Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 14:00

Macron va se planter. 100 % de chances de réalisation. Je parie pas parce que je suis honnête. Enfin presque. Radin, économe mais honnête.

Pourquoi ? Parce que l'économie mondiale va se planter. Monstrueusement. La crise séoudienne déroule ses anneaux. Ils en perdent le moral, au point de reconnaitre que les femmes sont des mammifères, comme les chèvres, et donc, on droit à un peu de considération, comme de l'eau, de la nourriture, etc... Ce qui entrainera des changements majeurs.

" Pourquoi diable l’Arabie saoudite souhaite vendre une partie de sa production future de pétrole aux investisseurs s’il lui reste encore pour 60 ans de réserves de brut ? " Becoze, les 60 ans ne sont pas là. le principal gisement, Ghawar, le "roi des gisements", découvert depuis 1948.

Le pétrole en réserve en Arabie se chiffre t'il donc à 2 000 milliards de $, ou seulement 400 milliards ? Alors, les 200 milliards levés pour la vente de 5 % de la Saoudi Aramco, une escroquerie de grande ampleur.

Gorgé d'armes vendues par son protecteur, l'Arabie séoudite n'en est pas moins en échec militaire, en Syrie, Irak, Yemen, et peut on rajouter, Qatar, et même sur son propre sol, face aux Chiites. Un arc de crise est en voie de consolidation et il risque d'y avoir une victime : la production pétrolière.

La Californie a dépassé la France, dans l'ordre des économies mondiales, grâce, nous des débiles mentaux, "à l'austérité"...

Sur la courbe de la dette fédérale, j'ai du mal à voir l'austérité ? En fait, même, je ne la vois pas du tout. La Californie, comme le Canada, sont incapables de faire de l'austérité, autrement que comme une collectivité locale, parce que l'état central, et la FED, dépensent et impriment à tous va...

Je persiste à croire que les journalistes devraient faire l'achat d'un cerveau. Le Canada, lui, est totalement intégré à l'économie des USA. Une austérité canadienne n'est donc pas l'austérité, parce qu'elle ne réduit que très peu la demande, comme l'austérité Californienne n'avait réduit la demande que marginalement.

D'ailleurs, les seules austérités qui fonctionnent, sont celles de pays dont la demande provient d'ailleurs. Ce qui n'est pas le cas de plus grand ensembles. La Grèce a beau faire de l'austérité, il n'y a pas d'état central pour la sauver. Et la demande externe, très aléatoire.

Le cas français est le même, l'austérité ne fonctionnera pas. Et on peut penser vraisemblable que certains grands états vont souffrir. l'Arabie séoudite peut s'effondrer dans sa guerre d'expansion qui tourne mal. Les USA peuvent aussi, très bien, se disloquer, et on verra si la Californie est capable de s'en tirer. J'en doute fortement.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Dimezanov 22/06/2017 22:14

Abstention ou soumission française ?

57% d’abstentions... On n’a jamais vu cela, et ce score lamentable du système prouve que j’avais raison en évoquant un coup d’Etat oligarchique. Le résident actuel est passé avec pas grand-chose, les gens l’ont compris, ils ont compris aussi que leur vote ne compte plus beaucoup dans ce système.

Le 7 mars dernier j’écrivais donc sur dedefensa.org :

« On s’achemine vers un événement pas très rassurant. Le système est devenu tyrannique et voudrait coffrer les gens qui ne lisent pas Le Monde. Le trio satanique OTAN-BCE-Bruxelles veut imposer son Macron comme hier son Juppé. Candidat du triangle magique Rothschild-Drahi-Soros, le vendeur d’Alstom est l’enclume rêvée où le marteau du capital mondialisé aplatira ce qui reste de France libre.

La nouvelle caste cruelle qui se met en place sous le label d’européen ou de libéral-libertaire n’a plus peur des obstacles.

Guy Debord :

“Il faut conclure qu’une relève est imminente et inéluctable dans la caste cooptée qui gère la domination, et notamment dirige la protection de cette domination. En une telle matière, la nouveauté, bien sûr, ne sera jamais exposée sur la scène du spectacle. Elle apparaît seulement comme la foudre, qu’on ne reconnaît qu’à ses coups. Cette relève, qui va décisivement parachever l’œuvre des temps spectaculaires, s’opère discrètement, et quoique concernant des gens déjà installés tous dans la sphère même du pouvoir, conspirativement. Elle sélectionnera ceux qui y prendront part sur cette exigence principale : qu’ils sachent clairement de quels obstacles ils sont délivrés, et de quoi ils sont capables.”

