Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DISLOCATION D'EMPIRE...

15 Novembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique, #Energie

Un empire qui se disloque, ce sont des dysfonctionnements et des choses aberrantes qui se passent, d'abord en interne.

Pas forcément, de grandes grandes choses, mais de petits "scrupules", ou scrupulum, le petit cailloux dans la chaussure du soldat romain.

Par exemple, chez carrouf, le caractère devenu permanent des soldes... Même et surtout pour ceux, chez qui, c'était contraire à leur religion, comme caco-loca. Le bénéfice doit toujours s'élever, comme le calice, toujours vers le haut.

Certains nous disent d'ailleurs, que nos gouvernants seront remplacés par des Bildeberg et des Davos. Enfin, les excellences de ces cercles sont quand même largement issus des élites occidentales. Rien ne dit que les élites russes, chinoises ou indiennes, veuillent bien les rejoindre, faire affaire avec eux. Ils peuvent très bien rester entre eux, et fonder leur propre Bildeberg au pire. De même, il m'apparaitrait comme très étonnant que le pouvoir chinois tombe sous leur coupe, pas plus que le pouvoir russe. L'existence notamment en Russie, de "ministères de forces", à la fois anciens et très bien organisés est un puissant frein, qui sait aussi créer des élites pour qui le fric n'est pas forcément la priorité.

En cas de dislocation de l'empire US, et celui qui suivrait, de l'empire européen, c'est 90 % de la monnaie qui s'évapore, et le dollar qui devient le centième de ce qu'il était aujourd'hui (c'est déjà le 1/100 de celui de 1913), avec comme billet le plus utilisé, celui de 1000. Ou encore, un nouveau dollar, remplaçant 100, ou 1000 ancien. Dans un cas, la dette publique tombe à 200 milliards, à 20 dans un autre.

Il n'y aura personne d'intact dans le monde, avec l'écroulement US, et les scénarios envisagés sont trop optimiste. Un remplacement progressif des USA par la Chine ? Absurde. Ne serait ce que par la question charbonnière. La Chine épuise ses réserves, et ne vit que parce que le soubassement de son économie, ce sont les mineurs de charbons.

Si le monde du XIV° siècle a pu s'effondrer comme un seul homme, celui interconnecté d'aujourd'hui le fera bien plus rapidement.

Dans les plans d'avenir, comme les plans de guerre, même les "anti" comme Michel Drac ne prennent jamais en compte la possibilité d'un effondrement brutal. Pourtant, l'URSS ce n'est pas si loin, ni l'effondrement portugais. Même les mesures de répression interne seront obsolètes. Qui tirera sur les foules ? Y aura t'il des foules, d'ailleurs ? Ou simplement, comme dans Kaamelott un roi qui vient visiter une villae à l'abandon ? Même le trafic de drogue risque de plonger. Des gueux, sans un rond, dans un pays de gueux sans un rond, ça fait pousser son herbe, ça ne l'achète pas.

Les migrants, on va en bouffer, nous dit Drac ? Oui, seulement si tout continue. Mais, même la Pologne pourtant en état de crunch démographique, n'en accueille pas.

Passons aux choses sérieuses. La question pétrolière. Les chinois veulent acheter, cash, 800 milliards, les 5 % d'Aramco en vente. Sans audit des réserves. "Oil in the ground is better than dollar in bank".
2 remarques : les chinois soldent leurs dollars. Et se moquent qu'on les escroquent sur la qualité/quantité. C'est un tien.
Les exportations de brut séoudien baissent fortement aux USA. Pendant ce temps, les exportations de pétrole, brut et raffinés, explosent aux USA, passant de 2 millions de barils jour en 2010, à 6 millions. L'exportation de brut reste quand même marginale. Ce qui est frappant est que l'importation de brut reste soutenue, pendant que l'exportation de produits raffinés s'envole... D'importateurs nets de produits raffinés, les USA sont devenus très exportateurs.

Donc, la conclusion s'impose, les raffineries sauvent leur activité, en compensant le marché intérieur (en voie d'effondrement continue depuis 2010), par les exportations. Les pétroles de schiste n'ont rien changé du tout...

Pourtant, on retrouve quand même quelques pompom girls de l'empire américain. "Les Etats-Unis, nouveau leader mondial du pétrole." Avec, quand même quelques perles. la production de pétrole classique va légèrement baisser. On admire la performance, vu que les dépenses de prospection et d'investissements se sont effondrées, et qu'en 2040, pratiquement aucun des gisements existant à l'heure actuelle ne sera en activité.

On admire aussi la performance. Bien que n'ayant généré aucun bénéfice depuis, on continuera à forer pour exploiter le pétrole de schiste. Hourra pour l'union soviétique !

une chose intéressante est à noter ; le réservoir de croissance sera l'Inde. Sans doute parce qu'en 2040, la chine n'aura plus un gramme de charbon.

