Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 06:50

Donc, nous avons eu la première phase d'une législative, et comme d'habitude, des commentaires idiots, de journaleux encore plus idiots. (Grèce. La trajectoire du PIB grec et celle du QI des journalistes économiques ).

Là, l'article est généreux. Il n'y a pas de QI chez les journalistes. Il a disparu il y a bien longtemps, comme une gamelle d'eau au Sahara.

Donc, on voit un grand classique, dans la foulée, le parti présidentiel est gagnant.
Il est gagnant par défaut. Avec près de 52 % d'abstentions, 32 % des voix, c'est pas grand chose.
Un ami me disait, "tu verras, dans 6 mois, personne n'aura voté Macron". Là, à  la présidentielle, c'était déjà pas grand chose, son score, là, ça vire au minable.

Du côté des autres, après la présidence de simplet, il est logique de voir le PS laminé, et Côté  LR, ça ne vaut guère mieux. Une implantation locale sauve un peu le score, mais il est en dessous, très nettement, de 2012. Il faut dire qu'il se contentait d'attendre le retour de balancier de l'alternance.

D'une manière générale, cela n'a pas grande importance. LR, PS et LREM ont la même politique. Avec quelques inflexions, mais sans plus.

Le libéralisme économique a détruit ses enfants.

Il parait qu'il faut pas cracher sur les abstentionnistes. Moi, je ne m'en prive pas. Il faut arriver à posséder 2 neurones, pour voir qu'il faut tout renverser, et pas voter "comme on a toujours voté". Peu importe pour qui on vote, pourvu qu'on vote protestataire. C'est vrai que c'est compliqué, avec un JLM qui adhère à la niaiserie gauchiste "Non à la mondialisation, non aux frontières". Il faut choisir.
Le cas de figure les plus intéressants sont aux "extrêmes", qui semblent, à mon avis, très modérés, sauf pour la propagande du pouvoir.

Côté FN et FI, on peut avoir deux manières de voir. On part de la présidentielle, et ces deux partis baissent nettement. On peut voir de la précédente législative, et le FN se maintient, FI progresse, pendant que le PCF, lui, se contente de faire réélire qui il peut. Sans doute, est ce un mélange des deux.

Autre élément intéressant, les retraités et les cadres ont plus voté que les ouvriers-employés. Le succès des candidats de LREM est donc logique. On va bien se marrer avec la gueule des retraités, lors de la hausse de la CSG. Alouette, je te plumerais...

J. Chirac a bétonné le pouvoir. D'abord en 1986, en revenant au scrutin majoritaire, puis en transformant le septennat en quinquennat. Il a complétement bloqué les institutions, mais on n'a pas encore vu le pire. Le pire, c'est aux USA qu'on peut le voir, lors du deuxième mandat, et après les mid-term. Plus personne n'en a rien à cirer du président.

Mais, il n'y a finalement, de grosses différences depuis 1981. Après la présidentielle, les camps se démobilisent largement, plus largement du côté des battus. Les électeurs ont une certaine cohérence. Ils confirment leur choix. Côté LR, on s'est fait des illusions, en passant, comme en 1981, faire mordre la poussière au nouveau président.

LR et le PS n'ont pas de politique alternative à LREM. Logiquement, après un trou d'air, FN et FI insoumise devraient atteindre des sommets.

Parce qu'il n'y a pas de raisons que la situation s'améliore. - 6 % de production d'énergie, - 2 % de consommation. La Fée Carabosse veille. On dirait même que c'est elle qui a fait élire Macron. Aucun empire, ni aucune oligarchie n'est éternelle. Tous les empires, toutes les oligarchies, un jour ou l'autre, disparaissent.

On nous dit que nous serons tous remplacés par des machines. Mais l'homme est tellement moins compliqué à entretenir. 2000 M2 de pommes de terres lui suffisent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie Politique
commenter cet article

commentaires

Dimezanov 13/06/2017 22:04

élections outrageusement manipulées : refus de participer

https://youtu.be/1S08CJZySoI

Feelgood 13/06/2017 20:19

Méa culpa,
Je voudrai que l'on s'interroge sur le fait que la plupart d'entre nous, y compris le BOSS n'ont pas vu venir le Gouvernement Macron, ni les 400 députés LREM etc... Rappelez vous il y a encore 1 an, personne selon moi n'a senti le vent venir... La question posée est la suivante : les votants sont ils encore maître de ce qui se passe politiquement ? Pourtant, nous faisons sur ce blog de nombreuses projections....Le monde, la société autour de nous ont pris une vitesse extraordinaire : Méa culpa donc (je me sens pas coupable non plus hein !!!)

