Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 09:50

Les hommes politiques actuels sont pitoyables. Prêts à vendre leur cul pour un plat de lentilles.

Après les salaires mirifiques pour une charge de travail, tout autant mirifique par son inexistence, on en vient à se faire tailler des costards.

Circulez, il n'y a rien à voir.

Comme je l'ai dit, d'une manière générale, faire maths spé, maths sup, ça ne rend pas intelligent.

La preuve de l'intelligence apparait dans la réaction à la situation imprévue. Pas dans le pré-mâché.

Obéir à un dogme, c'est rassurant. Mais le dogme reste un dogme, quelque chose d'improuvé, mais auquel on se DOIT d'obéir. C'est le contraire de l'intelligence. La science, c'est que dans une situation donnée, la même expérience donne toujours le même résultat.

Si le libéralisme économique donne toujours le même résultat, c'est dans la version désastre final qu'il faut trouver son aboutissement. Entre temps, on peut vous raconter des salades, parce qu'on part d'une situation antérieure, et qu'on part d'avantages différentiels.

L'avantage différentiel, quand il disparait renvoie à autre chose. Le Royaume Uni a bien profité de son charbon, de son pétrole et de son gaz.

Il en a tiré parti pour dominer la planète dans un cas, pour lui donner des leçons de libéralisme dans l'autre.

Mais, au bout du bout, on s'aperçoit qu'il faut faire sans. Et que ce n'était qu'un stratagème des plus puissants pour s'en mettre plein les fouilles, se faire payer des costards, et des habits de soie.

Le commerce de la soie a eu raison de l'empire romain, en raison du déficit commercial qu'il entrainait.

Aujourd'hui, la Chine a profité à plein du libéralisme des occidentaux. Son problème, c'est que sans son charbon, elle n'en profitera sans doute plus longtemps.

Là aussi, c'est une loi d'airain "qui a moins de charbouille, finira en quenouille"...

Ps : charbouille = charbon...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

simplet 14/03/2017 12:23

Il me semble que l'on mélange hardiment culture, instruction et intelligence. Et encore, cette dernière est variée et diverse. Exemple: l'étendue différentielle de l'intelligence de la main ( pas celle de qualifiée d'adroite, mais créative) à celle de l'intuition. Celle de l'instinct à celle du raisonnement.

Silk 14/03/2017 00:49

Je pense que vous faites une erreur en affirmant : "La preuve de l'intelligence apparait dans la réaction à la situation imprévue. Pas dans le pré-mâché."
A l'ENA on apprend justement à répondre à n'importe quelle question imprévue. Macron serait très bon pour ca.
Je pense que c'est plutôt avoir une réaction réfléchie et cohérente qui serait une preuve d'intelligence, mais c'est là, subjectif (même si je suis d'accord avec vous).

Abdel 13/03/2017 21:52

"faire maths spé, maths sup, ça ne rend pas intelligent. " mais qu'avez vous contre ceux qui ont fait Math Sup , Math spé ? Le but de faire des maths est de faire de la gym aux cerveaux.

C'est le système qui fait que les diplômés font traders ou politiques au lieu de faire des avions Concorde.
Et s'ils font de la technique, la Formule 1 paient mieux que tout autres . quoi de plus inutiles que le sport auto ? "ouais mais non , la F1 c'est bien ,cela développe la technologie"
...mon oeil

ENA et Sciences Po ,c'est plus les prépas hypokhâgnes.

Patrick REYMOND 14/03/2017 08:19

c'est le vécu qui fait l'intelligence. Plus que la prépa. On peut être intelligent après avoir fait prépa, mais j'ai vu de sacrés connards sortir de prépa. Mais ce n'est pas une règle générale... En général ceux qui se gargarisent de leur formation sont les plus à plaindre.

lecteur 13/03/2017 17:04

Qui a moins de pétrouille ,
aura mal aux .....Ouilles !

bebe 14/03/2017 13:41

L'intelligence, tout le monde n'en est pas pourvu, c'est ce qui fait la richesse du monde. Il faut discuter avec un cadre dirigeant (mon frère). D'un cas particulier, ils font une généralité. Le meilleur dirigeant est une personne non pas hyper intelligente, mais une personne de terrain, confrontée à la situation économique, aux misères du quotidien. L'empathie pour diriger, entourée de personnes compétentes, choisies (cela ne manque pas) permettrait non pas une révolution, impossible dans un monde globalisé, mais une sortie vers le haut, comme cela pouvait se passer en Suisse, il y a quelques années.

