Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 14:41

Pendant que les gamins s'amusent sur la sortie des USA de l'accord sur le climat, et que des lêche-culs proclament Macron, nouveau leader (minimo) du monde pas du tout libre, les choses sérieuses s'annoncent. Même s'il répond mal au problème, celui de la pénurie énergétique,  Trump a au moins un mérite : il s'aperçoit du problème...

Pour préciser, pour être leader, il faut en avoir les moyens. Si les USA sont une puissance leader en déclin, la Russie, une en ascension, je ne vois personne d'autre pouvant prétendre au leadership, pas même la Chine : trop d'habitants, pas assez de ressources énergétiques.

Un article, traduit chez l'ami béru, qui a l'air de bien se remettre de l'excommunication du monde. Comme disait la blague : "pourquoi est ce que j'ai si bon appétit depuis que je suis excommunié (Henri IV) ? Sire, vous mangez comme un diable !"

  • Le déclin mondial de l’énergie nette est la cause sous-jacente du déclin du taux de croissance mondial. À court-terme, une croissance faible ou nulle en Europe et aux États-Unis est liée au mécontentement des électeurs et au succès des politiciens anti-establishment.  Pour ce qui est du mécontentement, on y est déjà, pour les pas mécontents, ce sont surtout les paumés qui ne comprennent même pas le monde où ils vivent. Si la "croissance", est encore positive, en occident, c'est pour cause de pipeautage de grande ampleur. Il y a 25 ans qu'elle n'existe plus aux USA, et 10 en Europe.
  • L’Europe est maintenant une société post-pic pétrolier, sa production domestique de pétrole diminue chaque année depuis 1999 de 6%. Il est peu probable que le pétrole et le gaz de schiste réduisent cette baisse. Pour compenser la perte, il faudrait vraiment forer comme des fous. Mais les USA avaient déjà auparavant une industrie du forage puissante, un lobby très affirmé.
  • Les principales sources européennes d’importation de pétrole sont en déclin. Les anciens producteurs de l’Union Soviétique, leur production étant déjà négative, risquent de mettre fin aux exportations d’ici 2030. La production pétrolière russe se stabilise et devrait diminuer après 2030 au plus tard. Pic des exportations, concomitant avec le pic de production, et quelquefois, le précédant.
  • Aux États-Unis, le pétrole conventionnel a déjà atteint un sommet et est en forte baisse. Le déficit est compensé par des sources non conventionnelles telles que le pétrole en formations étanches et les gaz de schiste, qui devraient atteindre le pic d’ici 2025. La Californie continuera à connaître au cours des prochaines décennies une sécheresse importante, qui endommagera durablement l’agriculture américaine. La Californie d'il y a 120 ans, avait 3 millions d'habitants, celle d'aujourd'hui, 38, avec des "besoins incompressibles", pas du tout comparables. Et des minimes variations climatiques, mêmes naturelles, ont visiblement déjà eu lieu à la frontière américano mexicaine, dans les temps passés. Ce sont peut être les 100 dernières années qui avaient simplement été bonne, alliées à des pratiques et des possibilités d'irrigations, qui avaient porté leurs fruits.
