Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COURRIER DE LECTEUR 8/11/2017

8 Novembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique, #Energie

" Je rebondie sur l'article en notant que même si au global il y a augmentation d'énergie, certains pays -tous occidentaux ?- consomment de moins en moins.

Nota : Cuba et la Corée du nord sont forts frugales en la matière. D'autres pays ont des problèmes en la matière : Syrie, Yemen, Egypte...

Ceci du fait de la désindustrialisation, de matériels moins énergivore et par économie. L'augmentation de la conso provient de pays qui ont récupérés nos usines et, qui se développent.

Corollaire : paupérisation. 102 millions de non employés aux USA...

On voit, dans le chiffres de la consommation, que l'effondrement des USA est de plus en plus rapide. Puisque la consommation (voir J-M Jancovici ) d'énergie traduit la croissance d'un pays. Actuellement la croissance est créée par l’endettement. Trump essai de limiter les dégâts mais, je pense que ce c'est trop tard, à moins de faire un RAZ de la dette ou une guerre totale. Mais, si Trump fait un RAZ de la dette, il finira comme JFK...

A moins qu'un RAZ soit ce que veut l'état profond. A partir d'un certain montant, le RAZ devient de l'intérêt de l'état profond. Quand les USA s'effondreront en tant ne serait ce que de grande puissance, cette dette devient inutile. Et nuisible.

D'un autre côté, on voit que la demande de pétrole mondiale, si elle continue d'augmenter, à un moment, l'offre va dépasser la demande. Et là je m'interroge : on nous présente des stats (démographique et économique) sur le climat à horizon 2050, 2100. Stats que je pense incohérentes ou bidon.

Les stats, c'est souvent reporter en avant, des données obtenues, en arrière. Sans tenir compte des accidents, ou des progrès. La guerre de 1914 a beaucoup tué ? Oui, mais c'est à cette période que les gaz de combats, leur fabrication et leur étude, ont permis les engrais chimiques... Plus on reporte loin dans le temps, plus on a de "chances", d'avoir des erreurs. Pasteur a bien dit qu'il fallait se préparer à de grandes épidémies.

En effet, sans énergie, ou bien avec bcp moins, comment un pays peut continuer se développer démographiquement et économiquement ? Personnellement, je pense que c'est possible mais, uniquement quelques années, avant que le l'environnement ne soit complètement dévasté entraînant : un exode massif et/ou des guerres. Bref un chaos mondial ...

Exode massif, sans pétrole, c'est la marche à la mort. 1/10 ou moins, survie. Où alors, il faut des populations adaptées à des changements incessants.

En ce qui concerne l'énergie alternative (solaire ...) tous n'y auront pas accès du fait que ces énergies nécessitent des matériaux rares. La véritable économie d'énergie, c'est l'énergie que nous ne consommons pas. C'est à dire que dans le futur il faudra s'habituer à mettre un pull en hiver chez soit. "

Taille des logements, isolation, chauffage interne : les étables des fermes, qui chauffaient la maison de la chaleur animal (inconvénient : l'odeur). Et surtout, à l'époque, la rareté du commerce, sauf du luxe, mais les régions devaient être le plus autonome possible en denrées alimentaires, avec des réussites locales mémorables : l'Ardéche, ses châtaignes, ses navets, et ses 120 habitants au km2, contre 40 pour le reste de la France. Rien d'étonnant à ce qu'Olivier de Serres ait été Ardéchois... Il venait d'un endroit où le bouillonnement scientifique et intellectuel, appliqué à l'agriculture permis de gros rendements (sans engrais chimiques...).

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ercole 08/11/2017 17:22

On ne m'enlèvera pas de l'idée que le talon d'Achille de notre modernité c'est l'eau... Pourtant il y a une rivière à une borne d'ici mais mon organisme n'est plus adapté à boire de l'eau de rivière, à moins de la couper avec du vin. Indirectement, pour alimenter mon potager, il me faudrait un nombre d'allez retour épuisant, en sachant qu'ici il n'a pas plu entre début Juin et il y a 3 jours... Sans parler d'effondrement immediat, en l'absence d'electricite donc de robinet sec, je vois bien comment en quelques jours la mort emporterait une masse de population considerable. On a déja eu des coupures de jus d'une dizaine d'heures, plus de congelo, plus d'eau plus de cuisson etc...

En une semaine l'hecatombe...

On vit tous hors sol, adossés à la technologie, pas prêts à vivre ce qui s'est passé à la Nouvelle Orleans, mais on n'en a cure, le progres nous sauvera... Bin voyons...