Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE POINT DE VUE DE TH. MEYSSAN...

4 Mai 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Le point de vue de TH; Meyssan sur le débat MLP est sans appel :

" Quoi qu’il en soit —que le président Macron préside seul ou qu’il gouverne en associant ce qui reste de l’UMP et du PS—, le gouffre qui sépare les deux France va continuer à se creuser et à s’élargir. Les citoyens qui souhaitent défendre l’Intérêt général, c’est-à-dire la République, n’ont d’autre choix que de s’organiser pour résister, derrière la cheffe élue de l’opposition, Marine Le Pen, et de se préparer à exercer le pouvoir. Ils doivent admettre que le temps de la courtoisie est fini et que la colère gronde. "

Il n'a pas vu le même débat que les journalistes aux ordres :

" Marine Le Pen est apparue affranchie de son éducation d’extrême-droite, à la fois mère maternante et sévère. Avocate, elle s’est montrée soucieuse de justice sociale et a placé son talent au service de la « France d’en-bas ». Elle ne dispose pas d’un esprit brillant capable d’éclairer des salons parisiens, mais d’un discernement clair qui lui permet instantanément d’éliminer la verroterie et les élucubrations. "

Les élucubrations de Macron sont brillantes, comme le personnage.

" C’est une personnalité narcissique, souvent malveillante, dénuée de scrupules et de remords. "

Les personnalités narcissiques, à ce poste n'ont pas manquées. Ridicules à la Giscard, suffisant comme Mitterrand, ou racontant n'importe quoi, mais sûr des soutiens de citoyens, visiblement, très courts en mémoire (Philippe Pétain : "Français, que vous avez la mémoire courte), sauf pour le nazisme, dont le culte névrotique atteint les sommets.

La campagne des médias pour Macron atteint les sommets, signe de panique. Pourtant, il n'y avait pas de quoi faire un fromage.

Les journalistes savent raconter n'importe quoi, vous disant qu'ils ont gagné, parce qu'il a dit "vous n'avez pas le monopole du coeur", "vous êtes l'homme du passif". Il est clair que prétendre ça, c'est de la connerie puissance 100. Qu'en savent ils ? Je me rappelle du débat Giscard Mitterrand de 1981, tout le monde disait que Giscard avait gagné, qu'il avait été bien meilleur. Mais cela n'avait strictement rien changé à leurs intentions de vote... Et on ne vote pas forcément pour le meilleur. Il peut être repoussoir.

Quand au petit marquis de belgueulle, il sera surement élu, mais comme l'a dit Meyssan, après, c'est une autre histoire. Il pourra aller se faire une bouffe avec ses copains, mais ceux qui le soutenaient au premier tour et qui veulent réellement le voir président, c'est 20 % de la population.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
@ Nicolas<br /> <br /> Peut-être...<br /> J'ai pas son bilan sanguin.<br /> Et vous pensez que Macron est à l'eau claire ?
Répondre
L
@ Logique (et tous)<br /> <br /> Il faut être logique ami Logique. <br /> On dirait que tu ne te rends pas compte que tu te bases instinctivement sur le point de vue du convaincu et/ou du bienveillant vis à vis de MLP. <br /> Là, pas de problème, elle a effectivement amoché le masque du Macaron. Mais qu'en est-il des autres, soit 3 français sur quatre ?<br /> Tu penses vraiment, pour prendre un exemple, que le mélenchonien canal gauche de la gauche aura été convaincu par cette prestation là ?<br /> Moi j'ai simplement essayé de voir les choses depuis toutes ces terres qu ne nous sont pas favorables.<br /> Et encore, il faut considérer en général que l'empathie pour MLP ne passe pas par les questions économiques et monétaires, où tout le monde ne comprend rien dans son camp pas plus qu'ailleurs.<br /> C'est ce qui est le plus déprimant d'ailleurs. On lit dans les commentaires des blogs des choses incroyables.<br /> Tel vous dit « MLP est archaïque, elle veut revenir au Louis d'or ». On peut bien sûr s'en amuser et inviter ce génie si commun à se débarrasser de ses Louis d'or s'il en a de trop -je lui rachète un euro pièce.<br /> Mais je suis persuadé même qu'il y a une majorité de gens dans ce pays propre à croire que si l'on revient au franc leur pouvoir d'achat sera divisé par 6,59, ou qui vous sortiront mécaniquement si vous prononcez le mot « dette » que « on ne peut pas vivre au-dessus de ses moyens », affirmation surréaliste quand on voit la masse de la dette mondiale (mais si, Ducon, on peut très bien vivre au-dessus de ses moyens si c'est TOI qui crée la monnaie -c'est d'ailleurs ce que font massivement toutes les banques).