  • Entre 2020 et 2035, les États-Unis et le Mexique pourraient connaître des tensions militaires sans précédent, car ce dernier épuise rapidement ses réserves de pétrole classiques, qui ont culminé en 2006. D’ici 2020, ses exportations arriveront à zéro, décimant les revenus de l’État mexicain et provoquant potentiellement une panne de l’État tout de suite après. Pour le Mexique, c'est déjà le bordel depuis le déclin du gisement géant Cantarell, dont la production est passée de 2.2 millions de barils, à 0.13. Crise aggravée par le libre échange, qui a détruit l'agriculture mexicaine, provoquant la perte de 5 millions d'emplois, et la mise en jachère de 40 % des terres arables. Les cartels de la drogue, bien plus argentés, mieux équipés, plus respectés que l'état mexicain, ont déjà gagné la partie. La seule chose qui puisse les détruire, c'est la fin des USA et du dollar, qui détruira la clientèle pour leurs produits... La différence, entre un cartel et l'état, c'est que d'une manière générale, on est toujours trompé par l'état mexicain, et jamais par le cartel. Il respecte la règle qu'il établit.
  • Après 2025, il est peu probable que l’Irak survive en tant qu’état unique. Le pays connaît une aggravation de la pénurie d’eau, alimentant une crise agricole continue, tandis que sa production pétrolière est à un plateau, en raison de l’augmentation des coûts de production et des facteurs géopolitiques. 2025 me semble une échéance lointaine. Il est clair que le pays est en crise de dislocation, sa production pétrolière, dont le monde attend beaucoup, sera insuffisante.
  • L’Arabie saoudite fera face à une « tempête parfaite » d’énergie, de nourriture et de chocs économiques, probablement avant 2030, et certainement dans les 20 prochaines années. A mon avis, la tempête séoudienne devrait commencer sous peu, si elle n'est pas déjà en cours.
  • Après 2021, l’Égypte commencera à connaître d’autres épidémies de troubles civils entraînant une escalade de la défaillance de l’État. Et après 2037, elle deviendra probablement un État en complète déliquescence. L'Egypte, comme me l'a signalé un lecteur, vit sous un régime de pénurie : 70 millions d'habitants vivent avec une carte de rationnement, sur 90 millions. L'état peut être considéré comme totalement bloqué. Comme d'habitude, le rationnement fourni la moitié de la ration de survie, mais dans ce cas, la crise est pire. En effet, les denrées non rationnées sont invendables, faute de clients. Le contraire de la II° guerre mondiale en Europe. Cela prend la dimension d'une crise biblique (si quelqu'un a en tête les citations qui parlent de l'effondrement de la demande dans la bible, me l'indiquer).
  • Les espoirs de l’Inde de devenir un acteur économique majeur vont faiblir en raison des crises de nourriture, d’eau et d’énergie. La capacité d’énergie renouvelable domestique maximale potentielle de l’Inde est insuffisante pour faire face à la croissance projetée de la demande. Il est clair que la charge démographique du continent indien en fait une chose totalement impossible à améliorer. Toutes les infrastructures croulent sous le poids d'une demande totalement impossible à satisfaire. 
  • La production totale de pétrole de la Chine devrait atteindre son apogée en 2020. Son taux de croissance économique devrait diminuer constamment au cours des prochaines décennies, alors que le changement climatique nuira à son agriculture domestique, ce qui l’obligera à compter de plus en plus sur les importations coûteuses à partir de 2022. La production de pétrole de la Chine, si je ne me trompe, a déjà commencé à décliner, ainsi que son charbon, dont il est vraisemblable de penser, que son épuisement est proche. Au rythme actuel de consommation, son exploitation n'est ni rentable, ni réaliste.

