Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

POUDRE DE PERLIMPINPIN...

8 Septembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique, #Energie

Le problème de bien des élites, c'est d'être, de leurs palais, coupés des réalités.
L'histoire ne manque pas de ces manoeuvriers retors et habiles, qui veulent s'emparer ou se maintenir au pouvoir, et qui en connaissent tous les rouages.
Seulement, comme dit parfois du char de l'état : "Le cheval était mort, le bois vermoulu et les rênes pourries".

Mais cela, particulièrement en haut, on ne s'en aperçoit que quand tout s'est disloqué.

La pitrerie "d'experts", voulant assoiffer de pétrole la Corée du nord, est de cet ordre là. Un embargo contre n'importe quel pays industriel le casserait très vite. Pas la Corée.

Mais là n'est pas la question. La pitrerie en cours est celle de Macron et Merkel (M&M's), voulant l'un formater son pays au moule en train de s'écrouler, l'autre reconstituer le 3° reich et la Waffen SS (rebaptisée divisions multinationales ), qui "exige un « leadership déterminé » - et « par l’Allemagne »". Un Führer, quoi.

Le monde actuel peut survivre, des pays peuvent maintenir leurs structures politiques, tant que les baisses d'énergies disponibles sont mesurées, du genre 2 % l'an. Les gens sont mécontents, mais ça peut passer, il suffit de trouver un torche-cul à jeter après usage, genre Hollande, Sarkozy, Macron.

Mais approche l'instant, où il y a de gros risques que l'énergie disponible baisse drastiquement. Le pétrole d'abord, avec la série de crises qui agitent les pays pétroliers. A mon sens, il faut bien étudier le devenir de l'Arabie Séoudite.

Quand à l'Allemagne, son "rêve", est désuet. Comment créer une armée européenne, distante des américains, quand celui qui tient les clefs de l'économie allemande, c'est Gazprom, dont l'indépendance avec le kremlin est toute relative. Et même inexistante.

Si D. Trump a été élu, c'est avant tout un symptôme d'effondrement. L'effondrement politique des structures existantes, suivant celle de bien des structures existantes aux USA. Et en cela, le rôle majeur de l'effondrement de ses principaux gisements de pétrole : Alaska, Cantarell (Mexique), brut conventionnel du Canada, et Venezuela.

"Une fois un certain seuil atteint, l'organisation sociale dans son ensemble entrera dans une phase de déclin des rendements marginaux, c'est-à-dire une phase critique qui, si elle était ignorée, pourrait conduire à l'effondrement de l'ensemble du système. "

Cette phase est active depuis près de 50 ans dans les pays de l'OCDE et de 80 ans, aux USA.
En Grande Bretagne, L'EROI (taux de retour énergétique en français), est en nette chute depuis le début du XXI° siècle, expliquant sans nul doute, le Brexit, et une prise de conscience loin d'être totale.
Si on disait aux gens, que leur avenir économique, ce sera plus la Corée du Nord, que les vacances aux Maldives, la réaction serait :

- m'en fout, j'ai pas les moyens de me payer la bagnole, le plein, les réparations (rayez la mention inutile), et c'est mon jardin qui me nourrit,

- mais c'est horrible, je ne sais rien faire de mes dix doigts, que fait le gouvernement ?

- le carrouf est fermé ?!?!?!

- mais enfin, nous, les femmes (ou LGBT, comme vous voulez), comment on va continuer à travailler ?!?!?!

A cela s'ajoute la réaction nobiliaire. Bref, la tempête parfaite, vous savez, un peu comme dans ces grands événements du 20° siècle ou le gouvernement français cherchait des "interlocuteurs responsables", pour arrêter le schmilblick en cours. A l'époque, la CGT passait en un instant du nocif inutile, à celui de partenaire privilégié et indispensable. Les impensables 20 % d'augmentation des salaires, devenaient subitement des demandes tout à fait raisonnables, qu'on était bien content de satisfaire et de s'en tirer pour si peu.

Je doute réellement que les structures résistent encore longtemps.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M.S.BLUEBERRY. 08/09/2017 20:04

Macron & Merkel : M& M' s , simple , juste 2 lettres , dépouille, dense , significatif.
Bravo. Joli.

EnPassant 08/09/2017 18:43

http://www.lefigaro.fr/politique/2017/09/08/01002-20170908ARTFIG00154-reformes-macron-ne-veut-rien-ceder-aux-faineants-aux-cyniques-et-aux-extremes.php

Mario 08/09/2017 16:26

« Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu » (Marc 10:25)

L'ennui c'est que les critères de richesse d'hier ne sont pas les mêmes qu'aujourd'hui alors que les besoins fondamentaux n'ont pas variés d'un iota depuis 5000 ans (qui dit mieux).

La vérité est que nous sommes tous riches !! Manger trois fois par jour, viande quotidiennement, étancher sa soif à l'eau potable en abondance au point de pisser dedans ensuite dans les WC...
Se chauffer dés les premiers frimas en un clin d’œil sans avoir rien anticipé : ni stock, ni fourrage, ni bois, on s'en branle, on a tous ou presque des tas de fringues et si certains clochardisent gentiment dans leur peignoir hors d'age c'est plus par rejet de la superficialité que par contrainte de la misère.

