Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PLUS DE JUS...

1 Septembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Même l'exploitation pétrolière, en dehors des USA, pose problèmes.
les débiles mentaux profonds et incurables vous diront que la chute de la production pétrolière au Venezuela est du à l'incurie du gouvernement, et à la chute de l'investissement.
La complexité n'est pas leur fort. Et la géologie encore moins.
Le gisement géant de Kashagan sur la Caspienne est à peine effleuré, tant il est complexe à exploiter, même par la totalité des majors réunis.

Le pétrole lourd de l'Orénoque est un énorme réservoir. Mais le problème est qu'on ne sait toujours pas y mettre un robinet adéquat pour maintenir la société actuelle.

Au Pays Bas, c'est Groningen qui pose problème. c'est bien beau de produire 5 milliards d'euros de gaz, quand 80 000 procès s'annoncent. Mais inutile. C'est rien du tout, par procès, et même si ces procès sont gagnés, c'est tout de même la collectivité qui paiera les dégâts des tremblements de terre... Sans compter que le revenu NET est sans doute bien inférieur aux 5 milliards...

La rentabilité économique n'est plus là. Et comme on n'est pas aux USA, avec ses taux zéro, et une économie zombie, axée sur une dette en monnaie de réserve, c'est le patatrac.

En Norvège, le gouvernement, pour contrarier la baisse de 50 % de la production pétrolière (- 11 % d'ici 2019), voudrait forer vers les iles Lofoten.

On en attend 65 milliards (en tout), mais visiblement, ni écologiquement, ni économiquement, ce calcul ne se vérifie. Parce qu'il faut, pour exploiter de gros investissements, jamais rentable, et qu'il y existe déjà une activité économique : le tourisme, et que forages et tourisme, ça ne se marie pas trop bien ensemble.

Et le gain net s'il existe devrait s'avérer très modeste. Pas même de 5 milliards.

Question à 100 bolivars, est ce que cela vaut donc de seulement penser à l'exploitation ? La réponse est évidente et négative.

On y voit aussi la mécanique de destruction des empires s'y étaler en grand : les vieilles recettes, qui apportaient des bénéfices colossaux, au départ, en apportent de moins en moins, puis plus du tout, puis se révèlent coûteuses...

Comme dans toute faillite, l'exploitant finit par confondre chiffre d'affaire et bénéfice...

D'ailleurs le PIB mondial vient de commencer à piquer du nez... Du moins en $ courants...

Sans doute est ce la reprise macronesque annoncée...

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BA 04/09/2017 20:22

Lundi 4 septembre 2017 :

Emmanuel Macron n'a plus que 30 % d'opinions favorables dans les sondages.

La popularité de Macron dégringole encore en septembre.

Dans notre baromètre mensuel YouGov, le couple exécutif voit son image se dégrader une nouvelle fois à la rentrée après un été compliqué.

Le mois d'août fut morose, la rentrée n'est guère plus réjouissante. La cote de popularité du couple exécutif poursuit sa chute vertigineuse.

Selon notre baromètre mensuel réalisé par YouGov pour Le HuffPost et CNews, Emmanuel Macron voit son image se dégrader pour le deuxième mois consécutif dans l'opinion. Sa cote de confiance perd 6 points en septembre pour atteindre 30% d'opinions favorables, après en avoir perdu 7 au mois d'août.

http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/03/exclusif-la-popularite-de-macron-degringole-encore-en-septembre_a_23194143/

Phil 03/09/2017 01:07

Les américains se foutent bien de l'ONU, de la Convention de Vienne. Ils ont des bombes atomiques, une armée partout dans le monde avec plein de bases. Ils font ce qu'ils veulent en tentant d'intimider tout le monde...

Enfin pas encore en Russie, cela a faillit marcher quand Poutine n'était pas là. Ils devraient se méfier des russes car ils sont patient et savent s'en prendre plein la gueule avant de réagir.

