Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NERVOSITE AMBIANTE...

12 Avril 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Au "Figaro". Visiblement, on perd ses nerfs, dans la perspective d'une montée de Mélenchon, et encore plus, dans la perspective d'un deuxième tour Le Pen Mélenchon.

Oui, parce que, parait il, 20 % des français vont s'expatrier si le résultat ne leur convient pas...

Intéressant, on va avoir de la place, et certains, on risque de ne pas les regretter.
Article catastrophiste et sans consistance, mais qui, au fond, pose le bon problème.
Qui contrôle l'état ?

On peut avoir deux points de vue : détruire l'état, c'est l'anarcho-syndicalisme dans sa forme la plus aboutie, ou en prendre le contrôle.

Dans l'antiquité, le Tyran était défini comme le bienfaiteur et le protecteur du peuple. Contre les riches, les oligarques. Ceux qui font signer les lois du 3 janvier 1973. Et le traité de Lisbonne. Avec la complicité d'une foule de "raisonnables", ceux que j'ai appelé les "cosaques sociologiques", qui voteront pour le système qui ne les maltraite pas, ou pas trop.

Naguère, c'était les retraités, les fonctionnaires. Le vote FN, c'était bon pour les ouvriers. Et puis, eux aussi sont passés sur la sellette. Les réformes multiples des retraites ne touchent pas les grosses, mais sabrent les petites.

Mais, maintenant, il faut passer au dur, attaquer ces "bastions", du "conservatisme".

Le rôle de l'état est central, parce que quand le rêve des anarcho-syndicalistes se concrétise, on a la Somalie, ou sa variante européenne, l'Ukraine.

Le Tyran, c'était simplement celui qui était arrivé au pouvoir, et ne s'y comportait pas "comme les autres". En s'appuyant sur des classes populaires, prêtes à fendre le crâne aux oligarques. Les macoutes de "papa doc", après, bien sûr, "baby doc", rentra dans le rang. Sous papa doc, les macoutes (et les fillettes Lalo), c'étaient 500 000 personnes, pour 4 millions d'habitants (10 000 à 30 000 membres étaient les plus "actifs", la plupart des autres sont macoutes pour ne pas être inquiétés, une sorte d'assurance vie). Chose moins connu, les USA tentèrent le coup de la baie des cochons contre papa doc, qui échoua de la même manière. Puis, ils s'arrangèrent avec lui. Mais lui n'avait pas l'impudence de vouloir faire profiter son peuple de quoi que ce soit. 

 

En général, le Tyran qui choie les riches, fait long feu. Il existe une usure terrible du pouvoir, quand le gouvernant ne s'adresse qu'à 1 % de la population.

Cela, en France, a commencé dès 2002, avec des Chirac et Jospin aux scores très médiocres, avec un Chirac sauvé par le gong au second.

Ce sont les alternances politiques qui amènent des gens plus réalistes au pouvoir, avant d'être, eux-mêmes, corrompus par celui-ci.

La corruption de comportement est la pire. Fillon peut penser avec raison qu'il n'a rien commis de franchement illégal. Mais son comportement est à chier. Il n'est pas pire que les autres, pense t'il. Mais les autres, on les vomit aussi.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ercole 14/04/2017 12:35

Le trouble du pouvoir, c'est le second tour. Combien de melenchonnistes pour se reporter sur maqueron ? Avec le ps c'était facile, tous ces transfuges conservent leurs réseaux pour faire le pont avec le neo pompidou... C'est aussi leur faiblesse ces racines, quels électeurs lassés du ps vont se reporter sur le neo ps et son armée de "sociaux traitres" ? Là débarque, soit disant, le jean luc...

Des sondages les amis... Des armes de propagande...

Moi je n'y crois pas. Il siphonne le ps par la gauche et c'est tout. On fait juste peur aux éventuels voteurs macronnisés hésitants, des bourges... Aux nationaux il a rappelé qu'ils ouvriraient la porte aux étrangers, l'internationaliste qui veut donner le droit de vote aux immigrés - ça rappelle rien à personne ce truc ? Déja mitrand jouait avec cet appât vers l'électorat venu d'ailleurs ET vers ceux qui se croient plus malins à s'occuper des étrangers plutôt que de leurs voisins... Exemple : "Roland Nivet, 67 ans, cadre universitaire retraité «Le discours de Marseille m'a convaincu»", titre de libé... 70 000 personnes à Marseille sur 2 millions d'habitants, on est loin du plébiscite... Qu'il passe devant fillon comme jospin en son temps devant chirac n'est pas un signe de force mais celui de la faiblesse du fillon...

