Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CONTRE TACTIQUE ?

4 Octobre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique, #Actualités

Il y a souvent des choses qu'on ne sait analyser qu'après. Une contre tactique en matière militaire, peut être de monter des contre-attaques sur des points secondaires pour soulager la pression sur un point central.

En Syrie, l'état islamique contre-attaque donc sur l'autoroute Deir Ezzor-Palmyre. Mais si l'on regarde la carte, ça n'a pas vraiment de sens, sauf celui d'une diversion.

Sortir la tête du sol, quand on n'a pas la supériorité aérienne, c'est subir de grandes pertes, faire peu de progrès et finalement, accélérer la débâcle.

A l'ouest, la poche de Salamiyah a été coupée en deux, et sa fin devrait être très proche, libérant des troupes de l'armée syrienne.

Des infiltrations et des reprises de villes, peuvent avoir lieu, mais avec des forces tellement réduites (une quarantaine d'hommes), tant à l'intérieur, que venant de l'extérieur, que ces reprises ne sont pas viables.

A Deir Ezzor, les forces du Tigre visiblement progressent toujours au sud, mais effectivement, la pression s'est relâchée...

Guerre aussi médiatique. A Moscou, on n'a pas trouvé mieux que de traduire les délires diverses des occidentaux, pour prouver aux russes qu'ils n'étaient pas vraiment aimés : " Il a donc été suggéré que la meilleure chose que les autorités russes puissent faire pour contrer la propagande occidentale est de la diffuser aussi largement que possible parmi la population russe. "

Norman Freeman, grand connaisseur de la Russie (j'ai bon là ?), est lynché sur les médias, mais visiblement, c'est encore un coup du Kremlin. Sans se douter un instant, que personne ne croit plus les propagandes occidentales.

Pour Norman Freeman, d'ailleurs, on sait à la fois, sa profonde connaissance de la langue et de la culture russe (j'ai re-bon, là ?), pour ce qui est des ascendances russes, et la culture familiale, je ne m'aventurerais pas sur ce terrain là.

Il est clair que si Freeman a mis les pieds en Russie, il n'est certainement pas sorti du Hilton.

Côté US, d'ailleurs, une enclave vient d'être mis en mode "RESET", genre XVIII° siècle, mais en pire (avé le lotissement généralisé). Déjà en faillite financière, Porto Rico, vient d'être totalement détruit par le dernier cyclone (en attendant les autres) : "Porto Rico est revenu au XVIIIe siècle, moins les compétences pratiques et le mobilier plus simple pour mener ce mode de vie et avec une population bien au-delà de la capacité de charge de l’île à cette époque."

 Globalement détruit ». C’est à peu près aussi global que s’il avait parlé de la civilisation."
La capacité de charge de l'ile permettrait sans doute de supporter la population, mais celle-ci a d'autres habitudes, qu'on ne peut gommer d'un coup.  :

" Par exemple, combien de maisons peuvent obtenir leur eau à partir de citernes conçues pour absorber le ruissellement ? Combien de communautés à travers l’île sont accessibles à pied ? "

Marcher à pied est un concept intéressant aux USA, en dehors du jogging, pour l'eau, il suffit de tourner le robinet et pour quand il fait trop chaud, on a la clim. Pour l'approvisionnement, le Wall-mart. (J'ai re-re-bon, là ???)

Pour l'essence, il suffit d'aller à la station-service, dont les pompes fonctionnent à l'électricité, et le jardin du pavillon, ça doit être comme aux USA, la pelouse. Bon, avé le climat tro-pical, il faudra bientôt qu'ils ressortent la machette, pour sortir de chez eux. Enfin, s'ils ont encore une machette à la maison. Ils pourront toujours planter des bananiers sur ce qui fut leur pelouse, et retour au XVIII° siècle : la banane, c'était pour les pauvres...

Là, la contre-tactique, ça n'existe pas. Il a fallu 7 ans pour détruire une bonne partie de la Syrie, pour détruire Porto Rico, quelques heures ont suffit.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

EnPassant 08/10/2017 18:14

https://francais.rt.com/international/44332-armee-syrienne-ses-allies-encerclent

autre 04/10/2017 16:13

Etre occidentaliste dans la Russie d'Alexandre II,cela pouvait se comprendre.
Ne pas être slavophile dans celle de Vladimir Poutine,ce n'est même plus de la trahison,c'est de la connerie.

La Gaule 04/10/2017 13:14

Salut les esthètes !