Le fait qu'il faille du pétrole pour passer une transition est sans importance. Le tout est d'affecter ce qui reste à des dépenses d'équipement, en sacrifiant la fanfreluche notamment, celle destinée aux riches.

" En d’autres termes, il s’agit d’un seuil en deçà duquel il ne faut pas s’aventurer sous peine de devoir décider collectivement – et avec toutes les difficultés que cela implique – des services à conserver et de ceux auxquels il faudra renoncer. "

Hausse des prix ? Pas forcément pour l'énergie. Et pour le reste aussi. On peut rentrer dans le cadre d'un effondrement généralisé des prix, comme dans les crises de surproductions, comme celle de 1929.

Dans les dépenses inutiles, on peut citer la "politique de dividendes", des compagnies pétrolières, qui les saignent à mort.

Le problème, c'est que le pic pétrolier, et toutes énergies, d'ailleurs, ne se résoudra sans doute pas par une asymptote symétrique, mais par une barre à la verticale. et surtout pas dans un monde ou l'inégalité est la règle. ça, c'est un monde de troubles et de violences politiques, surtout si des p'tits marquis de bellegueule, se mettent en tête d'agresser le populo.

"Le syndrome du larbin ne prolifère pas seulement chez les plus démunis intellectuellement comme on pourrait le penser, il affecte une large fourchette de la population sans corrélation apparente avec le niveau d’étude (20% de la population pensent faire partie des 1% les plus riches). Les larbins sévissent en masse sur les forums d’économie dont l’étude de cette discipline semble en aggraver les symptômes. Le paysage politique avec l’élection d’un président au service des ploutocrates révèle un seuil de contamination critique dans la patrie des droits de l’homme. La situation est grave mais peut-être pas complètement désespérée et les symptômes ne cessent d’évoluer au fil de l’actualité, aussi aidez-nous à maintenir et à diffuser ce document pour lutter efficacement contre ce fléau des temps modernes. "

Pour moi, le syndrome du larbin affectent surtout ceux qui se veulent proches de ces riches, pas ceux qui en sont éloignés. Le mec qui consomme de "l'écrasé de pomme de terre", et pas une purée, a une bonne tête de vainqueur, dans la course au larbinat. Le plus éloigné, le plus pauvre, est au contraire un rebelle dans l'âme. "Voleur est le nom qui désigne un pauvre".

"fasciste-nazi est le nom qui désigne un opposant", pourrait on dire aujourd'hui. Le problème, c'est que celui qui a franchi la limite, dit : "oui, et alors ?". Le nom et le mot, finit par crée le rebelle.

Le larbin, c'est ce majordome du début du XX° siècle, qui méprise celui qui pense que "200 louis, c'est une somme", alors que lui même ne possède pas ces 200 louis. Et la préciosité du terme "louis d'or", dans un monde où son existence n'est plus, ajoute au ridicule.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Jaï-L 07/06/2017 22:26

Le démantèlement nucléaire un marché d'éboueurs ?
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/veolia-charge-du-demantelement-de-cinq-sous-marins-nucleaires-730819.html#xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20170606
Les militaires ont donné le contrat à Veolia.
40 millions d'euros pour 5 sous-marins ca ne me paraît pas beaucoup. Le compartiment réacteur n'est sûrement pas concerné par ce contrat, il est vidé, découpé, scellé et entreposé à part pour décontamination longue durée. Ce marché doit concerner la déconstruction des bateaux sans réacteur, mais ca reste par cher payé pour un contrat sûrement bourré de clauses de confidentialité.
https://www.meretmarine.com/fr/content/ou-en-est-le-demantelement-des-anciens-snle-francais
VEOLIA dit pouvoit valoriser les matières premières récupérées. La société veut surtout se positionner ensuite sur la déconstruction et la dépollution des sites nucléaires en fin de vie.
La déconstruction totale d'un réacteur nucléaire de forte puissance reste qqch de nouveau en France. EDF a commencé seulement cette année son chantier pilote de découpe de cuve sur Chooz A :
https://lenergeek.com/2017/04/26/centrale-de-chooz-edf-demantelement-reacteur/
Il faudra attendre la fin d'un tel chantier (2022) pour y voir plus clair sur le coût véritable du démantèlement du reste du parc.
Il faut aussi conditionner, transporter les déchets à travers la France et que l'ANDRA arrive à stocker tout cela.
Ici pas de déchets valorisables, des opérations complexes dont le devis ne fera qu'enfler, avec en face la solution de repli « in situ » où on sécurise le site et on attend. Dans un contexte économique tendu je pense que les arbitrages seront vite faits !

cosac 07/06/2017 20:54

Bonsoir Patrick vous revenez quand ? je me fais chié la je vais pas me mettre au parisien et a libé quand même , QUAND MÊME !! (manu style)

BA 07/06/2017 11:01

La banque centrale des Etats-Unis, la Banque Centrale Européenne et la banque centrale japonaise sont devenues folles.

La banque centrale des Etats-Unis, la Banque Centrale Européenne et la banque centrale japonaise rachètent sur les marchés internationaux des milliards d'actions et des milliards d'obligations.

- Conséquence positive : les bourses du monde entier montent, montent encore, montent toujours.

- Conséquence négative : la bulle boursière devient de plus en plus gigantesque.

Quand cette gigantesque bulle boursière éclatera, le monde subira la pire crise de l'Histoire.

