Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DEFONCE A TOUS LES ETAGES...

21 Octobre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique, #Immobilier

La Défonce règne. Aux USA, les décès par substances opioïdes dépassent largement celles causées par les armes à feu, sans entrainer le tollé que celles-ci provoquent. Mais, c'est pour le bizness.

On a admiré aussi, le F35 défoncé. Un article résume bien le problème :

"Quel est l’intérêt de développer un avion de combat à coups de centaines de milliards de dollars US si ce dernier s’avère:

  1. Incapable de faire face à un volatile, en l’occurrence un oiseau migrateur qui aurait quitté les lieux il y a un mois (cela en dit long sur le choix de la communication de crise);
  2. Inapte à échapper aux capteur et radars adverses;
  3. Avoir des systèmes opto-électroniques tellement fragile qu’à la première vibration  40% des commandes de vol est en statut: HS (que dire alors en cas d’EMP?);
  4. Vulnérable à l’explosion d’un missile de l’ère soviétique (amélioré) à proximité;
  5. totalement inapte à atterrir en extrême urgence sans briser ses trains roulants et sortir de la piste…

Ce n’est pas exhaustif mais c’est,  selon toute vraisemblance, la mésaventure survenue à l’un des premier F-35 opérationnels en zone de combat (bon en pré-zone car le Liban ne dispose d’aucune défense aérienne)."

D'après mes sources au proche orient, je vais pouvoir bientôt interviewer le dit piaf, pour savoir si effectivement, c'était un combattant du Hezbollah. (j'ai bon là, j'imite bien l'OSDH ?). PS : quelqu'un sait il traduire le piaf ?

En France, c'est le marché immobilier qui est défonce aux anabolisants. Enfin était, parce que le flux des nouveaux prêts s'effondre, en même temps, c'était une fausse progression importante. La moitié des prêts concernés étaient simplement des renégociations.

Pour les autres, on a simplement solvabilisé par la baisse des taux une tranche réduite de population, qui a acheté. Ce réservoir étant épuisé, naturellement, le marché atterrit. Avec une légère remontée des taux.
Ne pas oublier de rajouter quelques bêtises, pas de Cambrai, mais gouvernementales, sur l'immobilier, notamment la suppression prochaine de l'APL accession, et on a les ingrédients pour le hard landing.

Pour l'effondrement, premier conseil, faites des stocks de moquettes. Vous trouverez toujours des acheteurs...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M.S.BLUEBERRY. 24/10/2017 13:31

La Gaule bonjour.
Merci de vos précisions qui dissipent , cette fois, le flou de certains de vos propos pour le béotien que je suis.
Sans nul doute, je m'aperçois à vous lire que mes propres propos n'étaient pas recevables ( ce qui ne signifie pas les partager, juste les percevoir et les dimensionner à l'aulne de mes conceptions ) ce qui conçoit bien s'énonce clairement , c'est donc ma responsabilité !
Pour être clair :
- guerre civile, insurrection , l'egalite & legalite ( amusant la fausse similitude) , l'immigration ( pour moi qui ai vécu jusqu'à l'âge de 23 ans à Aubervilliers / fameuse cité du 9-3 , carrefour antique de l'immigration mais aussi des delinquants de tous poils et aussi de la guerre d'Algérie ....BOF ! Dans les directions opposées de l'appréciation , plus les voyages , alors....bof, bof ! ) , les pouvoirs de tous acabits , les blogs à tort ou à raison prétendument financés par les élites mais au final réceptacles du trop plein provisoirement ( la chute étant un des rares qui pratique un humour désabusé intelligent qui parvient à me divertir) , arrêtons la liste qui pourrait devenir fastidieuse pour conclure en disant que peu me chaut tout cela ( et c'est un euphémisme délicat ! ) .
Guy Béart ( un visionnaire ou tout simplement un poète ou bien un peu des 2 ) chantait le grand chambardement , celui que nos chiffres , statistiques inscrivent dans nos prévisions géopolitiques, économiques, financières,géopolitiques ( sic ) , climatiques , j'arrête l'énumération , rassurez vous.
Ce grand chambardement apparaît inéluctable pour le simple ( futur ? ) mortel que je suis et espère continuer d'être. On verra bien.
Pour ma sauvegarde personnelle et celle des habitants du petit village à 890 m d'altitude ou je " possède " une humble masure en Toscane ( Italie ou je suis résident en ville, quand même ) mes armes comme l'ouvre- boîtes manuel a l'ancienne me serviront de passeport post moderne que je montrerai sans hésitations, réticences à toute personne " interessee " qui n'en formulerait pas poliment la demande . Comme le reste, le canon d'une arme à feu ne s'use que si l'on s'en sert.
Et si cela ne sert pas , je me serai bien occupé et cet héritage culturel pour mon fils et ma fille à Paris en vaudra bien un autre .
Woluf, wouf, wouf , mon chien répond à votre salut en remuant la queue , bon signe pour vous, c'est lui qui a du flair .
De nouveau , cordiales salutations.

