Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE GRAND MECHANT BETE...

27 Septembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

je vous résume le discours de Macron :

Tout le monde a compris ?

Rien, aucune idée, seulement une accumulation de poncifs idiots et éculés, et aucune chance d'arriver à aucun résultat.

Mais ça claque, selon les courtisans. les européistes étaient contents. Comme de parfaits idiots. Il va emporter tout son programme dans sa dégringolade.

Comme les libéraux russes.

« Macron utilise les outils de la modernité, mais il ne comprend pas son époque ».
C'est de Mélenchon.
"le chef de l’Etat se trompe dans son analyse purement économique. Elle lui fait croire que les problèmes sociétaux s’arrangeront avec le retour de la croissance et de l’emploi."

On a vu ce que cela donnait avec le couple Sarkozy-Hollande. Le seul problème, c'est le changement d'époque énergétique.

Il n'y a plus de croissance possible, et on doit organiser la société autour de cette absence de croissance. Et non plus à enrichir -au plus- 2 % de la population, en espérant que cela ruisselle. ça fait 40 ans, que ça ne ruisselle pas. Et les Thatcher-Reagan, ne sont plus. Les gisements de pétrole géants, qui avaient permis leurs idioties n'existent plus qu'à l'état de reliquats.

L'Alaska a vu sa production baisser de 95 %, Le gisement mexicain Cantarell de 95 % aussi, la mer du nord, de 60 %.

En fait, les idées que défend le macronisme sont déjà mortes. C’est pour cela qu’il est voué à l’échec.

La donne énergétique, fondamentale, vacille. Le roi pétrole, depuis 1917, voit sa place contestée, et toute période de révolution technique est période de rupture. Macron, lui, est né pour un monde qui a cessé d'exister il y a bien longtemps maintenant. 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BA 28/09/2017 07:36

A propos des désastres climatiques :

USA : les désastres climatiques coûteront 360 milliards de dollars par an, soit 55 % de la croissance annuelle des Etats-Unis, SANS COMPTER LES PERTES LIEES AU CLIMAT DANS LE SECTEUR AGRICOLE !

Lisez cet article :

Les pertes économiques causées par les phénomènes météorologiques aux Etats-Unis devraient atteindre au moins 360 milliards de dollars par an au cours des dix prochaines années, soit environ la moitié de la croissance annuelle du pays, prévient une étude mercredi.

Alors que les ouragans, les inondations, les sécheresses ou les feux de forêt risquent de gagner en intensité et d'être plus fréquents en raison du changement climatique, des mesures sont nécessaires pour réduire la dépendance des Etats-Unis vis-à-vis des combustibles fossiles, émetteurs de gaz à effet de serre, affirme le rapport de l'organisation non gouvernementale Universal Ecological Fund.

Selon l'étude, 80% de l'énergie produite et utilisée aux États-Unis provient de combustibles fossiles.

"L'utilisation de combustibles fossiles a un coût conséquent que l'économie américaine ne peut pas supporter", a déclaré le coauteur de ce rapport et ancien président du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), Robert Watson.

Le rapport a examiné deux types de coûts : ceux induits par les phénomènes météorologiques extrêmes influencés par le changement climatique, et les coûts de santé liés à la pollution atmosphérique causée par l'énergie fossile.

Ces coûts totalisent environ 240 milliards de dollars en 2017, sans compter les catastrophes qu'a connu le pays en août et en septembre avec les ouragans Harvey et Irma.

"Ces pertes économiques et ces coûts de santé annuels moyens représentent environ 40% de la croissance actuelle de l'économie américaine", selon le rapport.

"Au cours de la prochaine décennie, ces pertes économiques et coûts de santé devraient atteindre au moins 360 milliards de dollars par an, soit environ 55% de la croissance américaine", prévient le rapport.

L'étude s'appuie sur les données fournies par l'administration américaine, mais ne tient cependant pas compte de données telles que les pertes liées au climat dans le secteur agricole.

"Nous pouvons nous attendre à ce que les événements météorologiques extrêmes et les coûts et pertes économiques liés continuent d'augmenter, à moins que nous réduisions drastiquement les émissions de gaz à effet de serre", assure le coauteur du rapport, James McCarthy, professeur d'océanographie à l'université de Harvard.

https://www.romandie.com/news/USA-les-desastres-climatiques-couteront-jusqu-a-50-de-croissance-etude/847404.rom

Raleur !! 28/09/2017 16:13

Hé la Gaule arrête tes conneries !!!
ne leur donne pas des idées ils sont capables de les mettre en pratique !!!

La Gaule 28/09/2017 10:23

(Chouette ton nouveau blog, Reymond, cela va être un plaisir d'y déverser mes conneries à torrent).

