Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PETROLE ANGLAIS.

8 Décembre 2017 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

"Hier je partageais un article sur les puits de pétrole orphelins en Alberta, le nettoyage étant laissé au contribuable. Souvent Patrick nous livre ses analyses sur le démantèlement du parc nucléaire ancien qui n'aura peut être pas lieu, en tout cas pas comme prévu. Aujourd'hui je partage un article sur le démentèlement des infrastructures pétrolières en Mer du Nord. A l'origine, l'industrie avait juré la main sur le cœur qu'elle nettoierai tout comme promis dans un accord sur la protection de la Mer du Nord. Finalement, ça a l'air d’être bien plus compliqué et coûteux que prévu...Le contribuable va devoir encore une fois se faire racketter.

"Aujourd’hui, les réserves, côté britannique, ont déjà été exploitées aux quatre cinquièmes. 200 millions d’années pour sédimenter ce champ pétrolifère, 40 ans pour l’épuiser presque complètement…La plate-forme pétrolière Brent Delta est démontée morceau par morceau. Les règles sont claires depuis la signature en 1992 de la Convention pour la protection du milieu marin de l’Atlantique du Nord-Est : à la fin de la période d’exploitation, l’industrie pétrolière ne doit rien laisser dans la mer. Des dérogations sont possibles mais elles sont strictement encadrées. Malgré la loi, l’industrie pétrolière rechigne à tout nettoyer. Les énormes colonnes de béton qui soutenaient la plate-forme sont toujours en place, dépassant au-dessus de la crête des vagues. Impossible de les ramener à terre ! D’autant plus que le défi de fond pour la mer du Nord est financier : 56 milliards de livres (62 milliards d’euros) pour tout nettoyer d’ici à 2050. Face à l’ardoise, l’État britannique est obligé de compenser."


Dans cet article, Il apparait que le thatcherisme n'a été que le gaspillage de 330 milliards de livres et qu'après le début de la fin du pétrole et du gaz, la balance commerciale britannique s'est effondrée. C'était normale, le gaz et le pétrole avait remplacé les biens manufacturés.

De ressources, la mer du nord est devenue un coût, et sans doute, laissera t'on faire la nature. Comme les centrales nucléaires en France, elles ne seront jamais démantelées, on se contentera de couler du béton, voir d'y mettre du simple caillou, si ça coûte trop cher. En espérant que pendant le prochain millénaire, personne ne sera assez stupide pour aller voir ce qui se passe... Ils pourraient même filer l'indépendance à l'Ecosse, à charge pour elle de nettoyer le merdier.

Quand aux abrutis qui vous disent que Margot a rendu son dynamisme au RU, leur place est à l'annexe psychiatrique du Zoo.

D'autres, pendant que le monde s'effondre de plus en plus visiblement, discute du sexe des anges, et dans un cas précis, du sexe d'une prière...

Ou s'adonner à l'hédonisme genre JH, en se donnant une figure de révolté.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Etats-Unis : les magouilles concernant les chiffres du chômage battent des records.<br /> <br /> Etats-Unis :<br /> <br /> 2007 : il y avait 300,258 millions d'habitants.<br /> <br /> 2017 : il y a 327,718 millions d'habitants.<br /> <br /> Autrement dit : en dix ans, la population a augmenté de 27,460 millions d'habitants.<br /> <br /> http://countrymeters.info/fr/United_States_of_America_(USA)<br /> <br /> Et les salariés à temps plein ?<br /> <br /> Novembre 2007 : il y avait 121,875 millions de salariés à temps plein.<br /> <br /> Novembre 2017 : il y a 126,827 millions de salariés à temps plein.<br /> <br /> Autrement dit : en dix ans, les salariés à temps plein ont augmenté SEULEMENT de 4,952 millions.<br /> <br /> https://fred.stlouisfed.org/series/LNS12500000<br /> <br /> Le chiffre le plus important :<br /> <br /> Novembre 2007 : il y avait 79,105 millions d'exclus de la population active.<br /> <br /> Novembre 2017 : il y a 95,420 millions d'exclus de la population active.<br /> <br /> Autrement dit : en dix ans, il y a 16,315 millions d'exclus de la population active EN PLUS !<br /> <br /> https://fred.stlouisfed.org/series/LNS15000000
Répondre
P
Bon, si le pétrole anglais, c'est bientôt fini, il reste le gaz russe. Il semble que Gazprom batte des records d'export en Europe. La belle vie de Poutine qui peut financer l'industrie russe avec cet argent (aidé aussi par les sanctions européennes qui aide les russes à être indépendant). <br /> Mais comme pour l'Angleterre, cela aura aussi une fin. Il faudra bien passer à l'éolien et au solaire un jour.<br /> <br /> https://fr.sputniknews.com/economie/201712081034228454-gazprom-record-exportations/
Répondre