Les obstacles dont on est délivrés, ce sont clairement les élections. »

C’est aussi le futur qui m’intéresse ici. Le pouvoir en place a pour mission de saborder ce qui reste de libertés au nom de la lutte contre la terreur qu’il a lui-même créée en collaborant à toutes les guerres impérialistes du Moyen-Orient ; le pouvoir actuel a pour mission de vendre ce qui reste de patrimoine national, d’industries et de bijoux de famille (on n’est pas le Venezuela, comme a dit Manu) ; le pouvoir actuel a pour mission de satisfaire les ogres et les fous de Bruxelles en remboursant la dette immonde que leur euro a créée et a fait gonfler pour le profit des banquiers de Goldman Sachs (où pantouflent Issing, Rasmussen, Barroso et consorts) ; le pouvoir actuel doit liquider les droits sociaux et le droit du travail, et ce qu’il en reste.

Nous ne savons pas encore si cette abstention est un gage de soumission ou de rébellion froide et silencieuse.

On saura donc bientôt si la France actuelle se soumettra ou se relèvera contre la rage des élites devenues folles. Nietzsche disait que chez le petit peuple l’appétit vient en mangeant ; mais chez les riches aussi, surtout de puis les années 80 de Mitterrand-Fabius. Et les plénipotentiaires du capital mondialisé qui nous dirigent ont de plus en plus faim.

La suite est simple : le peuple se soulèvera ou on le dissoudra. http://www.dedefensa.org/article/abstention-ou-soumission-francaise

Pedro 22/06/2017 20:14

Patrick Pouyanné (PDG de Total) donne raison au blog LA CHUTE :
https://insolentiae.com/selon-le-pdg-de-total-en-2020-il-y-aura-un-nouveau-choc-petrolier-car-on-manque-deja-de-petrole/

Tgee 25/06/2017 09:23

En tout cas pour moi il sonne comle un boutiquier qui va emmener son entreprise dans le mur en restant sur son coeur de métier. "c'est pour ça qu'il y a des cycles dans le domaine de l'énergie", ça sonne comme du Hollande.

logique 22/06/2017 16:32

Non ! l'économie mondiale c'est déjà effondrer. Elle c'est effondrer en 2001 et 2008. Elle ne survie que grâce aux crédits et aux rachats par les BCE des dettes des états.
Se qui est en cours n'est rien d'autre qu'une tentative pour la faire redémarrer. Mais l'effondrement économique est déjà bien entamé.

Croire que macron pourra faire mieux que hollande et l'autre nain avant lui me semble peine perdu.
En tout cas se n'est pas en paupérisant plus encore la population que l'économie pourra repartir et encore moins en faisant du déficit de copinage (moins d'impôt pour les plus riches et plus de travaux chèrement payer pour les copains du BTP, nucléaire et aux labos).
Se n'est pas en engraissant encore plus les gros, lire les très riches, que l'économie pourra repartir. Puisque l'économie c'est la quantité de biens réel échangés et non le volume d'échanges sur les marchés financiers.

Mais concernant macron je doute qu'il puisse faire mieux que ces prédécesseurs. Il fera se qu'on lui dira de faire comme pour les grecs. Se qui ne fera que faire chuter encore un peut plus l'économie française déjà mal en point. Il ont refiler au petit marquis la patate chaude. Et il espèrent tous, le LRPS, pouvoir se refaire sur ses cendres.

A mon avis se qu'il va permettre est juste de facilité l'éjection des plus de 50 ans du système économique pour laisser la place aux jeunes sans expériences. Parce que les jeunes, eux, consomment plus que les vieux. Mais comme il ne savent et ne veulent rien faire, la productivité va chuter.

Faire durer le système le plus longtemps possible est la seul chose qu'il puissent faire. Mais pour relancer la france il faudra qu'on est les deux pieds dans la merde. On en a déjà un et le second arrive a grande vitesse.

