Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DESPOTISME ECLAIRE... (MAIS SEULEMENT DE MANIERE CLIGNOTANTE)...

19 Septembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Immobilier

Le despotisme éclairé du p'tit marquis de belgueule, qui, à coup sûr, va nous ramener le plein emploi, et qui frappe déjà le secteur du droit social (applaudi à 60 % par les électeurs de FF), va frapper tous azimuts un autre secteur, qui lui, va lui aliéner bien de la popularité.
Les ordonnances vont frapper l'immobilier.

D'abord, le secteur HLM, qui, s'il est globalement d'une bonne rentabilité, est dans une situation inégale sur le territoire.

Dans certains endroits, la demande est faible ou inexistante. Un appartement s'y obtient de suite. ça fait marrer ces histoires de pots de vins en région parisienne. Là, s'ils pouvaient, ils vous paieraient pour que vous veniez, en attendant, ils font de la pub.

Contrairement aux bailleurs privés, qui en moyenne ont 2 ou 3 appartements, les bailleurs publics ont du souffle et des réserves financières. Et même une démolition peut-être une affaire très rentable...

Ils ont souvent acheté, il y a 30, 40, 50, 60 ou 70 ans en arrière des terrains à des prix dérisoires, quelques centimes le m2 d'aujourd'hui, le coût de construction était bas, les emprunts, à taux préférentiels sur 50 ans, et même des quartiers pourris, avec 50 % de vide arrivent à être rentables... Des coûts, qui, à l'origine faisait rêver. 10 000 francs l'appartement, 15 000, 40 000, enfin bref, des cacahouètes, laminées par l'inflation, et des loyers, pas si bas que ça. 100 francs par mois, quand le logement en a coûté 10 000, c'est une bonne culbute, surtout si financé à 100 % sur 50 ans à 4%, pendant que prix et salaires dérivaient de 10 %...

Récupérer quelques milliers de m2 à 200 euros le m2, c'est pas de la balle ? ça paie bien le reste... Sans compter les ventes directes, qui permettent d'empocher de belles plus values, et puis le statut de société HLM, qui interdisent de distribuer des dividendes, mais pas de faire du bénéfice.

Donc, les rentabilités de 15 %, et plus, ne sont pas rares dans les HLM. La panacée du capitalisme, et véritablement, la seule entreprise vraiment capitaliste, puisqu'elle repose sur l'accumulation du capital.

Après, certains râlent que les pauvres n'y ont que peu accès. Mais dès l'origine, ce n'était pas le but. Le HLM n'est pas fait pour le pauvre. Le HLM doit assurer sa rentabilité et c'est un sous HLM qui se charge des pauvres. Ou alors, c'est le déclassement des certaines zones HLM qui la fait se remplir de pauvres... Quand il n'y a plus de demandes, naturellement, on y colle les pauvres.

Quand aux questions d'évolutions, cela a déjà été tenté. Et on a vu le résultat. Des ménages réduits à 2 personnes, sont partis du F4 ou F5 où ils avaient élevé leur famille. En général, ils ont été par la suite, souvent détruits...

Il n'y a pas de lois qui puissent s'adapter à des situations variées et toujours en évolution. La décentralisation des HLM aussi, a montré des gestions intelligentes (à côté de celles stupides), notamment de stabiliser les populations de certains immeubles, en leur permettant la permutation, l'échange d'appartements...

Mais bon, pour cela, il faut s'asseoir sur les lois...

Le plus ravagé sera sans doute les copropriétés. Si constituer des réserves pour les travaux est une mesure intelligente, il faut que cela soit obligatoire, sanctionné, et puis, en la matière les copropriétés s'alignent souvent sur le pouvoir d'achat du plus pauvre copropriétaire.

Copropriétés qui d'ailleurs, surnagent avec les impayés de charges, quand celles-ci ne sont pas une politique voulue par certains...

Le vrai logement social, en France, c'est le logement privé dégradé.

Pour ce qui est du capitalisme, on devrait aligner les normes capitalistes sur les HLM : interdiction de distribuer des dividendes, ou du moins, du dividende dans les proportions actuelles...

Il reste que, pour frapper l'immobilier, il faut être complétement frappé... Il faut le faire de manière intelligente... Et arrêter de se focaliser sur une région parisienne, finalement, totalement atypique.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Max 19/09/2017 17:21

Les mexicains vont bientôt crever de soif :

http://www.truth-out.org/news/item/41916-coca-cola-sucks-wells-dry-in-chiapas-forcing-residents-to-buy-water

Une analyse simpliste pourrais conclure que c'est le méchant Coca-Cola contre les gentils mexicains, mais le fait est que trop de mexicains tue le mexicain.

L'apres 19/09/2017 15:10

Quand l’énergie fossile manque, il faut pédaler.

http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/entre-necessite-et-systeme-d-le-velo-revient-au-gout-du-jour-a-cuba_1944799.html