Mercredi 7 juin 2017 :

La taille des bilans respectifs de la BCE et de la BoJ dépasse celle de la FED.

Regardez bien la taille des bilans des trois banques centrales :

https://or-argent.eu/wp-content/uploads/2017/06/bilans-bce-fed-bof.jpg




Pour la première fois de l’histoire, le bilan de la BCE ainsi que celui de la Banque du Japon est supérieur à celui de la FED.

Selon les statistiques de la BoJ, son bilan a dépassé les 500 trillions de yens (4,48 trillions de dollars) à la fin mai. De plus, ces derniers chiffres montrent que les acquisitions de la Banque centrale japonaise ont considérablement ralenti durant ces derniers mois. À la fin du mois de mai 2017, le portefeuille de la banque centrale japonaise était en hausse de 70,7 trillions de yens par rapport à mai 2016, soit plus de 10 % en dessous de l’objectif officiel d’augmentation annuelle de 80 trillions de yens.

Malgré cela, ce sont les achats de la BCE et de la BoJ qui maintiennent les marchés actions mondiaux en vie depuis la fin du QE3 de la FED.

Et maintenant ?

La FED a tenté de faire croire aux marchés qu’elle va procéder à la réduction de la taille de son bilan en laissant ses actifs arriver à maturité sans les renouveler. Ce qui augure une réduction de voilure très irrégulière au vu des dates d’échéance des actifs qui composent son portefeuille.

À moins que quelqu’un reprenne le flambeau, le bilan de la FED va fondre et cela se finira mal pour les marchés actions mondiaux étant donné la corrélation entre la taille des bilans des banques centrales du « G3 » et les marchés actions américains.

Charles Sannat.

Alcide 06/06/2017 20:45

La Russie, l'Iran et le terrorisme sont les principales menaces mondiales -
Pence

Le vice-président américain Mike Pence, lors de son discours lors de la réunion du Conseil de l'Atlantique Nord, a déclaré qu'il considère la Russie, l'Iran et le terrorisme comme les principales menaces mondiales.

Le monde d'aujourd'hui est devenu plus dangereux que jamais depuis l'effondrement de l'URSS, en tenant compte des actions de la Russie, de l'Iran et des terroristes, a déclaré Pence.

"Des tentatives russes de redessiner les frontières internationales par la force, l'Iran déstabilisant le Moyen-Orient et la menace mondiale du terrorisme qui affecte les gens partout. Il semble que le monde est devenu beaucoup plus dangereux aujourd'hui que depuis la chute du communisme , Il y a environ un quart de siècle ", a-t-il déclaré lors d'une réunion de vice-président...
La suite:
http://www.fort-russ.com/2017/06/russia-iran-and-terrorism-are-top.html

Contre cette "menace " , les US rapprochent leur système anti-missile des frontières russes.
Ce système est en réalité un système d'attaque, les russes le savent et prévoient d'atomiser la menace au moindre signe d'agressivité des US.
Ce seront les Européens membres de l'OTAN ou ayant accepté la localisation de ces missiles justifiés comme étant destinés à contrer les missiles iraniens qui seront donc ciblés.

Les peuples d'occident vont payer très cher leur bêtise.

Voir:
La riposte Russe au système antimissile occidental en Europe
...Prenant la parole lors d’une réunion sur l’industrie de la défense, le président russe a déclaré que le déploiement du système de défense antimissile américain en Roumanie et en Pologne « n’est pas un système de défense, mais une partie de la capacité nucléaire des États-Unis déployé à la périphérie de l’Europe de l’est », et que la Russie ne restera pas à regarder comment les Etats-Unis et l’OTAN tentent de limiter le potentiel de ses forces nucléaires stratégiques.