serge 14/06/2017 16:31

Ma foi, pour mon cas personnel, je n'y croyais aucunement, vu le personnage, son activité pourrie au sein du gouvernement précédent et l'habitude française de répartir les voix sur un paquet de profils, même si certains assez mafieux. Et, hors ce blog, j'en ai lu un paquet depuis un an, assez peu en ligne avec la médiacratie habituelle, et beaucoup de contributeurs avaient le même avis.
Donc, dont acte, on est peanuts à avoir un peu de jugeotte, ce qui m'a quand même refroidi, puisque les sceptiques n'ont pas fait l'effort de continuer de déposer le bulletin qui les représente. Et si on y ajoute les trouducs qui vont être élus sur la base du petit logo coloré et du sourire de la star, en grande majorité transfuges des anciens bastions, cela m'effraie encore plus. Et là, à part la BAD...

dizemanov 14/06/2017 09:12

Très bonne observation.
Nous sommes tous surpris.
En tout cas cela indique que les les choses s’accélèrent et deviennent "brutales" du point de vue dynamique, en ce qui concerne la fréquence des mouvements en tant que changement de direction, de nature, d'intensité....
Ça promet.....

serge 13/06/2017 18:15

Tout à fait honnêtement, tant qu'il n'y aura pas de seuil de votants minimum, de comptage séparé et influent des votes blancs/nuls et autres réfection de scrutin majoritaire à 2 tours, tous les élus passés, présents et à venir se tapent royalement qu'ils soient élus avec de moins en moins de voix, puisque c'est le premier arrivé du second tour qui gagne. Voire même, avec ce qu'il se passe pour LFI, FN, PCF, etc... où avec un paquet de voix ils vont à peine tenir tous dans une cabine téléphonique, ils ont sûrement tendance à penser que c'est de mieux en mieux, puisque plus aucune quadrangulaire et UNE seule triangulaire.
Et on a quand même le pompon cette année. Cette nouvelle majorité va être composée de trois catégories de personnes. Il y a d’abord les traîtres, des gens qui ont quitté leur ancien parti pour celui de monsieur Macron car il faut bien rebondir pour engranger des points de retraite "spéciale". Il y a ensuite des membres des classes moyennes supérieures qui sont entrés en politique pour s’amuser, sans avoir la moindre conscience des responsabilités qui seront les leurs s’ils sont élus. Et qui n'en ont rien à cirer, juste tester le restau et le badge AN. Et enfin une cohorte de lobbyistes entrés chez monsieur Macron pour défendre dans l’Etat des intérêts privés qu’ils représentent pour l'après mandat. Donc pas l'embryon du moindre risque de "frondeurs" ou "opposants internes" à ce gros ventre mou qui va nous servir de représentation nationale, puisque pas un seul n'a la moindre envie de faire de la défense d'intérêts nationaux mais des affaires. Et somme toute, Bruxelles a donné la liste des projets et leur conclusion souhaitée. RIP

simplet 13/06/2017 16:57

Cette élection est la confirmation sous un faux-nez d’une tyrannie qui s’arguera d’avoir été élue démocratiquement.
Cela a commencé avec la concentration des grands quotidiens dans les mains de quelques grands affairistes. Non pas par complot, mais concurrence commerciale et comportement moutonnier. Celui-là a acheté le « Univers », tel autre achète alors Saumur Match et le Point-virgule… !
Sachant qu’ils avaient les pleins pouvoir de manipulations totales, ils restaient deux choses à faire pour conditionner ces élections devant conforter leur puissance : trouver les meilleurs communicants et le jeune bien mis, belle gueule, souple d’échine et langue bien faite pour aller au plus profond des fondements de ses messieurs.
Tout fût réalisé parfaitement. Les candidats présidentiel et aux postes importants ? Des opportunistes ! Des gravures de mode passant bien à l’écran ! Surtout pas de débat de fonds. Mais bien de révélations d’ »affaires », de critiques délirantes, de projections d’images les plus nauséabondes sur les adversaires les plus dangereux.
On peut donc dire que l’élection met en présence les affairistes contre la vraie politique.
La victoire est celle des communicants et aussi, plus tristement, à l’évidence d’un manque de grand homme d’Etat.
Il faudra attendre famine et disette pour que le bon peuple dégage tous ceux-là. C’est pas demain la veille. Somme toute, Guaino a raison. Les électeurs sont à vomir.

