Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PRIX DU BREXIT OU C... ERIE ?

30 Novembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Il y en a certains qui disent que le prix du Brexit en Grande Bretagne se fait sentir. On peut penser que ce genre de points de vue fait largement l'économie d'un cerveau, et ne fait que le perroquet du point de vue bruxellois ; le brexit, c'est pas bon.

Dans toute la machinerie économique, fort complexe, on peut admirer celui qui voit d'entrée ce qui est la cause de tout. Le type dispose sans doute d'une excellente boule de cristal, d'une fort bonne marque. Baccarat ???

Ce n'est même pas un point de vue argumenter, c'est un simple article de propagande.

Juncker annonce que l'Europe a besoin d'émigration. Pourquoi ? Mystère. Les chiffres du chômage sont catastrophiques partout, si l'on tient compte du chômage réel, et non des statistiques biseautées.

De même, les catastrophes économiques du Venezuela sont étalées, mais pas celle du Mexique, car forcément, le Mexique est aligné sur la Doxa mondialiste, mais pas le Venezuela. Pourtant, les situations sont largement identiques.

On nous dit que l'incompétence de Maduro-Chavez fait chuter la production de pétrole. Mais celle-ci s'était effondrée, déjà, en 1985. Et le Venezuela a largement une économie indexée sur la production et les cours du pétrole, depuis, dirons nous, 1950...

Les situations sociales des deux pays sont très tendues, la guerre des cartels généralisée au Mexique, qui a sacrifié à l'ALENA, son industrie et son agriculture, avec des millions d'emplois perdus, 5 rien que dans l'agriculture, et sans doute 2 dans l'industrie, malgré les Maquiladoras.

D'ailleurs, toute l'Amérique latine semble être en état de pic pétrolier, qui a atteint pas mal des ennemis des USA. Notamment l'Argentine. Mais globalement, la production est devenue déficitaire, ou l'est restée, comme dans le cas du Brésil. Malgré le jus de canne à sucre.

La Grande Bretagne de Theresa May, aussi, est en pic de production, pendant que le sud du continent européen, est en pic de consommation, beaucoup plus marqué que le reste du continent.

On voit que la débilité de la politique Thatchérienne n'a été possible qu'avec un gisement de pétrole.

Et l'on peut dire ce que l'on veut, il y a quelque chose de cassé au Royaume Uni, c'est le gisement de la mer du nord. A vu de nez, la Grande Bretagne ne produit que la moitié de ce qu'elle consomme. Rien que cela, ajouté à une monnaie indépendante du continent, qui existait déjà avant le Brexit, et qui peut donc flotter par à rapport à l'Euro, pour tout un tas de motif, dont la consommation pétrolière, il faut être d'une mauvaise foi absolue pour anonner "c'est la faute au brexit". D'ailleurs, Margot a perdu le pouvoir dans une phase où la production était à la baisse...

Avoir des moyens financiers, donnés par la géologie, c'est une grosse différence.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Ben, manifestement on ne doit pas vivre dans le même monde. Par chez moi il y a plein de logements vides mais faut construire encore plus ! http://www.20minutes.fr/economie/2180139-20171201-flambee-prix-immobilier-faut-creer-nouvelles-villes-augmenter-offre-logements-disponibles
Répondre
L
"35% des lignes long-courriers d'Air France étaient encore dans le rouge il y a quelques mois. Sur le moyen-courrier, le taux de lignes déficitaires atteignait même 80%." Alors les dirigeants d'Air France ont décidé de créer une nouvelle filiale: Joon. Ça me rappelle Engie, des noms stupides, vides de sens, pour des concepts vides et dépassés. C'est du gaspillage de ressources pour transporter des gens qui se déplacent pour des motifs futiles (vacance, travail insignifiant, réunion du genre COP, etc.)

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/joon-un-concept-unique-dans-le-monde-qui-suscite-le-scepticisme-760124.html
Répondre
M
http://www.dailymail.co.uk/news/article-4882172/Thank-goodness-leaving-Juncker-wants-migration.html
Répondre