Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESPANA...

11 Octobre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

Bon je vous le mets. Superbe.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vu de sirius 13/10/2017 10:31

https://www.youtube.com/watch?v=slICWGqd6Kg&t=8s
La réponse qui cloue définitivement le bec des indépendantistes d'Inés Arrimadas de Ciudadans/Ciudadanos

vu de sirius 12/10/2017 15:54

Déclaraton ampoulée, victimaire, bien dans l'air du temps, et de toutes façons sans aucune valeur juridique.

dizemanov 13/10/2017 09:49

Si elle réfléchit honnêtement et avec sagesse, si elle fait un retour objectif sur son histoire et si elle songe réellement à son destin, l'Espagne va réaliser qu'elle a sûrrement beaucoup mieux à faire que de jouer des muscles et de montrer les crocs en menaçant d'étouffer par la force et la violence les aspirations légitimes à l'identité et à la souveraineté du peuple catalan, chez lui, en Catalogne.
Tous les peuples dont l'identité est menacée ne peuvent aujourd'hui que reconnaître le résultat de la résistance linguistique catalane et en tirer des enseignements non seulement essentiels mais vitaux.
Le processus de restauration de la souveraineté catalane est irréversible.

BA 12/10/2017 15:35

En octobre 2017, qui sont nos ennemis ?

1- Première chose : qu'a choisi le parlement de Catalogne ?

Le parlement de Catalogne compte 135 députés.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Parlement_de_Catalogne

La majorité absolue est de 68 députés.

Mardi 10 octobre 2017, une majorité de 72 députés a signé la proclamation d'indépendance de la République de Catalogne.

La fameuse déclaration d'indépendance signée par les 72 députés indépendantistes vient d'être publiée par El Mundo : 

https://twitter.com/ElMundoEnVivo/status/917845085638856705/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Feurope%2Flive%2F2017%2F10%2F10%2Fcrise-en-catalogne-suivez-en-direct-le-discours-du-president-catalan-carles-puigdemont_5198961_3214.html

2- Deuxième chose : qu'a choisi le peuple de Catalogne lors du référendum du 1er octobre ?

Nombre d'électeurs inscrits : 5 340 000.
Nombre de votants : 2 305 936, soit 42,38 % des inscrits.
Résultat :
90,18 % de « oui » à l'indépendance de la Catalogne
7,83 % de « non » à l'indépendance de la Catalogne.

(Rappel : lors d'une élection, ou lors d'un référendum, le résultat qui compte, c'est le résultat par rapport aux suffrages exprimés.)

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rendum_de_2017_sur_l%27ind%C3%A9pendance_de_la_Catalogne

Conclusion :

1- Le peuple catalan a choisi l'indépendance de la Catalogne lors du référendum.

2- Le parlement catalan a choisi l'indépendance de la Catalogne par 72 députés contre 63.

3- Tous ceux qui refusent l'indépendance de la Catalogne refusent le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Ils sont nos ennemis.

BA 12/10/2017 14:35

La Commission européenne ne reconnaît pas le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Mercredi 11 octobre 2017 :

Cet après-midi, les masques sont tombés.

La Commission européenne vient de prendre position : elle est pour le maintien de l'unité de l'Espagne. Elle est contre l'indépendance de la Catalogne.

En clair : la Commission européenne ne reconnaît pas le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

La Commission européenne est anti-sociale, anti-populaire, anti-démocratique.

Mais ça, on le savait déjà.

Quant à nous, notre mission est claire :
- détruire la Commission européenne
- détruire l'Union européenne.

Lisez cet article :

https://www.romandie.com/news/ZOOM-Catalogne-la-Commission-europeenne-appelle-au-plein-respect-de-l-ordre-constitutionnel-espagnol/851718.rom

Feelgood 12/10/2017 12:33

Bonjour,
Un peu d'originalité dans ce monde : A lire !
http://etudiant.lefigaro.fr/article/le-cv-dejante-du-nouveau-prix-nobel-de-chimie_0be91638-ae93-11e7-818a-d686c41c69f8/

dizemanov 12/10/2017 08:56

"la crise politique et institutionnelle va s'aggraver, sauf improbable changement de gouvernement à Madrid ou à Barcelone".

Hormis la suspension d'autonomie, le gouvernement a d'autres instruments à sa disposition, comme un état d'urgence allégé lui permettant d'agir par décrets.

