Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 06:09

La propagande atlantiste libre échangiste (ça fait porno), et mondialiste, bute sur une seule chose, la réalité. Digne de l'URSS. En pire. Je vous remets l'hymne, pour reconstituer l'ambiance.

Relisons l'apocalyptique Celente, qui ne voit que magasins fermés et junkies, là où doit normalement se trouver l'économie prospère.
La drogue a remplacé l'assommoir de Zola, mais pas tout à fait. Le nombre record de barmen engagé aux USA prouve qu'on y boit sec.

Le secteur automobile recommence à souffrir.

Les fonds de pensions (publics) sont sous financés. Ils vont logiquement faire faillite. La faillite sempiternelle des fonds de pensions explique la création du bien plus solide système par répartition, crée en 1945. Si ce système connait des problèmes, c'est qu'il a été édulcoré en raison du poids électoral des retraités. En effet, un système par répartition ne donne qu'un droit, celui de bénéficier de celle-ci, mais théoriquement, ne donne aucun droit à un montant fixe de pension.

Pour les fonds privés, il y a belle lurette qu'ils ont disparu. Pour les solutions "douloureuses", il y en a une dont on ne parle jamais, la banqueroute de la dette. Allez savoir pourquoi...

Le système est arrivé au bout de sa logique. Pour le pentagone, 71 % des mobilisables sont ou trop cons, ou trop obèses.

Les faillites, chapitres 11 et 15, explosent à New York. Le même phénomène qu'au Burundi. La croissance à crédit, sur des flots de crédits étrangers n'a pas crée le dynamisme, mais une économie psychédélique, sans fondements réels.

La différence essentielle, que voit Celente, c'est qu'elle touche désormais le centre du système, alors que le vote trump a concerné les régions "périphériques", (81 % du territoire.

Un article traduit par le saker parle d'un effondrement du niveau de vie en occident après les invasions barbares. Il est clair que pour moi, l'écrivain rêve complétement. Les conditions confortables concernaient au plus quelques % de la population, pas la totalité, écrasée d'impôts, et qui vit arriver avec délices la fin de l'empire, et de ses impôts délirants, de ses réquisitions, qui la faisait crever de faim, et où les vivants payaient pour les morts...

Macron, lui, est parfait pour le rôle qui lui est assigné. C'est celui qui provoquera l'effondrement économique politique et social.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Stef 23/05/2017 17:14

Enfin une remarque sur la fin de la dette! Je suis toujours surpris par la réaction unanime, qu'il s'agisse de mondialistes ou au contraire de souverainistes, consistant à prendre en compte le remboursement de la dette (ou plus exactement le paiement d'intérêts ad vitam aeternam). Or, il est certain qu'elle ne sera jamais payée, avec deux possibilités à plus ou moins court terme: le reset ou le refus justifié de payer des intérêts. Celui-ci correspond à une approche que je n'ai vu nulle part consistant à considérer qu'un Etat, de par sa souveraineté, est à même, rétroactivement (le fait du Prince), de décider qu'un organisme privé ou public ne peut prêter d'argent à cet Etat qu'à taux zéro. Dans ce cas, tous les intérêts qui ont été versés jusque là seraient assimilés à un remboursement du capital. Qu'on ne vienne pas me dire que c'est impossible, intenable etc. De toute façon on va vers le clash et ce serait peut-être un moyen d'en minimiser les effets.

Jazzman 22/05/2017 23:28

Réponse à Gean Tristophe et d'autres...
Supposons que la Vie serve à quelque chose (oui, avec une majuscule à vie).
Supposons que nous soyons les premiers être vivants capables de commencer à le comprendre.
Il y a forcément quelquepart un texte d'explications, au moins une liste des courses à faire (pense à ramener du pain).
Ce texte se trouve à un endroit évident et disponible.
Pourquoi pas dans le code génétique dont certaines parties semblent inactives.
Evidemment, il est écrit dans une langue inconnue, donc ce n'est pas gagné, mais il a été écrit par plus intelligent que nous, donc ce n'est pas perdu d'avance.
Voilà un boulot utile pour les années à venir et nous distraire de l'apocalypse.

L'apres 22/05/2017 17:55

En même temps, la Chine s'active sur l'exploitation des hydrates de méthane. La dernière grande réserve d’énergie fossile selon la BBC.

http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-china-39971667

Horzabky 23/05/2017 12:34

Nous sommes comme des rats enfermés dans une cage avec une boîte de biscuits. Maintenant que presque tous les biscuits ont été mangés (le pétrole "classique"), les rats ont commencé à manger le carton de la boîte à biscuits (le pétrole de schiste, les hydrates de méthane, etc). Soyons optimistes : cela retardera l'échéance d'une dizaine d'années...

Les Japonais ont commencé à exploiter les hydrates de méthane en 2013, mais pour ce que je peux en savoir, après avoir fait quelques recherches sur Internet, 4 ans plus tard ils en sont toujours au stade expérimental...

Sans compter les risques climatiques énormes associés aux hydrates de méthane :
https://www.youtube.com/watch?v=HA1ikuTisH8

L'apres 22/05/2017 17:37

La Chine face au pic pétrolier.

"Pékin va ouvrir le secteur de l'énergie à l'investissement privé... Ce projet intervient alors que la Chine, plus gros consommateur d'énergie, cherche à augmenter sa production intérieure de pétrole et de gaz pour satisfaire la hausse de ses besoins...Le pays est très dépendant des importations d’énergie, la production locale n'arrivant pas à répondre aux besoins d'une demande croissante -- un problème exacerbé par le fait que les compagnies pétrolières chinoises ont réduit leur niveau de production après la chute des cours du brut...La production de la Chine a atteint 199,7 millions de tonnes de brut en 2016, en baisse de 6,9% sur un an. Ses importations pétrolières ont augmenté de 13,6% à 381 millions de tonnes."