On nous annonce 103 millions de barils consommés en 2040. Intéressant. A comparer aux dernières estimations de l'AIE :

On admire la fiabilité des prévisions de l'agence internationale de l'énergie, et on comprend leur drame de courtisan : ne pas déplaire au boss.

Le drame de tous les empires, c'est comme le dit Orlov. Quand on construit un pont, une chose est sûr : un jour il s'effondrera. L'empire aussi. Surtout quand ce qui a fait son succès, est massacré par les classes dirigeantes.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BA 16/11/2017 07:56

Mardi 14 novembre 2017 :

Un accord secret a permis à des centaines de djihadistes de fuir Raqqa en Syrie.

Dans une enquête publiée lundi, la BBC dévoile les détails d’un accord secret, qui a permis à des centaines de combattants de l’État islamique et leurs familles de fuir la ville syrienne de Raqqa, sous les yeux de la coalition occidentale et des forces kurdes, qui contrôlent l’ex-bastion du groupe terroriste.

Parmi eux, plusieurs citoyens français. Abou Basir al-Faransy a quitté Raqqa et vit désormais à Idlib. « Nous étions des combattants de première ligne, en guerre presque constante contre les Kurdes, vivant une vie difficile. Nous ne savions pas que Raqqa allait être assiégée », dit-il.

« Il faisait partie d’un groupe presque exclusivement français au sein de l’EI, et avant qu’il ne parte, certains de ses compagnons de combat ont reçu une nouvelle mission », écrit la BBC.

« Certains de nos frères français ont quitté le groupe pour la France pour y mener des attaques dans ce qu’on pourrait appeler le ‘Jour du Jugement’ », témoigne Abou Basir al-Faransy.

Article de la BBC en langue anglaise :

http://www.bbc.co.uk/news/resources/idt-sh/raqqas_dirty_secret

arwen 15/11/2017 20:30

Lecteur régulier depuis longtemps, j'aimerai votre avis sur cet article : https://www.contrepoints.org/2017/06/03/291091-energies-renouvelables-france-faire

Ercole 15/11/2017 19:04

Mossieu Reymond c'est pas sérieux ! Pas une seule fois les mots "climatique", "rechauffement" voire "emballement", pas de chantage affectif sur le futur de nos enfants, même pas de "seuil qui est franchi", c'est pô sérieux !!!

En fait je viens de m'acheter un écran hd et j'ai rebranché la partie tv, et bin ça fait peur !!!!!!!!!!!!!!!! Tant de bêtises balancées par la médiacratie, le vertige me prend...

autre 15/11/2017 18:15

Comme le chantait Johnny à la pauvre Sarah;
"mon pauvre occident,tu vis dans l'illusion"
Avec des maîtres à penser comme cela on voit bien que leur monde est "mouru".

http://lesakerfrancophone.fr/la-russie-sous-vladimir-poutine-le-tsar-est-ne

serge 15/11/2017 17:45

Oui, mais dans les Paradise Papers se trouvent quelques informations comme quoi les US auraient acheté du pétrole russe et l'aurait revendu (cher) à l'UE en le faisant passer pour du fraking américain...
Faut bien fixer les vassaux...

dizemanov 15/11/2017 14:26

Tout a une limite.
Démonstration est faite que les effets biologiques du stress consécutifs à la contrainte sociale entraine la dislocation mentale des individus qui en sont victimes.
Et de nombreux individus aux psychismes disloqués font une société non seulement non performante mais en voie de perdition : la voie vers l'effondrement.

Exemple :
"Studies suggest that heightened peripheral inflammation contributes to the pathogenesis of major depressive disorder. We investigated the effect of chronic social defeat stress, a mouse model of depression, on blood–brain barrier (BBB) permeability and infiltration of peripheral immune signals. We found reduced expression of the endothelial cell tight junction protein claudin-5 (Cldn5) and abnormal blood vessel morphology in nucleus accumbens (NAc) of stress-susceptible but not resilient mice. CLDN5 expression was also decreased in NAc of depressed patients. Cldn5 downregulation was sufficient to induce depression-like behaviors following subthreshold social stress whereas chronic antidepressant treatment rescued Cldn5 loss and promoted resilience. Reduced BBB integrity in NAc of stress-susceptible or mice injected with adeno-associated virus expressing shRNA against Cldn5 caused infiltration of the peripheral cytokine interleukin-6 (IL-6) into brain parenchyma and subsequent expression of depression-like behaviors. These findings suggest that chronic social stress alters BBB integrity through loss of tight junction protein Cldn5, promoting peripheral IL-6 passage across the BBB and depression." https://www.nature.com/articles/s41593-017-0010-3