La Gaule 23/10/2017 04:54

@ Valuebreak
du 20/10 à 12h36

La bande à Bonnot est une histoire banale dont l'arrière plan est bien connu.

Une série d'articles du Saker l'an passé décrivait à peu près la même en parlant des techniques de manipulation de « nos » terroristes modernes, ceux qui passent sans transition du tripot à putes à l'éradication des impurs au nom du prophète.
Rien de neuf en fait. Le but (l'art) hier comme aujourd'hui est de soumettre le « pion » -celui susceptible de créer l’événement voulu- à l'insécurité d'une surveillance étroite et manifeste, tout en le laissant suffisamment libre pour déraper psychologiquement, du fait précisément de la pression qui est posée sur lui.
Cette technique présente l'avantage de faire du pion 1) un lampiste à désigner comme seul responsable de l’événement qu'il provoque 2) à éliminer suivant la procédure choisie quant au scénario -expéditive le plus souvent.

Bonnot était le « cerveau » de sa bande comme Khaled Kelkal était le cerveau de la sienne il y a une vingtaine d'année, pion à jeter au service d'intérêts qui dépassaient complètement sa problématique personnelle et ses convictions simples.
La bande à Bonnot fut le dernier acte des deux décennies de violence qui marquèrent le mouvement anarchiste français sous la troisième république à la veille de la première guerre mondiale.
Cette saga meurtrière, qui fit plusieurs dizaines de victimes, dura en fait à peine quatre mois début 1911, et toutes les péripéties qui accompagnèrent l'éradication de la bande se firent sur dénonciation d'indicateurs au sein même du mouvement anarchiste (lire sur le sujet « ils ont tué Bonnot » de William Caruchet, hélas non réédité), ce qui montre à quel point la police de Clémenceau avait infiltré ce milieu.
Adeptes de la « reprise individuelle » (le vol pur et simple) les jeunes égarés de la bande servirent en fait à justifier des centaines d'arrestation de militants anarchistes, alors que leur mouvement avait opéré, non sans succès dans le monde ouvrier d'alors, une conversion historique vers l'anarcho-syndicalisme, tirant les leçons des actions ultra violentes de la décennie précédente.
En fait, l'image de l'anarchisme en France ne se remit jamais vraiment de l'épisode.
Auparavant, le temps des poseurs de bombes (Ravachol, Auguste Vaillant et autre Emile Henry) avait surtout servi à faire voter à la chambre les « fameuses lois scélérates » de 1894 qui firent d'une pierre deux coups, puisqu'en visant les anarchistes elles servirent aussi à réprimer tous les mouvements sociaux radicaux de l'époque.
Une manœuvre que dénonça Jean Jaurès dans une allocution fameuse à la chambre la même année.

'''' C’est ainsi que vous êtes obligés de recruter dans le crime de quoi surveiller le crime, dans la misère de quoi surveiller la misère et dans l’anarchie de quoi surveiller l’anarchie.
Et il arrive inévitablement que ces anarchistes de police, subventionnés par vos fonds, se transforment parfois — comme il s’en est produit de douloureux exemples que la Chambre n’a pas pu oublier — en agents provocateurs.''''

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_sc%C3%A9l%C3%A9rates

Tout ceci nous renvoie à des rengaines très actuelles concernant la texture et la fonction de certains groupuscules ultra-violents...
A un de ces jours.