"Puis, à la fin de près d'une heure d'un discours bien plus court qu'à l'accoutumée, il a assumé le propos qui avait été interprété en 2012 comme le coup d'arrêt de sa progression dans les sondages : "Aujourd'hui comme hier, je me réjouis que la France soit métissée et tous ses enfants sont nos enfants."

http://www.midilibre.fr/2017/04/09/presidentielle-a-marseille-melenchon-prononce-une-ode-vibrante-a-la-paix,1490685.php

Et petit rappel...

http://www.lemonde.fr/elections-regionales-2015/article/2015/12/14/le-front-de-gauche-en-sursis_4831809_4640869.html

Alors ? Stratégie encore... Après avoir agité le fillon malhonnête pour dégouter son électorat neccessaire - les classes pop choquées par ce déballage - ou le rediriger vers dupont ou macron, on agite à présent le bolchévique melenchon pour rapatrier le vote des égarés vers macron... Le ps est mourru, on se partage sa carcasse - enfin tout cela n'est rien comparé au dépeçage après la branlée du hamon je présume... J'ignore si le fdg restera une force politique viable après son flop, entre les cocos, les chaveziens, les intellos sartiens et toute la ribambelle de groupuscules qui y coexistent...

Je vous remets les résultats du 1er tour en 69

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lection_pr%C3%A9sidentielle_fran%C3%A7aise_de_1969#R.C3.A9sultats

Quand le ps vrille dans le caniveau, l'extrême gauche en profite... Mais sur la durée tout s'effondre... On voit où en est le pc aujourd'hui...

Le rêve de la gauche c'est un second tour melenchon/macron ou le pen/macron, contre fillon c'est pas du tout joué pour macron contrairement à ce qu'on veut nous faire croire...

Michel 13/04/2017 01:01

"Fillon peut penser avec raison qu'il n'a rien commis de franchement illégal." Il n'est pas interdit d'embaucher sa femme, par contre il est interdit de payer quelqu'un alors qu'il ne travaille pas (Et sa femme a déclaré qu'elle n'avait jamais travaillé pour son mari.Cf vidéo au Télégraph). Idem pour "La revue des deux mondes". Nous avons en premier un détournement du bien public et pour le second un abus de bien social...

PS: Avec Marine Le Pen, Emmanuel Macron et François Fillon Vous allez cracher du sang. Cf Mélenchon ce soir à Lille

Patrick REYMOND 13/04/2017 10:44

tu veux dire qu'elle n'a jamais fait de "pass" ?

Michel 13/04/2017 10:26

Hum, moins sûr que vous. Un exemple parmi tant d'autres. Il n'y a jamais de carte "pass" établie au nom de madame à l'Assemblée Nationale.

Patrick REYMOND 13/04/2017 09:56

oui, mais le fait qu'elle n'ait jamais réellement travailler, "personne ne pourrait le prouver".

Anonymous19 12/04/2017 19:13

L'état doit être reconquis. Voilà ma réponse.
---------------------------------------------------------------

"On peut avoir deux points de vue : détruire l'état, c'est l'anarcho-syndicalisme dans sa forme la plus aboutie, ou en prendre le contrôle."
"Ce sont les alternances politiques qui amènent des gens plus réalistes au pouvoir, avant d'être, eux-mêmes, corrompus par celui-ci."

Mais si "prendre le contrôle" de l'Etat corromps et le détruire c'est la Somalie. On est foutu!

A moins d'avoir un troisième point de vue:
Avoir un Etat qui ne se mèlerait pas d'économie.
Un Etat qui ne grossirait pas jusqu'à étouffé toute initiative et tout élément productif.
Bref, un Etat qui se limiterait aux fonctions régaliennes. https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9galien

Parce que dans la vrai vie, l'intervention de l'Etat dans l'économie ce la donne ça:
Henry Hazlitt - L'économie politique en une leçon

EnPassant 12/04/2017 13:29

Les echos s'y mettent
https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-168687-la-dangereuse-poesie-de-jean-luc-melenchon-2079057.php

dizemanov 12/04/2017 12:40

L'Immonde, c'est pas mal aussi .... ça attaque sec le Mélenchon .... purée elle commence à sentir le brulé leur cuisine :

"déconneur" ... je voulais dire "décodex" (mais quelle bande de prétentieux ces propagandistes !!)

