Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BOUILLONNEMENT EN REGION PARISIENNE...

23 Janvier 2018 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Cela bouillonne et gronde en région parisienne. Pas à cause d'un volcan, ça serait le moindre mal, mais à cause d'une espèce qui foisonne et s'enracine, le "crétinissimus simplex", ou homme politique national et urbain, friand et féru de travaux, dont la seule finalité est d'en voir une partie, finir dans ses poches.
On pourrait comprendre l'appât du gain, si au moins, le dit s'en foutait plein les fouilles.

Mais en plus, il est, pour les grandes entreprises, bon marché.
Prenez en un qu'on appellera petit Nicolas, il était plus que "cheap", le gadget. Une croisière après son élection, des conférences après sa veste, et voilà, le tour est joué. Il croit que les salades qu'il raconte, ça intéresse quelqu'un ???

J'ai l'impression de revoir la scène de "Topaze", où Topaze rencontre l'autre prête-nom, qui le qualifie non seulement de bon marché, mais donné...
On assiste à un léchage de cul de la part du p'tit marquis de Belgueule auprès des grandes entreprises, avec un résultat connu d'avance : nul. Les investissements annoncés se seraient fait, de toute façon. Même sans baisses de charges.

Bref, on comprend mieux dans ce cadre, la boulimie de travaux, en même temps que l'arrêt de certains. Le "grossparis", finalement, fera éclater le budget initialement prévu.

Quel est l'intérêt de vouloir concurrencer les autres grandes poubelles, pardon, métropole, pour remonter dans un classement ?

Jaloux de Shangaï et Karachi ? M'ouai... Un bon psychiatre doit pouvoir y remédier.  Le coût dérive, et ce n'est qu'un début, parce que ça dérive encore plus après...

19 puis 35 milliards, on finira à 70 (hypothèse optimiste) ou 140 (hypothèse pessimiste), ou l'hypothèse très pessimiste, on va commencer, et ne jamais finir.
On va assister à un "Back to SSSR", où les grands chantiers du socialisme s'arrêtent, faute de moyens.

On a déjà arrêté des chantiers mineurs, mais il me semble que le grand Paris et le JO, pourraient bien être l'implosion du système.

La métropole parisienne aurait elle besoin d'habitants supplémentaires ? Et de transports supplémentaires ? Pour encore plus engorger ?

On voit un peu l'abyssale CONNERIE des hommes politiques, incapables de penser autrement qu'argent et un peu technique, pas beaucoup, quelques notions.

 

Si l'économie mondiale ne s'est pas écroulée sous la baisse de production pétrolière, c'est parce que les USA ont massivement développé le très déficitaire pétrole de schiste, et qui sera encore déficitaire, jusqu'à sa fin.

Et encore, la croissance US est elle sans doute très exagérée. Ceci est à comparer avec "l'excédent" de production, aux alentours de 2 millions de barils/jour.

" Ils sont agressifs -berlusconi et Trump-verbalement mais, jusqu'ici, pas tellement en termes physiques. Ils font partie de la transition, mais ils ne le provoquent pas et la transition ne s'arrêtera pas avec eux."

Après, on retrouve la violence physique. Le Stalinisme d'un côté, la famine irlandaise de l'autre.

Vous croyez que c'est le temps de construire des monuments de mégalomanie ?

Mais on préfère délirer sur les soins gratuits et l'enseignement, en coupant les crédits. Mais des sociétés très frustres peuvent payer des enseignants et des médecins. En effet, il suffit que ça ne coûte presque rien, et que des catégories soient ravalées au rang commun.