«Maintenant, avec la mise en place de ces systèmes, nous devons réfléchir à la façon d’arrêter les menaces envers la sécurité de la Fédération de Russie. Nous avons offert de coopérer et de collaborer avec nos partenaires américains, ils ont refusé.» – a déclaré Vladimir Poutine. «Ils nous ont proposé non pas de travailler ensemble mais simplement de les écouter dans leurs discours sans tenir compte de nos préoccupations. », – a-t-il dit.
https://rusreinfo.ru/fr/2017/06/la-riposte-russe-au-systeme-antimissile-occidental-en-europe/

EnPassant 06/06/2017 18:40

German ‘maritime royalty’ dethroned as Rickmers founders: Germany’s third-largest shipping firm filed for insolvency on Friday
http://www.theaustralian.com.au/business/wall-street-journal/german-maritime-royalty-dethroned-as-rickmers-founders/news-story/15cdd5eb8ed1a9fd78a54d249c8c0c63

en parallèles 1er test de la nouvelle route ferrée de la soie
Volvo Begins Exporting S90 From China To Europe Via Rail Link
https://www.carlist.my/news/volvo-begins-exporting-s90-china-europe-rail-link/45735/

EnPassant 05/06/2017 21:48

Licenciements massifs en vue
Avant-projet de la réforme du code du travail : les ordonnances de Macron dévoiléeshttps://francais.rt.com/france/39251-que-contiennent-ordonnances-reforme-code-travail

Dimezanov 05/06/2017 19:44

L’Arabie saoudite, l’Egypte, le Bahreïn et les Emirats rompent les liens avec le Qatar
Pourquoi les USA veulent isoler le Qatar... ?
Cela explique sinon tout, beaucoup, car souvent il y a des intérêts qui se chevauchent et qui se contrarient... Mais une chose est sûre, les USA donne le "la" !
Extrait :
"L’idylle naissante entre la Russie et le Qatar est de nature d’abord énergétique, mais pourrait toucher demain l’industrie et la coopération militaires. A première vue, tout donne l’impression que la Russie sépare de manière étanche sa politique économique de sa politique étrangère, dans la mesure où le Qatar et la Russie sont officiellement opposés sur le dossier syrien. Or, il n’y a pas de réel hiatus entre la politique économique et la politique étrangère de Moscou mais une manœuvre stratégique fort habile, qui voit et vise loin."
http://www.causeur.fr/russie-qatar-gaz-syrie-iran-42997.html

logique 06/06/2017 00:10

Excellent article. Belle manoeuvre des russes. Qui aurait cru qu'en 30 ans il puissent revenir en pôle position. Hé bein c'est fait.

anonyme 05/06/2017 14:57

@Patrick.

Cadeau, pour un article :
1) sur l'entretien de bâtiments utiles (ponts, écoles) et non la création de batiments futiles (stades) :
+
2) Un citoyen urbain vaut 128 euros et 64 un citoyen rural vaut 64 euros !!!!

https://reporterre.net/Faire-revivre-les-campagnes-en-Creuse-comme-ailleurs-c-est-possible

Même à Faux, ce désinvestissement des pouvoirs publics a des conséquences concrètes. « Avant, un technicien de l’État qui connaissait toutes les voiries du secteur nous assistait. Désormais, cette mémoire est perdue. En plus, une partie des dotations est supprimée, il y a moins de moyens pour l’entretien des routes. D’ici à vingt ans, des ponts vont s’écrouler », craint la maire du village. En parallèle, les transferts d’argent de l’État aux collectivités baissent. « Cette année, on a fait le choix de continuer de verser les subventions aux associations, mais tout est contraint », regrette Catherine Moulin. « Cela fait deux ans que nos subventions baissent de 5 à 10 % », témoigne Danny pour la salle des fêtes.

« On a demandé une suspension de la baisse des dotations de l’État, on ne l’a pas obtenue, regrette Cédric Szabo, directeur de l’Association nationale des maires ruraux de France. Les communes rurales sont dépendantes de ces dotations, car elles ont moins d’habitants, donc moins de potentiel fiscal. En plus, un habitant n’a pas la même valeur dans un village ou une ville. À la campagne, il vaut 64 euros dans les calculs de l’État, alors que c’est 128 euros à la ville ! »

