Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COREE DU NORD

13 Octobre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique, #Energie

"En regardant le reportage d’Égalité et Réconciliation sur la Corée du Nord, je fais le constat suivant:

1. Ce pays a un faible approvisionnement en énergie: 10 000 bbl/jour pour 25 millions d'habitants (soit 0.15 bbl/hab/an) avec ce pétrole ils font tourner leurs transports routier (approvisionnements des commerces, logistique, armée, ambulances...), maritime (commerce, pêche), aérien (marginal bien entendu).
Avec du charbon et un peu de gaz et de hydroélectricité ils alimentent en électricité les logements, l'industrie, les chaînes du froid, les hôpitaux etc... avec environ 600 kWh/hab/an (en France c'est presque 7000 kWh/hab/an bien qu'en baisse).

2. Les métaux sont rares en Corée a part les minerais de fer, ils pratiquent le recyclage a un niveau important et depuis des décennies (rien a voir avec les écologistes parisiens).

3. Peu ou pas de machines-outils ni d'engins de BTP pour construire leurs infrastructures qui sont pourtant comparables a celles de n'importe quel autre pays, mis a part les routes non asphaltées faute de pétrole.

4. La Corée a un climat pas facile, hiver très froid et été chaud avec pluies importantes (mousson), le territoire est couvert de montagne avec des plaines fertiles le long des cotes.

Malgré cette situation, il n'y a pas d'effondrement en Corée, la société fonctionne pas trop mal, les gens mangent, sont logés, soignées, éduqués et ont même des loisirs (sports, arts etc...). Je me dit que ça donne de l'espoir car on voit qu'avec 10 000 bbl/jour pour 25 millions de personnes, on peut vivre relativement confortablement.
Je me dit aussi que probablement le seuil d'effondrement varie selon les sociétés, est-ce que la France aurait l'allure de la Corée avec 0.15 bbl de pétrole/hab/an? Quel est le seuil d'effondrement pour les pays type OCDE?

Est-ce que le fait que la Corée du Nord fonctionne tient de l'exploit? de la bonne gestion? J'ai espoir qu'en France l'on pourra s'en sortir aussi, au moins pour une bonne partie du pays le jour ou l'on sera contraint énergétiquement a un niveau semblable a la Corée."

Les seuils d'effondrements ne sont pas les mêmes selon les pays. Certains n'ont pas été habitués à des normes occidentales en vigueur depuis les années 1970, soit presque 50 ans. Ils ne sont donc pas privés.
Demandez à un homme habitué à boire du rhum à 50 ° de ne prendre plus que la même quantité de vin à 6° coupé d'eau...

L'effondrement est aussi dans le mode de vie des élites, de la jet-set. Effectivement, loin des clichés, la Corée du Nord vit avec très peu d'énergie, comme Cuba, et d'autres, mais dans l'imaginaire occidental, ce sont des repoussoirs.

Un article a été traduit par le saker. L'Italie devenant fasciste était d'abord un pays en grand stress énergétique. Le retard économique des pays latins, Espagne, Italie, et même France, au XIX° et XX° siècle était lié à ce peu de disponibilité énergétique et à leur dépendance aux exportations anglaises, devenues, après le pic charbonnier de 1913, de plus en plus chaotique. Et si le fascisme a basculé, à un moment, vers le nazisme, c'est que l'Allemagne a pu acheter, énergétiquement l'Italie.

Mais l'Italie Fasciste a payé son peu de structure industrielle. Son armée était une armée de pacotille, dont les stocks avaient été vidés par la guerre d'Ethiopie et la guerre d'Espagne. Tant qu'ils avaient de quoi se battre, pendant la seconde guerre mondiale, les soldats italiens, contrairement à la légende, se sont battus courageusement. Mais brièvement. Parce que leurs cartouchières sonnaient vite le vide.

La cartouchière US va vite sonner le vide. Le saker, dans son annotation, fait référence à mon blog pour le problème du charbon US. Le problème est diablement simple. Les nazis purent produire jusqu'à 10 millions de tonnes de carburants par an, en utilisant, environ, 50 millions de tonnes de charbon de bonne qualité. C'était en 1944.
Aujourd'hui, le montant, 10 millions de tonnes, fait rire dans le cadre de l'économie moderne. La France, en pleine politique d'économies pétrolières, en utilise 80 millions.
Vouloir produire du carburant avec l'hydrogénation de la houille, c'est stupide. d'abord parce que les gisements américains sont bruns, et non pas noirs, c'est à dire qu'ils sont très majoritairement (80 %), de mauvaise qualité, juste bon à fabriquer de l'électricité, ce qui est inutile.

Et qu'ensuite, on n'imagine même pas les quantités à extraire pour compenser la consommation actuelle. 10 millions de tonnes de carburants pour 50 millions de tonnes de charbon consommées...

Si l'on veut passer à 100 millions de tonnes, c'est 500 millions d'extraction. Pour faire quoi ? Faire rouler "des porcs en 4 X 4" ? Dixit leurs voisins espagnols.