1)
A propos de guerre, pas beaucoup de compassion dans les gazettes sur les deux gamines égorgées à Marseille.
Nous sommes en guerre et dans une guerre, c'est terrible, il y a des morts. voilà en gros le discours. Autrement dit passez muscade !
En guerre contre qui d'abord ?
Contre la tactique, contre la stratégie, contre l'embuscade, le fusil à canon rayé ou l'Opinel ?
Non, contre « le terrorisme ». Autrement dit les mêmes moulins à vent conceptuels.
On sent chez tous ces « braves » gens la même peur sphinctérienne de désigner l'ennemi, le vrai.
Autrement dit la peur sphinctérienne de désigner « l'amalgame », dans un pays où l'on croise à tous les coins rue des bédouins barbus sortis d'un album de Tintin et Milou.
De toute façon les braves gens, qui ont tous été à l'école de la république du vivre-ensemble, ne se mobilise que contre l'intolérable.
L'intolérable c'est par exemple, dit avec la haine de comptoir : « Si t'es pas heureux tu rentres chez toi sale bougnoule ».
Ce n'est pas le moi qui le dit mais un algérien qui sait de quoi il parle.

https://www.youtube.com/watch?v=OKidric3HXc

Deux gamines qui se font égorger en attendant le train ça reste par contre du tolérable puisque -on vous l'a dit (on sent que vous n'avez même pas le niveau maîtrise)- c'est normal, c'est la guerre, Poutine, Bachar (tiens il est toujours là lui) etc.
Et dans une guerre les soldats ennemis on ne les abat que quand ils attaquent.
Normal, lois de la guerre, convention de genève, etc.
Le pochard de comptoir, lui, il n'a aucune excuse, il n'est pas en guerre.
Allez, deux ans ferme ! (quatre à la 17ème chambre correctionnelle).
L'intolérable, c'était aussi le trou de balle en fleur à Théo. Un trou de balle, c'est tout noir, alors attention les beaufs, hein, pas d'amalgame.
Bien compris Madame LE juge. Moi beauf, moi trou de balle tout noir, moi solidaire Théo, tous ensemble, tous ensemble, sales flics !

A part la vidéo magnifique d'Aldo, lequel a tout compris (« le fait que vous existez -en parlant des égorgeurs- prouve par l'absolu que Dieu est bien mort. Donc, vous avez déjà perdu »), il y a l'hommage d'ER. Merci pour eux.

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Un-jour-en-France-mardi-3-octobre-2017-47895.html

2)
Ai profité de mes sautes de tension (encore 23/13 hier matin, LG, ça sent le sapin !) pour me coltiner des vidéos longues.
D'abord les dernières de Rougeyron, toujours cabotines et intéressantes.

https://www.youtube.com/watch?v=1KIpAxVEDFg
https://www.youtube.com/watch?v=ickTup4LYg8

Rougeyron pense à raison que le pain blanc de Mélenchon virera au noir quand surgira l'inévitable fêlure qui traverse le paysage politique français.
Choisir entre les communautaires (les identitaires pour l'autre bord) et les patriotes.
D'où ses crachats convenus sur Philippot. Il sent bien d'où le vent mauvais peut venir.
Ensuite une très longue mise au point de Todd sur le sens de son dernier bouquin (toujours merci à Bertrand rivière), lequel au moins donne de la cohérence sur l'optimisme impénitent du personnage.

https://gaideclin.blogspot.fr/2017/10/dialogues-avec-emmanuel-todd.html#comment-form

Il part du constat que le socle anthropologique de l'humanité est la famille nucléaire (nucléaire stricte comme en Angleterre, ou nucléaire égalitaire comme en France), laquelle favorise une élévation du statut de la femme et des formes d’organisation sociale de type libéral.
Toute complexification de l'organisation familiale (la codification de l'inceste propre à certains milieux -dont a parlé ici avec tumultes courant 2017- en est un exemple) favorise des structures politiques de type autoritaire et une forte propension des sociétés à se figer sur elles-mêmes.
Le dynamisme anglo-saxon est plus particulièrement l'aventure américaine était donc une opportunité donné à une partie de l'humanité de renouer avec le dynamisme anthropologique originel.
L'impasse actuelle de ce que l'on nomme « l'empire » dans nos milieux annoncerait pour Todd un retour prochain vers cette dynamique originelle (il donne comme prémisse à cette résurgence « l'autonomie énergétique retrouvée», ce qui, je pense, va faire rigoler certains ).
Toujours selon lui, l'Europe connaîtrait en revanche une panne de la même dynamique libérale, avec comme symptôme majeur la volonté des anglais de larguer les amarres avec le continent par le brexit.
Le socle familial complexe de la famille souche étant présent dans toute l'Europe mais plus particulièrement en Allemagne, il est somme toute logique que l'organisation politique du continent dérive alors vers des formes autoritaires et sacrificielles, dont l'allégeance à l'étrange relique nommée « euro » n'est pas le moindre signe.
Il constate finalement que pour cette Europe là, la démocratie s'écrie déjà au passé, un point sur lequel nous serons au moins tous d'accord ici.