Michel 13/06/2017 14:24

"de journaleux encore plus idiots" vous écrivez. Je ne le crois pas. Ils sont l'essence même du système et ce qu'ils font ils le font avec zèle. Leurs patrons sont tous libéraux (dans le sens plus hard, qui soit) et ils ne veulent pas décevoir et du coup ils s'en donnent plus que de raison. Au moindre écart (très petit écart de Mme Pulvar, ça n'a pas traîné : mis de côté !).

dizemanov 13/06/2017 13:43

Je vais respectueusement vous contredire, Mr Reymond.

C'est en pensant à ce que disait Nietzsche "ce qui tombe il faut le pousser encore" que our la première fois de ma vie je me suis abstenu dimanche dernier ..... et je ne le regrette pas car, comme le dit Philippe Grasset " leur triomphe marqué par une complète illégitimité sera le début d’un véritable cauchemar parce qu"il réalisera la mise à jour et l’installation dans une instabilité totale et paradoxale de leur simulacre de triomphe démocratique apparent."

http://www.dedefensa.org/article/une-insurrection-postmoderne

Je recommence mon abstention volontaire dimanche prochain, bien sûr .... plus de 51 % de non votants à un scrutin théoriquement décisif, merveilleux !

Ercole 13/06/2017 13:29

Le départ de Marion a fait un mal terrible ici, c'est bien pour ça qu'il reste fort dans le nord social tandis que dans le sud conservateur on a perdu notre voix au FN, au revoir les questions d'identité et d'insécurité... Et pour quoi d'autre si l'euro il n'est plus non plus question d'en discuter "parce que ça fait peur" propagande sempiternelle des médias...

Après macron a pas rassemblé les foules, mais on le savait, il n'est pas un président populaire, ses scores des premiers tours l'attestent : 15% des électeurs inscrits - qui n'en connait pas des même plus inscrits ? - vont élire une assemblée ultra majoritaire... Electoralement on s'africanise, ou plus politiquement correct, le retour du suffrage censitaire, les gros bourgeois et leurs succursales (les valets qui vous toisent de haut parce que vous avez pas 600 louis - eux non plus...) vont venir encore nous expliquer qu'ils sont le bien et qu'il faut les suivre...

Fatigue...

logique 13/06/2017 13:00

M'enfin il faut aussi remarqué que pour les élections législatives cela a été le mutisme complet sur les ondes. Aucune intervention des leader. Tout a été fait comme ci il n'y avait pas d'élection legislative. Pas de mélenchon, pas de marinne, pas de hollande ni de fillon ni de hamon . Il se sont tous tus ou on ne les a pas invité a la télévision. C'est a se demander quelle jours elle auraient lieu c'est élections.

Un hold up médiatique en quelques sorte.

Et puis 52% d'abstentions c'est plutôt bon signe. La chute de popularité des politiques de tout ordre, même le petit con avec 16%. Cela rentre très bien dans la théorie d'Orlov. On en est au stade 3 de l'effondrement. Sachant que le petit con va nous faire passer très rapidement au stade 4, l'effondrement social.

Pour ceux qui se demande quid de l'effondrement commerciale. Je leur rappel qu'avec un déficit entre 2et3% et une croissance de 1.5%. La moindre coupe de 1.5% du déficit reviens a une croissance de 0% du PIB.


Macron c'est le petit con a qui on a refilé la patate chaude. Et c'est donc lui qui ma se cramer, bizarre cela rime très bien avec l'anagramme de son nom, dans macron il y a cramon. D'ou la patate chaude. ;))

Je pense pour ma part que tout ces abstentionnistes ont eu raison. inconsciemment il viennent de confirmer la théorie d'Orlov et de faire basculer la france dans le 3ième stade de l'effondrement. De toute façon le LREM n'est rien d'autre que le LRPS. Il on juste changé la gueule des pantins.

Lorsque le déficit chronique d'un état est supérieur en moyenne a la croissance du PIB sur 30 ans. Il faut se dire que l'effondrement financier arrivera, et il est deja arrivé, et que l'effondrement commerciale va suivre, cela tombe bien on est en plein dedans.