Même les lascards, smicards, punks à chiens ne manquent de rien, les uns ont un i-phone 8 entre les mains, les seconds trouvent toujours un pote pour leurs vacances au Brésil et les derniers portent aux pieds les dernières Doc Martens montantes en cuir rouge 36 trous.
Et tout ce beau monde propret et bien nourri, en dépit des tatous et piercings qui les rendent plus laids certes mais pas plus sales.
On a simplement oublié ce qu'est la pauvreté.

Bozi lamouche 09/09/2017 16:54

Tu es blanc donc privilégié ??? Pas de pauvreté , aucune raison de plaindre ??? Mario et Max les m et m ´s du post....

Max 08/09/2017 20:14

Merci Mario pour ta contribution, c'est tellement juste. Moi j'en ai ras le bol en France d'entendre les gauchos se plaindre à longueur de journée de ci, de ça, des inégalités sociales, de la baisse du pouvoir d'achat, des méchants riches qui soit disant sont la cause de tous les maux. Tous ces abrutis élevés dans la ouate entre un Télérama et un Le Monde qui viennent chouiner dès que leur petit confort s'amenuise un peu. Tous ces cons en CDI qui viennent vous faire la morale sur la précarisation du travail. Pendant ce temps là les migrants vivent comme des chiens mais nous envahissent petit à petit. Le peuple français est d'une bêtise sans fond.

Horzabky 08/09/2017 15:41

"Si on disait aux gens, que leur avenir économique, ce sera plus la Corée du Nord, que les vacances aux Maldives, la réaction serait : (...)"

Réaction du "petit blanc" américain, dont l'espérance de vie diminue aussi rapidement que le niveau de vie :

- J'aimerais bien que l'Amérique ce soit, au moins un peu, comme la Corée du Nord... Il n'y a que des Coréens là-bas, pas de chômage, pas de gangs, et l'ordre règne.

Dernières nouvelles de l'Amérique : quand le petit blanc se plaint, on lui jette à la figure le "white privilege" dont il bénéficie. C'est vrai que tu es pauvre, white boy, mais tu n'as aucune chance d'aller dans une "bonne" université avec une bourse, parce que tu ne bénéficies pas de la discrimination positive, puisque tu es blanc, donc privilégié !

Jusqu'à récemment, le petit blanc pauvre du sud pouvait au moins penser avec fierté à ses ancêtres, qui avaient combattu pour la Confédération. Manque de bol, la mode maintenant c'est de détruire tout ce qui rappelle le Sud, même les stèles à la mémoire des soldats sudistes morts en captivité :
http://host.madison.com/wsj/news/local/madison-mayor-paul-soglin-orders-removal-of-confederate-monuments-at/article_0cd509e6-3b6b-56ab-b05c-c693d84de05d.html

Si après ça les descendants des Sudistes se sentent encore chez eux dans l'Amérique de 2017, c'est qu'ils n'ont rien compris au film.

Depuis l'ouragan Katrina en 2005, il y a douze ans, la Nouvelle Orléans a perdu le quart de sa population (qui est passée de 484 000 à 369 000 habitants). Il est à peu près sûr, d'après les commentateurs, que Houston non plus ne retrouvera pas son niveau démographique actuel. Je pense même qu'il sera instructif de voir comment la Floride se reconstruira après Irma.

L'ouragan Irma, c'est comme une grosse grippe sur un organisme déjà malade.

Abdel 08/09/2017 15:25

L' armée allemande est la plus pourri des grand pays européens . Ne regarder pas le chiffre du budget qui pars surtout en salaires et gaspilliages :

http://www.slate.fr/story/98239/armee-allemande-existe-plus

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/l-etat-desolant-l-armee-allemande-16746

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/des-drones-inutilisables-vont-ils-faire-sauter-le-ministre-allemand-de-la-defense_1344298.html

Angela essaye d' embarquer le “französisch” (le francais) dans sa galère parce qu'il est compétent dans ce domaine et toujours généreux .

Il pense toujours aux autres avant de penser à lui meme :

http://www.20minutes.fr/sante/2126583-20170905-traiter-troubles-psychiques-migrants-defi-taille

L'apres 08/09/2017 12:22

Merci pour le billet et pour le lien vers l'article de Nafeez Ahmed traduit par J-M Jancovici. L'article résume très bien le processus d'effondrement.

Il est dit dans cet article: "le déclin net de l'énergie montre que la théorie économique néoclassique n'est tout simplement pas pertinente. Dans le document de travail №17-02 publié par la GDAE, Sekera soutient que l'une des contributions les plus importantes de ce qu’elle appelle « l'économie biophysique »"

Je suis étonné que Sekera s'approprie le concept d’économie biophysique et ne rende pas hommage a Nicholas Georgescu, il me semble pourtant que l’économie biophysique c'est un peu son œuvre.

Le déclin puis l'effondrement étant une quasi certitude, il reste a être plus précis sur la forme que prendra l'effondrement et sur les échelles de temps (les dates des chutes "en L", 1973, 1997, 2008, la prochaine?).