"Il n’est sans doute pas inutile de rappeler que l’ampleur sans précédent de la contestation et du nombre de victimes en Syrie depuis six ans – 465 000 morts et disparus – ne peut pas s’expliquer par une tentative de déstabilisation." .... mais non ... aucune tentativer de destabilisation, c'est un pur miracle démocratique ... comme tous les soit disant "printemps arabes" bien mis au point et en oeuvre par MI6 + CIA .... http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/04/12/les-pipelines-et-les-gazoducs-sont-ils-a-l-origine-de-la-guerre-en-syrie-comme-l-affirme-jean-luc-melenchon_5110147_4355770.html

La Gaule 12/04/2017 12:08

1)
Justement, Romaric Godin -l'un des trop rares journalistes issu du mainstream (La Tribune) qui sort du troupeau- a ouvert son blog.

https://lemouvementreel.com/

Les deux derniers articles traitent des impasses de la gauche européenne face au carcan de l'UE, à travers les exemples portugais et surtout grecs.
Le dernier surtout est très édifiant, et à un moment où, chez nous, Alexis Mélenchon semble être la dernière carte de l'oligarchie dont on cause face à Le Pen.
Mais c'est le premier article(« comprendre la crise politique française ») qui m'a le plus intéressé, puisqu'il me conforte dans l'idée que je me fais depuis longtemps du poids exorbitant des classes moyennes dans la vie politique française.
A ce titre, les élections qui arrivent seraient leur chant du cygne, puisque les dites classes sont désormais trop minoritaires pour influer de leur seul poids sur le jeu politique.
Jusqu'à présent, leur théâtrale identification au « peuple » (au populo selon Patrick Reymond) leur permettait de rallier d'office les suffrages des classes populaires inférieures, le carcan médiatique interdisant à celles-ci d'émettre ses objections de nature identitaire.
Il semble que ce petit jeu ne fonctionne plus, les classes vraiment populaires et notamment « périphériques » (cf Christophe Guilluy) ayant foutu le camp au FN.
Voilà les classes moyennes forcées de se trouver un champion ratissant plus large dans le populo que le finalement très tocard Macron (cramé, le fils à sa mère).
Clientèle visée : la petite bourgeoisie salariée du secteur public, laquelle n'en finit pas de ressasser ses idéaux cocufiés de jeunesse, et, of course (atlantisme oblige), « la diversité ». Le problème étant de marier ces torchons avec les serviettes de la VRAIE bourgeoisie, celle des bobos des villes et des notables de province.
Il faut donc lancer un nouvel appel au « peuple ».
C'est là qu'intervient Alexis Mélenchon, ravalé en nouveau phénix grec, le mieux placé en tout cas pour exploser tous les blocages face à la nécessité de faire barrage au fascisme, dont les sections d'assaut montent inexorablement en France depuis quarante ans (Hitler aurait donc officiellement commencé sa carrière politique en 1893, élection après élection).
Jusqu'à présent le drôle faisait la voiture balai pour le PS devant l'extrême gauche. Le voilà promu chef de peloton, chargé de recycler les bras cassés de la gauche/droite raisonnable dans le floklore antifa (No pasaran, la division Azul, CRS SS et tout le merdier).
Autant dire que, sur le plan des métamorphoses exceptionnelles théâtrales (papy va ressortir le pavé, c'est le petit fiston qui lance), nous n'avons pas fini de rigoler.
Le jeu en vaut la chandelle pour l'oligarchie. Rien moins qu'en finir une bonne fois pour toute avec la cinquième république honnie, l’empêcheuse de mondialiser en rond. Vivement donc la sixième et peut importe son héraut, au fond de tout trotskyste il y a un Tsipras qui sommeille.
Là dessus Soral a complètement raison.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Soral-vite-Episode-9-Le-mondialisme-c-est-la-guerre-45047.html

Vous l'avez compris, au Panthéon sanitaire de La Gaule, Macron est mort, vive Merluchon !
Celui-là, je ne me lasserai jamais de lui chier sur la gueule.
S'il est une chose impardonnable c'est bien le talent dévoyé.

2)
Thierry Meyssan persiste et signe et... s'enfonce à mon avis.

http://www.voltairenet.org/article195918.html

Notre Titi devrait se surveiller et arrêter le libanais noir. Il va finir chanteur de reggae avec des grandes nattes pour célébrer le retour du messie sur la terre.

Observatus Géopoliticus réalise par contre une belle -et prudente- synthèse, convoquant Freud au passage, ce qui n'est pas de trop dans ce théâtre d'ombre aux vastes chiottes (la merde, toujours).

http://www.chroniquesdugrandjeu.com/polyphonie-syrienne

J'ai trouvé poilantes les facéties de Lavrov qui avait placé sur son répondeur le message suivant le 1er avril :

''''Pour parler à un opposant, appuyez sur la touche 1
Pour utiliser le service de hackers russes, appuyez sur la touche 2
Pour demander une ingérence électorale, appuyez sur la touche 3 et attendez les prochaines élections.''''