<br /> Je persiste donc et signe quant à mon analyse, mais sache que s'il s'avère dimanche soir que je me suis lourdement trompé, je serai alors le plus heureux des pédés.<br /> <br /> @ Piotr (et tous)<br /> <br /> Je vous invite à revoir votre jugement sur plusieurs points :<br /> <br /> 1)<br /> Ok, le grand rassemblement républicain souverainiste avec Gaino, NDA, Philippot etc. <br /> Mais il a existé mon vieux ! Vous voulez transposer à droite ce qui a déjà été tenté à gauche avec le pôle républicain de Chevènement en 2002, et que j'ai été très bien placé pour apprécier (j'ai même pris un coup de fusil et subi l'attaque d'un rottweiler).<br /> A l'époque il y avait le regretté William Abitbol (et, croyez moi, Gaino n'était pas loin de lui à tourner en rond, dubitatif, comme lui seul a toujours su le faire), Paul Marie Couteau, François Morvan (aujourd'hui vice président de DLF), Philippot (encore inconnu) et d'autres pointures du souverainisme. <br /> Sur le papier, super ! Un magnifique échantillon d'intellos et de brasseur d'idées propre à séduire les cadres. <br /> Par contre, sur les marchés et dans les cages d'escalier où nous semions nos tracts, zéro ! On nous considérait au mieux comme des zozos sympathiques.<br /> Et au jour J, le verdict est tombé. 17 % pour Le Pen et 5,5 pour nous. Le reste est l'histoire d'une débâcle météorique.<br /> Mettez ce truc là dans votre poche. Philippot et NDA (par Morvan) auront été suffisamment vacciné contre la chose pour retenter à droite ce qui a lamentablement foiré à gauche.<br /> Le FN est désormais incontournable à droite parce que c'est le seul parti qui a des racines authentiquement populaires, et que Marine Le Pen n'a pas joué le moindre rôle dans cette nouvelle symbiose.<br /> Si nous commençons à verser dans le mauvais jeu du « qui est pur et qui ne l'est pas » -la syphilis intellectuelle française- nous sommes morts, parce que un million de voix et plus, cela compte plus qu'une idée séduisante.<br /> C'était quoi le CNR ? Un général nationaliste qui donne carte blanche à un communiste (jean Moulin) pour prendre son bâton de pèlerin et rassembler la carpe et le lapin politique sous sa bannière. <br /> Et le pèlerin a réussi (quitte à y laisser sa vie) . Et vous, vous pensez que l'on pourra faire l'économie de la même stratégie ?<br /> <br /> 2)<br /> Les « culs bénis ». Là aussi il faut un peu réfléchir.<br /> La France a toujours été la fille aînée de l'église, mais c'était une fille rétive par rapport à l'autorité papale.<br /> Aujourd'hui, et surtout depuis l'épisode de la marche pour tous, une grande partie des chrétiens de France a retrouvé sa vocation frondeuse face à un pape édulcoré par les droits de l'hômmeu (pour parler Reymond) et sa volonté patente d'être compatible avec la mondialisation libérale.<br /> Que vous le vouliez ou non, « le progrès » et ses « lumières » s'identifie aujourd'hui à cette mondialisation là, laquelle prend de plus en plus le visage d'un totalitarisme. Et les « culs bénis » comme vous les appelez s'opposent à cette mécanique inquiétante.<br /> Alors peu me chaut les aventures de Dieu et de ses avatars sur terre, nous serions totalement inconséquent de repousser ces gens, lesquels ont d'ailleurs parfaitement intégré le jeu de la nation républicaine depuis plus d'un siècle.<br /> Quant à Marion... Cette fille est une mutante. Elle est parfaitement représentative de l'attitude de jeunes générations face à la politique, radicalement opposée à l'approche qu'en avaient les générations précédentes.<br /> Avec des convictions mais surtout un recul désabusé sur les choses que nous n'avions pas (cela m'a frappé quand elle est passée chez Polony). Inutile de chercher à coller une étiquette sur son dos, cette nana sera à l'image de sa génération ; avant tout pragmatique.<br /> En tout cas elle a d'énormes qualités et je suis persuadé d'ailleurs qu'elle aurait mieux été à même de déstabiliser Macaron que sa tante, et sans élever la voix.<br /> Là aussi, ne vous faites pas d'illusion. Elle jouera un rôle central à droite dans les décennies à venir.<br /> <br /> 3)<br /> « Le FN a permis de maintenir en place le système depuis trente ans ».<br /> <br /> Je crois que c'est faux, archi-faux, même si cela est quasiment le fonds de commerce de certains blogs, lesquels d'ailleurs se disent gaullistes, ce qui ne manque pas de sel.<br /> Le FN a été créé, monté de toutes pièces dans les années soixante dix pour servir de couverture aux réseaux de barbouzes de jacques Foccart, l'éminence grise du parti gaulliste, lesquels barbouzes ont donc été habilités à servir officiellement de service d'ordre au parti naissant. <br /> Personne à l'époque n'aurait imaginé que ce groupuscule interlope deviendrait un jour le premier parti de France, et surtout pas son bateleur de chef officiel (JMLP), qui a mis vingt ans à comprendre qu'il avait été manipulé totalement depuis l'origine.