Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 06:48

La politique, en ce moment, ça consiste à gaver quelques riches, aux dépens de tout le monde.

Exemples :

- Jeux olympiques : ce n'est pas toujours une bonne affaire ( traduction : c'est toujours une mauvaise affaire pour les finances publiques ). En réalité, les JO, ça coûte cher, et ça rapporte pas un rond, par simple effet d'éviction. Ceux qui ont été à Londres pendant les JO, ont remplacés ceux qui n'y ont pas été. La variation a été infime. Les JO en Californie ont été atypiques. " Son idée phare est simple: l'organisation des JO ne doit quasiment rien coûter aux contribuables, il sollicite des investisseurs privés. "

Ces mythiques investisseurs privés où seront ils à Paris ??? Quand au coût, à la louche, on peut parier sur 25 milliards d'euros... Revenus ? Inexistants.

- Incendies meurtriers au Portugal : le business de l'eucalyptus et l'austérité européenne accusés. L'eucalyptus a besoin d'incendies pour se régénérer. Il est vrai que le vois d'Eucalyptus pousse très bien, très vite, mais est très inflammable. Il est très rentable pour la pâte à bois, et le combustible...

- Le transport aérien n'est possible qu'avec des grasses subventions. C'est une activité de court terme, intenable sur le long, sans savoir combien de temps va prendre son effondrement.

- Le coût humain du capitalisme : l’incendie de la Tour Grenfell et l’empoisonnement de Flint. Comme je l'ai dit, le pauvre qui meurt, c'est dans l'ordre des choses. A Flint, pas de bol pour les victimes. En Grande Bretagne, grosse différence. Les survivants, les familles des victimes pourront se payer de beaux logements avec leurs indemnités. A Flint, il y a trop de monde concerné. Et on meurt lentement.

- Du touriste comme "fourmi humanitaire". Il est clair que le bétail appelé "touriste", est un ravageur des économies locales, pire que les sauterelles. Tout grand mouvement de population, que ce soit tourisme ou migrants, sont une nuisance intrinsèque. La différence avec les grands troupeaux, c'est que ceux-ci avaient de nombreux et gros prédateurs pour les réguler.

Pour finir, la dose de comique : " Les riches ne sont pas responsables de la souffrance des sans dents. Il faut arrêter de culpabiliser les gens, de les dresser les uns contre les autres. Chacun a sa vie et fait suivant ses moyens. Évidemment que les français continuent leur train-train, tant qu'il y a de l'essence dans le réservoir on roule. Quand à la maison de 100 000 € dans le sud, ça n'arrivera jamais, des propriétaires étrangers venant sur la côte d'azur il y en aura toujours ( Il y aura toujours du kérosène synthétique, tout est question de moyens). Bref je ne crois pas à un effondrement soudain de l'économie, mais plutôt à un lent glissement vers des lendemains qui déchantent, pour finalement se retrouver avec une société style Brésil ou Mexique. Ceci dit on en est encore loin. "

Les infrastructures crées ne peuvent perdurer sans de nombreux utilisateurs. Après, elles durent un peu, mais ne sont pas éternelles. A quoi bon une autoroute si personne n'y passe ? Absurde ? Voyez le cas grec, ou espagnol...

Le midi, il n'y a pas si longtemps, dans la période d'avant pétrole, c'était le trou du cul du monde. De l'autre côté du Rhône, c'était infesté de Malaria... Ce coin n'a pu connaitre un développement qu'avec la voiture et le pétrole. Hors tourisme, l'activité réelle y est bien maigre.

Le recentrage de l'activité de bien des endroits sur les plus riches, remplaçant des classes moyennes en perte de vitesse est un réel phénomène, mais qui a ses limites. Il n'y aura pas assez de riches dépensiers pour tous.

Le kérosène synthétique, ça ira chez les militaires.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick REYMOND - dans Politique
commenter cet article

commentaires

La Gaule 10/07/2017 20:33

Et si le cygne noir, l'inconcevable, venait de l'imbroglio conflictuel qui gonfle dangereusement entre l'Arabie saoudite et le Quatar ?
Inconcevable parce que l'on ne sait pas trop où le chaos politique qui s'installerait chez les féodaux de Ryad nous emmènerait.
En gros c'est la thèse de Moon of Alabama -généralement perspicace et bien informé- et il évoque même la possibilité d'un basculement sanglant à très court terme dans les semaines qui viennent.

http://lesakerfrancophone.fr/le-clash-saoudo-qatari-le-qatar-et-liran-lemportent-les-princes-saoudien-et-emirati-perdent-la-face

En tout cas, je vois dans l'évolution de la situation une justification de la thèse que défend depuis des mois Thierry Meyssan sur la question.

http://www.voltairenet.org/article196791.html

http://www.voltairenet.org/article196956.html

L'angle géopolitique classique, qui ne verrait dans le clivage en cours qu'une confrontation de grandes puissance à travers leurs alliés locaux et cela sur fond d'enjeu énergétique (thèse brillamment exposée par l'Observatus Politicus sur son blog), passe peut-être à côté de l'essentiel.