L'apres 05/06/2017 14:55

Un article ou l'auteur peste contre les EnR qui sont chères, polluantes, mauvaises pour la balance commerciale etc...L'auteur en question a été récompensé par un prix de la part du lobby nucléaire, mais cela mis a part je remarque une chose dans son discours (et celui des "opposants aux EnR): Ils font comme si l'on avait le choix de poursuivre avec le nucléaire jusqu’à la Saint Glinglin. Pourtant le nucléaire a besoin de mines d'uranium qui s’épuiseront aussi surtout si tout le monde fonctionne au nucléaire. Pour les défenseurs du nucléaires font-ils exprès d'occulter cet aspect?

https://www.contrepoints.org/2017/06/03/291091-energies-renouvelables-france-faire

L'apres 07/06/2017 19:24

@ Raleur!! et Logique
J’étends bien vos arguments, seulement EDF est une entreprise cotée en bourse qui a des actionnaires a rémunérer (ou plutôt entretenir) et doit aussi assurer sa propre survie, c'est pas gagné comme nous le savons ici. Si la filière thorium était prête, disponible et rentable tout de suite, et bien les entreprises électronucléaires seraient déjà en train d'en construire des réacteurs au thorium au lieu de s'emmerder avec des EPR U235 qui coûtent une fortune et qui nuisent a l'image de la filière électronucléaire (ex: Flamanville et Olkiluoto). De plus, ils redoreraient leur image auprès du public en disant "Tchernobyl et Fukushima c'est du passé, voyez notre nouvelle technologie toute propre et toute sécurisée..." Or dans les faits, on voit bien que le nucléaire est dans un cul-de-sac avec sa énième génération d'EPR, ses entreprises minières (d'uranium donc) non rentable (cf: Areva et l'entreprise canadienne dont j'ai oublié le nom), on voit aussi que l'enfouissement d'une bonne partie des déchets va se faire, EDF fait donc une croix sur leur possible recyclage dans la filière thorium par exemple etc...Et enfin les tokamaks et la fusion nucléaire tant espérée qui devait être prête en 2000 puis 2030 puis 2050 et on parle de 2100 maintenant. Le nucléaire continuera probablement de progresser mais sur le très long terme, je ne pense pas que la filière thorium est prête de se généraliser de si tôt.

Le cas de l'Iran n'est pas forcement lié a la volonté de disposer de plutonium. Des compagnies minières produisent pas mal de minerais d'uranium. Par exemple en extrayant du phosphate on a pas mal d'uranium comme sous-produit.
http://www.world-nuclear.org/information-library/nuclear-fuel-cycle/uranium-resources/uranium-from-phosphates.aspx
Des pays comme le Maroc ou la Chine produisent des combustibles nucléaires en valorisant les sous produits du phosphate, l'Iran est dans la même situation avec ses mines de bauxite en exploitation. De plus l'Iran a des réserves d'uranium.
http://www.globalsecurity.org/wmd/world/iran/mines.htm
Pour revenir a la filière thorium, je suis d'accord, c'est du cote de l'Inde qui faudra regarder car c'est en Inde ou l’émergence de la filière pourrait se faire car ce pays a le plus intérêt a la développer.

Raleur !! 06/06/2017 20:12

Pourquoi edf ??

Parceque la France n'est plus souveraine et independante .
Parceque la souveraineté monétaire a été jetée aux orties, parceque la corruption règne, etc ...

Une guerre civile sera la consequence de la misère voulue par une minorité de .... ya pas de mots assez forts !!
Une minorité de fous sanguinaires qu'il faudra allez butter jusque dans les chiottes de leur bunker. Plus le temps passe et plus le scenario " simon du fleuve" devient plausible et possible . Curieux qu'une BD publiée en 1976 deviennent une référence!!

Preparez vous le pire est à venir !!!

logique 06/06/2017 17:06

@apres,

tout simplement parce que le réacteur au thorium ne peut pas produire de plutonium.
Le rôle d'une centrale a l'uranium n'est pas que de produire de l'électricité, mais surtout du plutonium. La centrale a l'uranium reste l'unique moyen de produire le matériel nécessaire au bombe atomique. le plutonium, c'est un isotope de l'uranium enrichi. C'est pour cela que le problème de l'iran portait sur les centrifigeuses. Elles permettent de trier les isotopes de l'uranium.
De plus l'inde est très riche en thorium.