<br /> François Mitterrand a repris le flambeau après son élection, à la seule différence que les barbouzes de Pierre Joxe/Charles Hernu ont remplacé ceux de Foccart -en fait, il s'agissait le plus souvent des mêmes, professionnels accomplis.<br /> On a accusé Mitterrand d'avoir alors joué à fond la carte du FN pour court-circuiter la droite parlementaire, lorsqu'il est devenu patent que ce parti devenait une force électorale importante.<br /> Cela était vrai, mais dans une certaine mesure seulement. <br /> N'oubliez pas que Mitterrand était un homme de l'avant seconde guerre mondiale, et qu'il a parfaitement connu, pour y avoir participé, les puissants mouvements factieux d'extrême droite de la période -ceux qu'on appelait « les ligues », lesquelles ont été très près de réaliser un coup d'état dans la rue en février 1934.<br /> Mitterrand redoutait le retour de mouvements du même type, lorsqu'il est devenu évident que les petites classes moyennes et les classes populaires se mettaient à voter FN sous l'effet de sa propre politique économique et sociale, entièrement réorientée vers la construction européenne.<br /> Il était en particulier préoccupé par des formes corporatistes radicales comme le mouvement de la Tour du Pin de Gérard Nicoud. Il a jugé donc préférable de favoriser la résolution en un cadre formel légal de toute cette contestation, et le FN était déjà en place pour cela.<br /> D'une pierre deux coups en somme (la manip SOS racisme était l'autre volant du scénario, mais cela est une autre histoire).<br /> Avec le recul du temps, je crois que Mitterrand avait vraiment mis le doigt sur quelque chose d'inévitable.<br /> Si le FN n'avait pas existé nous aurions connu au bout du compte la même situation de blocage politique pendant trente ans. <br /> Sauf qu'à la place d'un mouvement politiquement pacifique (qui osera dire le contraire après quarante ans de participation docile du FN aux élections républicaines) nous aurions connu une contestation moins homogène formellement mais certainement beaucoup plus violente et empoisonnante politiquement.<br /> Pensez à la situation de l'Italie dans les années soixante dix, et ajoutez-y les mêmes manipulations en coulisse résultant de la situation internationale. Et la gauche libérale aurait balancé cela dans les pattes de la droite parlementaire, avec guère plus de vergogne qu'elle l'a fait avec le FN.<br /> Thierry Meyssan a très bien raconté cette histoire ponctuellement sur son « Réseau Voltaire », mais elle m'a été confirmée aussi par plusieurs personnes qui n'avaient RIEN à voir entre elles.<br /> <br /> http://www.voltairenet.org/article187708.html<br /> <br /> Le même Thierry Meyssan qui a joué un rôle non négligeable dans la mise au parfum de Jean Marie Le Pen, sur le rôle réel qu'on lui avait fait jouer depuis déjà deux décennies et sur la qualité de certains de ses « amis ».<br /> Oubliez à ce sujet tout ce qu'on vous a raconté sur la rupture Le Pen / Megret. JMLP a viré Megret parce qu'il s'est aperçu qu'il avait affaire à un faisan au service d'autres intérêts (pas seulement politiques) et rien d'autre.<br /> Et ce qui est vrai de JMLP l'est encore plus de sa descendance féminine à partir des années 2000, laquelle est restée totalement étrangère au déroulement de ce mauvais film.<br /> Le FN est aujourd'hui un parti populaire solidement et pour longtemps installé à droite, et ce sont plutôt les autres composantes de la droite qui font figure d'animaux préhistorique à mettre au musée. Si vraiment vous êtes attaché au sort des catégories populaires, vous ferez avec, point barre.<br /> Quant aux nuisances qui bloquent la vie politique française et en ont organisé le blocage depuis trente ans, ouvrez votre télé, vous avez toute la panoplie des ordures qui défile.<br /> Cela fait trente ans qu'ils nous jouent la comédie de l'antifascisme dans un décor de décharge publique.
Répondre
N
"Cette femme est épuisée, vidée. Toute l'énergie qu'elle a mis a rencontrer le peuple dans ses meetings est partie et elle s'est effondrée dans le sprint final "<br /> Essayer de sauver les petites fesses d'un peuple qui a décider de crever s'est épuisant. L'alcool c'est l'ennemi...difficile voir quasi impossible d'éviter toutes les sollicitations quotidienne, ça fait partie de "com" de la convivialité en politique.