Une arrestation de Carles Puigdemont et son entourage dans le cadre d'une enquête judiciaire déjà ouverte pour sédition n'est pas exclue non plus.

Toute mesure drastique risquerait cependant de provoquer des troubles en Catalogne, région de 7,5 millions d'habitants pesant 19% du PIB du pays.
"Il est évident que la suspension de l'autonomie provoquerait une réaction assez massive de la population catalane" et pourrait in fine "provoquer un renforcement du sentiment indépendantiste", a mis en garde Oriol Bartomeus, professeur de sciences politiques à l'Université autonome de Barcelone.
https://www.romandie.com/news/ZOOM-Fete-nationale-en-Espagne-en-pleine-crise-catalane/851917.rom

Mario 12/10/2017 08:09

https://www.youtube.com/watch?v=Vf42IP__ipw&list=RDVf42IP__ipw&t=56

Dimezanov 12/10/2017 01:48

Déclaration d'indépendance de la Catalogne
DECLARATION DES REPRESENTANTS DE LA CATALOGNE -
Au peuple de Catalogne et à tous les peuples du monde.
La justice et les droits de l'homme individuels et collectifs intrinsèques, fondements inaliénables qui donnent sens à la légitimité historique et à la tradition juridique et institutionnelle de la Catalogne, sont la base de la constitution de la République catalane.
La nation catalane, sa langue et sa culture ont mille ans d'histoire. Pendant des siècles, la Catalogne s'est dotée et a joui d'institutions propres qui ont pleinement exercé l'autogouvernement, avec la Généralité comme plus grande expression des droits historiques de la Catalogne. Le parlementarisme a été, pendant les périodes de liberté, la colonne sur laquelle se sont appuyées ces institutions, il s'est canalisé à travers les Cours Catalanes et s'est cristallisé dans les Constitutions de la Catalogne.
La Catalogne restaure aujourd'hui sa pleine souveraineté, perdue et longtemps regrettée, après avoir essayé pendant des décennies, honnêtement et loyalement, la bonne coexistence institutionnelle avec les peuples de la péninsule ibérique.
Depuis l'approbation de la Constitution espagnole de 1978, la politique catalane a eu un rôle clef et une atitude exemplaire, loyale et démocratique envers l'Espagne, et avec un sens profond de l'Etat.
L'Etat espagnol a répondu à cette loyauté par le refus de reconnaissance de la Catalogne comme nation ; il a concédé une autonomie limitée, plus administrative que politique et en cours de recentralisation ; un traitement économique profondément injuste et une discrimination linguistique et culturelle.
Le Statut d'Autonomie, approuvé par le Parlement [catalan] et le Congrès [espagnol], et plébiscité en referendum par la société réelle catalane, devait être le nouveau cadre stable et durable de relation bilatérale entre la Catalogne et l'Espagne. Mais ce fut un accord politique annulé par l'arrêt du Tribunal Constitutionnel et qui fait émerger de nouvelles réclamations citoyennes.
Recueillant les demandes d'une grande majorité de citoyens de Catalogne, le Parlement, le Gouvernement et la société civile ont demandé de façon répétée la tenue d'un referendum d'autodétermination.
Devant le constat que les institutions de l'Etat ont rejeté toute négociation, ont violé le principe de démocratie et d'autonomie, et ont ignoré les mécanismes légaux disponibles dans le cadre de la Constitution, la Généralité de Catalogne a convoqué un referendum pour l'exercice du droit à l'autodétermination reconnu par le droit international.
L'organisation et la tenue du referendum a donné lieu à la suspension de l'autogouvernement de la Catalogne et l'application de facto de l'état d'exception.
L'opération policière brutale d'aspect et de style militaires orchestrée par l'état espagnol contre des citoyens catalans a porté atteinte, en des occasions multiples et répétées, à leurs libertés civiles et politiques et aux principes des Droits de l'Homme, et a contrevenu aux accords internationaux signés et ratifiés par l'Etat espagnol.
Des milliers de personnes, parmi lesquelles des centaines d'élus et d'autorités et de professionnels liés au secteur de la communication, à l'administration et à la société civile, ont fait l'objet d'enquêtes, ont été arrêtées, mises en examen, interrogées et menacées de dures peines de prison.
Les institutions espagnoles, qui devraient rester neutres, protéger les droits fondamentaux et se poser en arbitre devant le conflit politique, sont devenues partie et instrument de ces attaques et ont laissé sans défense la société réelle de Catalogne.