En tout cas le prochain effondrement financier sera surement le dernier est accouchera d'une grande guerre.

gutknecht 22/06/2017 13:22

Il y a 100 ans, 26 JUIN 1917, Saint Nazaire devenait ville américaine

Je suis hors sujet, mais savez vous qu'en ce moment et jusqu'à dimanche on commémore, le centenaire du débarquement américain à saint nazaire qui débuta le 26 juin 1917 et environ 200 000 yankees débarqueront à saint nazaire pour rejoindre la "grande boucherie" Je respecte les hommes qui sont tombé sur le sol français, mais en aucune manière je ne participerais à ces festivités ou l'on attend des milliers de visiteurs avec le retour du Queen Mary 2 à son port de naissance .

Au moment meme ou les yankees sément le désordre et la mort partout, je considérerais ma participation, comme une indécence envers toute les victimes d'aujourd'hui .

Il y a 100 ans à Saint-Nazaire, le 26 juin 1917 au matin : les premiers contingents américains débarquent sur le Vieux Continent. C’est officiel, les Etats-Unis viennent d’entrer en guerre, prenant place aux côtés des Alliés dans ce qui restera une des guerres les plus meurtrières de l’Histoire, causant 9 millions de morts. La ville de Saint-Nazaire est choisie comme base numéro 1 : en l’espace de trois ans, plus de 198 000 hommes y circuleront. La présence des Sammies ne peut passer inaperçue : bientôt, 30 000 Américains cohabitent au quotidien avec 35 000 Nazairiens.

https://www.thebridge2017.com/fr/actualites/30/images-debarquement-americains-a-saint-nazaire-1917

Je précise que l'on a l'impression que saint nazaire est en état de siège avec des barrages et des chicanes partout (zones portuaires et front de mer ) sans doute, vu le merdier semer par les criminels occidentaux on veut nous faire croire à un risque d'attentat .

L'apres 22/06/2017 10:54

L'effondrement n'aura pas lieu car sa principale cause -l’énergie- ne manquera plus grâce a la fusion nucléaire propre, disponible partout, sure et avec du combustible quasi illimité. C'est en tout cas ce qu'on nous dit a France Info.

Chaque été, on en reparle, probablement a cause des touristes dans le parc du Lubéron qui doivent passer a coté de Cadarache en se demandant ce qu'il s'y bricole la dedans. "Bon, c'est promis cette fois c'est en 2050 que ça sera au point" nous dit-on.

http://www.francetvinfo.fr/societe/nucleaire/un-soleil-miniature-pour-nous-fournir-de-l-energie_2244557.html

La Gaule 21/06/2017 22:02

Chaudes et humides salutations à tous,

1)
Charles Gave est un libéral qui pense -oui, ça existe- et s'il pense c'est parce qu'il a des sens et le bon sens de constater.
Là il nous livre ce qu'il pense des États-Unis, fer de lance du monde libre, et ce n'est guère brillant. Au point « qu'on » (Apathie, Lapix, Calvi, Cohen et toute la cour des guignols) pourrait le soupçonner d'être un espion russe homophobe, forcément homophobe.
Il constate simplement que les USA sont en proie depuis l'élection de Trump à une énorme révolution colorée qui perd chaque jour un peu plus ses couleurs pour virer au gris des murailles et de la poudre à fusil.
En clair, cela va chier. Et même si lui le dit...

http://institutdeslibertes.org/trump-et-letat-profond-un-complot-fort-bien-monte/

Quant aux instigateurs de la dite révolution « sympa », il dit crûment ce qui court depuis des lustres sur tous les sites complotistes, ceux qu'il faudrait interdire parce que -je dis ça comme ça- les gens qui les consultent trouvent par exemple amusant qu'une tour en flamme reste debout et ne s'écroule pas forcément à la vitesse de ceux qui sautent dans le vide depuis les étages :

Les services secrets
Les grands médias
Les juges politisés.

On pourrait lui reprocher de faire l'impasse sur les donneurs d'ordre et les grands argentiers de ce joli monde (libre a vous de penser qu'il pourrait s'agir des mêmes), mais lui, c'est le même problème que Delamarche.
Vu sa raison sociale, on ne peut lui demander de cracher à fond dans sa propre soupe.