Répondre
F
J'ai comme l'impression que ça pourrait mal finir ces élections, ou mal commencer si desfois sieur M. était élu...
Répondre
E
Un lien sur le compte off shore de qui vous savez...<br /> <br /> http://ibankcoin.com/zeropointnow/2017/05/03/breaking-leaked-documents-reveal-emmanuel-macron-may-be-engaging-in-tax-evasion/
Répondre
E
Voici les résultats de mon département :<br /> <br /> Marine le Pen : 30.43<br /> françois fillon : 24.87<br /> macron : 17.73<br /> ...<br /> hamon : 3.44<br /> <br /> http://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/var_83/<br /> <br /> Ah ça me remonte le moral de voir le chien de wall street ainsi mal classé... ça va être duraille de décrocher des députés ici pour E(n) M(erde) !!!
Répondre
B
Porto Rico : la plus importante faillite d'un territoire américain.<br /> <br /> http://www.france24.com/fr/20170504-porto-rico-plus-importante-faillite-territoire-amerique-dette-finance-etats-unis
Répondre
L
Ouais ! Je crois que Titi Meyssan a tendance à prendre ses désirs pour des réalités ces temps-ci.<br /> En fait, je ne suis pas d'accord avec tout le monde ici, et cela va au-delà de mes convictions et de ma sensibilité personnelle. Je me base aussi sur ce que j'entends autour de moi (je n'ai pas de télé et je ne lis plus les journaux).<br /> <br /> Marine a indubitablement perdu ce débat, il ne faut pas se voiler la face et au contraire prendre la mesure du désastre pour en tirer les conséquences.<br /> Il suffisait de voir sa mine hier chez l'araignée Bourdin. Tout dans son visage semblait vouloir dire « Mon Dieu, qu'ai-je fait ». Plus que déboussolée, sonnée, avec ces coups d’œil anxieux sur ses fiches comme si elle appréhendait de sombrer.<br /> Observez d'ailleurs la jubilation à peine cachée du sieur Bourdin quand il assène « c'est l'heure du choix », comme s'il lâchait le couperet de la guillotine.<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=wSqSd_B1qm4<br /> <br /> Cette femme est épuisée, vidée. Toute l'énergie qu'elle a mis a rencontrer le peuple dans ses meetings est partie et elle s'est effondrée dans le sprint final, la dernière ligne droite des lucarnes, là où se joue le choix crucial des indécis.<br /> <br /> Pourquoi a-t-elle perdu ?<br /> <br /> C'est l'ami aldo Stérone, notre poète algérien des parkings, qui l'a parfaitement analysé.<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=VJI_Za-0Yi0<br /> <br /> 1)<br /> Sur le plan tactique, elle a cédé au chant des sirènes en choisissant une agressivité outrancière. <br /> C'est ce que tout le monde dans son camp lui reprochait lors des premiers débats -ne pas être assez rentre-dedans- à commencer par le gugusse « j'ai tout compris » Soral.<br /> Celui-là, il faudra lui dire qu'en politique il faut savoir fermer sa gueule dans le dos de ceux qui vont au charbon, et se contenter d'aller faire sa méta-tambouille dans sa petite mine à lui.<br /> Face à un pervers narcissique froid et rompu à l'analyse transactionnelle comme tous ceux de sa caste, sa charge frontale s'est brisée dans la débâcle comme celle de nos pioupious jadis au Chemin des Dames.<br /> 2)<br /> Sur le plan stratégique, d'une part elle a très mal défendu son programme et a donc semblé laisser en plan tous ceux qui l'attendaient surtout là-dessus pour LES DEFENDRE.<br /> Le char d'assaut s'est tout à coup mué en charrue à bras recyclée, avec un effet psychologique désastreux à la clé. Ses supporters se sont soudain retrouvés à terrain découvert face aux canons.<br /> Je crois que même la sage mère de famille bûcheuse de fiches des premiers débats l'aurait emporté. Pas la virago de comptoir qu'on a vu hier.<br /> D'autre part elle s'est aventurée sur le terrain de son adversaire, celui des arcanes de la technocratie financière. Le pire, parce que l'autre connaît trop bien le dessous des cartes pour ne pas savoir botter en touche à tous les coups téléphonés.<br /> Cela m'a rappelé d'ailleurs un autre débat fameux qui avait tourné à la déroute du vainqueur présumé annoncé. <br /> En 1977, le déjà vieux roulier de la politique qu'était François Mitterrand s'était brisé les dents pour les mêmes raisons face à un technocrate inconnu ; Raymond Barre, dit « le meilleur économiste de France ».<br /> <br /> http://www.ina.fr/video/CAA77012833<br /> <br /> Et maintenant ?