Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ESPANA Y FRANCIA...

11 Octobre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

" Pour connaitre l'Espagne, c'est un non pays comme la France, un ramassis de pays différent agglutiné sans avenir sous la coupe d'un état jacobin corrompu, comme l'Europe tant décrier sur ce blog. La méthode est certes plus que discutable mais la finalité d'être autonome financièrement est un but louable au vu de la gabegie ambiante des états jacobins / staliniens. En ce qui concerne les ressources hydriques, elles sont beaucoup plus abondantes que sur la plupart du territoire espagnol. Et pour connaître un peu la population, ils ont la force, la volonté et le courage qui fait défaut au centralisateur à tout crin de Madrid et surtout du nord de la France. "

Quand je parle de l'Europe, c'est de l'union européenne, forme étatique étonnante, à la fois confédération et état totalitaire.
La corruption aujourd'hui, atteint tous les états, et tous les niveaux, fédéraux, comme centralisés.

Et de toutes façons, la décentralisation-fédéralisation a montré ici ses limites et ses tares.

Le personnel politique étant le même, un Juppé maire de Bordeaux, président de région deviendrait vertueux, alors qu'il ne l'a pas été comme premier ministre ? Etonnant. Pourtant, c'est bien un des responsable de l'autoroute Pau-Bordeaux ?
Autoroute dont on sait qu'elle ne sert que l'ego, les intérêts financiers de certains, et pas la collectivité ?

Il n'y a pas de système vertueux, et d'autres qui ne le soient pas. C'est une question d'hommes de pouvoirs. Et de génération.
Quand au stalinisme, c'est bien ce truc qui a donné médecine gratuite, instruction gratuite de la petite enfance à l'université ? Je vois bien l'aberration, ces choses là, comme dans un état décentralisé comme les USA, ça doit être payant...

Quand aux crimes, ils n'ont pas dépassé ceux d'une bourgeoisie près de ses sous, dont l'indifférence à la vie humaine, celle des pauvres spécialement est proverbiale. Seulement, à la différence de l'URSS, ce sont des phénomènes continus, et "allant de soi". 

Quand les britanniques si décentralisateurs déportaient leurs pauvres, leurs irlandais et leurs écossais, souvent 80 % mourraient du déplacement. Comme beaucoup des victimes de l'exode rural, d'ailleurs.

L'autonomie financière, finalement, ne fait que dédoubler les postes de corruptions et de clientélisme.

D'ailleurs, à un moment, pour éviter la gabegie qui existait, on a crée plusieurs choses : d'abord EDF-GDF, pour régler le grand bordel qui existait dans le secteur électrique (un millier de compagnies ! Ayant chacune leurs normes), et le statut de la fonction publique, pour éviter le copinage...

Si des langues ont disparues, ou quasi disparues comme l'Occitan, c'est que le mouvement qui est planétaire de disparition de ces langues est indépendant de ces états. L'attractivité et l'utilité de certaines langues sont plus grandes que d'autres. Ne pas oublier, que l'occitan variait beaucoup, de villages en villages et qu'il était connoté péjorativement, au profit de lingua franca aisément compréhensible partout, notamment dans l'émigration de travail qui amenaient les occitans du sud au nord, pour les migrations saisonnières, après que la révolution ait interrompu leurs migrations vers l'Espagne.

D'ailleurs, parler d'état centralisateur pour l'Espagne, est cocasse. C'est bien parce que l'Espagne est largement fédéral que le grand bordel de la bulle immobilière a pu s'y déployer avec tant d'aisance...

L'alternative a un état, c'est rien. Après, tout dépend du personnel politique qui est à sa tête, et il faut avouer qu'on n'est pas gâté. Mais que si c'était l'autonomie, l'indépendance ou autres, ce serait les mêmes. Collomb ou Wauquiez ? ça vous fait rêver ? Moi je vais pas en dormir cette nuit !

Quand aux ressources hydriques, ou autres ressources, des villes comme Barcelone ou Paris sont incapables de vivre sans les ressources d'autres régions. Elles pourront, nous disent elles, les importer. Risible. Parce que c'est toujours dépendre d'ailleurs.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonymous19 12/10/2017 13:50

L'Etat ne produit rien. Il ne fait que rendre une partie de ce qu'il a volé.
Dans ce cas ci, "Gratuit" est au mieux une illusion, au pire une supercherie...

Anonymous19 12/10/2017 12:05

"L'autonomie financière, finalement, ne fait que dédoubler les postes de corruptions et de clientélisme. "
Est-ce que cela sous-entend que
"Il n'y a pas d'hommes de pouvoirs vertueux, et d'autres qui ne le soient pas. C'est une question de système."?
Sûrement une question de point-de-vue...