Là où il chie vraiment dans la colle, c'est quand il ose faire un parallèle avec les dernières élections en France. Une révolution colorée du même ordre et au nom du même ordre.
Pourtant les argentiers, je ne les vois pas plus dans notre cas de figure. Emmanuel a simplement cassé son livret d'épargne populaire, le même que lui avait ouvert l'une de ses professeurs pour aller voir les filles plus tard, « quand tu pourras décalotter tout seul, sans Maman ».
De même que NOS médias sont impartiaux et NOS juges sentent bon le sable chaud.
Quant aux services secrets la gauche les a abolis, c'est connu.
Le commissaire Fredou (au fait, qui c'est ?) était un grand dépressif qui transpirait beaucoup (j'en sais quelque chose, moi qui pue des des pieds, surtout avec ces chaleurs) et il a pris son arme de service pour un sèche cheveux.
Comme disaient Thierry et jean-Mi. Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation.

2)

Idem pour Rougeyron, qui parle aussi de révolution colorée à propos du dernier psychodrame électoral hexagonal sur écran géant.

https://www.youtube.com/watch?v=_Vu6YDKZRAk

Le côté intéressant de son intervention est qu'il nous épargne des variations sur « les masques qui tombent », entendez ceux des politiques dont les faux-nez pendouillaient déjà sur les visages glabres depuis au moins cent ans.
Ce coup-ci ce sont leurs électeurs qui ont fait tapis, ce bloc bourgeois qui entend ne plus douter de rien pour vivre pleinement son Graal existentiel -se sentir plus fort que ceux du dessous, ces inutiles à son monde.
Soral disait judicieusement ces jours-ci que, lorsque l'on ne croit plus en dieu, il n'y a plus de perspective de châtiment pour brider la volonté de puissance de tout un chacun.
Nos classes moyennes (nota à PR, les 30 % de larbins qui font partie de la suite des 1 % qui possèdent) vont désormais pouvoir s'abandonner à la lutte des classes décomplexée et jouissive. Quand on a les journalistes les flics et les juges pour soi, c'est un délice.
De notre côté, nous savons désormais à qui désormais il ne faudra plus faire de quartier et ne plus prêter aucune excuse.
Tout ce qui chie sur les classes moyennes est bon à prendre.

Mais c'est l'aparté finale sur le brexit qui reste le plus passionnant de la vidéo.
Là encore, les médias français (et leurs mentors Cohn-Bendit, BHL etc.) sont à l'ouest, très loin à l'ouest. La terre étant ronde, on peut même dire qu'ils se retrouvent à... Berlin.
Les dernières élections britannique sont un coup de maître (ou de maîtresse, pour parler Mac Aron) de Thérésa May, puisqu'elles lui ont permis de faire lourder par l'électorat toute la frange pro-européenne de son parti.
Le mirage de la majorité absolue n'était qu'un coup fourré à l'adresse de ceux-là.
Corbyn en a certes profité (dans une certaine mesure puisqu'il n'a de toute façon pas gagné) , mais il s'agit d'un inconvénient mineur puisqu'il a dit clairement qu'il ne remettra pas en cause le référendum sur le brexit.
Quant aux négociations avec les irlandais du nord, il faut tout de même répéter que celui qui les mène n'est autre que... Nigel Farage, et qu'il y est surtout question de garanties contre le mariage gay et l'avortement. Pas vraiment des thèmes porteurs de l'Union européenne !
Mais laissons NOS médias se toucher, puisque cela les soulage.

3)
Rochedy. L'un des mes petits cons favoris (il est plutôt sympa d'ailleurs).
Son truc c'est la rédemption / résurrection de la Droite (Majuscule), contre vents et marées, surtout ceux de l'histoire hexagonale.

https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201706151031850273-france-fn-philippe-murer-julien-rochedy/

