Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LE ROLE DE L'ENERGIE...

2 Octobre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #transport aérien, #Economie

Ce que je trouve particulièrement ce sont les débiles mentaux de l'économie. Ils vous sortent la sempiternelle phrase, que-le-capitalisme-c'est-quand-même-mieux-que-le-communisme-qui-a-failli.

En réalité, le capitalisme défaille aussi, parce qu'il ne peut pas vivre sans énergie croissante.

A l'inverse, certains qualifient l'économie iranienne de socialiste, mais en bonne santé. Pour une bonne raison, le gisement gazier de south pars, grâce auquel les USA n'ont jamais pu étrangler économiquement l'Iran, et lui rendant d'ailleurs le même service qu'à Lénine : en le bannissant, vous le forcez à être le plus auto-suffisant possible.

South Pars a été le paramètre qui a permis à la république d'Iran de survivre au garrot économique.

Ce que dit Gail Tverberg, c'est qu'on peut tricher un peu, à travers certains paramètres. Mais je dirais que l'impact à long terme, est totalement marginal, même si le court terme peut être impacté plus ou moins fortement.

Il n'y a pas de solution, au moins pour sauver le modèle actuel.
 

Monarch, une compagnie aérienne britannique, dépose le bilan. La fragilité des agents économiques est importante, même si le transport aérien a bénéficié du moindre coût de l'énergie.
Né de l'héliotropisme, Monarch est sans doute mort de voir sa clientèle désargentée, autre nom de l'adaptation, connue sous le terme de concurrence.

Le mécanisme est simple. La compagnie aérienne vit tant qu'elle est sous perfusion, quand l'actionnaire s'arrête de cracher au bassinet : patatra. D'ailleurs, le terme cracher au bassinet est évocateur. Quand les officiers achetaient leurs charges, ils pouvaient condamner le vulgaire à des amendes. Ou choisir de payer le bassin, que l'officier se mettait dans la poche, le bassin, étant moins cher que l'amende.

Les actionnaires s'aperçoivent très tardivement qu'ils sont plumés. Un peu plus qu'hier et bien moins que demain.
Alitalia et Air Berlin étaient déjà mourus. Avec visiblement peu de monde pour reprendre les rênes, ou du moins, seulement pour reprendre des morceaux intéressants, comme les pièces à la casse auto.

Le gouvernement godon, donc, fait rapatrier les quelques 110 000 passagers en rade, en tordant un peu le bras de l'organisme chargé de le faire, mais visiblement peu pressé. Quand aux 300 000 autres passagers devant voyager, ils y a une bonne chance qu'ils l'aient dans une partie de leur anatomie que je ne citerais pas.

Plus intéressant est la déconfiture actuelle de Ryanair, Les esclaves se rebiffent, notamment les pilotes. On dirait bien à l'hôtesse chargée du ménage de prendre le manche à balai, mais ça ferait désordre. En plus en France, les collectivités locales se font vider le gousset par un bandit pas manchot, mais de grand chemin.

Quand au business plan, il fait long feu. Il est d'ailleurs intéressant de voir que les compagnies se remettent à crever, alors que les prix des carburants sont bas. L'activité économique, comme je l'avais dit, n'est simplement pas rentable sans apports de capitaux frais en permanence, et les dépôts de bilan ne donnent qu'un bref apport d'oxygène aux autres compagnies.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Abdel 03/10/2017 14:30

En plus de l avaition civile, une autre evolution est evoque dans ce blog: l avenir des supermatche.

Il semble qu Amazon s'interresse à Carrefour , principalement pour ses entrepots et sa logistique :

http://www.economiematin.fr/news-amazon-pourrait-il-s-interesser-a-carrefouro-

http://www.boursorama.com/actualites/amazon-a-approche-des-distributeurs-francais-6f673412f18a0d9042280d267ff1b737

Anonymous19 03/10/2017 11:29

"le-capitalisme-c'est-quand-même-mieux-que-le-communisme-qui-a-failli."

Sauf que le système actuel est tout sauf une économie de marché ("capitaliste"). En fait, l'idéologie la plus proche est probablement le fascisme.

http://lesakerfrancophone.fr/le-capitalisme-une-idee-nouvelle

Rappel:

1. Le capitalisme c'est la propriété privé. Son opposé est le collectivisme avec sa propriété commune.
En générale, la propriété commune s'exprime sous la forme de la propriété d'Etat. Le collectivisme est donc un capitalisme d'Etat.

2. L'économie de marché est une économie où les investissements sont choisis en fonction de leur rentabilité, donc en fonction du prix. Le prix est l'information transmise par les consommateurs aux producteurs afin qu'ils adaptent leur production à la demande. Son opposé est l'économie planifiée.
En générale, dans l'économie planifiée, les investissements sont choisis par l'Etat en fonction de statistiques. En réalité, en fonction de motifs politiques. Les principaux motifs politiques sont parfois idéologiques, mais visent surtout à maintenir au pouvoir la classe dirigeante.

3. Dans le premier cas, les membres de la classe dirigeante sont appelés oligarques. Dans le deuxième, apparatchiks.

4. La principale différence, c'est que dans l'économie de marché, les hommes sont libres d'agir dans leur intérêt. Alors que dans l'économie planifié, c'est la bureaucratie qui choisi leur formation et leur activité économique.
Une autre différence et non des moindres, dans l'économie de marché, la production est en adéquation avec la demande.

EnPassant 02/10/2017 15:37

Les aéroports de Roissy et d’Orly sont-ils stratégiques ? Et si oui faut-il privatiser ADP ?
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/les-aeroports-de-roissy-et-d-orly-sont-ils-strategiques-et-si-oui-faut-il-privatiser-adp-752335.html