Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COURRIER DE LECTEUR...

12 Octobre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND

"Le referendum de 2005 était démocratique, parce que fait dans les règles constitutionnelles." Pour quel résultat : une immense farce, un diner de con avec 67 million de français (-1). "

La politique, c'est du long terme. Les gens ne changent pas facilement d'avis. Mais le résultat bénéfique de 2005, c'est que le masque a été jeté.

"Donc je résume si tu est d'accord avec l'état central tu es intelligent, si tu es en désaccord tu es un con qui a rien compris."

L'état central moderne est né du rejet et du dégoût de l'insécurité des petits barons locaux, et des écorcheurs. Il a pu avoir des ressources, les impôts, parce que la population préférait payer un gros caïman, le roi, qu'une multitude de petits. Dans tous les pays qui bénéficient d'une absence d'état, curieusement, tous veulent son retour. Le petit baron, appelé seigneur ou saigneur de la guerre, finit par insupporter. Là aussi, on préfère un chef le plus fort et le plus juste possible. L'état central est une formule très imparfaite, surtout s'il est au service d'une oligarchie, mais il n'y a pas d'alternative.

"Heureusement que la propagande est là pour nous guider dans nos choix, tous des cons ces catalans."

Je te conseilles de lire les articles de mon blog. Les pays du sud de l'Europe, vivent une rupture d'approvisionnement énergétique. Que les régions encore prospères veuillent tirer la couverture à elles, et laisser les petits copains, est ce normal ? Mais le problème, c'est que les catalans n'ont guère réfléchi aux conséquences -lourdes- de leurs gestes.

Ils pensaient que Madrid accepterait sans broncher, et qu'ils resteraient dans l'UE comme avant ? Etre à l'intérieur du système, sans se préoccuper du reste de l'Espagne ? Intéressant comme concept. Mais un état en voie de dislocation peut réagir très, très violemment. Les catalans veulent la guerre ?

Que deviendra la dette de l'état central ? Rien que ça, il y a de quoi faire une autre guerre. Et si l'état espagnol réagi mal à la sécession, il peut sortir de l'Union européenne si celle-ci l'accepte. L'union européenne, visiblement, ne sait que faire. Sans compter la crise bancaire que cela peut déclencher...
Il est clair que les catalans ont fait UNE erreur. Penser que leur vote ne remettrait pas en cause, leur vie de tous les jours, et le cadre dans lequel ils vivent.

Ils pensaient sans doute vivre comme tous les jours ? Toutes les ruptures bouleversent la vie de beaucoup de monde. Et beaucoup en meurent. j'espère pour eux, qu'ils ont pensé aux conséquences de leurs actes...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

serge 13/10/2017 17:43

De toute façon, suivant diverses publications scientifiques, un humain ne peut reconnaitre et donc dialoguer qu'avec au max 300 personnes. Le noyau dur est donc de cette taille, la fragmentation ne fait que commencer.
Plus prosaïquement, la Catalogne indépendante devrait se récupérer 50 milliards de la dette espagnole. dont on peut penser que personne ne l'autorisera à la rembourser en OAT à 100 ans. De même, basée en Méditerranée, on peut supposer que ce fera un excellent point de débarquement de migrants, vu l'indépendance. Et sue probablement, vu sa taille, la réduction de son espace marin devrait lui coûter un bras en divers droits de passage. Entre autres...

dizemanov 13/10/2017 10:49

Quel magnifique état totalitaire véreux que le notre, cekui de la soit-disant "France" où le garant supposé de la plus haute légalité, le président du "conseil constitutionnel" se retrouve compromis au plus hautt point dans une sinistre affaire de crime contre la paix, de guerre illégale menée secrètement avec comme sous-jacent de forts soupçons d'enrichissement personnel collatéral.
http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/info-franceinfo-lafarge-en-syrie-danciens-employes-reclament-laudition-de-laurent-fabius-par-la-justice_2416497.html
voir aussi voltaire.net là dessus ....

dizemanov 13/10/2017 09:42

Tous les peuples dont l'identité est menacée ne peuvent aujourd'hui que reconnaître le résultat de la résistance linguistique catalane et en tirer des enseignements vitaux.
Le processus de restauration de la souveraineté catalane est irréversible.

Abdel 12/10/2017 22:03

Même si la Catalogne ne déclare pas son indépendance, les grosses boites et banques s' enfuient .

En discutant avec des jeunes , je leur parle du risque du fait que la Catalogne n' aura pas l' Euro et sa monnaie risque d' être attaqué : réponse = cool, on pourra aller en vacances pour pas cher

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/catalogne-trois-nouveaux-groupes-transferent-leur-siege-a-madrid-753495.html

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/seat-va-t-il-a-son-tour-quitter-la-catalogne-753444.html

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/catalogne-la-banque-sabadell-envisage-un-demenagement-752983.html

MJ 13/10/2017 10:59

La Catalogne n'est riche que dans un ensemble et le quitter c'est prendre le risque de perdre cette richesse.
être petit et identitaire c'est bien mais n'est pas la Suisse qui veut.
et encore le côté identitaire suisse serait à discuter.