Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

FIN DE TABOUS...

29 Novembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique, #Energie

Les tabous tombent, en ce moment, saut en Allemagne, où la "grande coalition", réduite à une "coalition réduite aux acquêts", ou plutôt une coalition réduite aux pertes accumulées renouent avec une politique qui est en perte de vitesse et qui ne saurait que foirer. on voulait éviter l'instabilité, nous dit on, c'était simple, il n'y avait qu'à virer Merkel, côté CDU-CSU.

Le Führer au bout d'un moment devient insupportable. Même s'il reste des groupies. Et quelques pom-poms girls.

On va donc voir CDU-CSU et SPD se faire seppuku ces prochaines années.

Mais il y a d'autres endroits, où les tabous vont tomber, c'est pour Guillaume Maujean, la société générale, et les galeries Lafayette. Enfin, c'est ce qu'il dit. Parce qu'entre nous, il n'y a aucune nouveauté là dedans. Au XIX° siècle, on avait le tarif album, et la VPC. L'internet n'est qu'un moyen d'une très vieille chose, la vente à distance. le produit bancaire n'y échappe pas, et alors ???

Il ne faut pas voir une révolution, là où n'est qu'un retour en arrière. Avec de nouveaux habits, mais c'est tout.

Comment détruire la dette publique ? Certains demandent. Fabrique de la monnaie, et achète un cerveau. T'as pas une question plus compliquée ? Où est le problème ? Un simple jeu d'écriture transforme une dette en monnaie, et comme une bonne partie de la dette est détenues par les banques centrales, ça ne pose aucun problème. Pour la dette détenue par les étrangers, c'est encore mieux : spoliation pure et simple.
Quand on a crée les retraites par répartition en France (c'était sous le régime de Vichy), c'est qu'on a été lâche. On a pris les réserves des fonds de pension, et on les a remplacées par des droits à pension, leur valeur intrinsèque s'effondrant.

Pour ce qui est de l'inflation, c'est encore plus simple. Augmente pensions, traitements, salaires et salaire minimum, et tu verras s'il n'y a pas d'inflation. C'est simplement le tabou dans les cervelles qui empêche l'action.

Retour au bon sens, avec un article de Gail Tverberg. Si la "croissance" -fausse- des USA n'est pas créatrice de consommation supplémentaire d'énergie, c'est qu'il y a eu transfert des capacités de production ailleurs, Chine et Arabie séoudite et que le déficit commercial ne tient pas compte de la consommation d'énergie grise, celle qui entre pour fabriquer ces produits...

Tôt ou tard, cela se sentira. Mais il faut applaudir la performance américaine. Avoir une économie réelle en décroissance (-60% depuis 1990), et une consommation d'énergie loin d'avoir la même décroissance.

Bredinerie aussi en parution chez RTE. On varie dans la projection à 2035 d'une consommation de 480 TWh (celle actuelle en gros), à 400. Quand à d'autres schémas de RTE, on peut dire qu'on s'en tamponne. En effet, qu'est ce qu'on en a à foutre de ce que l'on consommait dans les années 1950.

Le développement de la bagnole électrique n'aurait qu'un impact très limité... Et en plus, on peut pas mettre du KWh sur les routes. Et ces crétins de consommateurs seraient fichus de consommer moins parce qu'ils n'ont plus un rond.

Le principal problème de RTE c'est ménager chèvres et choux. l'un étant la baisse tendancielle de la consommation électrique, l'autre le dogme de l'énergie nucléaire.

Si EDF, d'ailleurs, s'arrêtait de mettre les bâtons dans les roues du renouvelables, avec l'aide d'associations bidons, on verrait plus clair.

L'industrie nucléaire est une industrie condamnée par son manque de rentabilité, c'est la seule chose à retenir. D'ailleurs, la production d'origine nucléaire n'arrive pas à se maintenir.

Arabie Séoudite - Yemen, les mercenaires soudanais, visiblement font la gueule. Vendus en bloc par leur gouvernement, les 8 000 militaires font grise mine. D'abord, leurs pertes sont importantes (500 tués et sans doute 3 fois plus de blessés), les Yemenites, qui se font constamment bombarder, font comme tous les bombardés : ils rêvent de vengeance, et les volontaires pour le combat ne manquent pas, mais les soudanais, eux, ne savent pas ce qu'ils font ici.

C'est le sort de bien des batailles, qui dépendent d'éléments psychologiques lourds. Les Yemenites se battent pour leur terre, même si elle n'est pas forcément très belle, c'est la leur. Les soudanais voient leur moral baisser sans cesse. Avant de faire comme les américains au viet nam et plus récemment en Irak, refuser de partir en opérations, ou faire semblant, ou buter l'officier qui commande.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Glyphosate : les dessous de la volte-face de l'Allemagne
https://www.lesechos.fr/monde/europe/030946867173-glyphosate-les-dessous-de-la-volte-face-de-lallemagne-2133968.php

90% de renouvelables en 2035, c’est possible
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/90-de-renouvelables-en-2035-c-est-possible-759777.html
Répondre
H
Janco prétend le contraire. Ce n'est pas une question d'idéologie mais de physique. On verra bien