Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MENACES EXISTENTIELLES...

29 Septembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Voila, à mon avis, l'illustration parfaite de la situation :

" Phase 0Aucun danger perçu  : pas d’action. Le problème n’est pas reconnu, donc rien n’est fait à ce sujet.
Phase 1Faible danger perçu : action collective. La menace est perçue comme existante, mais seuls des ajustements mineurs sont nécessaires pour éviter les dommages. L’accent est mis pour que tout le monde fasse sa part.

Cela, ça a été le discours dominant pendant 30 ans. Et même plus.
Phase 2Risque élevé perçu : tromperie. La menace commence à être perçue (mais pas par tous) comme grave et implique des sacrifices considérables. L’objectif pour ceux qui comprennent la situation, et pour les élites en particulier, est de s’assurer que le fardeau retombe sur les épaules de quelqu’un d’autre. Cela peut impliquer le déni, le floutage et le transfert de culpabilité.

Je résume : feignasses-de-chômeurs-qui-veulent-pas-travailler, Feignasses-de-fonctionnaires, salauds-de-retraité-qui-sont-trop-bien-payés, + poivrots, ivrognes, fumeurs, etc...
Phase 3Risque très élevé perçu : Action désespérée en urgence. La menace devient si évidente que tout le monde comprend que la société se trouve au bord de la falaise de Sénèque et que même les élites ne survivront pas à l’effondrement. La tromperie est abandonnée alors que des tentatives désespérées de la dernière chance  sont mises en place pour éviter la falaise. "

Il y a une phrase significative : "même les élites ne survivront pas à l’effondrement". Du moins, en tant que telles. Le DRH, les riches, mais aussi le dealer de quartier, le rebut de la société et tout le toutim, verront leurs fonctions économiques disparaitre.

Il y a même une certaine chance que les élites soient rendues responsables des problèmes, et servent de boucs émissaires.

Il est clair que le stade zéro, c'est le stade de ceux qui votent Macron. "Les paumés, qui ne savent pas dans quel monde ils vivent", dont je parlais, particulièrement nombreux dans le haut de la société. Pour le bas, je serais plus réservé, ils sentent confusément qu'il se passe quelque chose, sans savoir quoi. Ni pouvoir l'analyser. Simplement parce qu'on leur bourre tellement le mou, qu'ils ne peuvent pas le voir.
Les "paumés", sont essentiellement ceux qui ne voient rien, parce que, personnellement, ils ne sont pas touchés, et ils sont tellement coupés des réalités, qu'ils ne voient pas les problèmes qui s'accumulent pour beaucoup.

Tout effondrement, est d'abord l'effondrement des structures inutiles, qui ne font rien, et qui sont nuisibles. Les bureaucraties, privées, autant, sinon plus que publiques, les piles d'emplois qui se révèlent, elles aussi, totalement superflues. Une récapitulation, totale, et une simplification.

Prenez le nombre d'emplois qui peuvent disparaitre du jour au lendemain, simplement par un changement d'attitude.

Changement d'attitude qu'on peut voir de manière spectaculaire ; le post Fukushima, c'est - 30 % pour la consommation d'électricité au Japon... Sans que le Japon soit redevenu féodal...

Ce mouvement, cela a déjà commencé. Un plombier m'a dit qu'il recherchait un poseur. Il a eu 6 candidats. Et UNE secrétaire. 250 ont postulées. Le problème, qui empêche la société de percevoir le risque, c'est qu'il est rampant. Au contraire de Fukushima, électrochoc, cette évolution "douce", qui conduit quand même en France, à avoir 10 ou 12 millions de chômeurs, et aux USA, 103, c'est que cela se fait petit à petit, et qu'on balaie les miettes sous le tapis. 300 000 exclus supplémentaires par an, ça passe comme une lettre à la poste.

L'avenir, finalement, si c'était Guédelon ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

EnPassant 02/10/2017 10:37

A plus de navions a plus, toi rentrer à la nage
http://www.telegraph.co.uk/news/2017/10/02/monarch-passengers-turned-away-airports-300000-bookings-cancelled/

Bruno 02/10/2017 12:28

Voici une version française :
http://www.leparisien.fr/transports/aerien-fermeture-de-la-compagnie-monarch-300-000-reservations-annulees-02-10-2017-7301730.php

Et le ciel s'assombrit également pour Ryanair. Il devient difficile pour elle de ne plus respecter la réglementation sur l'emploi des pilotes et l'indemnisation des clients. Autrement dit, une partie de son modèle économique a du plomb dans l'aile.
http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2017/09/29/ryanair-revoit-sa-politique-d-indemnisation-des-vols-annules_5193824_1656994.html

http://www.francetvinfo.fr/decouverte/vacances/ryanair-pourquoi-la-compagnie-annule-20-000-vols_2393924.html

Max 30/09/2017 17:43

http://www.lci.fr/livre/exclusif-marc-levy-a-new-york-la-france-nest-pas-du-tout-un-pays-laic-1503648.html

jean-marie 02/10/2017 11:38

Dans le jargon francs-maçon, la laïcité c'est la suppression de toutes références à une religion et, la création d'une pseudo religion basée sur le progrès et la liberté (de commercer).

Horzabky 30/09/2017 23:36

Comme l'a dit un commentateur, Marc Levy vit à NYC depuis 21 ans, il ne connaît plus la France. Il n'a rien compris à la polémique sur le "mariage pour tous". Il voudrait déchristianiser encore davantage la France, en supprimant les fêtes chrétiennes pour cause de laïcité. Encore un de ces détestables bobos anti-français, "citoyens du monde". Qu'il reste à New-York.

M.S.BLUEBERRY. 30/09/2017 12:10

Sur le site Gaëlle mann / hautefort , la vidéo delà chanson des brigandes : Au parlement.
Illustre remarquablement nos élites inutiles et pitoyables :
- les élus des cocus par une élection de dupes
- une fois vissés leur cul dans cette chambre de putes
Extrait.

Hierophante 30/09/2017 12:06

"L'effondrement des structures inutiles", comment ne pas penser à la masse des journalistes subventionnés ? Comment tous ces gens vont passer les hivers des années 2020 ? La peste médiévale a tranquillement tué la moitié des français. Les années 2020 seront bien plus cauchemardesque.

francomusso 30/09/2017 08:53

je veux l'ancien thème ... pitié ...
Alors pour les menaces existentielles, ce qui fait le désintérêt du public, c'est la saturation dans les merdias. Y nous serinent tellement que plus personne n'écoute. Deuxio, comme le public n'a aucun moyen d'influer sur les décisions ben il attend la cata, et il ne peut rien faire d'autre, subissant le merdier fabriqué par les neuneus d'en haut. Comme par exemple de vouloir rendre les gens nomades, en plus un nomade ça pille, et ya rien à gratter en taxes sur un caddie-poubelle. A moins d'avoir un chateau fort et une petite armée ya rien à préparer pour l'effondrement. Juste savoir ou sont les dépots d'armes pour aller les piller.