3)
Ai assisté à une conférence de Lucien Cerise, dont son appréciation récente de la révolution russe de 1917 ne manque pas d'intérêt.

https://www.geopolitica.ru/fr/article/lucien-cerise-100-ans-apres-le-coup-detat-bolchevique

Un débat intéressant s'en est suivi, au cours duquel on a tous convenu que les stratégies dites « révolutionnaires » étaient vouées à l'échec (marrant de voir combien certains restent accrochés à cette catastrophe sanglante pour le mouvement ouvrier que fut la commune de Paris), de même que les stratégies individuelles de type Rahan fils survivaliste de la jungle.
Je ne le suivrai par contre pas trop sur sa foi apparemment intacte dans les partis de masse, les nouveaux mouvements de masse restant à inventer et, à mon avis, en dehors de ces clous là.
Un rappel intéressant à prendre très au sérieux : la fameuse interview d'Attali annonçant que la prochaine présidente de la république serait une femme, et qu'elle est déjà connue dans les milieux oligarchiques français.
Il s'agirait tout bonnement d'Anne Hidalgo, et la stratégie « jeux olympiques » ne serait qu'une étape dans la campagne promotionnelle de la chose.

Horzabky 04/10/2017 22:40

@La Gaule
"la fameuse interview d'Attali annonçant que la prochaine présidente de la république serait une femme, et qu'elle est déjà connue dans les milieux oligarchiques français.
Il s'agirait tout bonnement d'Anne Hidalgo"

Une femme qui a repris la nationalité espagnole... Tout le monde a l'air de se contrefoutre que des ministres aient une double nationalité (Vallaud-Belkacem, et quelques autres) et je ne manque jamais de dire que c'est un signe que le sentiment national est bien mort en France. Car double nationalité signifie, dans le meilleur des cas, double loyauté.

Une présidente complètement nulle et ayant la double nationalité ? Triste fin pour un pays qui a été grand.

Anne Hidalgo me paraît trop bête (euphémisme) pour être présidente, mais il est vrai qu'après deux présidents énarques (Hollande et Macron) l'intelligence façon ENA risque d'être sérieusement dévaluée. Encore faudra-t-il qu'Hidalgo puisse présenter un bilan positif de son passage à la mairie de Paris, et le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est pas dans la poche.

Et puis, franchement, quand j'entend cette femme, élue maire de Paris, la capitale de la France, se plaindre d'être persécutée en tant que femme et espagnole, ça me gonfle... Elle se prend pour une femme de ménage mexicaine au Texas, ou quoi ? Au minimum, cela révèle que cette femme ne se sent pas vraiment française. Le fait qu'à 44 ans elle ait redemandé la nationalité espagnole n'est pas neutre.

Avant le premier tour des présidentielles, même l'excellent Michel Drac, dont j'adore les vidéos, refusait de discuter la possibilité que Macron devienne président. Un con pareil, président ? Ce n'est pas pensable ! Eh bien, si...

Alors, je n'ose pas dire qu'on ne verra pas Anne Hidalgo à l'Élysée. Notre société, si complexe et dépendant d'une énergie abondante et bon marché (dont tous ceux qui s'en donnent la peine peuvent voir qu'elle sera de moins en moins abondante, et que la transition pose des problèmes insolubles), peut bien tenir encore cinq ans, voire dix ou quinze, sait-on jamais !

Si la pénurie de pétrole ne nous tue pas, ce sera la pénurie alimentaire. 90% des grands poissons en moins dans les océans par rapport à 1950, et la population mondiale qui continue d'augmenter, surtout en Afrique.

Dans dix ans, peut-être moins, le problème des élections présidentielles ne se posera plus dans les mêmes termes.

À ceux qui me parlent de démocratie, j'ai l'habitude de demander si un pays où le président peut décider, tout seul, comme Louis XIV ou Napoléon, d'envoyer l'armée attaquer un pays étranger (comme Sarko l'a fait en Libye, et Hollande voulait le faire en Syrie), est véritablement démocratique. Car partir en guerre, c'est quand même une décision qui implique tout un pays. Demandez aux Allemands s'ils regrettent que leurs grands-parents aient laissé Adolf décider tout seul...

