Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CRAQUEMENTS EGYPTIENS...

8 Août 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie, #Politique, #Economie

L'Egypte craque, elle aussi, sous l'effet de l'inflation des produits alimentaires, joint à une stagnation des salaires.

Là aussi, aux mêmes maux, les mêmes causes, la mondialisation ou utilisation accélérée du pétrole, en mode "turbo".
L'Egypte avait sacrifié son agriculture, pour cause de spécialisation dans l'activité touristique. Le pays produisait du pétrole à suffisance, en exportait un peu plus de la moitié, et vivait du trafic du canal de Suez. il avait aussi abandonné sa politique industrielle nassérienne. L'industrie y existait encore, mais était parente pauvre, contrairement à l'époque de Nasser.

Puis vint le dérèglement, ou pic oil. La production de pétrole baissa, le pays cessa d'être exportateur, puis devint légèrement importateur, privant ainsi le gouvernement des recettes d'exportations, et l'obligeant à remonter les prix très amicaux des carburants, le passage sur le canal de Suez s'essouffla, car le gros du trafic était aussi pétrolier, et la destination européenne des tankers consomme de moins en moins.
A cela s'ajoute la crise du tourisme pour cause de terrorisme, et de crise économique européenne...

Bref, tous les voyants sont passés au vert, en même temps, pendant que la tare essentielle de l'Egypte, la dépendance alimentaire est maximale (80 %)... Oublié le temps de l'Egypte, terre à blé...

La logique d'un état épuisé financièrement est donc de passer à l'état de crise. Les prix sont étroitement dépendant des niveaux internationaux, même si l'aide séoudienne et russe est conséquente.

De plus, ce qui reste d'agriculture égyptienne, est complétement déformée par le Nil. Assouan a dompté les crues, et permis de cultiver l'ancienne vallée du Nil, par irrigation, mais le manque de savoir faire est évident. Pendant des millénaires, les égyptiens ont attendus la crue. Le limon apporté était très fertile. Maintenant, on se raccroche, comme en Jordanie, au programme "faire refleurir le désert", qui donne de bons résultats, voire étonnants, mais reste à des niveaux homéopathiques, vu l'ampleur des besoins...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Nasser, c'était vraiment quelqu'un de bien et pas seulement pour l’Égypte : https://www.youtube.com/watch?v=D-DZUnh8-Ro
Répondre
A
Pénurie de blé future aux usa ou
alors céréales et pates au soja pour le consommateur dans le futur ?


Les surfaces de blé au plus bas
http://www.lafranceagricole.fr/actualites/cultures/etats-unis-les-surfaces-de-ble-au-plus-bas-1,1,3528343344.html
extrait :
"Selon les dernières estimations, ce sont 45,7 millions d’acres (18,49 millions d’hectares) de blé qui ont été semées aux États-Unis cette année, contre 46,06 millions d’acres (18,64 millions d’hectares) estimés le trimestre dernier et 50,15 millions d’acres l’an passé.
Ce chiffre n’a jamais été aussi bas depuis que l’USDA a commencé à relever ces informations, en 1919. Selon le rapport américain, cela devrait entraîner une réduction de la production de 62,9 millions de tonnes l’an passé, à 49,1 millions de tonnes cette année aux États-Unis.


Les surfaces deblé ai plus bas aux USA depuis ...1919 parce que çà paye pas assez par rapport au soja en forte demande pour produire de la viande.
Or le besoin de production en viande s'effondre en france à cause du steak haché rempli de tout sauf de la viande.

http://www.lafranceagricole.fr/actualites/elevage/viande-bovine-les-industriels-entretiennent-la-misere-des-eleveurs-1,1,4076439477.html
extrait :
"Un commerçant aux bestiaux opérant dans le département de la Mayenne porte une autre analyse sur la situation. Selon lui, les piètres cours des vaches allaitantes sont liés à une offre trop importante face à une demande en baisse pour ce type de produit. « Nous entrons dans l’aire du steak haché et les bouchers traditionnels prennent leur retraite, explique-t-il. Les distributeurs n’ont pas besoin de beaucoup de vaches à viande pour satisfaire les demandes. Cette situation s’amplifie depuis 2-3 ans. En ce moment, il y a beaucoup de très bonnes blondes d’Aquitaine qui attendent 1,5 mois en étable avant que nous leur trouvions un débouché. »"

