Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE PROGRESSISME FACON CLINTON... ET GAUCHE FRANCAISE... TROISIEME...

25 Juin 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Qui est le fondateur ? Et qui a résisté ?

A quoi, me direz vous ? A l'instauration de l'esclavage en Virginie colonial...

Le fondateur du système esclavagiste dans lequel vécu le sud des USA de 1655 à 1863... est un noir, originaire d'Angola, connu sous le nom d'Anthony Johnson. A. Johnson arrive à Jamestown en 1621, et travail pendant 7 ans, sous le système de l'engagement.
L'engagé paie son transport par 5 à 7 ans de travail dans les fermes du nouveau monde, pour la sphère anglo saxonne, à la suite de quoi il reçoit terres, instruments de culture, et arme.

Les premiers noirs, en Virginie, travailleront sous ce régime.
Anthony Johnson est travailleur, bien considéré, et en 1651 il dispose de 4 engagés blancs, et d'un noir. Il est marié aussi à une
" indentured servant" noire, Mary.
En 1651, il possède 250 acres, soit cent hectares. Son engagé noir, lui, trouve la situation saumâtre. Cela fait 13 ans qu'il l'emploie en 1653. Il a largement dépassé les bornes convenues.

John Casor, demande à Anthony Johnson, de le libérer. Il se plaint au capitaine Goldsmith, et est appuyé par un des voisins de Johnson, Robert Parker, qui lui demande de libérer Casor. Refus encore. John Casor va travailler chez Robert Parker (blanc, le résistant), les deux sont poursuivis en justice par Anthony Johnson.
D'abord débouté, en première instance, Johnson gagne en appel, et John Casor a le triste privilège de devenir le premier noir juridiquement esclave de Virginie, sans que cela soit relié à une faute...

Bien que disposant de deux témoignages de planteurs blancs en sa faveur, disant qu'il avait terminé son contrat, les juges firent passer la "sainteté du droit de propriété" avant toute autre considération. L'inégalité raciale qui était très relative à cette époque en Virginie, passe, en une vingtaine d'année, au stade de fondement de la société. 

Comme il y a eu une justice pour la famille Johnson. A la mort d'Anthony, dans les années 1670, un tribunal du Maryland décrète : "en tant qu'homme noir, Anthony Johnson n'était pas un citoyen de la colonie". Sa terre est donnée à un immigrant blanc.

Bien fait. A postériori, il a eu ce qu'il méritait. Et il a fondé, pour deux siècles, un système dont les USA sont mal sortis, et qui continue d'empoisonner leur vie.

Mais cela donne aussi une indication : les britanniques ont eu plus de mal à accepter ce système, parce qu'ils vivaient dans un pays où la norme était qu'on était juridiquement libre. Anthony Johnson, n'avait pas ces scrupules. Il était africain, issu d'un continent où l'esclavage était la norme et courant. Le mariage des deux conceptions fit que le britannique, ou l'européen, s'ils pouvaient être engagés à temps, ne pouvait être mis en servitude, sauf condamnation, et que le noir, lui, le pouvait...

Pour la Virginie, la question va l'empoisonner, une bonne partie de ces deux siècles. L'esclavage y est de très bonne heure remise en question. En effet, passé 1650, la fortune de la Virginie, le Tabac, connait des baisses de prix marquées.

Si précédemment, John Punch (noir), avait été condamné à l'esclavage à vie, c'est parce qu'il s'était évadé, c'est une sanction, si discutable soit elle. Là, c'est le droit de propriété qui est invoqué.

C'est sans doute ce procès qui permit une entrée massive d'esclaves par la suite. En 1649, il y avait seulement 300 noirs en Virginie, avec un niveau d'intégration sans doute supérieur à ce qu'il est aujourd'hui.

D'ailleurs, rappelons un fait cocasse dans l'histoire. Pendant la guerre de cent ans, un roi anglais désargenté voulut facturer à ses soldats, déjà peu enthousiastes à l'idée de la guerre, le prix de leur transport en France. Sans doute, l'usage du cercueil n'était pas répandu, sinon, ils leur aurait aussi facturé... Inutile de dire que l'histoire tourna très mal...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
L'esclavage a longtemps exister en France !<br /> Comment ??<br /> <br /> En installant une fiscalité abusive sur le sel afin de generer un trafic de contrebande. Ceux qui se faisait prendre gagnait au minimum cinq de galere ou de travaux forcés .<br /> Et fallait pas grand chose pour gagner cinq ans . Un lointain cousin en a fait l'experience !!
Répondre
M
Le premier explorateur du Nouveau-Mexique, Arizona, Texas, était un noir : Estevanico, ancien servant et compagnon d'infortune d'Alvaro Nuñez "Cabeza de Vaca", pour le compte de l'Espagne.<br /> Pour l'anecdote.
Répondre
M
C'est un noir aussi qui introduisit la variole au Mexique tuant des millions d'Indiens sur le continent.<br /> C'était un servant de Panfilo Narvaez, conquistador malheureux, vaincu par Cortès.
Répondre
F
@ Patrick Raymond<br /> Article intéressant et o combien instructif sur le plan historique: Cependant il serait exagéré de dire qu'Antony Johnson est l’élément déclencheur du systeme esclavagiste américain. En effet le systeme esclavagiste s'est progressivement implantée en Amérique espagnole (Cuba, Colombie ...), en Amérique portugaise (brésil) sans oublier les Amériques françaises (Martinique , Guadeloupe et surtout Saint-Domingue devenu Haitie) sans qu'il y ait eu besoin d'un Antony Johnson local. <br /> Ne peut on pas imaginer alors que même sans l'existence de cet Antony Johnson, l'esclavage se serait de toute façon solidement implanté dans le sud des états- unis !?
Répondre
P
En Virginie, la culture du coton n'est guère possible. G Washington les envoyait dans les champs de tabacs.
M
L'Esclavage existait avant l'Amérique, même s'il avait été quasiment éradiqué de la société féodale : Edit de Sainte Bathilde, épouse de Clovis II, et par l'action (encore) du Christianisme qui empêche le maintient de l'esclave dans sa condition et le fait valet ou servant.<br /> La Conquête espagnole est une conquête féodale, mano à mano, les indiens deviennent des sujets du Roi. Ils ont fait aux Amériques ce qu'ils ont fait en Espagne.
M
@ Français exotique<br /> <br /> Les espagnols ont interdit l'esclavage le plus clair de leur histoire coloniale.<br /> Les Lois de Burgos, puis les "Leyes Nuevas", interdisaient l'esclavages tant des indiens que celui des noirs. Sur les +70.000.000 de descendants d'esclave sur le continent, 35 sont aux US, 20 au Brésil, un bon 10 dans les Antilles. <br /> Il vous reste 21 pays de langue Castillane ne regroupant qu'à peine qq millions de descendant d'esclaves, pour beaucoup introduit par d'autres : esclaves en fuite pour l'Amérique centrale, marché noir des hollandais, conquète britannique de la guerre de 7 ans avec introduction massive d'esclaves (la pop. doublera à Cuba suite à l'occupation british).<br /> Le Catholicisme a considérablement entravé le maintient du statut perpétuel et héréditaire de l'esclavage, on ne pouvait le rester q'un temps, contrairement aux protestants de tous poils qui renvoyaient le p'tit Billy, Sugar, Pepper, et le vieux Washington dans le champs de coton direct après l'office du Dimanche, comme il en a toujours été depuis qu'on s'en souvient !!
P
la même question s'est posé au départ à Henri le navigateur. Mais il est à noter que l'esclavage n'avait rien d'évident, même en Virginie en 1650.