@ Blueberry,
du 20/10 à 17h52

Bon, le sujet du film c'était la vente d'armes dans une mercerie. S'il s'agissait d'un marchand de godasses ou d'articles funéraires, je vous aurais dit que je préfère les pompes. Guère plus (moins).
J'ai fait le chemin inverse de vous. Je ne crois pas qu'il y a de marge de manœuvre -je n'ai pas dit de « solution », cette autre grande illusion- hors le peu de légalité qui nous reste.
L'insurgé romantico-terminator a toujours fait le bonheur des manipulateurs de foule et aujourd'hui plus que jamais, compte tenu des moyens technologiques mis à la disposition de la nouvelle génération des manipulateurs (voir plus haut ma réponse à Value).
Le même insurgé bidon qui est devenu le pion privilégié de l'industrie en grand de la sidération / hébétude des foules modernes.
Je ne crois pas non plus à l'insurrection de la gamelle vide et pour les mêmes raisons. Je pense qu'un ventre vide post moderne sera encore plus manipulable. Il n'y a qu'à entendre les conneries qui se racontent autour de soi simplement sur la prétendue « crise du beurre ».
C'est quoi « l'effondrement » au fait ? Un fait historique cyclique ? Le Grand Soir ? Le jugement dernier ? Ici comme en bien d'autres endroits on se le demande.
Le Grand Contrôle, cela peut exister aussi, et je ne connais pas de moment charnière dans l'histoire où les enseignes élites n'ont pas sauvé leur peau en fusionnant avec les nouvelles, moyennant l'étape sacrificielle des lampistes.
Le pauvre, lui, est renvoyé à ses charrues ou ses galères si son dos n'est pas assez rond.
Quant à préparer la guerre civile -une autre espèce de grand soir purificateur pour beaucoup, selon toute apparence- avec des gugus qui s'imaginent la mener à fond avec des pétoires de stand de tir, autant jouer aux fléchettes avec des potes dans le même but, entre deux parties de baby foot.
Dernière foutaise, la croyance que les guerres civiles arrêtent l'immigration, alors qu'elles n'en changent que la nature en favorisant les ingérences étrangères.
D'autres candidats arrivent alors, plus pugnaces et qui se fichent de la vie des autres comme de la leur, et il y a pas mal d'autochtones au cours de l'histoire qui en ont perdu jusqu'à leurs propres traces.
Reymond ne sera d'accord sur rien de tout ça, avec tous ses arguments -et son talent- mais à mon humble niveau le résultat dialectique est là. Ma soif d'expression, comme vous dites, a besoin de recul.
Les blogs comme les réseaux sociaux informent, certes, mais pour faire quoi ? Des lecteurs en colère ? Des guerriers ludiques du web ? La belle affaire !
Merci pour votre réponse et heureuse continuation à votre petite famille (toutou inclus).
So long.

anonyme 21/10/2017 22:17

A propos du F35, on pourrait dire ironiquement que c'est une version améliorée sur un point du A10 thunderbold :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fairchild_A-10_Thunderbolt_II#Guerre_froide
"À ce rythme, en moins de deux semaines, toute la force d'A-10 de l'époque - autour de 700 avions - aurait été détruite et les pilotes tués, blessés, capturés ou tout du moins très « secoués ».
Dans le calcul de la planification d'une éventuelle Troisième Guerre mondiale, on considérait que sacrifier une flotte entière d'avions de combat et tous ses pilotes, dans la poursuite de la destruction de plusieurs divisions blindées soviétiques, était stratégiquement acceptable."

Or alors une version améliorée ++ du F104:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_F-104_Starfighter
alias il portait aussi les sobriquets de « faiseur de veuves », « cercueil volant » ou « Fallfighter » qui faisaient allusion à son taux de pannes et d'accidents élevé.

LE F35 n'est pas pres d'etre combat proven comme le Rafale.

Horzabky 21/10/2017 18:19

Lorsque Daech aura été totalement éliminé de la Syrie, les Occidentaux devront choisir entre laisser les islamistes qu'ils soutiennent se faire détruire par les forces d'Assad, et intervenir directement contre Assad, et donc aussi contre les Russes. Aucun des deux choix possibles n'est satisfaisant pour Washington. On peut donc dire que c'est paradoxalement à ce moment-là que la situation sera la plus dangereuse.

Si les États-Unis font le 1er choix, cela montrera au monde entier qu'être leur allié n'a aucun intérêt.

S'ils choisissent d'affronter Assad et les Russes, le risque de 3e guerre mondiale sera très, très proche.

Je ne suis sans doute pas le seul à avoir remarqué que la position de Macron, c'est : "La France ne fera rien, mais Assad est un méchant." Comme s'il anticipait l'échec US en Syrie, tout en restant pro-US.

En ce moment, les médias occidentaux sont en train de démoniser les Birmans. Avec le risque que cela ne suffise pas à faire reculer le gouvernement birman. D'où perte de crédibilité supplémentaire pour les USA, qui hésiteront certainement à s'engager dans une guerre de jungle, façon Vietnam, contre un pays de 51 millions d'habitants. La Birmanie aura automatiquement le soutien de la Chine si elle est attaquée par les États-Unis. Je vois mal la Chine accepter que son voisin du sud-ouest soit occupé par les GIs. Je vois tout aussi mal les Birmans l'accepter, d'ailleurs.

Trump finira par faire une connerie. Et il est attendu au tournant.

EnPassant 21/10/2017 16:51

sur l'économie US une carto très intéressante
http://www.zerohedge.com/news/2017-10-20/mapping-what-every-state-america-best

Phil 21/10/2017 19:47

Pas très brillant : dans beaucoup d'états, ce sont les services aux vieux qui font tourner le business (hôpitaux, ambulances). Lorsque la retraite des vieux sera finie d'être versée, il n'y aura plus grand chose.
Ici c'est pareil, ma mère a plus que des personnes qui travaillent tout un mois au smic. Cela ne durera pas une éternité. J'espère juste qu'elle pourra passer au travers de l'effondrement et ne pas le voir (si cela tiens une dizaine d'année, ce sera bon pour elle). Pour ma pomme, c'est plié à mon avis...