Quand aux images du passé, comme le NKVD qui garde des boulangeries et surveille les files, elles seront bientôt d'actualités.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Nassim N. Taleb : "C'est grâce au genre de folie individuelle qu'est un entrepreneur qu'une société fonctionne"<br /> https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/nassim-n-taleb-c-est-grace-au-genre-de-folie-individuelle-qu-est-un-entrepreneur-qu-une-societe-fonctionne-765765.html
Répondre
P
Une critique de la gauche aux USA. On pourrait en faire facilement la même chose en France et en Allemagne. Les politiques de gauche ne sont pas là pour le bien du peuple mais pour empêcher de réfléchir ou faire passer les personnes de gauche pour des fous ou idéalistes.<br /> <br /> https://www.les-crises.fr/les-elites-nont-plus-de-credibilite-une-interview-du-journaliste-chris-hedges-par-david-north/
Répondre
S
Pour le Gross Paris, ce qui va être amusant sera le contrechoc immobilier. Dans la quasi totalité des communes censées être des hub d'échange des nouvelles lignes de métro ou hébergeant de nouvelles gares, les tarifs de terrain viables ou de logements existants (ou à construire) explosent. Les tarifs étant déjà prohibitifs et l'économie de notre pays pas au top, il n'y a plus vraiment d'autre gisement de valorisation pour gonfler le dividende. Et nombre de maires parient sur l'import de populations type bobos ou cadres pour rééquilibrer des quartiers qu'ils ont laissé se paupériser sous couvert de mixité et autre débilité. Etant donné que des nouvelles lignes vont se voir recadrer (des stations risquent de ne pas se faire du tout) et les délais de réalisation devenir "aux calendes grecques", tout un tas de futurs/géniaux/juteux programmes vont finir à la poubelle ou se réduire gravement. Impliquant les projets sociaux type école, crèche, commerces qui soit n'existaient pas soit avaient disparu. Et là, il va y avoir un sévère retour de bâton, type chantier non lancé, pas fini, dédit aux entreprises de BTP, surcoût de personnel communal embauché trop vite, etc...
Répondre
H
Vendredi dernier, le maire de ma commune, en Seine Saint-Denis, a annoncé que les deux stations de métro prévues pour ma commune ne se feraient pas. On le savait déjà, mais maintenant c'est quasiment officiel. Problème : des chantiers sont déjà lancés, de quoi loger 10 000 habitants supplémentaires.<br /> <br /> Avec comme argument : "Le métro au pied de chez vous." Un argument qui vient de tomber à l'eau.<br /> <br /> Ce qui me fait peur, c'est que le préfet dise au maire, quand les logements seront construits et invendables : "Vous avez des logements vides, moi j'ai des familles immigrées qui n'arrivent pas à se loger..."<br /> <br /> Je les sens pas, ces JO de 2024, je les sens pas du tout...
P
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/01/10/01016-20180110ARTFIG00175-comprendre-le-grand-paris-en-quatre-questions.php<br /> <br /> parmi les commentaires :<br /> <br /> le_promeneur<br /> <br /> La région a besoin de cet argent, mais cet argent ne serait-il pas plus utile à inciter le développement de régions moins denses?<br /> La course à la densité est dévastatrice et ultra coûteuse :<br /> - entretien des infrastructures (transport, assainissement etc.)<br /> - entretien de la précarité des plus pauvres qui doivent se maintenir dans l'emploi dans une région ultra chère tout en subissant les heures de transports, les grèves etc.<br /> <br /> Tout cet argent pourrait inciter les volontaires à s'installer dans des régions ayant besoin de main d’œuvre, avec une qualité de vie supérieure, permettrait de transformer la vie des plus pauvres, de réajuster les paies ceux qui restent, moins nombreux et d’alléger le coût des super-infrastructures anormalement chères.<br /> <br /> Le Grand Paris est un symbole du passé qui va durer encore quelques dizaines d'années, pour faire plaisir au narcissisme des élus tout-puissants et "accommoder" les esclaves modernes.
Répondre
H
