Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 07:51

Sur la présidentielle... D'abord J. Sapir, avec deux cartes.

L'une est la carte de l'industrialisation en France en 1958, l'autre la carte du vote mlp au premier tour des élections présidentielles de 2017.

Avec quelques exceptions, ces deux cartes se recoupent. Bien entendu, les zones centre, Lyon et Paris font exception, et certaines zones ne sont pas encore désindustrialisées, comme Toulouse et Airbus, mais ce sont des exceptions.

Le réserves de cadres qui n'ont rien dans la tête malgré des niveaux d'études importants, et les réserves de retraités, fillono-compatibles.
Ces fameux "cosaques sociologiques", dont je parle souvent, et qui trouve que le système est bien.
Parce qu'ils ne le vivent plus, et trouvent qu'ils sont rudoyés, parce que leurs pensions n'augmentent plus.

Ce sont les cartes de ceux qui en ont pris plein la gueule, avec la globalisation, et l'euro.

Sur "alternatives économiques, on note l'hostilité des plus diplômés au FN.
Je déments tout de suite que c'est parce que ce sont les plus intelligents, comme sous entendu, mais ce sont les moins touchés par le chômage, comme les enseignants, avec un statut personnel bétonné.

" Plus largement, être de gauche, favorable à la construction européenne et ouvert à la diversité reste le meilleur « vaccin » contre le vote d’extrême droite. "

ça, c'est la définition de la stupidité la plus crasse.

Thierry Meyssan a donné son point de vue. "Les Français se sabordent." Il faut dire, se faire vendre Macron, comme une savonnette, il faut sacrément avoir rien dans la tête pour marcher dans la combine.

"les Français ne perçoivent plus les repères essentiels et s’attachent à des lignes rouges qui n’existent plus. Pourtant, les faits sont clairs et certaines évolutions prévisibles."

" Or, n’en déplaise à nos préjugés, l’unanimité des puissances d’argent est la caractéristique fondamentale des partis fascistes. "

Selon Th. Meyssan, le fasciste, c'est E. Macron, et non MLP. Le reste de ses propos sont au vitriol, notamment sur le ministre de l'intérieur F. Mitterrand.

Il est clair aussi, que, si certains ne veulent pas choisir, entre "peste et choléra", ils choisissent visiblement, peste ET choléra réuni, en votant Macron.

J. Duclos, en 1969, avait été très pragmatique, avec le conseil de Moscou. Alors qu'Alain Poher était donné gagnant, il donna la consigne d'abstention, tout en faisant voter discrètement Pompidou. Le Pompidou de l'époque était celui non inféodé à la "puissance dominante".

Un certain jocrisse est en train de faire un caca nerveux. Il ne veut pas quitter le pouvoir. Mais visiblement, chez "En Marche", on n'en a rien à cirer de lui.

Comme les mêmes causes donnent les mêmes effets, si Macron est élu, ce qui est encore loin d'être certain, on verra bientôt des cartes montrant une progression accrue du FN, comme celle-ci.

La progression du FN, c'est sans doute JLM et NDA qui l'ont arrêté, en montrant des alternatives. Mais JLM pourrait perdre ce crédit, en ne posant pas les bonnes questions, à moins, que, comble de machiavélisme, la question posée soit posée pour qu'elle n'implique pas un ralliement à Macron...

Parce que pour le moment, "France insoumise", apparait belle et bien soumise à Macron.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

EnPassant 27/04/2017 12:31

Ah je ris
http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/-censure-pierre-emmanuel-barre-demissionne-de-france-inter_58f8620a-2b10-11e7-aee4-98c78486978d/

serge 26/04/2017 18:17

Concernant les cartes de France des votes, c'est la flagrante traduction des errements de l'UE. Pour ceux qui ont plus de 40 ans, les cours de géographie économique au collège-lycée faisaient apparaitre la "banane bleue", soit l'arc de cercle qui part du sud-est de l'Angleterre, descend les zones portuaires belges-néerlandaises-françaises, le bassin sidérurgique allemand et français, le Léman suisse et le Rhône français puis la plaine du Pô en Italie. La libre circulation des biens et le dumping fiscal de l'UE a complètement lessivé notre bout de banane bleue, en favorisant les ports hollandais, les industries allemandes déplacées vers la zone visegrad et divers rachats de groupes/industries par les US, la Chine ou les émirats. La partie ouest de la France s'en sort encore un peu car ses ports ne sont pas sur les mêmes trajectoires, qu'il y a une relation plus espagnole/portugaise et que s'y trouvent les grands espaces agricoles (comme la Beauce en IDF). Mais comme le sud Europe souffre encore plus, l'aspiration va se faire et finir de liquider l'ouest et le sud-ouest. Il ne reste donc pas beaucoup de temps pour s'en sortir...