<br /> <br /> A court terme et comme le dit le blogueur (de gauche, communiste et patriote, je le rappelle) Descartes, il faut sauver les meubles, rien de plus, et la soutenir jusqu'au bout du chemin de croix. <br /> Si Marine atteint les quarante pour cent cela sera une grande victoire, en montrant qu'une part grandissante de l'électorat a au moins pressenti les enjeux.<br /> <br /> http://descartes.over-blog.fr/2017/05/le-debat-des-nuls.html<br /> <br /> Ensuite il faudra serrer les dents et les rangs pour les législatives, désormais le seul porte-voix encore possible du camp national.<br /> <br /> Après, de toute façon, tout sera à reconsidérer, pour ce dernier et en s'appuyant strictement sur les seuls points positifs de cette campagne.<br /> Pour Marine, je crois que ce débat aura été son chant du cygne, et il faut s'attendre à voir, hélas, les couteaux tirés dans son propre camp dans les mois qui viennent. <br /> Les droitards ne vont pas manquer de ramener leurs gros sabots mouillés au coin du feu, et il n'y a pas que le PS actuel qui va se retrouver ravalé à sa situation de 1969.<br /> le FN aussi a son congrès d'Epinay à l'horizon, et c'est là qu'il faudra rompre définitivement avec le passé en refermant le couvercle de la poubelle.<br /> Marine a montré qu'elle pouvait être une excellente chef de parti mais qu'elle n'a pas la stature adéquat pour une présidentielle (si celle-ci existe encore en l'état dans cinq ans, ce qui est une autre histoire).<br /> <br /> Pour ratisser large, il faudra un homme du sérail, D'OU QU'IL VIENNE.<br /> On mesure à quel point un Mélenchon ou un Asselineau aurait mieux réussi face à Macaron.<br /> Mais on sait d'où le premier vient et où il retournera quoiqu'il arrive, comme Chevènement jadis. Quant au second, il a le charisme populaire d'une huître sur-douée et on peut compter sur lui pour rester à maugréer sur son rocher en pleine mer.<br /> De Villiers a l'ambition politique de son âge, et il se trouve de toute façon mieux chez ses Schtroumpfs.<br /> <br /> Reste les acteurs Positifs. <br /> Philippot est resté droit dans ses bottes -même Cohn-Bendit a regretté qu'il ne fut pas au débat à la place de Marine- et il sera difficile aux serpents de son propre camp de lui faire porter le chapeau de l'échec de sa patronne.<br /> Le trait d'union indispensable, c'est encore lui.<br /> En fait Dupont Aignan apparaît comme la seule embellie du camp national, camp auquel son destin est désormais soudé car le sérail revanchard ne lui pardonnera jamais sa conversion au lendemain du premier tour.<br /> J'ai déjà dit qu'il était l'un des rares hommes capables de régénérer l'ensemble de la droite nationale en le rééquilibrant sur sa gauche.<br /> On peut aussi imaginer ce que faux gendre idéal aurait fait face à Macaron, quand on voit sa prestation chez l'araignée (Bourdin) il y a quelques jours, alors qu'il était lui-même affecté par un deuil personnel. <br /> La réaction furieuse de Bourdin est assez significative. Là, le guillotiné, c'était lui.<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=pLZTUirULYg<br /> <br /> Petit problème, Dupont Aignan, comme Philippot, apparaîtront toujours de par leur parcours comme trop tièdes aux yeux du pôle anti-sioniste, entendez les obsédés du juif. Les pires étant ceux qui cumulent cette tare originelle avec l'amour fou et transi des babouches.<br /> De ce côté là aussi il y a un recentrage sexuel à opérer (mais si, mais si, vous verrez les gars, c'est pas désagréable !).<br /> <br /> J'en viens au plus important, là où l'ami Thierry Meyssan et Patrick Reymond ont pleinement raison.<br /> Ce débat a été révélateur de la crise de nerf qui menace d'éclater dans ce pays, et tout porte à croire qu'elle va désormais exploser.<br /> « No pasaran » mon cul. Il vont passer et ils installent déjà leurs bunkers.<br /> Il faudra bien aussi que toute la piétaille anarcho-individualiste de gauche ou de droite -laquelle constitue la gale de l'histoire politique française- fasse son auto critique pour sa responsabilité dans le tableau. <br /> Cela lui arrive de temps en temps, quand elle sent le froid du gode.<br /> Car tous les éléments du drame sont en place. <br /> D'un côté les rancœurs immenses d'une espérance brisée, et de l'autre la haine revancharde des vainqueurs d'un jour au petit pied, les pires quand ils chaussent des écrase-peuple.<br /> Les temps qui viennent seront ceux d'une semaine sanglante symbolique.<br /> Nous auront de la chance si elle n'en reste qu'au stade du symbole.