La logique implique que l'effondrement politique n'est pas loin derrière. Bon cela tombe bien ! on viens juste d'y rentré. Parce que 52% d'abstention c'est bien un effondrement politique et 400 député pour 16% de la population c'est carrément un coup d'état.

Sachant aussi que l'effondrement social est bien entamé et que le culturel l'est lui aussi, surtout avec des ministres qui ne se sentent pas français. il y a fort a parié que la suite est bien la continuité de l'effondrement de la France. Mais elle ne sera pas toute seul dans se cas, trump et le brexit sont aussi une forme d'effondrement politique. Même si du point de vue social l'angleterre et les US sont beaucoup plus avancé dans l'effondrement social que ne l'ait la France.

Pour ceux qui espèrent encore une possible inversion. Je pense personnellement que c'est plié. La seul inversion c'est le retour a l'esclavagisme, par la dette pour le plus grand plaisir d'une petite poignée d'individu. Pour les nommés 1) oligarchier mondialiste 2) les politiciens 3) les médias. Pour les autres se sera la ticket de rationnement avec un mon un peut plus accrocheur comme revenu minimum de survie, alias revenu minimum social.

l'objectif étant la réaction des peuples : le déni, la colère, la négociation, la dépression et l’acceptation. Hors avec 52% d'abstentions on est deja dans l'aceptation. M'enfin il faut dire que cela fait pas loin de 40 ans que la réactions des peuples a déjà commencé. Il y vont a l'usure et par vague de 200 000 par ans. Se qui veut dajà dire qu'il y a beaucoup plus de personnes qui ont accepter que de personnes rentrant dans le déni.

Cracher sur les abstentionnistes ne résoudra pas l'équation. Puisque de toute façon les lois ne sont plus du ressort des politiciens élu par le peuple, mais des technocrates de bruxelle. Pourquoi se faire chier a allé voter alors que de toute façon il feront se qu'il voudront. Le seul vote encore utile reste bien celui du président. Même si j'encourage les gens a y allait au second tours lorsqu'il peuvent inverser la donne. Mais je pense que l'abstentionnisme pourrait être encore plus marqué au second tour qu'au premier.

L'effondrement politique a donc bien commencé.

résumé :
2001-2007 effondrement financier qui inaugure l'effondrement commerciale
2008-2016 effondrement commerciale qui inaugure l'effondrement politique et social
2017 effondrement politique qui inaugure l'effondrement social

Par contre a l'étape de l'inauguration de l'effondrement culturel, cela risque d'être beaucoup plus chaud

L'erreur c'est de gardé espoir. L'espoir c'est l'opium du peuple.

francomusso 13/06/2017 11:36

Tout se passe comme prévu, le plus fort, celui avec les plus puissants supporters/sponsors est élu par le peuple qui se met du côté du plus fort. Car les fn, fi et autres ne portent pas plus la volonté des 70% de pauvres que micron. On sait depuis belle lurette (lire Bourdieu ...) que la plèbe veut de la stabilité dans les mœurs (car c'est une protection face à l'adversité) et du progrés dans les rapports de forces politico-économiques (plus de sous, plus de pouvoir pour la masse). Le fn est conservateurs dans tous les domaines (il est vu comme cela) donc la masse vote peu pour lui. Le fi est progressiste dans tous les domaines (il est vu comme cela) donc la masse vote peu pour lui. Personne ne représente ce que veut la masse. Micron et les 20% de riches veulent des moeurs légères pour s'amuser toujours plus, et pas d'évolution politico-économique. Les vieux se calent sur le plus fort car ils ont la trouille. La masse ne vote plus. Et hop le représentant des oppresseurs gagne car en plus il a bien démontré que lui et ses amis d'ici et d'ailleurs étaient les plus forts.
Le cas fn et fi est stupéfiant, à tel point qu'on peut se demander si ils ne participent pas du grand jeu, en bon employés des plus forts.

dizemanov 13/06/2017 10:55

juste pour réveiller Max :
"Trois hommes, neuf épouses et... 96 enfants. C'est le bilan de la progéniture de trois chefs de famille pakistanais, à l'heure où le Pakistan boucle le recensement d'une population en plein boom."

https://www.romandie.com/news/ZOOM-Trois-hommes-et-100-couffins-la-population-pakistanaise-en-plein-boom/804771.rom

La Gaule 13/06/2017 10:10

Bonjour à tous (tous, genre indéfini impliquant le masculin et le féminin)
De retour en pleine forme -moralement s'entend, j'ai la peau cuite au soleil de ce printemps torride et les hémorroïdes à vif.