BA, tu m'as convaincu. A partir d'aujourd'hui, je me fais petit soldat de l'effet de serre, j'arrête de péter.
Je propose ainsi, aux autorités compétentes, une solution DRASTIQUE pour en finir avec cette nuisance.
Rien moins qu'une puce implantée à l'entrée du trou de balle des assujettis qui agira comme un capteur de flux de méthane.
Chaque assujetti aura son « compte pet », qu'il pourra consulter directement sur son portable.
Il y aura un tarif minimum pour l'ouverture du compte et une franchise de trois pets par jour. Au delà de trois pets / 24h la taxation suivra une progression géométrique.
L'assujetti pourra de plus acheter des « droits à péter » suivant la grille tarifaire consultable sur son portable, ce qui au bout du compte lui reviendra bien moins cher.
Ces véritables « crédits pet » pourront bien sûr être cessibles et servir de support à des valeurs mobilières, elles-mêmes titrisables.
C'est la grandeur du capitalisme d'avoir toujours su créer des richesses là où les attendaient le moins.
A ce titre, j'insiste, la titrisation des crédits pets constituera une véritable perle pour nos économies qui en ont bien besoin.
Il y aura bien sûr des râleurs et des Cassandre, mais tu sais, BA, ceux-là n'ont jamais empêché le Progrès de suivre son ascension vers le ciel, dans un monde pur.

La Gaule 27/09/2017 23:27

Christophe Guilluy persiste et signe (Merci à Bertrand Rivière pour la collecte de l'info)S.

https://gaideclin.blogspot.fr/2017/09/christophe-guilluy-lantifascisme-est.html#links

Son analyse rejoint d'ailleurs celle de Todd avant de poursuivre bien au-delà des prudences de copinage toddienne.
La grande leçon des dernières élections est bien le divorce consommé entre les élites économiques, médiatiques, intellectuelles, et le peuple.
A ceci prêt qu' elles entendent gouverner sans son appui et contre lui, ce qui est nouveau tout au moins dans l'histoire récente.
Dans cette nouvelle donne, la disparition de l'homme politique coule de source, cédant la place au gouvernant, homme de paille coopté par ses pairs sous l'alibi de compétence technique.
L'antifascisme est bien l'arme privilégiée de cette nouvelle forme de domination puisque le peuple est présumé « fasciste » dans tous les cas de figure.
Les dernières sorties de Macron sur les alcooliques, les fainéants et autres cyniques envieux ne sont pas un hasard. Comment voulez-vous qu'il sorte quelque chose de bon d'un tel cloaque !
Les intentions de tout ceci sont cousues de fil blanc, puisqu'il s'agit avant tout d'en finir avec la nation dont le peuple constitue en principe la substance.
Il est désormais très facile de déterminer où sont les vrais bourgeois de notre temps. Vous prenez les groupuscules actifs qui prétendent combattre « le fascisme » dans la rue et vous remontez jusqu'à leurs géniteurs.
L'antifascisme métamorphosé est la dernière née des armes de classe contre le peuple.

En ces conditions, il est tout aussi facile de caractériser les lignes de force de la politique française actuelle selon la nomenclature généralement admise par certains.
En gros, un match douteux entre la vieille trou du cul (MLP), le vieux trou du cul (Mélenchon) et le jeune trou du cul (Macron).
Les sujets débattus sont à l'avenant. On a eu ainsi tout récemment la version vertigineuse et barbare de l'Europe des nations par le bègue cognitif Macron.
S'il avait lu Mein Kampf (je ne vais pas en recommander la lecture, c'est interdit), il aurait su que Hitler vomissait la nation qu'il prétendait précisément dissoudre dans la race.
Disons alors que dans l'Europe de Macron le darwinisme du Marché a pris la place de celui de la race.
Du côté du Merluchon, cela ne vaut guère mieux. Lui, entre deux vins sans doute, a vu la dissolution du nazisme par la magie résiliente d'une bonne manif (Tous ensemble ! Tous ensemble !) !
Bon... Il paraît dans tout ça que Macron c'est Louis XVI ?
Louis XVI au moins savait réparer les serrures.

EnPassant 27/09/2017 19:03

super flicage
https://www.nextinpact.com/news/105265-les-deputes-adoptent-lobligation-declarer-tous-ses-identifiants-electroniques.htm

Phil 28/09/2017 20:38

Tiens voilà pourquoi on veut mettre des cameras à tous les coins de rues.
Tu sera suivi partout (entre tes consultations sur internet, dans la rue). Plus moyen d'aller voir ta maitresse ou ton amant sans te faire suivre ;-) Met tes photos sur facebook : tu les aide à te fliquer.
Dire que la méchante stasi était le repoussoir il y a 20 ans... Ils étaient bien mal équipés avec leurs téléphones.

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/video/2017/09/28/en-chine-des-cameras-devinent-qui-sont-les-passants-dans-la-rue_5193010_3216.html

wayside57 27/09/2017 18:46

Je ne comprends pas.
Pourquoi n y aurait il plus de croissance alors que les nouvelles énergies supplante et remplace l or noir.
Quelqu un aurait l amabilité de m expliquer ?

wayside57 28/09/2017 14:24

Merci Max

Et concernant la voiture électrique va t elle vraiment remplacer celles à combustibe ?

Max 27/09/2017 21:44

Les "nouvelles énergies" seraient une escroquerie : Les panneaux solaires par exemple nécessitent beaucoup de pétrole pour être fabriqués, autant que l'énergie qu'ils produiront dans leur durée de vie. Idem pour les éoliennes.