Répondre
L
Perso, j'ai trouvé quelle s'en était plutôt bien sortie. macron n'a fait que des pirouettes. <br /> Ensuite si tu écoute Bourdin,BHL et les autres leurs poulain anesthésié a perdu toute l'assurance qu'il avait au début du débat. Son regard de winner c'est vite transformé en celui du caniche bien propre sur lui mais sans aucune conviction. Je pense que ceux de gauche on apprécié, mais peut être pas ceux de droites qui sont dans la posture hypocrite. <br /> Je vrai problème est l'intoxication des esprits et la peur d'oser voter FN. Parce que tu te fait insulter même par tes proches. Les gens sont complètement hystériques. J'en ait fait l'expérience, j'avoue que c'est pénible.<br /> Même si cette bataille est perdu c'est ne pas la fin, mais plutôt le début. Je pense que marine a fait une bonne impression. Celle d'un chef et non celle d'un laquais qui se couche. C'est ça qui est vraiment important. <br /> Le seul problème est que beaucoup de ceux qui ont voter pour elle au premiers tour semble vouloir tourner casaques. Il ont peur de perdre de l'argent si on repasse au francs. Parce qu'il n'ont pas compris que si marine est élu c'est l'euro qui va perdre de la valeur autant que le franc. Que tout sera fait pour que l'équilibre franc/euro se <br /> maintiennent a 15% près. Si le franc perd 30 l'euro perd 15 directe et le dollar sera obligé d'en faire de même avec un petit temps de décalage. marine a raison il jouent sur la peur, mais ceux qui ont le plus peur se ne sont pas ceux qui n'ont rien mais ceux qui ont un peut. En fait ceux qui croient avoir, parce que le prix de l'immobilier les fait se sentir riche. <br /> Le vrai problème est que nombreux sont ceux qui ne comprennent plus dans quel monde il vivent, il ne comprennent rien a la finance. L'autre problème français c'est qui aime être guidé, même dans le mur. Une sorte de masochisme chrétien, toujours prêt a tendre l'autre joue. C'est ça qui est vraiment néfaste pour ce pays. Et pour en revenir au débat. Je pense que dans leur inconscient de voir marine luter bec et ongle. Ne peut avoir qu'un impact positif. Puisqu'elle montre au peuple comment il faut s'y prendre.<br /> Donc contrairement a toi la gaule. Je pense que se débat as été plutôt réussi. <br /> De toute façon nous verrons bien les résultats de second tour. Mais si cela fait 40% je peut t'assurer que la Guerrière que me semble être marine ne peut que plaire au peuple. Et même au mélenchoniens qui en ont marre de la servilité au libéralisme, qu'incarne leur gourou. Qui se déballonne devant le pouvoir de l'argent. A mon avis beaucoup doivent avoir honte d'avoir voté pour lui. Mélenchon il se couche est se couchera toujours pour avoir sa petite récompense de ministre. récompense qu'il n'aura jamais. <br /> <br /> tout cela pour dire que se coup ci je ne suis pas d'accord avec toi sur ton analyse. Il faut que tu ailles chercher plus profondément :))
P
bonne analyse que je partage. Marine Le Pen n'a pas le niveau simplement. Et Dupond-Aignan a fait le bon choix (invonlontairement ?). Pour la droite forte, souverainiste, il va y avoir coupure entre pétainistes (marion maréchal, les culs-bénits) et gaullistes (NDA, Guaino, Philippot). Les couteaux seront dégainés après les législatives<br /> <br /> J'espère que ce débat sera l'occasion pour les ouvriers, classes moyennes, etc, de déssaouler de leur adhésion au thèses du FN. Un choc salutaire peut-être pour les éloigner du FN, parti qui a permis au système de se maintenir en place depuis 30 ans. C'est la prochaine étape pour Mélenchon, les laissés pour compte des périphéries urbaines et c'est loin d'être fait pour lui mais je le vois bien s'adresser à eux à l'occasion des législatives en profitant du faux pas de Le Pen
S
Ma foi, cette synthèse me semble assez juste. "Tous les éléments du drame sont en place"...