Puisque nous sommes dans les grands classiques historiques, laissez moi évoquer le dimanche qui a précédé la semaine sanglante parisienne à Paris en mai 1871.
Pendant que les versaillais commençaient à investir la capitale par le sud, les fédérés organisaient un grand concours de pêche sur les quais de la Seine.
Après eux le déluge, et, en fait, le déluge arriva bien.
Le classique en l'espèce, c'est que lorsque une moitié de ce pays espère en finir résolument avec l'autre en tirant les couteaux, l'autre -dans un premier temps tout au moins- se croit en vacances.
Impression bizarre sans doute renforcée par le fait qu'il règne depuis plusieurs mois sur le net tout un discours optimiste / catastrophiste visant à accréditer la thèse qu'une victoire absolue des forces que représente le Président Macaron (le bien nommé, Macaron rappelle furieusement Mac Mahon) clarifiera les choses, « fera tomber les masques » etc.
Je viens justement d'en lire une mouture originale sous la plume du sieur Ph. Grasset.

http://www.dedefensa.org/article/une-insurrection-postmoderne

Je reconnais qu'elle se défend. Le temps des barricades étant bien révolu dans notre pays de vieux mous, il ne reste plus que le vote avec les pieds pour marquer le coup des contrevenants, surtout avec un peuple qui s'est toujours défini par sa dimension politique.
« Le Monde » pourra mettre tous les gros titres qu'il veut à l'usage exclusifs de ses cent cinquante mille lecteurs (exemple : « victoire sans précédent sous la cinquième république »), un président marketing élu avec les deux tiers de quarante pour cent des inscrits moins les blancs et les nuls, cela va faire sacrément désordre !

Mais bah ! Laissons nous aller un temps à la douce inconscience des foules.

Tous à la pêche dimanche prochain, donc...

Pour le déluge, Grasset et les autres ont peut-être tendance à s'enfermer dans une vision littéraire des choses.
Après deux septennats de destruction sournoises des institutions de la cinquième république par un nain hystérique et un jouisseur vicieux, « les gens raisonnables », c'est-à-dire les classes possédantes de fait et par mimétisme (syndrome effectif du larbin) sont enfin en position d'agir à découvert.
Enfin vont-ils pouvoir s'enfermer dans leurs citadelles en tirant toutes les flèches qu'ils veulent sur les manants, et cela sans s'embarrasser moralement des sigles ridicules scotchés sur leurs faux-nez (socialisme catho ou non, républicanisme catho ou non, gaullisme catho ou non, « démocrates » boudhistes ou non etc.).
A ce sujet, on peut trouver tous les torts que l'on veut à Henri Guaino cette caricature archétypale de l'intello cocu, mais sa sortie récente à tout de même une autre gueule que celle de Fillon.
La France vomitive va pouvoir dégueuler tout son saoul, où elle veut et quand elle veut.

https://www.youtube.com/watch?v=ys5_myWHbCg

« L'ordre moral » des versaillais d'hier, ce sont « les réformes » d'aujourd'hui.
Et là-dessus, les pêcheurs à la ligne vont être servis dans leurs besaces.

L'ordre moral réformiste d'aujourd'hui c'est toujours plus de ce qui a ravagé nos existences d'hier.
Plus de mondialisation, plus d'Europe, plus de flexibilité / austérité, plus de « sociétal » (LGBT pour tous), plus « d'ouverture à l'autre » à coup de poing dans la gueule, plus d'épouvantails à corbeaux aussi - « réchauffement climatique », terrorisme d'état, sans oublier la toujours fraîche et joyeuse trinité racisme / fascisme / antisémitisme.

https://www.egaliteetreconciliation.fr/L-Heure-la-plus-sombre-no81-Emission-du-5-juin-2017-46212.html

Le tout bien sûr à grand coup de planche à billets au service des banques -endettez les pauvres il en restera toujours quelque chose, leur imprimante à billets à eux c'est leur sueur.

Qu'on se le dise chez les amateurs d'ablettes, les révoltés confiants des quais de seine et d'ailleurs.