Malgré la violence et la répression pour tenter d'empêcher la tenue d'un processus démocratique et pacifique, les citoyens de Catalogne ont voté majoritairement en faveur de la constitution de la République catalane.
La constitution de la République catalane se fonde sur la nécessité de protéger la liberté, la sécurité et la bonne coexistence de tous les citoyens de Catalogne et de progresser vers un Etat de droit et une démocratie de meilleure qualité, et répond à l'empêchement de la part de l'état espagnol de rendre effectif le droit à l'autodétermination des peuples.
Le peuple de Catalogne est amant du droit, et le respect de la loi est et sera l'une des pierres angulaires de la République. L'état catalan respectera et fera assurer par la loi toutes les dispositions qui constituent cette déclaration et il garantit que la sécurité juridique et la continuation des accords souscrits fera partie de l'esprit fondateur de la République catalane.
La constitution de la République est une main tendue au dialogue. Faisant honneur à la tradition catalane du pacte, nous maintenons notre choix de l'entente comme manière de résoudre les conflits politiques. Alors, nous réaffirmons notre fraternité et notre solidarité avec les autres peuples du monde et, en particulier, ceux avec lesquels nous partageons langue et culture et la région euroméditerranéenne en défense des libertés individuelles et collectives.
La République catalane est une opportunité pour corriger les actuels déficits démocratiques et sociaux et construire une société plus propère, plus juste, plus sûre, plus viable et plus solidaire.
En vertu de tout ce qui vient d'être exposé, nous, représentants démocratiques du peuple de Catalogne, dans le libre exercice du droit d'autodétermination, et en accord avec le mandat reçu de la société réelle de Catalogne,
NOUS CONSTITUONS la République catalane, comme Etat indépendant et souverain, de droit, démocratique et social.
NOUS DISPOSONS l'entrée en vigueur de la Loi de transition juridique et fondation de la République.
NOUS LANÇONS le processus constituant, démocratique, de base citoyenne, transversal, participatif et contraignant.
NOUS AFFIRMONS la volonté d'ouvrir des négociations avec l'état espagnol, sans conditions préalables, visant à établir un régime de collaboration au bénéfice des deux parties. Les négociations devront être, nécessairement, sur un pied d'égalité.
NOUS PORTONS A LA CONNAISSANCE de la communauté internationale et des autorités de l'Union Européenne la constitution de la République catalane et la proposition de négociations avec l'état espagnol.
NOUS DEMANDONS à la communauté internationale et aux autorités de l'Union Européenne d'intervenir pour mettre fin à la violation des droits civils et politiques en cours, et de suivre le processus de négociation avec l'Etat espagnol et s'en faire les témoins.
NOUS MANIFESTONS la volonté de construction d'un projet européen qui renforce les droits sociaux et démocratiques de la société réelle, ainsi que l'engagement de continuer à appliquer, sans interruption de continuité et de manière unilatérale, les textes du cadre juridique de l'Union Européenne, et ceux du cadre de l'état espagnol et du régime d'autonomie catalan qui transcrivent ce cadre juridique.
NOUS AFFIRMONS que la Catalogne a la volonté inéquivoque de s'intégrer aussi rapidement que possible à la communauté internationale. Le nouvel Etat s'engage à respecter les obligations internationales qui s'appliquent actuellement sur son territoire et à continuer d'adhérer aux traités internationaux auxquels adhère le Royaume d'Espagne.
NOUS APPELONS les Etats et les organisations internationales à reconnaître la République catalane comme Etat indépendant et souverain.
NOUS DEMANDONS au Gouvernement de la Généralité d'adopter les mesures nécessaires pour faire porter tous leurs effets à cette Déclaration d'indépendance et aux dispositions de la Loi de transition juridique et de fondation de la République.
NOUS PRIONS tous et chacun des citoyens et citoyennes de la République catalane de nous rendre dignes de la liberté que nous nous sommes donnés et de construire un Etat qui traduise en action et en conduite les inspirations collectives.
Les représentants légitimes du peuple de Catalogne,
Barcelone, 10 octobre 2017.

Dimezanov 12/10/2017 01:40

https://youtu.be/wGPb9fiSgfo

Dimezanov 12/10/2017 01:36

https://youtu.be/CWtKnNHbvw4

EnPassant 11/10/2017 21:06

https://www.youtube.com/watch?v=-TBk9k6H_Kw

Pedro 11/10/2017 19:12

Les gouts et les couleurs....