Et 100 millions de tonnes, par rapport à la consommation actuelle, c'est rien du tout. Comme je l'ai dit, c'est une chose d'en fabriquer quelques millions pour une économie de guerre. C'est autre chose pour nos habitudes.

Combien de temps dureraient les gisements américains ? Certainement pas les 2 siècles annoncés. 20 ans ? Un peu plus ?

Le problème actuel de l'Europe du Sud, c'est son stress énergétique, que l'on souhaite soigner par une politique d'inégalités sociales.
Ce sont les ingrédients de la Guerre d'Espagne. 20 000 propriétaires possédant la moitié du pays, et en face 2 millions de paysans, soit 10 millions de personnes, au minimum, sans terre, pour 26 millions d'habitants. Encore, à l'époque, la population espagnole se contentait de peu. Mais les 20 000 propriétaires terriens, souvent très cathos, devenaient sourds et aveugles, devant les encycliques pontificales, se voulant sociales et redistributives.

Il faut dire, que dans l'effondrement des années 30, la plupart de ces propriétaires, gravement atteints par la baisse des produits agricoles (90 % dans certains cas), n'avaient même pas les moyens de se payer un billet de train jusqu'à Madrid...

L'offre et la demande, fonctionnent. Dans une certaine limite. Après, on appelle cela de l'effondrement. Regardez dans vos boites aux lettres et vos prospectus le nombre de rabais, que vos super marchés préférés proposent. Il y a déjà un gros problème au niveau des quantités écoulées. Les salariés "non élites", selon Gail Tverberg, sont déjà en train de crever.

Et le p'tit marquis de belgueule veut les faire crever encore plus vite. " Non, je ne suis pas choqué par les propos du président mais en revanche, au lieu de foutre le bordel, lui, il pourrait démissionner et partir ailleurs. On est obligé de supporter ce garçon qui je l’ai dit plusieurs fois, est un petit employé de banque. Par un concours de circonstances, il a enfilé un costume qui est beaucoup trop grand pour lui et malheureusement, j’ai peur que ça se finisse en catastrophe. "

"l'élite", d'ailleurs, dans l'affaire catalane prend un peu peur. Elle commence d'ailleurs à sentir le sol trembler sous ses pas. La dislocation lui semble grosse de périls. Et puis, vraisemblablement, elle verra à un moment, sans doute trop tard, qu'elle ne survivra pas à un effondrement, et sans doute, moins que les autres.

On voit réapparaitre les affaires des colliers de la Reine.

Dans un contexte ou Janet Yellen reconnait clairement que chiffres d'emplois et inflation, c'est n'importe quoi.

Contrairement à ce que je lis ici où là, la chute des empires ne fait pas que des malheureux. Si Rome ne s'est relevé qu'au XIX° siècle, en redevenant capitale de l'Italie, cela ne veut pas dire que des portions de l'empire ne se portaient pas bien de cet effondrement. Toutes les provinces, pillées par l'annone (les réquisitions de blé), ne l'ont pas vu d'un mauvais oeil...

De même, la dislocation ne fonctionne pas quand un parrain ne l'initie pas. Même un état récent comme l'Irak bataille ferme contre cette dislocation.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Horzabky 17/10/2017 01:00

@jean-marie

"Nous vivons une époque dans laquelle, depuis une centaine d'année, nous vivons moins bien que nos aînés."

Plutôt une vingtaine d'années, à mon humble avis.

"Je me pose la question suivante, à laquelle je n'ai pas de réponse : Que va t il se passer lorsque l'énergie va devenir trop coûteuse ou/et rare ?"

Dans ma grande bonté, je vous offre la réponse : il faudra s'en passer.

Les conséquences seront rudes : chômage de masse, effondrement du système financier international, famines... La moitié des Egyptiens devront se passer de nourriture si le système financier s'effondre, car l'Egypte doit emprunter pour payer ses importations de céréales. Emprunts que bien sûr elle ne rembourse jamais, mais c'est moins grave que d'avoir la moitié des 85 millions d'Egyptiens sur les routes de l'exil, à la recherche désespérée de nourriture.

Ce sera la fin des grandes métropoles, qui consomment beaucoup d'énergie et de nourriture et ne produisent que du bla-bla.

La courbe de la population mondiale a toujours été parallèle à celle de la production d'énergie. Quand la production d'énergie va décliner pour de bon (pour l'instant, nous sommes encore sur le plateau, le vrai déclin n'a pas encore commencé), la population mondiale va diminuer aussi, avec un décalé d'une vingtaine d'années. À la fin du 21e siècle, nous devrions être autour d'un milliard, pas plus.

À vue de nez, je dirais que la population mondiale diminuera d'une centaine de millions de personne chaque année entre 2030 et 2100 (7 milliards de personnes en 70 ans). À titre de comparaison, la seconde guerre mondiale a fait 60 millions de morts en 6 ans.

