Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE MANDAT DU CIEL...

15 Septembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique, #Energie

Visiblement a été retiré à l'occident. Les Cyclones (avec C), Harvey et Irma, ont atteint Saint Martin, la Floride et le Texas.

Visiblement, les endroits victimes de ces cyclones, ne se relèveront pas forcément tous. D'abord parce qu'il faudra payer, et que les mécanismes assurantiels ne fonctionneront pas pour tout le monde.

Du fait du coût, certains ne sont pas assurés, et certains, comme Saint Martin, étaient dans une phase de déclin économique de longue durée, appelée à s'intensifier.

Saint Martin voyait sa population baisser depuis 2007. Là aussi, le déclin de l'industrie pétrolière a raréfié le client, en même temps que les limites intrinsèques de l'ile ont été atteintes (800 habitants au km2), et que le tourisme lui même montre ses limites : 15 % de l'emploi.
Il y a des curseurs qu'on peut difficilement bouger. Il me semble d'ailleurs que ces 15 % ne sont dépassés nul part. Peut être est ce que je me trompe (je parle ici de mémoire). Saint Martin, donc, doit être un haut lieu, aussi, du fonctionnariat...

Kessler dit que certains endroits deviennent inassurables, Kunstler dit que certains endroits dépassent les possibilités des états.

A un moment, il faut jeter l'éponge. Des débiles mentaux profonds se félicitent de l'attribution des JO 2024 à Paris. Il faut dire qu'en étant seule concurrente... A vaincre sans péril...

On veut rajouter une couche de graisse, à un endroit, Paris, qui souffre déjà d'embonpoint...

Sans, bien entendu, rajouter une once du truc magique appelé PIB. Le nombre de touristes sera sans doute le même que l'année d'avant et d'après, si, du moins, l'effondrement de l'industrie pétrolière ne nous a pas ramené en 1900, et que les français (de toutes origines) deviennent très occupés :

- à planter des patates,

- surveiller ses patates,

- découper en morceaux le voleur de patates.

La différence essentielle entre Saint Barth et Saint Martin, c'est que l'une a choisie le tourisme de luxe (le dernier en crise), l'autre celui de masse. L'une des iles est blanche, l'autre cosmopolite. Et comme le dit Orlov, le cosmopolite, ça ne résiste qu'en cas de prospérité économique.

Comme je l'ai déjà dit, et pour contredire certains, le vernis de civilisation n'est qu'un vernis. Le sketch de Fernand Reynaud sur le boulanger marrant dans un seul cas de figure : celui de l'abondance alimentaire. Avant, boulanger, c'était une activité à hautS risqueS. Et président, ça peut le devenir.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

boromsikim 16/09/2017 15:49

Beaucoup de gens n’ont pas conscience de l’importance du pont aérien du Pti Cron.
Il aura fallu envoyer des équipes de maquillage bien rémunérées.
Des cargaisons de cosmétiques
Des équipes de tournage
Une cargaison de caméras et appareils photo
Des avions pour prises de vue aériennes
Une cargaison de projecteurs et matériel d’éclairage
Un group de communicants
Une foule de figurants acclamant le héros
Un laboratoire de montage vidéo
Des avions de "journalistes" pour réciter les louanges pré-imprimées
Plus tout le reste
On comprend vite que c’est le pont aérien le plus important de l’histoire
Alors pourquoi le nier, bande de ... Vous ne valez même pas un cunnilingus à la première couguar de France tellement vous êtes mauvaises langues.

BA 16/09/2017 09:56

Dans cet article essentiel, l'Organisation des Nations Unies dénonce un monde de profit pour les grandes entreprises, pour les actionnaires, pour les hauts dirigeants et pour les rentiers.

L'ONU critique aussi l'appauvrissement des classes populaires, l'augmentation de l'endettement des ménages, et la réduction de la part des salaires dans le revenu.

Lisez cet article :

Les Nations unies fustigent les dérives du capitalisme.

https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/030565148539-les-nations-unies-fustigent-les-derives-du-capitalisme-2114605.php

Max 16/09/2017 12:06

Mukhisa Kituyi ne fait que prêcher pour sa paroisse. Comme il voit que ses alter-egos ne profitent pas du capitalisme, il crache dans la soupe. L'insécurité n'est pas la conséquence de l'endettement, en revanche insécurité et endettement sont tous les deux la conséquence de la surnatalité, mais ça bien sûr il n'en parle pas, car son peuple n'est pas très reluisant sur ce sujet. "les droits de propriété sont considérés comme plus importants que les gens" : Et oui mon vieux, quand les gens sont en surnombre ils deviennent de simples nuisibles, et le droit de propriété devient plus important. Ça te gène ? Il va falloir faire avec pourtant.

Max 16/09/2017 03:24

Enfin une bonne nouvelle :

http://www.lepoint.fr/monde/la-faim-progresse-de-nouveau-dans-le-monde-15-09-2017-2157301_24.php

Horzabky 15/09/2017 22:32

La sous-préfète de Saint-Martin a dû être exfiltrée d'urgence. La pauvre chérie avait mal vécu d'avoir passé toute une nuit dans une pièce avec d'autres personnes, pendant que soufflait l'ouragan.