D
Dans une première note[1], réagissant à l’affirmation d’Emmanuel Macron selon qui l’entrée dans l’Euro (1999) avait entrainé une baisse du chômage, nous avions montré que la diminution provisoire du nombre des demandeurs d’emplois était liée à :<br /> <br /> L’important déficit budgétaire consenti pour maintenir à haut niveau l’activité de l’économie française.<br /> L’impact direct et indirect des 35h, tel qu’il a été établi par les chercheurs de l’OFCE.<br /> Les effets de la forte dépréciation de l’Euro face au Dollar de 1999 à 2002.<br /> <br /> Aucun des ces effets ne furent durables. Ils ont cependant abouti à masquer l’impact très négatif de l’Euro sur l’économie française.<br /> <br /> Un collègue, avec qui je discutais de cette note ce midi me faisait remarquer que, compte tenu des gains de productivité de l’économie française (1,8% par an en moyenne de 1998 à 2007) il était possible de calculer ce qu’aurait été la progression du chômage sans les deux premiers de ces effets.<br /> <br /> On a donc ici pris comme base l’agrégat des catégories A+B+D de la DARES (Pôle Emploi) car elles sont plus significatives de l’évolution du nombre des chômeurs que l’agrégat proposé (A+B+C). On impute de manière linéaire sur une année les conséquences du taux de croissance potentiel calculé dans la précédente note, sans déficit (et donc sans accroissement de la dette) et sans effets induits des 35h mais avec les effets de la forte dépréciation de l’Euro face au Dollar.<br /> Graphique 1<br /> Taux de chômage réel et simulé<br /> Source : Données de la DARES<br /> On constate que le chômage progresse, mais faiblement durant la période de dépréciation progressive de l’Euro. Cette progression s’accélère, quand l’Euro se réévalue et retrouve son taux initial par rapport au Dollar. L’impact sur le chômage est de 500 000 personnes, par rapport au chiffre de décembre 1998. C’est le coût direct de l’Euro.<br /> Par rapport au chiffre réel des chômeurs, incluant donc les effets (1) et (2) ce coût s’établit à 1,1 millions de personnes (espace en rouge sur le graphique). Cela signifie que l’accroissement de la dette et les 35h ont permis de masquer un accroissement substantiel du nombre des chômeurs, mais au prix d’une dette passant de 50% à 60% du PIB. <br /> Images intégrées 1<br /> Ainsi, et contrairement à ce qu’a affirmé Emmanuel Macron :<br /> La mise en place de l’Euro a bien accru le chômage.<br /> La politique macro-économique mise en œuvre a bien contribué à une baisse du chômage, compensant les effets de l’Euro, mais avec des coûts qui ne sont pas soutenables à long terme.<br /> C’est cela qui a permis de construire dans l’opinion publique en France l’acceptabilité de l’Euro, avec aussi sa forte dépréciation face au Dollar de 1999 à 2002. <br /> <br /> Il eut été décent que M. Emmanuel Macron signale ces faits, dont il ne pouvait manquer d’avoir connaissance (sauf à supposer une parfaite incompétence de sa part). Qu’il ne l’ait pas fait donne la mesure des arrangements avec la vérité que ce candidat est capable de prendre.<br /> <br /> [1] https://russeurope.hypotheses.org/5968<br /> <br /> <br /> Craindre la dévaluation du franc, c'est accepter la désindustrialisation radicale et le chômage massif, pour payer son smartphone 10 EUR moins cher...<br /> Calcul super malin ! <br /> Le Français est malin, quand même !
Répondre
D
UN SCANDALE DE PLUS.<br /> CYBORG-MACRON A OSE TRICHER EN DIRECT DEVANT 17 MILLIONS DE FRANCAIS.<br /> MLP avait mis sur la table, devant elle des dossiers, habitude juridique encore très présente mais tout à fait vieillotte et désuette à l'époque des smart-phones.<br /> Par contraste, Macron faisait smart tout court. <br /> <br /> Rien devant lui sur une table nette, rien dans les mains et tout dans la tête. <br /> Aucune hésitation. Réponse à tout, précise et toujours donnée rapidement de maniére assurée. <br /> Aucune hésitation. Répartie ajustée comme un coup d'escrime. <br /> Aucune hésitation. Maitrise gestuelle toujours appropriée. <br /> Aucune hésitation et maitrise totale, cela du début à la fin du débat. <br /> Une vraie macnine de guerre. Un tueur. Un cyborg.<br /> Oui, un cyborg.<br /> <br /> Chargé par un cocktail ultra secret de psychotropes puissants mais ayant pour effet secondaire une sialorrhée -hyoersalivation- et derniers cri, [(ritaline + modiodal) puissance 10] agrémenté de béta-bloquants ... et une micro(micro-oreillette émetteur récepteur) bien cachée profondément placée dans le conduit auditif externe droit, du coté opposé aux principales caméras .... plus besoin de dossiers, on lui soufflait tout, lles données et les chiffres, les répliques, les conseils .. et oui bien plus moderne que l'avocate "style Daumier" en face de lui, le jeune loup !<br /> <br /> Macron est un menteur et manipulateur. Il avait une minuscule micro-oreillette émetteur récepteur sans fil, quasi invisible.<br /> Vous trouverez sans peine des photos sur la toile, j'en ai vu.<br /> Cela permet de comprendre pourquoi, dès qu'il avait le moindre début de bave aux lèvres, il s'essuyait la bouche. Simple : une personne l'en informait en direct... quant aux deux journalistes, ne me dites pas qu"ils n'étaient pas au courant, ces vendus.<br /> <br /> C'est un vrai scandale. Un de plus. C'est même bien plus qu'un scandale démocratique, c'est le dernier clou dans le verceuil de cette élection truquée de A à Z, un vrai coup d'état soft dans lequel autont été impliqués tous les services de l'état et tous les rouages du systéme au service de l'oligarchie, depuis la justice jusqu'aux médias .... <br /> Issu d'un vrai putsch, d'une gigantesque manipulation, d'un scandale d'état ce pouvoir est illégitime. <br /> Complétement illégitime. LE COUP D'ETAT PERMANENT.