La Gaule 26/04/2017 17:54

1)
Titi Meyssan a peut-être commis un lapsus révélateur -psychologie, quand tu nous tiens- en disant que la France « se saborde ».
Se saborder en langage militaire vulgaire -il en est du châtié- veut dire aussi se masturber.
En somme, la France se serait fait un ultime petit plaisir avant la tempête.
Plus je retourne les résultats dans ma tête et plus il m’apparaît que le pire scénario pour « le système » (dieu que je n'aime pas ces mots valises, si commodes pourtant) serait un 51 / 49 pour Macron, avec 50 pour cent d'abstentions/blancs/nuls (si, si, Dufrelon, c'est pareil !).
Autant dire faire un gouvernement et un parlement dans un état en grève générale tacite. Une sorte de bordel total à la 68 débutant par les urnes.
Et puis alors là, bon courage les gars pour les législatives !
Scénario guère absurde quand on y pense, vu que le ressentiment (la haine, la vraie ?) s'est désormais bien installée entre les électorats respectifs de Macron, Fillon, et Mélenchon.
Il y a bien sûr la solution de se fédérer contre le quatrième larron affublé de la bure fasciste, mais on sent bien que le cœur n'y est plus. 2002, c'était quand on était encore jeune (on croit n'importe quoi quand on est jeune).
Tout comme le ralliement des caciques « républicains » à la gamelle Macron. Là, cela fait ouverture d'une cantine de l'armée du salut un jour de disette. Rien à voir avec l'idéalisme politique en tout cas.
Et puis, à force d'embaucher des régiments de bras cassés pareils, on voit plutôt mal barrée la « start up nation » dont rêve le Macron (l'expression est de Mme Lordon, Aude Lancelin). Ou alors c'est une start up qui sous-traite l'activité archivage du ministère des anciens combattants, via la Cotorep.
Donc il faut s'attendre à une abstention massive, les belles dents du télévangéliste exhalant déjà une haleine fétide pour nombre d'électeurs supposés « proches » (Macron / Fillon, c'est un ornithorynque frayant avec un putois).
Et l'électeur Fillon moyen préférera se couper le bras droit plutôt que voter avec les mécréants sans ratiche, De même que le mélenchonien sacrifiera le gauche pour ne pas se compromettre avec les « fa ».
En somme, les français répondrait au coup d'état légal -médiatique et juridique- que fut l'opération Macron, par un sabotage tout aussi légal.
Rien n'est vraiment réglé en somme, et nous ne sommes pas au bout de nos surprises.
Bien sûr, ce sera la faute du PHR, le parti des hackers russes dont nous faisons tous partie, ici et ailleurs.

2)
@ Yann
(mais cela peut concerner tout le monde)

Pourquoi les japonais conservent toutes leurs traditions religieuses et pas les allemands et les suédois, alors qu'ils appartiennent tous au même groupe de structures familiales ?
Ben...
J'ai envie de vous répondre comme si de rien n'était, en regardant le plafond.
A mon avis et par les temps qui courent, c'est quand même plus facile d'émigrer en Allemagne et en suède plutôt qu'au japon !
Exemple bien concret :
https://www.kanpai.fr/societe-japonaise/travailler-japon-trouver-emploi-ou-stage