Noter : "Nous entrons dans l’aire du steak haché et les bouchers traditionnels prennent leur retraite, explique-t-il. Les distributeurs n’ont pas besoin de beaucoup de vaches à viande pour satisfaire les demandes. "
-->
http://www.lepointsurlatable.fr/le-blog-de-celia/les-pieds-dans-le-plat/composition-des-steaks-haches.html
extrait :
"En effet, l’analyse de prélèvements (de steak haché) effectués chez des grossistes s’approvisionnant sur le marché européen a révélé que 8 sur 10 n’étaient pas conformes. Ils contenaient des protéines végétales sans que cela soit mentionné sur l’étiquette, des morceaux (abats par exemple) autres que ceux annoncés dans l’étiquetage ou bien des additifs non autorisés dans les préparations de viande."

Plus d'agriculteurs ->
Or c'est l'hypothese basse du club de rome qui se réalise pour la nourriture
https://jancovici.com/recension-de-lectures/societes/rapport-du-club-de-rome-the-limits-of-growth-1972/
mais l'hypothèse hausse pour la population.
extrait :
"Evolution des principales variables étudiées de 1900 à 2100 avec des ressources naturelles « illimitées ».
Ce n’est plus la pénurie de ressources naturelles qui provoque l’effondrement, mais l’explosion de la pollution. Cette dernière conduit alors à une diminution de la production agricole, qui régule alors la population. Notons que la traduction en français « ordinaire » d’une diminution de la population qui suit une diminution du quota alimentaire par tête s’appelle une régulation par la famine."
Répondre
L
Idée pour produire des protéines en temps de pénurie: Les champignons, comme dans cette ville de Syrie.

http://www.liberation.fr/planete/2017/08/09/dans-une-ville-assiegee-en-syrie-les-champignons-ont-remplace-la-viande_1589002
M
Quand on fait des gosses comme des lapins :

http://orientxxi.info/magazine/egypte-une-transition-demographique-en-marche-arriere,0956

Dans moins de cinq ans guerre civile en Égypte.
Répondre
F
C'est quand même terrifiant tous ce gens aux responsabilités qui finalement ne savent pas ce qu'est le capitalisme (le commerce koi). Pour gagner de l'argent, du vrai, du solide, il faut et il suffit de créer de la rareté. Simple. Exemple: dans l'agro les semences sont achetées et elles sont à un coup. Elles sont dites produire plus, ce qui est bon pour tout le monde. Petit à petit tous les producteurs achetent les semences et le fabricant des semences a crée la rareté suffisante pour gagner gros. Au bout d'un certain temps des "experts" completement "neutre" arrivent à faire ineterdire les semences qu'on peut replanter d'une année sur l'autre. Et la c'est plus du gros benef, c'est de l'or massif mossieu, du 24 carats. Parce que bon "tout le monde" y gagne finalement.
Tout gvnmnt qui n'a pas compris m'appelle et pour 5000 euros par jour de conseil je leur explique la vraie vie du commerçant et pour appâter le chaland je donne la règle numero un du commerce: "qd ça double ça perd pas, qd ça triple ça commence à gagner du vrai argent". Et pour tripler ... ben relire plus haut.
Répondre
F
@Max
Ben justement pour l'être humain c'est tout le contraire. Plus y en a plus il y a de valeur à extraire de ces masses anonymes. Pas pour eux bien sur, pour le commerçant, comme les passeurs en méditerranée en ce moment. C'est bien pourquoi les bourgeois doivent rapidos trouver de nouvelles sources d'énergie sans quoi à dieu les masses et n'importe quel gueux vaudra cher; insupportable.
M
Ça s'applique aussi à l'être humain, sa rareté crée sa valeur, quand il devient surabondant sa valeur devient négative ...