Répondre
L
j'ai regarder le débat cette après midi est j'avoue qu'il n'y a pas photo. Marine est la grande gagnante, je pense quelle a réussi a séduire les français. En tout cas je l'ai trouvé très pertinente et très posé. Un vrai chef d'état. Par contre macron me semble plutôt léger, un poids plume. Et a mon avis il ont du lui donner des tranquillisants avant les débats. Il s'en est prit plein la gueule et n'a pourtant par bronché. Elle m'a vraiment fait bonne impression. Et macron c'est vraiment le type même de la bourgeoisie hautaine et parvenu et suffisant. C'est le rêve de tous les louser qui ont voter pour lui, 20%. Par contre pour les 77 autres % il est encore plus haïssable que sarko, c'est dire. Il se la pête grave l'oedipien. <br /> D'ailleurs sont regard de scientologue, qui a mis mal a l'aise marine au début, n'a pas duré bien longtemps. Elle est costaud la petite. elle aura mon vote au législative du coup. Elle n'a vraiment rien a voir avec son père, a par la force de caractère. Tant mieux elle a sur prendre le meilleur.<br /> <br /> bravo marine, tu l'a défoncé belle gueule. Là il s'en est pris plein la gueule. Vraiment une très bonne impression. Et ça sa compte.
Répondre
J
Plutôt d'accord avec T. Meyssan, tout cela laisse l'impression d'un divorce entre deux pans de la population. Cette élection a validé les travaux de C. Guilluy. D'un côté les relégués de la France périphérique (la France qui vote Le Pen, Mélenchon et où il n'y a pas de 4G...), de l'autre les gagnants de la mondialisation qui veulent faire durer le système. Seul hic il faut exclure toujours plus de monde pour sauver les marges, la croissance n'existe plus... Pour ceux qui vivent entre ces deux mondes, le passage d'un Macron les aidera vite à choisir leur camp...
Répondre
R
Non, pour le marquis ce n'est pas 20% de la population, mais 20% des suffrages exprimés. La nuance est de taille.
Répondre
M
En fait l'évolution de la société française depuis quelques décennies n'a rien d'inquiétant : Elle est tout à fait naturelle et logique. C'est la fin de la croissance démographique et économique, la fin des ressources naturelles à volonté, la fin des trente glorieuses. Pour prendre une analogie c'est comme la fin d'une belle journée d'été où le soleil se couche enfin. Que va-t-on faire, organiser une manifestation anti-nuit, créer un soleil artificiel, distribuer des bougies aux plus pauvres ? Arrive un moment où le mieux est encore d'aller se coucher. La société française c'est pareil, l'augmentation de la pauvreté et de la précarité est une chose inéluctable qu'il faut accepter tout simplement. Là dessus les promesses des deux candidats qui expliquent qu'ils vont améliorer le pouvoir d'achat des français sont ridicules et dérisoires. Il n'y aura jamais RIEN qui améliorera le pouvoir d'achat des français, c'est un mirage complet. Après dire qu'un gouffre qui sépare deux France va se creuser c'est probable, ce gouffre c'est celui de la connerie humaine, et Dieu sait s'il est profond. Les gens pourront toujours manifester, casser, tuer, calomnier, renverser, revendiquer, ça ne changera rien à la condition humaine.
Répondre
L
Épidémie d'overdose aux opiacées dans les anciens états miniers des USA.<br /> <br /> Vendeur: "A l'échelle du pays, les ventes d'opiacés sur ordonnance ont quadruplé depuis 1999." <br /> Police: "90% de ce que nous faisons a un rapport avec les drogues"<br /> <br /> "Le tableau est sombre en Virginie occidentale: l'Etat affiche le plus haut taux de surdoses du pays (suivi par le New Hampshire), le nombre de décès est en hausse et 43% des personnes incarcérées en 2016 souffraient d'un problème de dépendance si grave au moment de leur arrestation qu'elles ont dû immédiatement voir un médecin à leur arrivée en prison."<br /> <br /> https://www.romandie.com/news/ZOOM-Les-anciennes-terres-minieres-americaines-ravagees-par-les-opiaces_RP/793093.rom
Répondre