MJ 14/03/2017 11:52

Comme dit Abdel les maths ça fait faire de l'exercice au cerveau.
Après on peut avoir un cerveau musclé et sain >>> on peut s'attendre à de bonnes choses
ou on a un cerveau musclé et malsain >>> ça nous fait des sales cons, méchants et difficiles à contrer.
Question, rencontre t on plus de cerveaux malsains en sortie de prépa qu'ailleurs ???
je dirais, sans doute oui car le mode de sélection consubstantiel à la prépa fait que votre camarade de classe est d'abord un concurrent au concours. Manger ou être mangé telle pourrait être la devise dans les prépas.
Et effectivement on trouve des exceptions, soit parce que l'élève est gentil voire naif (c'est pas bon d'aider un pote de prépa, il pourrait passer devant), soit parce que l'élève est naturellement au dessus de la moyenne (de la prépa) et de toute façon sera le premier partout.
pour illustrer, j'ai souvenir d'avoir vu des prépa-man (sup/spé) piquer tous les polys déposés par le prof (négligent), tout mettre dans une poubelle et n'en conserver qu'un exemplaire pour soi.
Bel exemple d'humanité.
et pour les prépas khagne/hypo, c'est pareil mais eux se payent de mots et d'idées plus fumeuses les unes que les autres.
Ah, on me dit dans l'oreillette que ce sont eux que l'on retrouve aux manettes.
nous sommes foutus !!!

Patrick REYMOND 14/03/2017 08:21

j'ai pas compris le dernier mot ? Nouilles, c'est ça ???

Phil 13/03/2017 16:26

> Comme je l'ai dit, d'une manière générale, faire maths spé, maths sup, ça ne rend pas intelligent.

N'exagérons rien quand même :-). C'est deux années de travail intenses et les études scientifiques (irm du cerveau) montrent qu'à partir de 30 minutes de réflexion par jour, ton cerveau est modifié en mieux (les prépas c'est bien plus que 30 minutes par jours). Cela permet de voir ses limites (intellectuelles et physique avec la fatigue). C'est un bon entrainement pour voir ce qui est important et l'est moins (on doit classifier). C'est une base pour les connaissances nécessaires en école d'ingénieur.

Après, être ingénieur ne veut dire qu'une aptitude à résoudre des problèmes scientifiques et l'on sait très bien que plus on apprend, plus on se rend compte que l'on ne sait pas grand choses.
J'ai par exemple beaucoup de respect pour les historiens, les géographes, les personnes qui font un travail manuel. Mais cela c'est plus la vie qui te l'apprend. On ne peux pas demander aux jeunes plus qu'aux vieux qui ont 50 ans de vie et d'expérience.

J'avais vu lors de mes études que les chances d'un enfant d'ouvrier d'arriver à Math Sup/Spé étaient très faibles (1%) contre beaucoup plus pour les enfants de profs (50) et les cadres (49%). En cela les écoles supérieures étaient un outil de reproduction du système. L'intelligence existe partout et certainement plus que dans 1% de fils/fille d'ouvriers.

Mais je comprend votre phrase. Avant la sélection était faite sur le latin, la philosophie, les langues vivantes. C'est juste uen sélection qui répond à un besoin du système (il fallait bien avoir des personnes instruites dans les usines lorsqu'elles existaient en France. On n'a jamais demandé à l'école à avoir des personnes qui réfléchissent par eux même et veulent se battre contre les inégalités et le système).

> La preuve de l'intelligence apparait dans la réaction à la situation imprévue. Pas dans le pré-mâché.

C'est vrai. En prépa, c'est du par coeur et rabachage car ce sont des bases que tu dois savoir par coeur.

En école d'ingénieur, c'est déjà plus orienté réflexion mais cela reste apprendre à reproduire une expérience qui a déjà fonctionné. Cela reste technique et pratique car on doit apprendre son métier.

J'ai continué en thèse et là cela a été un choc. Lorsque j'ai demandé de l'aide à mon directeur de thèse, il m'a répondu : "C'est toi le spécialiste, débrouille toi et viens me dire ce que tu as trouvé". Donc là oui en recherche tu te retrouves face à une situation imprévue et inconnue. Mais bon c'est à bac + 5 et tu dois être à même d'avoir suffisamment de bases et d'outils pour raisonner. Tu as trois ans pour le montrer.

> La science, c'est que dans une situation donnée, la même expérience donne toujours le même résultat.

Oui et heureusement. Sinon les transistors de nos ordinateurs ne marcheraient pas, pas d'ordinateur, pas d'internet et pas de blog à lire :-)
C'est en cela que c'est différent des sciences humaines qui dépendent d'un milieu, de facteurs difficilement modélisables. Cela ne veut pas dire que c'est moins bien. Il faut juste prendre les économistes pour ce qu'ils sont des personnes qui essayent de se démerder dans leurs contradictions et leur certitudes. Cela ne m'impressionne pas comme les biologistes, les médecins qui cherchent à comprendre la vie et l'améliorer.

lecteur 15/03/2017 17:50

qui n'a plus de pétrouille

aura mal aux .. ouilles ( rajoutez un C devant et non pas un N )
LES OUILLES celles qui font mal parfois

EnPassant 13/03/2017 15:44

http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/affaires-fillon/affaire-fillon-les-deputes-francais-sont-ils-vraiment-si-mal-lotis_2090191.html#xtor=AL-53-[article]

bebe 14/03/2017 13:49

30 minutes/h de concentration, oui, non pas par jour. Il est vrai que pour atteindre une thèse, la différence se fait, non pas par les études théoriques mais par la pratique. Un thésard, devrait à mon sens commencer par un CAP, BEP, BAC, DUT, Ingé, DEA puis thèse. Les termes ont changé, certes, mais la réalité du terrain est là. Trop de théorie nuit à la créativité.