ne comprends pas c'est que comparé à l'Europe, les USA ont encore un potentiel de croissance entre 0-1.5% contre 0-1% en Europe (je cite Delamarche). Les USA ont aussi une croissance démographique et une natalité bien plus importante que l'Europe, donc plus de nouveaux consommateurs. Le PIB/Habitant est aussi plus élevé et plus homogène entre les États des USA que parmi les États Européens. Je sais que net de dette et par tête, on est probablement en dessous de 0 de croissance. Mais ça n'a pas d'importance pour ma question qui est la suivante:

Si les USA ont des chiffres "meilleurs" (moins mauvais) que ceux de l'Europe, comment se fait-il que l'on n'ai pas une situation bien pire en Europe concernant la fermeture de ces centres commerciaux? Oui il y a des fermetures de points de vente, une enseigne ou deux en liquidation, mais pourquoi nous n'avons pas en France des Carrefours, hyper-marchés et autres centres commerciaux géants qui se retrouvent en ruine comme aux États-Unis?

Eric83 04/03/2017 10:06

Avec 100 millions de citoyens, aux US, en âge de travailler mais sans emploi, est-il surprenant que les malls et le commerce de détail s'effondre ?
En France, c'est le commerce de détail qui s'effondre, les chaînes de distribution - avec des "petites" surfaces - s'installant de plus en plus dans les centres villes.
Il y a moins d'un mois, j'avais écrit un commentaire ici, sur le sujet de la désertification des commerces de détail des centres-villes.
J'avais repéré, dans la ville où j'habite, un nombre croissant, depuis 6 mois, de magasins à louer ou à vendre, y compris des emplacements dits n°1.
Eh bien, ce nombre a encore augmenté en moins d'un mois et il y a même des enseignes nationales qui ferment boutique indiquant aux clients qu'ils doivent maintenant se rendre dans telle ville...à un minimum 20 Kms pour trouver ces enseignes.
Pour ce qui est des supermarchés/hypermarchés, la chute est plus lente mais je suis convaincu que des grandes surfaces vont fermer.
Il n'est que d'observer les promos croissantes chaque semaine dans les hypermarchés et sur tous types de produits pour constater que tous les secteurs sont touchés : nourriture, vêtements, hygiène, entretien, électro-ménager...qui plus est avec des crédits gratuits.
L'effondrement est déjà en cours ici aussi sauf que les médias MSM n'en parlent pas ou très peu... puisque les actionnaires de ces médias sont des multinationales qui possèdent et/ou fournissent la grande distribution mais aussi les petites commerces.

Max 03/03/2017 18:41

Il faut dire qu'il y a quelques temps, je me suis dit : "Tiens, si j'allais au centre commercial ?"
Alors j'ai pris ma voiture (La sortir du garage, refermer la porte du garage)
J'ai conduit jusqu'au centre ( 15 minutes de roulage, en faisant attention à ne pas se tromper dans le labyrinthe urbain)
J'ai pris un ticket au parking, garé ma voiture.
Et puis j'ai déambulé dans le centre commercial : Trois étages, des escalators, trop grand, on s'y perd, trop de petits magasins à visiter, il faudrait y aller toutes les semaines pour s'y retrouver.
Pour les vêtements ou bien c'est le C & A avec du bas de gamme (C'est plus ce que c'était, la qualité à beaucoup baissé), ou bien c'est des petits magasin pseudo chicos où on t'attend avec le coup de fusil.
Bref, j'ai payé le parking et je suis rentré chez moi et sur Amazon j'ai tapé "sweat shirt" et j'ai immédiatement trouvé ce que je cherchais.

Présentation

compteur

Recherche

Catégories