Pour élever le débat entre gens bien, qui ont fait des études (vous, pas moi), la tradition militaire et sa fin apocalyptique du siècle dernier plombe à mon avis complètement tout appel à un retour aux traditions en Allemagne.
On oublie aussi (pas Patrick Reymond, qui le rappelle régulièrement) que le pacifisme légendaire des suédois a la même origine.
Les suédois ont été jusqu'au dix huitième siècle les guerriers et les mercenaires les plus féroces de toute l'Europe, les lorrains autant que les polonais, les russes, les danois et d'autres s'en sont longtemps souvenus.
Aujourd'hui c'est une société matriarcale où l'homme est totalement infantilisé, et le migrant violeur un vilain garnement comme un autre qui a simplement violé sa maman.
Il suffit de le gronder avec humanité et compréhension et tout ira mieux dans le meilleur des mondes.
Du temps où j'allais gratter ma guitare dans ces régions -il n'y avait pas de migrants là-bas alors- ce constat était pour moi déjà d'évidence et me révulsait. Dire qu'il s'en trouvait pour fantasmer sur les suédoises !
Outre son endogamie intacte, le Japon a pour ainsi dire été absout de son passé guerrier, tout aussi prégnant, par Hiroshima et Nagasaki lesquels l'ont lavé de sa compromission avec l'Allemagne nazie et autres broutilles pendant l'invasion de la Chine (le massacre de Nankin fut tout de même l'un des plus effroyables de toute la période).
C'est ainsi que le Japon a pu passer du côté des victimes dans l'imaginaire contemporain.
On mesure à quel point la solution nucléaire au Japon fut, en plus d'une monstruosité morale et d'une aberration militaire (vu la raclée qu'ils venaient de se prendre avec l'armée rouge en Mandchourie les japonais étaient de toute façon prêts à déposer les armes -mieux valait se rendre aux américains qu'aux russes) une énorme faute politique.
Oui mais voilà ! L'Amérique avait besoin de lancer un avertissement à Staline, et Yalta était déjà du passé...

BA 26/04/2017 15:06

Mercredi 26 avril 2017 :

Jacques Attali est un très proche soutien d'Emmanuel Macron.

Whirlpool, "c'est une anecdote" : la bourde d'Attali, au pire moment.

Des propos qui ne passent pas. Invité ce matin de LCI, Jacques Attali a choisi le pire moment - Emmanuel Macron rencontre ce midi à Amiens les salariés en grève de l'usine Whirlpool à la Chambre de Commerce et d'Industrie d'Amiens - pour déclarer que Whirlpool est ... "une anecdote". 

Face à Audrey Crespo-Mara, ce soutien d'Emmanuel Macron a estimé que Whirlpool, "c'est une anecdote qui s'inscrit dans un contexte plus large de création d'emplois".
"Le cas de 300 personnes n'est pas du ressort du président de la République", a poursuivi Jacques Attali, ajoutant :
"Le président n'est pas là pour régler chaque cas individuel, pas là pour faire de fausses promesses."

Une déclaration qui fera probablement grincer des dents en interne. Car depuis janvier, les 290 salariés de cette usine de fabrication de sèche-linge, qui appartient à l'américain Whirlpool, numéro un mondial de l'électroménager (20 milliards de dollars de chiffre d'affaires), vivent avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête.
Leur employeur leur a annoncé qu'il fermerait en juin 2018 cette unité de production, la dernière usine du groupe en France, pour la délocaliser à Lodz, en Pologne, et ainsi s'adapter "à un contexte de marché de plus en plus concurrentiel".

Du coté du Front national, l'occasion était évidemment trop belle pour la laisser passer. "Honteux !" a ainsi réagi Florian Philippot, épinglant Jacques Attali sur Twitter :

Une « anecdote » pour Attali soutien de Macron ! 300 emplois supprimés, des familles bousculées, une anecdote ? Honteux !

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170426.OBS8576/whirlpool-c-est-une-anecdote-la-bourde-d-attali-au-pire-moment.html

Alcide 26/04/2017 11:22

La véritable dictature fasciste est représentée par les US qui n'ont jamais voulu signer de traité de paix avec la Corée du Nord.

We don't want a unified Korean peninsula ... We [also] don't want the North Koreans to cause more trouble than the system can absorb."
—Hillary Clinton, 2013, speech to Goldman Sachs

http://www.zerohedge.com/news/2017-04-25/hillary-clinton-explains-our-north-korea-south-korea-china-policy

Ne pas oublier non plus cette propension des US manipulés par le complexe ploutocratique bancaire à diaboliser puis détruire par embargo économique voire militairement les pays qui refusent l'intégration à la BRI rothschildienne ou le refus de l'usage du dollar comme le furent les pays Irak , Iran , Libye puis maintenant la Syrie.

Heureusement que nous avons des connards protoplasmique au pouvoir , nous aurons ainsi un long dépouillement suivi par une misère noire ...comme en Grèce , mais pas la guerre ... juste quelques attentats , fusillades à l'aveugle dans la foule des terrasses de café ou camions écraseurs les jours de fête pour assurer la dhimmi-attitude des bobos et des prolos.

Puis des défilés des Charlie en rang serrés derrière les organisateurs du massacre puis élection à la présidence d'un complice de tous ceux qui font un "bon boulot" qui de plus à vendu les restes des fleurons français pour un plat de lentilles, opération financière précédée par un bon astiquage de son séant.
Que du bonheur.