Voila pour les explications simplistes, faites pour les personnes simplistes.

L'apres 06/06/2017 12:21

@Raleur !!

Très bien, pourquoi pas, si cette technologie a un EROI acceptable, permet de réduire le volume de déchets radioactifs et est plus sécurisée...Mais pourquoi diable EDF n'y investit pas a fond alors? Pourquoi le projet d'enfouissement a Bure est lancé alors que l'on pourrait brûler les déchets dans ces futurs réacteurs au thorium?

Raleur !! 06/06/2017 10:59

Le nucleaire ??
Il existe une autre filieres nucleaires , celle des reacteurs à sel fondu et utilisant du thorium.
Des exemplaires existent et fonctionnent depuis 50 ans .

Un reacteur nucleaire français, russe, japonnais ou.... est une cocotte minute sous haute pression. Gros problème en cas de fuite !!!!
Un reacteur à sel fondus utilisant du thorium est une casserole ou plutot un entonnoir chauffant sous une hotte aspirante. Le " sel " est d'abord chauffé pour etre liquéfié puis le " carburant " est injecté au fur et à mesure des besoins , les vapeurs aspirées par la hotte sont condensées analysées et réinjectées en permanence comme carburant. La chaleur pour la turbine electrique est extraite au fond de l'entonnoir pour maintenir le bouchon de sel.

En cas de probleme de refroidissement, liés à une panne quelconque, l'injection de carburant est coupée et le réacteur continue " en roue libre " . Si le bouchon de sel fond, l'entonnoir se vide par gravité dans des bacs prévus pour. Le sel refroidi et cristallise en emprisonnant les matériaux fissiles.

Il ne peut en aucun cas exploser comme une cocotte minute soviétique et polluer l'Europe entière.

Le gros avantage du réacteur à sel fondus au thorium est sa capacité à digérer les déchets nucléaires en les utilisant comme carburant.
Les déchets actuels ne sont donc plus une charge financière mais un capital en conserve nous assurant une autonomie de plusieurs siècles.

INUTILE de raler ou contester !

FAITE VOS PROPRES RECHERCHES sur les réacteurs à sel fondu utilisant le thorium.

Si "" on sort des nucleaires "" nous n'y reviendrons jamais. Trop d'investissements jugés non rentables par les comptables de bas étage.

Le boeuf irlandais pour la marine royale et les cartouches de chassepot fabriquées en belgique sont des exemples à méditer.

Comme le disait André Turcat pilote d'essai du Concorde, la France doit avoir de grands projets pour servir de locomotive sinon elle deviendra une spécialiste de la sous traitance des manches de casserole.

Il avait tort André, la France n'est même plus capable de sous traiter des manches de casserole.
Par contre pour fabriquer des dettes et des chomeurs .......!!

L'apres 05/06/2017 13:02

https://sciencepost.fr/2017/05/2050-israel-pourrait-plus-forte-densite-de-population-monde-occidental/

b.bebe 04/06/2017 20:40

Propos toujours aussi acérés mais quelle lucidité. Comme en 1789, les larbins du pouvoir auront des soucis à se faire. Le problème est qu'ils seront remplacés par d'autres qui seront locaux. Un cercle vicieux.

Alain 04/06/2017 17:46

"L’Arabie saoudite fera face à une « tempête parfaite » d’énergie, de nourriture et de chocs économiques, probablement avant 2030"

Une note du FMI, datant de 2015, indiquait que l'Arabie Saoudite serait en faillite en 2020 si le baril ne remontait pas rapidement au dessus des 100$.

Max 04/06/2017 00:19

Pour moi la seule solution à tout ce merdier c'est la stérilisation après deux enfants, sauf pour les migrants qui seraient stérilisés dès leur arrivée sur notre sol. L'accord de Paris, quelle rigolade ...

L'apres 03/06/2017 20:19

Excellent PR.

Pour vous occuper ce samedi soir:

https://www.challenges.fr/entreprise/energie/ce-que-cache-le-demantelement-nucleaire_477559?google_editors_picks=true