L'impression générale d'optimisme qui émane de l'article me met par contre mal à l'aise -il critique d'ailleurs le Saker pour son pessimisme.
J'ai l'impression au contraire qu'au point où elle en est, la thalassocratie américaine et son pentagone ne lâchera le morceau au Moyen Orient que si elle reçoit une déconvenue militaire historique sur le modèle des russes à Tsushima il y a exactement cent douze ans (je l'ai déjà dit ici un jour).
Perspective de plus en plus techniquement plausible, puisqu'il semble que le dernier bombardement sur la Syrie émerge maintenant du brouillard médiatique en son état, soit un baroud d'honneur à moitié foiré.
Mais avec en arrière plan toujours une option nucléaire possible entre les gros doigts de personnages visiblement instables sur le plan des neurones.
C'est là que Freud a encore son mot à dire...
L'intérêt principal de la synthèse de l'Observatus est qu'au final il ramène l'anecdote guerrière au nerf de la chose, c'est-à-dire à la monnaie (l'argent PQ, la crotte encore et toujours, ses vers solitaires marbrés et ses grouillements d'oxyures) et au problème mondial que pose le dollar actuellement.
La guerre ou la mort pour les USA, rien moins même s'il ne s'agit que de la mort symbolique, la petite mort qui suit l'orgasme. Une fois qu'ils seront redevenus ce qu'ils sont, bien sûr que les américains nous enterreront (que les badeux du Montana se rassurent, ils continueront à raquer leurs impôts).
C'est vrai aussi que que les grandes manœuvres qui tournent autour des métaux précieux et de l'or en particulier ont de quoi interpeller.
Le retour à l'étalon or, pour lequel Marine Le Pen s'était fait brocarder un jour par des « experts » sur un plateau de télé est une idée qui fait de moins en moins relique, alors que ses colporteurs les barbares attrapent des goûts de luxe (se torcher au dollar : la clâsse !).
D'autant plus que les américains -dans la grande tradition Jules Verne- mobilisent des moyens énormes pour court-circuiter les marchés et aller chercher les métaux précieux là où ils sont -au fond des océans- comme l'indique cet article récent de Charles Sannat qui est pourtant passé comme une lettre publicitaire à la poste.

https://www.insolentiae.com/la-premiere-mine-sous-marine-par-1-500-m-de-fond-machine-de-200-tonnes-ledito-de-charles-sannat/

Si j'étais Jovanovic , je liquiderais mon stock en coffre de cinq et dix balles francs argent avant 2019 (pourtant pratique après l'Effondrement pour payer le dentiste, la réfection en ardoise du toit de la BAD, les étudiantes reconverties en putes etc.).

yann 12/04/2017 15:10

C'est marrant l'argument sur Mélenchon j'ai un peu fait de même sur mon blog. A titre personnel je pense qu'un deuxième tour Mélenchon/Lepen serait une catastrophe en l'état. Ce dernier s'il est élu pourrait durablement casser une dynamique nationale de sortie de l'UE. Au risque de choquer je pense voter Macron car il est encore trop tôt pour les souverainistes à mon avis. Mieux vaut laisser l'incarnation de la fusion de tous les globalistes faire semblant de diriger quelques années pour définitivement les décrédibiliser.

EnPassant 12/04/2017 11:45

Le petit marquis de belle gueule s'y met aussi
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/12/35003-20170412ARTFIG00119-macron-attaque-melenchon-il-etait-senateur-j-etais-encore-au-college.php

Même scooter 1er est inquiet
http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/12/35003-20170412ARTFIG00087-inquiet-de-la-percee-de-melenchon-hollande-appelle-au-renouvellement.php

EnPassant 12/04/2017 11:28

Chez Tosh aussi ils doivent être nerveux avec l'aventure nucléaire:

http://www.usinenouvelle.com/article/foxconn-pret-a-payer-25-milliards-d-euros-pour-les-memoire-flash-de-toshiba.N525699
http://www.usinenouvelle.com/article/toshiba-pret-a-tourner-definitivement-la-page-dans-la-television.N525229
http://www.theregister.co.uk/2017/04/11/toshiba_group_filing/

ça sens le sapin

Abdel 12/04/2017 20:51

"le pari du nucléaire est des plus dangereux"

http://www.courrierinternational.com/article/industrie-toshiba-joue-sa-survie