Il s'agirait en premier lieu d'un conflit séculaire, que nous avons nous-mêmes éprouvé en occident, entre un camp laïque et un camp clérical politique.
Et le problème pour nous est de comprendre qu'il n'a plus grand chose à voir avec le clivage du monde arabe que nous avons connu dans le sillage de la décolonisation entre les nationalistes laïques -volontiers imprégnés du laïcisme politique à l'occidentale- et les nationalistes religieux se référant à un retour fondamental à l'islam.
Car, de toute façon, et c'est cela qui est dur à saisir, les deux camps sont imprégnés de la même manière d'une conception mythique, rétrograde et archaïque de l'Islam.
Tout le monde en fait est fondamentaliste dans l'histoire, l'importance en volume des textes saints, l'incertitude et l'obscurité régnant tant sur leur origine que leur signification, permettant à chacun de nourrir sa propre conception d'un islam pur et purificateur.
Je cite Thierry Meyssan :

''''Que l’on comprenne bien : le fait de prendre le parti de la laïcité ne change en rien celui d’être fondamentaliste, salafiste.''''

''''Il importe de comprendre que les Frères musulmans et leurs organisations jihadistes, Al-Qaïda et Daesh, ne sont pas des musulmans radicalisés ainsi qu’on aime à le prétendre en Occident. Il s’agit de mouvements politiques et non pas religieux. Le fait qu’ils citent à longueur de temps des passages du Coran n’en fait pas des religieux. Ce sont juste des cléricaux. ''''

Désormais, la guerre est ouverte entre les nations qui se sont engagées résolument contre l'éradication politique des Frères musulmans et leurs pseudopodes (Al-Qaida et Daech, entre autres), avec l’Égypte et l'Arabie saoudite en tête, et les nations qui penchent pour des régimes cléricaux, peu importe qu'ils soient des monarchies ou des républiques, ou qu'ils soient sous l'influence du chiisme ou du sunnisme.
C'est ainsi que se dessine une nouvelle alliance où se retrouverait autant l’Iran que le Qatar, la Turquie et le Pakistan, laquelle nous semble pour l'instant d'autant plus incongrue que, sur le terrain, le Qatar et l’Iran s'affronte encore par proxys interposés.
Même s'il est clair que les puissances occidentales et Israël jouent désormais la carte des « laïques » (!), il faut rester circonspect face aux interprétations qui favorisent nos grilles de lecture simples.
Nous ne sommes pas au bout des conflagrations à rebondissement, et il est probable que l'éradication dans la zone de Daech et Al-Qaida sur fond d'épanouissement du croissant chiite ne mettra aucun point final à cette histoire mortifère.

Il faudra aussi en tirer toutes les conséquences au niveau des masses musulmanes installées ou en voie d'installation (j'euphémise à dessein) en occident.
L'éveil du sens politique chez les musulmans est en marche après un long sommeil, et il passera obligatoirement par le prisme du fondamentalisme religieux.
Ce sera la burka avec ou sans militantisme politique mais ce sera la burka de toute façon.
Il ne faut pas perdre de vue en effet que tout ceci se passe dans des pays où la conscience politique -y compris en France, on l'a vu récemment- est justement en crise profonde, et perméable à des compromissions douteuses avec leurs propres principes (s'il leur en reste) et leur histoire.

dizemanov 10/07/2017 13:44

La conspiration des riches
Thomas More
«Quand je reconsidère ou que j’observe les États aujourd’hui florissants, je n’y vois, Dieu me pardonne, qu’une sorte de conspiration des riches pour soigner leurs intérêts personnels sous couleur de gérer l’État. Il n’est pas de moyen, pas de machination qu’ils n’inventent pour conserver d’abord et mettre en sûreté ce qu’ils ont acquis par leurs vilains procédés, et ensuite pour user et abuser de la peine des pauvres en la payant le moins possible. Dès que les riches ont une fois décidé de faire adopter ces pratiques par l’État — qui comprend les pauvres aussi bien qu’eux-mêmes — elles prennent du coup force de loi. Ces hommes détestables, avec leur insatiable avidité, se sont partagé ce qui devait suffire à tous; combien cependant ils sont loin de la félicité dont jouissent les Utopiens!»
Thomas More,
https://fr.wikipedia.org/wiki/Utopia
cité par http://www.antipresse.net/

M.S.BLUEBERRY. 10/07/2017 13:04

" je n'ai pas déclenché cette guerre , je vous ai offert la paix, j'ai eu pitié de.vous, et vous êtes là pour nous achever...." Cesare, la guerre de la planète des singes.
Ces singes , ce n'est pas rien , ont une superbe dentition......