Je vis dans un pays où la médecine est gratuite et où tous ceux qui peuvent se le permettre se sauvent dans le privé payant. Allez savoir pourquoi? La peur de mourir sans doute?

vu de sirius 12/10/2017 10:53

L'Espagne est composée de 17 communautés autonomes , plus décentralisé tu meurs. Apparamment le type est un ignorant fini pour parler de jacobinisme dans ce cas-là!

autre 12/10/2017 09:51

La centralisation,dans laquelle,au milieu des années 70,on voyait l'origine du "Mal Français",la centralisation est un effet et non une cause.
Elle trouve son origine dans la volonté de faire régler ses problèmes par le pouvoir central plutôt que les régler soi-même.
C'est un phénomène ancien;
En France,pour ne plus parler de Rome,Philippe le Bel n'aurait pas raflé ses Templier sans une bureaucratie efficace.
C'est un phénomène répandu
;monarchie bureaucratique d'Espagne,de France.Bureaucratie impériale de Russie,de Chine,du Japon...
Si le phénomène se généralise,c'est que les peuples vivent de plus en plus sans vouloir se soucier d'eux-mêmes;on délègue à tour de bras.

On aboutit à une culture en partie double;
Une part réelle fournie par les sportifs,les artistes,en un mots des gens qui font leur preuves.
Une part imaginaire,qui est tout le reste,sur la base du "foutez nous la paix".

Abdel 11/10/2017 21:17

"Quand aux crimes, ils n'ont pas dépassé ceux d'une bourgeoisie près de ses sous, dont l'indifférence à la vie humaine, celle des pauvres spécialement est proverbiale."

J' avais vu un reportage sur des enfants retirer à leurs parents pour finir esclaves agricole au Canada et Australie.

Une femme racontait comment elle avait été enlevée à sa mère pour finir enfant-ouvrière agricole au Canada.

La raison est que c'était des enfants de famille pauvres et la Grande Bretagne s' en débarrassait :

"Le Royaume-Uni a ainsi, lui-même, entre 1920 et 1967, envoyé 150.000 jeunes Britanniques au Canada, en Afrique du Sud ou en Australie. Agés de 3 à 14 ans, issus de milieux défavorisés, ces enfants furent ramassés dans des orphelinats, ou enlevés à leurs parents, et envoyés par bateau au-delà des mers. Aux parents, on ne donnait guère d'explications, aux enfants, on disait qu'ils étaient orphelins. Derrière la manœuvre brutale, un programme d'Etat, le Migrant Children, dont le but était de créer, grâce à ces enfants volés aux familles britanniques pauvres ou monoparentales, «une bonne souche blanche», en Australie notamment. Ces enfants seuls ou fratries éclatées fournissaient également une main d'œuvre bon marché dans les fermes et grands domaines des colonies, avec force maltraitance et abus divers à la clef."

http://geopolis.francetvinfo.fr/l-abandon-contraint-d-enfants-une-pratique-toujours-en-cours-en-grande-bretagne-131687

http://www.lefigaro.fr/international/2009/11/17/01003-20091117ARTFIG00325-le-royaume-uni-se-repent-pour-ses-enfants-deportes-.php

boromsikim 11/10/2017 17:20

Je veux du beurre.
Si quelqu'un à une adresse merci de la donner. Je prends même au marché noir. s'il ne reste que ça.

Three piglets 11/10/2017 17:14

Amusant, comme à chaque évenement un peu spécial, Dombas ou Catalogne, une masse de crypto-imbéciles se découvrent.

Three piglets 12/10/2017 10:53

L'amour de sa terre est l'amour de sa terre. Elle n'implique pas de foncer tête baissée au premier chiffon rouge agitée par une bourgeoisie urbaine degueulasse, meme si elle parle catalan. Quand je dis que ces non-évenements ont le don de faire émerger des idiots en pagaille, des sentimentaux et autres nostalgiques de choses qu'ils n'ont jamais vu et vécu, vous en êtes un exemple parfait, voir archétypal. Un abruti gueulant du fond de la poubelle de l'histoire.

Occitan 11/10/2017 19:45

résumer l'amour de sa terre et de ses habitants à des hommes sans racines, c'est un peu décrire le ciel à un aveugle :)
Je te laisse à tes belles pensées qui sera balayé au premier twit venu, un peu comme le Maghreb " le dernier qui a parlé à raison". Le speudo est révélateur, comme le nom que l'on attribue à son chien.