Naturellement, je ne tiens pas compte du réchauffement climatique (ceux qui comprennent l'anglais peuvent regarder les vidéos de Guy McPherson sur YouTube pour se faire peur), ni de l'épuisement des ressources autres que l'énergie : 90% de grands poissons en moins dans l'Océan depuis les années 50, etc.

Si quelqu'un peut me prouver que je raconte des conneries, je suis preneur ! :D

jean-marie 16/10/2017 15:29

Nous vivons une époque dans laquelle, depuis une centaine d'année, nous vivons moins bien que nos aînés.

l'exemple de la Corée du nord est intéressant :
Nos médias (merdias comme dirait Jovanovic) nous dépeignent la CN comme un camp de travaux forcé à grande échelle avec des gens ne mangeant pas à leur faim. Le document d'E&R revient sur une partie des croyances médiatiques.

La question, qui n'est jamais abordé, c'est pourquoi la CN pose problème à l'Empire ?
Je pense que c'est du fait que la CN n'est pas un pays endetté (dont le niveau de vie ne baisse pas, qui n'a pas de chômage) et, qu'à part du fer et du charbon, il doit y avoir quelque chose d'intéressant dans les sous sols.
La dette est le levier qui permet aux globalistes de diriger en sous main la plupart des pays. Quant au sous sol : la Syrie, la Libye et l’Afghanistan en sont de parfait exemple.

Dans un futur proche : l'énergie concentrée (sous forme de pétrole par ex) va manquer. L'empire essaye de socialiser l'énergie par la corruption ou bien la guerre avec ses alliés (pour les alliés, ils n'ont que les miettes).
Je me pose la question suivante, à laquelle je n'ai pas de réponse : Que va t il se passer lorsque l'énergie va devenir trop coûteuse ou/et rare ?

Raleur !! 16/10/2017 23:23

Vous oubliez une chose :
La guerre de Corée de 1950 nest pas terminée, il s'agit seulement d'un armistice qui nest qu' une suspension provisoire des hostilités.
Un armistice n'est pas la paix et les coréens du nord n'ont pas oubliés les bombardements au napalm de l us air force.
Qu'ils n'aient pas envie que cela recommence cela se comprend. Qu' ils veuillent dissuader une nouvelle attaque cela se comprend aussi.

EnPassant 16/10/2017 13:02

Erdogan s'est foutu lui même dans la m....
http://theduran.com/turkeys-proxies-in-idlib-are-increasingly-reticent-to-fight-ankaras-kurdish-enemy/

The Donald a plein de fers au feu, pas sur qu'il ait assez de charbon .....
http://theduran.com/iraqi-kurds-unwillingness-negotiate-baghdad-indicates-banking-foreign-support/

http://theduran.com/the-us-works-with-columbia-to-undermine-venezuela/

autre 16/10/2017 08:15

"la chute des empires ne fait pas que des malheureux."
Voui:

http://lesakerfrancophone.fr/la-chine-et-la-russie-ont-un-plan-pour-detroner-le-dollar-si-elles-reussissent-le-monde-se-rejouira

Il n'y a pas que a dédollarisation dont le monde se réjouira.
Si leur état profond pue la merde,c'est qu'il n'est que l'odeur du peuple dont il est l'émanation.

EnPassant 15/10/2017 15:33

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2017/10/13/31003-20171013ARTFIG00317-elisabeth-levy-les-jo-d-hidalgo-acheveront-de-transformer-paris-en-disneyland-progressiste.php

http://www.lefigaro.fr/international/2017/10/13/01003-20171013ARTFIG00355-quand-macron-denonce-cette-jalousie-qui-paralyse-la-france.php

Max 15/10/2017 14:19

Ce à quoi n'ont pas pensé les gros malins qui pestent constamment contre les inégalités, c'est que les plus pauvres, en France, ce sont généralement les immigrés. Donc quand l'état prends des mesures pour lutter contre les "inégalités" en faisant du social, il crée de fait un appel d'air énorme pour l'immigration, légale ou pas. Il est impossible d'avoir une politique à la fois égalitariste et nationaliste. Et oui, il faut choisir ses amis : Ou bien c'est l'immigré, ou bien c'est le riche. On ne peut pas exclure les deux à la fois. Une France constituée uniquement de blanc pauvres, ça n'existera jamais.

boromsikim 15/10/2017 10:45

si vous connaissez quelqu'un qui revient de Corée du nord demandez lui de rapporter du beurre. On en n'a plus en France

boromsikim 16/10/2017 10:40

Merci pour le renseignement Pedro.
Je vais m'approvisionner au Zimbabwe.
et si ça ne suffit pas j'irai au Zambèze. En Corrèze c'est foutu.

Tu viens de m'ouvrir les yeux Ramos. Tu m'as fait comprendre que la pénurie de beurre est liée à l'usage intensif que le gouvernement en fait pour nous la mettre bien profond

Pedro 15/10/2017 20:23

Les chinois consomment 0,1 kg de beurre par habitant. Change de nationalité !

RAMOS 15/10/2017 17:51

Du beurre ou de la vaseline, les stocks s'épuisent.