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/05/22/97002-20170522FILWWW00162-pekin-ouvre-l-energie-aux-investissements-prives.php

Jaï-L 22/05/2017 17:17

"Cela veut dire que les entreprises licencient en masse 1 fois, 2 fois, 3 fois, 4 fois, etc. jusqu'à ce que les comptes soient en équilibre malgré la baisse des ventes... Au bout du compte, seule la marque ou les marques survivront. L'idéal donc consiste à mettre les employés dans une société et les marques et les actifs dans une autre, cf. l'hôtel Sheraton de Bruxelles..."
Bon résumé par Jovanovic dans sa revue de presse. D'un côté quelques privilégiés se cooptant pour gérer les franchises/brevets dans des coquilles de plus en plus vides. De l'autre les boulets qui coûteront toujours trop cher.

Gean Tristophe 22/05/2017 14:08

Franchement ça change quoi que Celente nous décrive les rues de Southamption au US et nous annonce l'apocalypse que d'autres, encore d'autres et d'autres encore nous annoncent chaque année comme un épisode sans fin d'une série style "les feux de l'Amour" dont le spectateur quand il allume sa télé sait que tout est pipeau puis chiale quand même à la fin, et rallume le lendemain sa télé en attendant le pseudo dénouement.

Comme je l'ai dit ailleurs, le système a ancré dans le conscient collectif des gens que les politiques comme le roi ou le seigneur un temps, seront la solution, qu’ils vont les sauver, leur trouver du boulot, les soigner, leur donner l’enseignement, les éduquer, le bonheur et la prospérité.
La politique vend de l’espoir, de l’image et maintien dans le déni.
Elle favorise l’individualisme et l’infantilisation et tous les prédicateurs du chaos sont les perles du collier qui les étrangle.
Aujourd’hui l’œcuménisme politique c’est Macron, un mirage de plus qui allie la droite et la gauche comme un concept salvateur, un Joker, alors que cela démontre juste que l’alternance était un leurre.
Il y a quoi dans tout ça ? La franc maçonnerie, les Illuminati et tous les saints frusquins ?! ok !
Et vous attendez quoi de ceux qui d’un coté spolient et de l’autre ceux qui les dénoncent ?
Aucun des 2 n’apportera la solution, ni collective, ni individuelle.

Le fond de commerce de l’apocalypse et du chaos, en dehors du fait qu’il rapporte à celui qui le propage, est aussi le moyen de maintenir les gens dans la psychose et annihile toute idée d’entreprendre, de risquer, de s’engager pour un objectif, pour son bien, de sa famille ou de ses proches.
Alors d'un coté les politiques avec "Sainte Mère Croixance " et de l'autre la prédication avec "Saint Père Turbe"... au milieu ceux qui écoutent et oscillent entre espoir et désespoir, entre destin et dépendance, entre attendre et comprendre, devant leur télé, a regarder les trains passer pendant que d'autres ont compris qu'aucun leader ne sortira du chapeau et que prendre le train vaut peut être le risque.

L'apres 22/05/2017 13:06

EDF pousse ses pions afin de faire accepter son plan par le gouvernement en l'enfumant.

Pour résumer:

EDF prolonge l'exploitation des réacteurs actuels jusqu'en 2030 voir 2050: "EDF prévoit d’étaler sur 20 ans -entre 2030 et 2050- l’arrêt des 58 réacteurs que compte le parc nucléaire français et donc leur renouvellement. Son plan prévoit de prolonger les 34 plus vieilles centrales (900 MW), construites au début des années 1980, à 50 ans soit jusqu’en 2030. Et d’allonger la durée de vie des 24 plus jeunes (1300 MW), construites vers 1990, à 60 ans c'est-à-dire jusqu’en 2050."

Pour les remplacer ensuite par 25 EPR type Flamanville: "Dans l’hypothèse où la consommation électrique ne varierait pas, EDF prévoit de construire environ 25 EPR entre 2030 et 2050."

Même question: Comment EDF peut-elle être sur d'elle a ce point? Évolution de la consommation, prix, compétitivité par rapports aux EnR, coûts de gestion des déchets des anciens réacteurs et des nouveaux EPR a venir?

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/nucleaire-le-plan-secret-d-edf-pour-2050-1167515.html

Jaï-L 22/05/2017 11:10

Hors sujet :
Pour ceux qui ont l'occasion de passer à Lyon une exposition intéressante "Les jours sans" au musée de la Résistance avenue Berthelot sur le quotidien des français pendant la 2ème guerre.
Faut voir ce que c'est que tenir avec les rations de l'époque, en fait impossible sans marché noir ou système D.
Intéressant de voir aussi l'explosion des normes et décrets à l'époque du régime de Vichy, le fichage systématique par les cartes de rationnement Seule une période aussi trouble pouvait donner naissance à l'ENA en 1945 et à la technocratie à la française.
Hécatombe chez les vieux, retards de croissance des enfants, une vie passée à attendre dans les files ou à pédaler vers les fermes (faut déjà survivre avant de penser à résister). Des pénuries avec un rationnement qui a duré jusqu'en 1949.
Quand même des exemples de solidarités retrouvées : les citadins ont vite renoué des liens avec la famille à la campagne, leur permettant notamment de recevoir des colis alimentaires.
Ca recadre un peu le contexte par rapport à certaines productions TV genre Village français.