Les chinois aussi s'équipent pour empêcher la marine US de faire ce qu'elle veut. Ils sont patient.

https://fr.sputniknews.com/international/201709021032887912-perquisitions-russie-usa-washington/

Max 02/09/2017 18:10

Article jouissif sur le monde :

http://www.lemonde.fr/m-perso/article/2017/09/01/mixite-scolaire-sauve-qui-peut_5179695_4497916.html

Les Bisounours débiles veulent de l'immigration, mais pas dans leur école.

« J’ai aussi culpabilisé parce que je tiens à la mixité. Mais là, ce n’est pas de la mixité, c’est n’importe quoi, on a laissé se former des ghettos » : Ah oui, elle y tient à la mixité ? Mais il faut quand même qu'elle reste minoritaire, c'est ça ? Et bien évidement, c'est de la faute des autres, ils ont "laissé se former des ghettos", mais elle, elle n'a rien à se reprocher.

Phil 03/09/2017 01:23

Quand je vois le niveau des enfants rois d'aujourd'hui... Il faut pas leur mettre une fessée car ils n'ont pas appris leurs tables de multiplication. C'est pas bien et trop viril. Il faut être des moutons émasculés dans une société matriarcale. Le problème c'est le manque de discipline à l'école et les élèves qui n'ont rien à y faire devrait aller travailler à 14 ans. Là je te dis pas la révolution : les enfants comprendrait vite qu'il vaut mieux apprendre et avoir des vacances que d'aller bosser. Mais bon, c'est pas politiquement correct et la génération 68 est encore aux manettes.

L'apres 02/09/2017 14:49

Le casse tête énergétique continue:

Même si certaines EnR dans certaines conditions s’avèrent plus rentables que le fossile, celles-ci ne permettent pas de maintenir le niveau de vie actuel.
Illustration avec les 20 millions de véhicules électriques attendu en Grande-Bretagne, chiffre a mon avis largement surestimé. Le gouvernement britannique prévoit de fermer les dernières centrales nucléaires d'ici 2020 (si Hinkley Point ne voit pas le jour) et les dernières centrales a charbon en 2025. Seulement, la relève est bien maigre, tous les sites hydrauliques sont déjà exploites, le pays est déjà leader européen en éolien offshore, l'onshore est difficile vu la densité de population (la plus élevée d'Europe pour l'Angleterre), le solaire a un mauvais rendement dans le pays, la biomasse (le pays a déjà détruit massivement ses forets pendant la guerre pour palier au blocus allemand)...Alors 20 millions de véhicules électriques alimentés comment?

Les journalistes n'ont toujours pas compris que la transition énergétique n'est pas un simple changement du mix énergétique mais un retour a une certaine frugalité. Ils vont tomber de haut.

https://uk.reuters.com/article/us-britain-power-autos-analysis/britain-faces-huge-costs-to-avoid-power-shortages-with-electric-car-plan-idUKKCN1BC3VU?il=0

Phil 03/09/2017 01:14

Oui et tu peux dire qu'ils ont fait la connerie d'amener la diversité chez eux (comme en France) qui se reproduit comme les lapins. Moins nombreux, il y aurait moins de gens à transporter.

Après, pourquoi vouloir à tout pris une voiture ? Le train, le bus électrique oui (le tramway existait avant que la voiture le remplace).

Chaque génération s'est adaptée à la réalité du moment : chevaux, charbon, électricité, pétrole. S'il y a plus de pétrole, on reviendra à l'électricité (éolien et photovoltaique). On fera avec la quantité disponible : l'adaptation viendra par la réduction du nombre de personnes car personne n'a envie de réduire son bien être (je suis riche car je me suis endetté pour rouler en Audi, Mercedes et grosses conneries allemande ou japonaise).

Phil 02/09/2017 12:07

Et oui, le nucléaire c'est plus ce que c'était :-) On a trouvé moins cher et c'est bien difficile de justifier de payer pour construire de nouvelles centrales. Le nucléaire civil est juste un alibi pour avoir du nucléaire militaire (où là le prix n'est plus un critère).

https://arstechnica.com/science/2017/08/florida-power-company-exchanging-nuclear-plans-for-solar-plans-cutting-rates/

Angelilie 02/09/2017 02:16

un beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog (lien sur pseudo)
au plaisir