Valuebreak 04/10/2017 20:31

Sautes de tension, LG ?
entre deux vidéos déprimantes, intéressez vous donc à la cohérence cardiaque ...

BA 04/10/2017 12:13

France, Etats-Unis : vers la déshumanisation.

Le XXIe siècle sera le siècle de la déshumanisation.

Au XXIe siècle, grâce à la soi-disant « mondialisation heureuse », les ouvriers seront traités comme des esclaves. Ils verront leur dignité bafouée.

Durant leur journée de travail, les ouvriers ne boiront même plus d'eau, car ils ne voudront pas aller aux toilettes pour pisser : leurs petits chefs les surveillent, et ils leur enverront une « lettre de sensibilisation ». C'est pas bien, vous avez quitté votre poste de travail pour aller aux toilettes, c'est pas bien, il ne faudra pas que cela se reproduise.

C'est ça, la « mondialisation heureuse ».

Enquête : entre stress et troubles musculaires, les conditions de travail chez Amazon.

Chercher, scanner et empaqueter sans répit. Derrière les 500 CDI promis par Amazon à l'occasion de la récente ouverture de son entrepôt d'Amiens-Boves (Somme) se cachent des conditions de travail bien moins roses que ce que dépeignent les campagnes de communication du géant américain de la vente sur Internet. 

"Quand on travaille chez Amazon, on est en réalité un être humain piloté par ordinateur", affirme Jean-Baptiste Malet, auteur d'un livre-enquête, "En Amazonie - Infiltré dans « le meilleur des mondes ».

Le journaliste y décrit un rythme de travail effréné, où chaque geste doit être rationalisé.

Des observations corroborées sur le site de Douai (Nord), qui peut compter jusqu'à 3 000 employés. "Si dans la journée vous êtes allé aux toilettes, si vous avez pris un verre d'eau ou que vous ne pouvez pas justifier un temps d'arrêt, vous recevez une lettre de sensibilisation", soutient Gérald Defauquet, délégué CGT sur le site.

Ces constants rappels à l'ordre ne sont pas sans conséquence. D'après un rapport de la médecine du travail de l'un des cinq entrepôts français du groupe, les employés souffriraient chroniquement de tensions musculaires liées au stress et de déshydratation.

Un salarié sur cinq serait même atteint de troubles musculosquelettiques (TMS).

Certains salariés semblent s'accommoder des cadences, d'autres abandonnent rapidement leur emploi. A l'image de cette ancienne employée de Douai, qui a lâché l'éponge après un mois seulement de formation. "Je veux bien faire des concessions, soutient-elle, avoir un petit salaire, des horaires décalés... Mais pas au détriment de ma santé."

http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/somme/amiens/enquete-entre-stress-troubles-musculaires-conditions-travail-amazon-1339369.html

Les Etats-Unis, un modèle à suivre.

Les Etats-Unis, un modèle pour tous les pays de la planète.

Les Etats-Unis nous montrent ce que sera le XXIe siècle.

Le XXIe siècle verra le retour des esclaves, qui resteront debout dans leurs usines pendant des heures, qui pisseront et qui chieront dans leurs couches-culottes.

Vendredi 13 mai 2016 :

Etats-Unis : privés de pause-toilettes, des employés portent des couches.

Les employés du secteur volailler aux Etats-Unis travaillent dans un tel climat de peur qu'ils n'osent pas demander de pause pour aller aux toilettes et portent des couches au travail, affirme l'ONG britannique Oxfam dans une étude.

http://www.leparisien.fr/economie/etats-unis-prives-de-pause-toilettes-des-employes-portent-des-couches-13-05-2016-5791913.php

Maxx 04/10/2017 11:59

Freeman est je pense en 1er anti-Trump, il a vraisemblablement intégré qu’il n’y a pas de place pour les gens comme lui dans les USA de Trump (pour Trump la couleur de peau est un uniforme).
Il a vraisemblablement estimé que la manière efficace pour contrer Trump n’est pas de le faire du point de vue de la rue, ou il se mettrait tout le monde a dos mais du point de vue de l’établissement.
Il rejoint donc les Sorros, Clinton, Mc-Cain etc., en liant son sort a ces gens. Le problème est qu’il ne fera jamais parti de ce groupe, ils ne lui diront pas merci.