Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 16:48

" Plutôt d'accord avec T. Meyssan, tout cela laisse l'impression d'un divorce entre deux pans de la population. Cette élection a validé les travaux de C. Guilluy. D'un côté les relégués de la France périphérique (la France qui vote Le Pen, Mélenchon et où il n'y a pas de 4G...), de l'autre les gagnants de la mondialisation qui veulent faire durer le système. Seul hic il faut exclure toujours plus de monde pour sauver les marges, la croissance n'existe plus... Pour ceux qui vivent entre ces deux mondes, le passage d'un Macron les aidera vite à choisir leur camp... "

Et :

" Arrive un moment où le mieux est encore d'aller se coucher. La société française c'est pareil, l'augmentation de la pauvreté et de la précarité est une chose inéluctable qu'il faut accepter tout simplement. "

Rien n'est inéluctable, l'inégalité est une phase ayant sa propre autonomie, comme les dernières phases d'inégalités, celles qui ont déclenchées la révolution française, avant elle, les guerres, dites "de religion", et qui étaient des guerres sociales, et avant elle, la "grande commocion".

Les manants sont priés de se défoncer aux opiacés, comme aux States, pour éviter de faire chier les importants. Le seul problème, c'est qu'ils se défoncent et font chier quand même.

Quand aux "républicains", les rangs sont désormais clairsemés. Il faut simplement, dans l'optique actuelle que MLP digère, analyse son -très relatif-échec, parce que le p'tit marquis de belgueulle, lui, aura tôt fait de mettre la goutte d'eau qui met le feu aux poudres.

C'est un phénomène classique de perte de foi, avec une autre foi de remplacement qui monte. Macron aura tôt fait de dégoûter ses propres électeurs de lui.

" Il le fait à l’occasion d’un discours de McMacron hier, particulièrement virulent, non pas tant contre Le Pen que contre ses électeurs où il n’y a pas que des lepénistes, ce qui le met dans la catégorie d’une Hillary lorsqu’elle nous parla des Deplorables (les électeurs de Trump, à jeter à la poubelle des camps de concentration-extermination prévus pour eux)... L’interprétation de Gurrie, plus audacieuse que celles des sympathiques et conformistes commentateurs officiels français, implique une violence potentielle extrême, grosse de guerre civile de quelque sorte que ce soit. "

"Je crois que le Système, au sommet de sa surpuissance et donc pas loin de l’autodestruction, comme la Roche Tarpéienne est proche du Capitole, a décidé que l’on passe aux choses sérieuses. Alea Jacta Est."

Il y a toujours, à toutes les époques, la croyance chez les importants qu'ils arriveront encore et encore à maitriser les évolutions. Le seul inconvénient, c'est que les déplorables sont très nombreux, et les prétoriens, largement acquis au FN...

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Feelgood 05/05/2017 22:09

exemple de déplorables en date du 05/05/17 : 19 h 40 : Autre rappel à l'ordre pour Emmanuel Macron, venu de la CGT cette fois. Le numéro un de la CGT, Philippe Martinez, a appelé Emmanuel Macron a faire preuve "d’un peu d’humilité", lui rappelant qu’il avait bénéficié d’un important "vote par défaut au premier tour".