Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PRODUIT RIEN

12 Octobre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

"L'Etat ne produit rien. Il ne fait que rendre une partie de ce qu'il a volé.
Dans ce cas ci, "Gratuit" est au mieux une illusion, au pire une supercherie... "

Dans une certaine idéologie, il vaut mieux 50 ans de tyrannie et d'état fort qu'un jour d'anarchie. Il est d'ailleurs facile de voir que ceux qui gagnent les guerres civiles sont souvent ceux qui arrivent à rétablir et garantir l'ordre.

Les états sont nés des périodes où le vide était omniprésent, et la loi du seigneur de la guerre totale. L'état est le moindre mal vis-à-vis de l'état de guerre endémique. Si c'est cela le souhait, il est facile à réaliser : il faut aller vivre en Somalie, Ukraine, etc... Si Franco a pu se maintenir si longtemps, jusqu'à sa mort, c'est parce qu'il a été efficace économiquement, et qu'il a surfé sur un sentiment partagé dans la population : il valait mieux Franco que le retour de la guerre civile.

Les périodes de décentralisation et d'autonomie se sont aussi souvent finies par des faillites retentissantes. Les faillites des communes au moyen âge.

Non, le referendum catalan n'est pas démocratique : il faut respecter la procédure, le parlement catalan n'était pas habilité à voter cette loi, et ceux qui se sont déplacés pour voter étaient les partisans de l'indépendance. De plus, il aurait fallu que la totalité de l'Espagne vote pour que cela soit valide.

Le referendum de 2005 était démocratique, parce que fait dans les règles constitutionnelles.

Le respect des formes de gouvernement est important. La mort du Duc de Guise, comme celle de Concino Concini étaient légales, parce qu'à l'époque, le roi était source de toute justice, et qu'ils avaient été jugés et condamnés à mort par le roi en son conseil. Même en leur absence.

C'est la commission européenne qui pousse à la dislocation des états. Et si elle  appelle au respect de l'ordre constitutionnel en Espagne, c'est sans doute qu'elle prend peur devant les conséquences de son non respect. Elle même si peu respectueuse des lois, quand ça l'arrange.
Quand aux Catalans qui se gargarisent de leur "oeconomie", ouverte, et européiste, il faudrait qu'ils se disent que  leur économie peut capoter en très peu de temps. L'indépendance catalane n'est pas le Brexit. le Brexit, de plus a respecté les formes. Sinon les européistes n'auraient pas manqué d'en faire état.

C'est aussi une question de schéma mental. Que la Grande Bretagne soit indépendante, on est habitué. La Catalogne verrait vite les problèmes s'accumuler. Si on prend les pays Baltes, la rupture avec l'URSS comme l'indépendance des années 20 et 30 avaient abouti à un effondrement du PIB. En 1939, le pib n'était que la moitié de celui de 1913.

De pôle d'échange, les pays baltes étaient passés au stade de cul de sac, et de trou du cul du monde.

Quand aux "vols" des états, ils prennent aussi en charge le lissage de la conjoncture et les investissements à très long terme, comme ceux qui ne seront jamais rentables.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonymous19 13/10/2017 12:05

Il ne faut pas passer d'un extrême à l'autre. Le choix n'est pas entre un Etat hypertrophié et l'anarchie des seigneurs de guerre.
Les bénéfices des tâches régaliennes remplies par l'Etat sont évidents: ordre, sécurité, justice, défense, affaires étrangères. Mais quand il se mêle de tout, y compris d'imposer des toilettes pour les "non-défini", il y a un problème.

Problème que vous dénoncez en permanence:
"C'est d'ailleurs, l'expansion de la dette, couplée à l'expansion des impôts, qui crée les conditions d'une crise économique majeure," 12 Octobre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND

Toutes les administrations fonctionnent sur le même principe: elles gonflent jusqu'à étouffer les producteurs qui la nourrisse.

Enfin, pour rappel, c'était un commentaire à propos de Staline qui nous offrait tout gratuitement: médecine, éducation, logement.

Phil 12/10/2017 21:31

Bon, espérons qu'ils arrivent à progresser des deux cotés de l'Euphrate. Les taches noires ont bien diminuées. C'est la course pour occuper le terrain avant les verts...

https://southfront.org/syrian-government-forces-seize-kusham-fawqani-from-isis-north-of-deir-ezzor-map/

BA 12/10/2017 19:05

Quand vous regardez le nombre de nations existant à la surface de la planète, il y en a de plus en plus.

Par exemple : vous pouvez regarder le nombre de nations qui ont un siège à l’Organisation des Nations Unies.

A sa naissance, l'ONU regroupait 51 nations. Aujourd'hui, l'ONU regroupe 193 nations.

Leur nombre continue à augmenter. Dans les années qui viennent, l'ONU va accueillir de nouvelles nations qui vont naître : la Palestine, la Catalogne, le Kosovo, les îles Cook, Niue, le Sahara occidental, le Somaliland, etc.

La grande tendance pluri-millénaire, c'est la fragmentation des regroupements déjà existant, partout dans le monde.

Problème : la construction européenne est à contre-courant de cette tendance pluri-millénaire.

C’est ça, la folie suicidaire de la construction européenne !

Les êtres humains veulent de plus en plus accéder à l’indépendance nationale, les êtres humains veulent de plus en plus DISLOQUER les regroupements déjà existant …
… et pourtant la construction européenne s’acharne à aller contre ces forces nationales toute-puissantes ! Erreur historique majeure !

Ces forces nationales (et même : ces forces nationalistes) sont des forces toute-puissantes : au XXIe siècle, ces forces nationales vont désintégrer l’Union européenne.

La dislocation de l'Union européenne est inéluctable.

Occitan 12/10/2017 18:33

"Le referendum de 2005 était démocratique, parce que fait dans les règles constitutionnelles." Pour quel résultat : une immense farce, un diner de con avec 67 million de français (-1). Donc je résume si tu est d'accord avec l'état central tu es intelligent, si tu es en désaccord tu es un con qui a rien compris. Heureusement que la propagande est là pour nous guider dans nos choix, tous des cons ces catalans.