J'ai un copain qui habite en Seine-et-Marne et dont la maison a été inondée en 2016, ce qui l'a obligé à aller vivre chez des amis pendants six mois, le temps que la maison sèche après le retrait des eaux, qu'elle soit examinée par un expert des assurances, et qu'elle soit remise en l'état, ce qui a nécessité quelques travaux. <br /> <br /> Le copain était resté optimiste : "C'est une crue centenaire !"<br /> <br /> Dans son esprit, cela voulait dire : "Je suis tranquille pour un siècle !"<br /> <br /> Hélas, les crues centenaires ont maintenant tendance à arriver tous les 2 ans...<br /> <br /> Les années paires, par exemple. Ça pourrait bien être sympa, les J.O. de 2024... Entre les équipements non construits faute de financement, les rats, six années d'immigration massive supplémentaire, le terrorisme, et les inondations... Comme disait Audiard, les emmerdements, ça vole en escadrille.<br /> <br /> J'ai l'impression que le gouvernement a renoncé à l'Exposition Universelle de 2025 dans un moment de lucidité. Pour les J.O. de 2024, il est trop tard pour reculer.
Répondre
B
Bonjour,<br /> <br /> Votre ami se trompé sur deux points dans son analyse.<br /> <br /> Le premier est qu'on ne dit pas "crue centenaire" mais "crue centennale", expression qui signifie que ce phénomène possède une chance sur 100 de se produire chaque année. Statistiquement, sur une période longue (plusieurs siècles), on arrive à une fréquence d'une occurrence en moyenne tous les 100 ans. Mais rien n'empêche le phénomène de se produire plus fréquemment sur une période courte.<br /> <br /> Deuxième erreur : la hauteur de la crue de juin 2016 (6,10 mètres à Paris) n'est pas celle d'une crue centennale comme l'était celle de 1910 (8,60 mètres à Paris). Il y a également des crues cinquantennales (1 chance sur 50 chaque année de se produire), trentennales, etc. certes moins hautes, mais quand même générant des dégâts.<br /> <br /> Si on comptabilise les crues égales ou supérieures à 6 mètres de hauteur à Paris depuis celle de 1910, on obtient une liste non négligeable :<br /> 28 janvier 1910 : 8,68 m<br /> 6 janvier 1924 : 7,30 m<br /> 23 janvier 1955 : 7,10 m<br /> 16 février 1945 : 6,83 m<br /> 5 janvier 1920 : 6,63 m<br /> 19 janvier 1959 : 6,20 m<br /> 14 janvier 1982 : 6,13 m<br /> 10 janvier 1919 : 6,09 m<br /> 2 décembre 1930 : 6,06 m<br /> 8 janvier 1926 : 6,04 m<br /> <br /> Plus celle de 2016 et l'actuelle. Comme on le voit, en 100 ans, 11 fois la Seine a atteint ou dépassé 6 mètres. <br /> <br /> Source : http://pluiesextremes.meteo.fr/france-metropole/Crue-historique-de-la-Seine-et-plus-generalement-dans-le-nord-et-l-est.html<br /> <br /> En conclusion, si votre ami arrive à revendre sa maison, il aura de la chance.
M
Du coup, aux jeux olympiques, on pourra faire courir les migrants.
E
Au sujet de la crue<br /> http://www.lepoint.fr/societe/crue-majeure-de-la-seine-l-epee-de-damocles-qu-on-refuse-de-voir-23-01-2018-2188913_23.php<br /> <br /> etat actuel<br /> http://www.lefigaro.fr/sciences/2018/01/22/01008-20180122ARTFIG00307-importante-crue-de-la-seine-a-paris-qui-pourrait-depasser-les-5-metres-mardi.php<br /> <br /> et ailleurs en France<br /> http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/01/22/01016-20180122ARTFIG00268-menaces-d-inondations-le-doubs-et-le-jura-en-vigilance-rouge.php<br /> <br /> il serait peut être temps d'entretenir un minimum les cours d'eau, ne plus bétonner/goudronner sans mesure pour des ZI/ZAC&co et ne plus transformer les terrains agricole en surface inapte à pomper l'eau
Répondre
E
Carrouf:<br /> D'abord on lit ça:<br /> http://www.lefigaro.fr/societes/2018/01/22/20005-20180122ARTFIG00371-carrefour-investit-28-milliards-dans-le-digital-et-supprime-2400-postes.php<br /> <br /> On sent le journalisme de choc avec les intertitres:" Moins de suppressions d'emplois que prévu"<br /> ben oui coco on laisse filtrer 5000 et on annonce la moitié OUF ! sauf que là un autre article<br /> <br /> http://www.lepoint.fr/societe/carrefour-plan-de-sauvegarde-de-l-emploi-pour-les-2-100-salaries-des-ex-magasins-dia-23-01-2018-2188876_23.php<br /> <br /> et hop un PSE de 2100 dans une filiale.<br /> On se résume 2400 au siège et PSE de 2100 dans une filiale chez moi c'est pas moins que prévu. Ce sans compter le reste du groupe. Il suffit de bien lire (entre les lignes l'article suivant: (cf par exemple l'inter titre "Diminution de la surface des hyper")<br /> <br /> Carrefour annonce un plan de départs volontaires de 2 400 personnes<br /> http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2018/01/23/carrefour-annonce-un-plan-de-depart-volontaire-de-2-400-personnes_5245611_1656968.html
Répondre