Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2017 1 17 /07 /juillet /2017 15:11

Les jours se suivent et les bouffonneries s'étalent. Certains critiquent Hulot et ses 17 centrales à fermer. Mais dans d'autres cercles, on susurre d'autres choses.
Notamment que les 17 centrales en question, sont celles dont économiquement, on peut non seulement se passer, mais qui selon la formule consacrée, serait un allégement pour les finances EDF et non une charge.

Chez EDF on sait parfaitement que le "grand carénage", pour certaines, est une absurdité économique. Pour d'autres c'est justifié, mais il n'y a pas de règle à proprement parler. C'est un problème industriel.

D'autre part, je rappellerais encore et encore, que le capitalisme, ce sont des phases d'investissements et de désinvestissements. Le moment de désinvestir, pour certaines centrales, a sonné. Comme je l'ai dit. On vit dans un système capitaliste où seules survivent les activités rentables. Il faudrait que tous s'en persuadent. Et que le fait de fermer les yeux sur la non rentabilité, du pétrole de schiste, ou du nucléaire, amène à la catastrophe au moins économique.

Président ouin-ouin, demande aux collectivités locales 13 milliards d'économies d'ici 2022. Macronerie de premier plan. La seule variable d'ajustement rapide, ce sont les travaux publics. Et le désendettement. La gueule de Bouygues et des banques nous mettra du baume sur le coeur. Mais si ça pouvait nous faire des vacances de beaucoup moins voir ces engins de chantier...

"Macron n'a "jamais eu à régler un problème de sortie d'école""

Oui, en plus, c'est pas lui qui a mené ses enfants à l'école...

Ouin-ouin président veut réduire aussi le nombre d'élus. Et mieux les payer. Paf dans la doxa, en plein dedans. Il motiver les cadres, les autres, on s'en fout. Réduire les élus, c'est d'abord réduire le nombre de communes. je lui souhaite du plaisir. Parce que, toutes les communes sont dans des situations financières  très diverses, et la surendetté côtoie celle dont les finances sont tracées au cordeau. Celle dont le taux d'imposition très bas, côtoie celle dont le taux est très haut. Celle dont le nombre de fonctionnaires est impressionnant, côtoie celle dont le nombre de fonctionnaire est impressionnant de modestie...

Ces fusions, c'est la prime au malotru, au mal embouché, au pas bien d'aplomb.

Ouin-ouin président s'est aussi fâché avec l'armée. Ils auraient pas du jeter les FT17. On ne sait jamais. Des fois qu'on en aurait besoin de nouveau. Un leclerc, ça coûte.

A Bruxelles, on veut présenter une note démentielle aux Anglais. Alors qu'il leur est si facile de dire non. Pierre d'achoppement principale : les retraites des fonctionnaires européens. Là on va peut être comprendre le mot de "disparition totale". Réduisez la retraite de ces fonctionnaires de la part anglaise et le problème est réglé. Facile, non ?

Au Fn, il parait que la majorité des cadres veut plus sortir de l'euro. Je peux les rassurer tout de suite. Sans sortie de l'euro au programme, ils n'auraient pas fait mieux à la présidentielle. Voir moins.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

serge 18/07/2017 17:20

EDF n'a pas le choix. Plus de 30 milliards de dettes, un plan à plusieurs dizaines de milliards pour Hinkley point avec retards et amendes à prévoir, les retards de Flamanville à budgéter et le plan finlandais dont plus personne ne parle vu le trou béant et non fini des finances. Le seul problème est que l'Etat n'a jamais traité le statut hyper-protégé des employés, a toujours laissé des nominations de mauvais se faire à sa tête et qu'il utilise encore EDF pour renflouer les caisses (plus values d'on ne sait quoi...) et placer tous les X-Ponts-Mines qui ne veulent pas bosser dans la vraie vie. C'est donc une équation impossible et qui va nous péter à la g... surtout en y ajoutant le mariage de 2 loosers avec Areva. Je maintiens que chaque français doit regarder la carte des risques d'irradiation (théorique car en vrai...) autour de nos cocotte-minutes nucléaires pour se faire une idée de ce qui l'attend en cas de "fuite" et plus si affinité. Le jeu : Laquelle va fuir en premier?

Jean-Marie 18/07/2017 11:12

Toutes ces pseudo réformes c'est du blabla : Il faut rester dans l'UE et pour cela il faut réduire la dette et les déficits.

Patrick REYMOND 18/07/2017 12:42

Je vois, je vois. Envoi vite ton cv, comme ministre.

francomusso 17/07/2017 18:32

Nous sommes certes en capitalisme MAIS le notre c'est celui ou on ne garde que les activités qui rapportent A CERTAINS !! Les autres activités peuvent crever même si elles sont rentables.
Et micro fait de l'esbrouffe ... ça va lui passer pas d'inquiétude.