Horzabky 27/09/2017 17:17

Donnez à un individu moyen 1000 ou 2000 € par mois sans rien faire, et il va passer son temps à regarder la télé, boire de la bière, copuler, faire des conneries, etc. Ceux qui vont utiliser ce revenu et leur temps libre pour faire du jardinage, construire leur propre maison, apprendre le grec ancien, etc, sont très minoritaires.

En revanche, donnez à ce même individu le même montant pour faire un vrai travail, comme creuser des trous pendant toute une journée et les reboucher le lendemain, et tout change. Il est obligé de se lever tôt, d'arriver à l'heure, de bosser, d'obéir à son chef, etc. Il peut espérer un jour devenir chef lui aussi, donc ça l'encourage à faire du zèle, et ça donne un but à son ambition.

L'avenir, ce sont les "bullshit jobs". Un truc que je verrais bien : puisqu'on peut faire pousser des plantes dans des immeubles (on appelle ça des "fermes verticales"), employer des gens comme jardiniers, à faire un travail intelligent : faire pousser des variantes génétiquement modifiées de légumes et de plantes. Ça ferait avancer la science, ça occuperait des milliers de gens, ça produirait de la nourriture, et parmi les nouvelles variétés de plantes, il y en aurait bien que l'on pourrait utiliser pour la médecine, etc.

Il y a aussi l'armée. Créer une "garde nationale" qui ne servirait à rien, sauf à s'entraîner pour renforcer les pompiers ou la police en cas d'urgence, et à faire de belles parades en uniforme plusieurs fois par an.

Mais ça ne se fera pas, parce que la solution retenue par nos "élites", Merkel en tête, c'est de faire venir des millions de migrants inemployables qu'il faut nourrir, surveiller, etc, ce qui pompe tout l'argent qui pourrait être utilisé pour créer des bullshit jobs. Vu leur taux de chômage, de criminalité, etc, ces migrants ne produisent rien ou quasiment rien. Je soupçonne fortement Merkel d'avoir voulu remplacer des Allemands payés 2000€ par mois par des migrants à 500€. Ce projet scélérat a raté, mais les conséquences sont catastrophiques.

Jazzman 27/09/2017 22:46

Angela Merkel a reçu le prix Coudenhove-Kalergi en 2010.
Ah non, ce n'est pas dans wikipédé...

L'apres 27/09/2017 13:20

L'énergie, une priorité pour l'Union européenne?

Dans la zone OCDE, je vois bien l'Europe s'effondrer violemment en premier du fait de la fin des gisements de pétrole et de gaz de la mer du Nord et du mauvais rendement du charbon d'Europe de l'Est. Il restera la tourbe irlandaise, le bois scandinave, le schiste estonien, bref pas grand chose a brûler. La Russie va sûrement garder ses ressources pour elle même et son allié chinois, l'Europe ne sera plus solvable et quid de la valeur des monnaies...Les USA pareils, vont probablement tenir plus longtemps grâce aux restes de pétrole et gaz conventionnels et le charbon qu'il reste.
L'Europe faute d'anticipation, naïveté (conflit avec la Russie) et aveuglement idéologique des élites risque bien de passer la falaise de Sénèque la première.

https://www.lecho.be/opinions/carte-blanche/L-energie-une-priorite-pour-l-Union-europeenne/9936340?ckc=1&ts=1506509429

francomusso 27/09/2017 10:54

La domination du monde par les marchands, grands bourgeois, bourgeois, technocrates et autres parasites prendra fin avec la fin du non renouvelable pas cher. C'est pour bientôt et les $$$ entassés dans les paradis fiscaux ne suffiront pas longtemps à payer les mercenaires. Les villes actuelles se videront car indéfendables. A moins de verser chaque mois 2000 euros de pouvoir d'achat à tout être humain sans aucune contrepartie sinon de rester tranquille. C'est tout à fait faisable, il suffit de sortir du dogme qu'il faut du travail en face du salaire (c'est déjà le cas pour pas mal de gens ...). Y rajouter tout un tas de loisirs gratuits et hop tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Ce changement de vision à long terme est-il imaginable pour nos e-lites?

jean-marie 27/09/2017 11:57

@francomusso
Je ne crois pas que les villes vont disparaître. Elle vont se transformer et redevenir ce qu'elles étaient des bourgs pour ceux qui en ont les moyens avec des murs et des systèmes de défense automatisées.
La banlieue va se paupériser et ressembler aux favelas. Les fermes ressembleront à des forteresses.

Quand aux supers riches : même avec 90% de moins sur leurs comptes, ils restent quoi ? Super riche. Le quidam moyen qui passe de 2000 à 200€, il fait quoi ?
Vous avez vu la gestion de l'ouragan à St Martin : 45000 habitants. Quelle a été la gestion de l'état ? Rien. Imaginez une crise pire que 2008 ...

@Patrick

L'idée de croissance ne sert qu'aux intérêts de la dette : Il faut de la croissance pour pouvoir s'endetter plus.

Jean-Marc Jancovici‏ résume bien la situation : la consommation d'énergie suit la croissance.
Or depuis 30-40 ans il n'y a plus de croissance, mais de l'endettement.