Le FN est selon lui dans une impasse car il a suivi Philippot, le joueur de flûte maléfique à la queue fourchue, jouant compulsivement sa partition sociale.
Rochedy nous dit que l'aventure est vaine car la gauche sera toujours la gauche et la droite toujours la droite. C'est du moins comme cela que ça se passe « dans la province » -faut croire qu'Hénin Beaumont n'est pas la sienne, de province.
Rochedy est cultivé comme un bouc. Il avance que la ligne Philippot a déjà échoué dans l'histoire et il évoque alors le cercle Proudhon de jadis et la tentative avortée des communistes et des royalistes de faire cause commune.
Sur les causes de cet échec, il ne s'étend pas et c'est bien dommage. Il est évident que la sociologie bien campée de l'époque ne portait pas les deux types d'électorat à se fondre harmonieusement.
Il oublie tout de même de dire que des solides passerelles ont longtemps été posées dans cette histoire, mais qu'elles ont été ensuite occultées par la personnalité d'un rassembleur exceptionnel qui s'appelait Charles de Gaulle.
Qu'en est-il de la donnée sociologique d'aujourd'hui ? Y a-t-il tant de différence entre les lotissements bon marché de Saint Quentin et ceux de Miramas ? Si Rochedy a lu Guilluy il a du refermer ses bouquins avec agacement, car rien n'y conforte une telle idée.
Rochedy, à la suite de Buisson, veut que le FN se replie à droite sur une ligne dite « identitaire », mais qu'entend-il par identité ?
La sienne à mon avis, tout simplement.
Celle des « bons » collèges et des « bons » lycées, où l'on ne confond pas chateaubriand avec une pièce de pâtisserie quelconque, mais où la majorité des enfants des classes populaires aujourd'hui n'a plus accès.
J'ai l'impression que le communautarisme franchouillard dans rêve Rochedy est une espèce de BAD culturelle où l'on préserverait ce qu'il appelle l'authentique culture française, comme jadis le bon dieu dans les abbayes de province.
Rochedy oublie que les identités se construisent aussi dans le temps et qu'elles ne sauraient être figées, pour le meilleur et pour le pire.
L'identité de la France est aujourd'hui au creux d'une vague historique qui s'appelle la mondialisation libérale, d'essence anglo-saxonne, et elle ne reviendra pas en l'état culturel qui était encore le sien à la fin de la dernière guerre mondiale.
Quel intérêt alors de célébrer Mickey Mouse dans la détestation du nègre et du bougnoule « musulman » ? (option Zemmour).
Quant à l'électorat issu de la gauche qui a permis au FN de doubler son assise au cours des dix dernières années, il fait l'impasse sur la question de savoir s'il se retrouverait à l'aise dans cette nouvelle direction.
Pense-t-il que -ô miracle de la géométrie variable- les pesanteurs sociologiques dans ce cas là ne joueraient plus ?

Il n'y a à mon avis qu'une seule ligne qui puisse résoudre les contradictions auxquelles sont confrontées maintenant le pays, c'est la ligne retour à la case Nation / Etat souverain, et elle comporte obligatoirement une dimension sociale et tout aussi sûrement une promesse d'identité.
Sinon Rochedy a une belle gueule. C'est un autre genre que Drac mais je le mettrais bien en levrette.
Le problème est qu'il doit plaire aux femmes et qu'elles ont majoritairement voté pour Mac Aron, ces grosses connes.

Dimezanov 23/06/2017 07:10

Il n'y a à mon avis qu'une seule ligne qui puisse résoudre les immenses problèmes et les contradictions auxquelles nous sommes confrontés en tant qu'habitants "historiques" de ce pays, c'est justement de dépasser le cadre devenu illusoire du pays, de dépasser la ligne illusoire du retour à la case Nation / Etat souverain, de dépasser l'illusion mortelle de la réduction à une mythique république et de dépasser aussi les utopies de la réduction à une dimension sociale ou à une promesse d'identité.

Car, in fine et de manière paradoxale, ce sont la nation et la république qui nous trahissent et en tant qu'habitants "historiques" de cette terre dont ils nous condamnent à disparaître.

L'Eurasie en tant qu'espace géographique destiné et appartenant à un peuple défini en tant qu'entité biologique porteuse d'un patrimoine génétique qui en constitue le point commun et l'unit.

Max 21/06/2017 18:30

Pour moi l'austérité c'est un jeu à somme nulle. Qu'on fasse de l'équilibre budgétaire ou de la dette ça ne change rien au schmilblick. Pourquoi ? Parce que les gens ne mangent pas de l'argent, mais des ressources naturelles. Le seul paramètre important dans tout ce merdier, c'est le ratio ressources naturelles sur nombre d'habitants. Dès lors le calcul est vite fait : Le nombre de gens ne cesse d'augmenter (Merci l'immigration), et les ressources s'épuisent, donc on est dans un beau merdier. Bien sûr que Macron va se planter, mais pas plus que Mélenchon ou Marine le Pen. Et puis ça dépend ce qu'on appelle se planter ... Hollande s'est-il planté ? Pas tant que ça : A la fin de son mandat il n'y a toujours pas de guerre civile, preuve que les choses ne vont pas si mal. Moi ce que j'attends surtout c'est la prochaine crise de la dette, il paraît qu'il y en a une tous les sept ans.