M.S.BLUEBERRY. 11/07/2017 16:15

Citation tirée de l'œuvre : " Ape- ocalypse now , la guerre de la planète des singes " .
Rendons à Caesar , etc, etc.....

logique 10/07/2017 13:02

C'est vrai que le max y commence a casser les roubignoles avec c'est analyses digne d'un gamin de 8 ans. Pour lui tout est simple, on réduit la population des sans dents en leur interdisant la reproduction et les riches sont l'avenir de l'humanité. J'espère qu'ils est riche pour se permettre une telle analyse. Parce que même les riches ont besoin d'une multitudes de sans dents pour refourguer leurs produits et faire des bénéfices. Le riche ne peut exister tout seul il il faut beaucoup de pauvres a tondre. Et pour le dentiste beaucoup de sans dents a soigner.

QI d'huitre voila ton nouveau speudo mon petit max.

francomusso 10/07/2017 12:45

Il y a des données anthropologiques indépassables. Tous différents, tous étranges les uns pour les autres. Dressage culturel donc pour gommer ces différences et éviter le far west permanent. De nos jours plus de dressage culturel mais dressage aux compétences nécessaires au capitalisme. Le chaos des différences infranchissables est donc de retour. On voit le résultat dans les différences de richesses aussi comme dans la myriades de guerres toujours plus nombreuses. Le riche et ses pôtes profite du chaos car il en est le promoteur depuis ce qu'on appelle l'universalisme. Les dégats environnementaux touchant les riches et leurs potes, ils se bougent et réduisent les populations de pauvres de diverses manières.

Horzabky 10/07/2017 12:06

"Le kérosène synthétique, ça ira chez les militaires."

Effectivement. Parce que ça coûte cher à produire, et cette production pollue beaucoup. Le procédé Fischer-Tropsch existe depuis 1920, cela fait donc presque un siècle. Il a connu son heure de gloire pendant la Seconde Guerre Mondiale, où il fournissait la moitié de l'essence de l'armée allemande. En temps de guerre, on se fout de la pollution, et en 1939-1945 les coûts de production étaient supportables, les camps de concentration fournissant une main-d'œuvre à la fois gratuite et abondante...

L'Afrique du Sud, ne pouvant acheter suffisamment de pétrole sur le marché mondial à l'époque de l'apartheid (quasiment tous les pays producteurs refusaient de lui vendre) a produit sa propre essence synthétique, jusqu'à ce que la fin de l'apartheid rende cette politique obsolète.

L'essence synthétique, même si on y revient par désespoir, ce sera pour les riches, vu le prix. Et de toute façon, le charbon et la lignite utilisés pour produire l'essence synthétique, c'est du fossile, donc non-renouvelable. La production massive d'essence synthétique ne ferait qu'avancer le pic charbon.

Le kérosène synthétique, pour des raisons de survie des États, ce sera pour les avions militaires, les pays qui ont une aviation ayant une supériorité militaire écrasante par rapport à ceux qui n'en ont pas. Voir les deux guerres d'Irak. À noter quand même que les usines d'essence synthétique sont nécessairement peu nombreuses, et forment des cibles de choix en cas de guerre.

dizemanov 10/07/2017 14:03

Même la dernière goutte d'essence permet encore d'accélérer. Mais pour combien de temps ?
En panne sèche ((de) Ausgebrannt, 2007), trad. Frédéric Weinmann (ISBN 978-2841724208)
https://fr.wikipedia.org/wiki/En_panne_s%C3%A8che
https://www.noosfere.org/icarus/livres/niourf.asp?numlivre=2146572761

dizemanov 10/07/2017 11:44

"des propriétaires étrangers venant sur la côte d'azur il y en aura toujours "..... sûr que la multiplication ce genre de truc ça va aider à pérenniser la vache à lait touristique, que ce soit sur la côte d'azur comme en IDF et partout ailleurs dans l'hexagone :

http://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/roissy-des-touristes-litteralement-depouilles-par-des-hommes-encagoules-5126415

manassas 11/07/2017 09:45

Concernant le tourisme de masse, c'est curieux que des groupuscules plus ou moins altermondialistes ne se bousculent pas au portillon pour lutter contre ce fléau. Je me rappelle il y a une dizaine d'années que les brigades anti-pub s'amusaient beaucoup à enlever les affiches et remplacer celles-ci par des slogans plus ou moins amusants.

Evidemment, enlever deux ou trois affiches des sucettes JC Decaux est beaucoup plus simple que de lutter contre le droit à se poser cul nu, face contre le sable à Benidorm.

Et les retombées radioac... heu 'conomiques que ça engendre ! Et les emplois que ça crée ! Par exemple: toutes ces belles Tour Eiffel miniatures en alu qui font travailler aussi bien la fourmi chinoise que le clados' malien.