Le corps préfectoral a été créé par Napoléon. Il a doté les préfets et les sous-préfets d'un uniforme. Dans l'esprit napoléonien, ce n'était pas rien, l'uniforme. Cela voulait dire que quand on porte un uniforme, on est, d'une certaine façon, un militaire. Et à l'époque des guerres napoléoniennes, être un militaire, cela voulait dire, au minimum, garder son sang-froid sous le feu de l'ennemi.

Napoléon aurait méchamment sacqué la sous-préfète, et il aurait eu raison.

Vu le bordel généralisé qui nous attend, il serait utile que nos préfets et sous-préfets retrouvent un peu de l'esprit napoléonien de leurs prédécesseurs.

Phil 15/09/2017 20:12

Tiens cela me fait penser aux jeunesses hitlériennes. Faut dire que les néo nazis ukrainiens n'ont pas inventés la poudre. Pendant ce temps là, en France, on doit être bien gentil avec tout le monde et pas fainéant pour payer les aides en tout genre...

https://www.google.ru/search?q=summer+military+camp+ukraine&newwindow=1&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwiA-oGa4qfWAhUCMJoKHeqAAe0QsAQIKQ&biw=1247&bih=674

L'apres 15/09/2017 18:40

Patrick, il y en a qui trouve ça très bien les 800 hab/km2 de St Martin et des décideurs veulent que ça soit comme ça partout. Voyez plutôt l'article en lien ci-dessous, ça devrait faire bondir Max, pour être franc, je trouve cet article aussi incroyable car le constat est clair mais la direction proposée par l'auteur est folle.

"Pourquoi, en 2017, la France aurait dû compter entre 110 et 150 millions d'habitants"
https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-173724-population-le-desert-francais-2114593.php

Des passages intéressants quand même:

"la part des espaces artificialisés (sols recouverts par des bâtiments, des routes, des voies ferrées, des parkings…) n’était que de 5,4 % du territoire métropolitain en 2015.
Au passage, ce taux n’est que légèrement inférieur à celui du Royaume-Uni (6,5 %), alors que ce dernier est proportionnellement plus de deux fois plus peuplé (+131 %). Ce qui témoigne d’une maîtrise très insuffisante de l’étalement urbain, voire d’un certain gaspillage des espaces disponibles.
Le très controversé projet de construction d’un grand aéroport de plus de 1.200 hectares à Notre-Dame-des-Landes est, d’ailleurs, une parfaite illustration de cet état de fait. En effet, l’aéroport actuel de Nantes (320 hectares) est à peu près aussi étendu que l’aéroport international de Genève (340 hectares), qui a pourtant enregistré une fréquentation 3,4 fois supérieure en 2016 (16,5 millions de passagers, contre 4,8 millions), et tout en étant situé à moins de 4 kilomètres du centre-ville."

Notons que le boom démographique de l'Europe a duré de 1750 jusqu'au baby-boom d’après guerre, soit deux siècles. La croissance démographique de l'Afrique subsaharienne a commence après les indépendances disons 1950. Imaginez un peu si ça dure deux siècles aussi....

Patrick REYMOND 15/09/2017 22:09

les ajustements sont beaucoup plus rapides. Et 200 ans, sans fossiles, laisse moi rire.

EnPassant 15/09/2017 14:09

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/09/14/01016-20170914ARTFIG00256-l-ile-de-saint-martin-un-arsenal-a-ciel-ouvert.php

Phil 15/09/2017 20:06

Le plus rigolo, ce sont les commentaires... Cela ne semble pas le top d'être blanc là bas. Quand il n'en restera plus, ils pleureront leurs subventions.

David 15/09/2017 11:52

Question
C'est pas plus simple de planter du blé que des patates, en terme de rendement ça doit être kif-kif mais en terme de durabilité le blé en grain se conserve mieux ?

serge 15/09/2017 16:31

Je pense que c'était une métaphore dans l'esprit du rédacteur, au sens survivaliste... Parce que planter du blé ou des patates n'est pas la bonne solution (cf les famines irlandaises et françaises par exemple, ou les politiques de terre brûlée des jolis conflits européens dans les plaines ukrainiennes ou russes). Idem, voir les sites survivalistes ou d'écologie intelligente (si, si, ça existe) pour savoir quoi planter en terme de facilité/rapidité, de préparation et d'apport énergétique.

Popeye 15/09/2017 11:48

une vision on ne plus claire de l'avenir :

"...planter des patates,

- surveiller ses patates,

- découper en morceaux le voleur de patates. ..."

Limpide.

Bruno 15/09/2017 11:35

A Paris, la catastrophe naturelle exceptionnelle n'est pas un cyclone ou un raz-de-marée, mais une grosse crue de la Seine. Pas sûr que les promoteurs de la candidature de Paris pour les JO 2024 aient pris en compte ce risque : "On observe donc :
- 3 crues centennales (1658, 1740, 1910), de plus de 8 mètres,
- des crues exceptionnelles de 7 à 8 mètres, plutôt cinquantennales,
- des crues majeures de 6 à 7 mètres, plutôt trentennales,
- de fréquentes grandes crues de 5 à 6 mètres."

La crue de juin 2016 était exceptionnelle car arrivant en juin.
Source : https://www.les-crises.fr/seine-une-crue-demi-millenaire/