Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DE SAINT MARTIN A PARIS : MEME COMBAT...

24 Janvier 2018 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Saint Martin est une ile "hors sol", liée entièrement au pétrole. Si en 1982, la population était encore relativement au diapason de ses ressources naturelles, il est clair qu'aujourd'hui, elle ne l'est plus.

Multipliée par 4 pour passer à 35 000 habitants. Désormais, artisans, matériaux, assureurs font défaut sur place.

Parce qu'on ne remplace pas d'un coup, ce qu'on a mis 40 ans à construire, aussi mal construit cela fut il. En plus, on n'avait guère utilisé les ressources locales, pas demandé de permis de construire, et on avait voulu faire les pieds dans l'eau.

On assiste à une première de ce qui sera l'avenir ; des ressources venues d'ailleurs au compte goutte.

La situation est la même en région parisienne, en pire. Avec 10 millions d'habitants et plus, et une protection tout à fait illusoire, celle des grands bassins de rétention.

En effet, la capacité réelle de ces bassins est en dessous de 200 millions de M3, alors que la crue 1910 atteignait 7 milliards de M3. Pas plus de 2 %. Quelques centimètres de crue.

La catastrophe serait elle amendable ? Evitable ? Non. Pourrait il y avoir reconstruction ? Non.

Les lacs ont plusieurs fonctions, et donc, sont des leurres. Chargés d'assurer l'étiage, ils ont aussi développés le long de leurs berges des activités économiques, des bases nautiques, donc, qui ne souffrent pas le manque d'eau. Donc, au mieux, le 1/4 des 830 millions de M3 sont réellement disponibles pour stocker les eaux, et encore, en automne, quand les épisodes de pluies et précipitations ne posent pas problème.

On peut aussi mettre en relief les exigences économiques de Paris même, pour un fleuve toujours bien rempli... La Seine à Paris en 1942. On imagine la tête des patrons des bateaux mouches.

De plus, le plus ancien barrage est de 1949. on ne peut exclure un déclassement prochain.

Aujourd'hui, c'est entre 10 et 15 %. La vague de destructions, les capacités de reconstruction, le coût, feront de cette catastrophe, une catastrophe finale. Avec une classe politique, habituée depuis l'époque Pompidou, à la spéculation immobilière sans fin, devenue de plus en plus sans intérêt.

Né de sa situation géographique sur la Seine, Paris était un port, et a profité durant des siècles de cette situation. A la fin de l'ère pétrolière, les nuisances allant avec les bénéfices ne sont visiblement plus supportées.

Les barrages réservoirs sont emblématiques. Pour qu'ils soient efficaces, il faudrait qu'ils soient complétement vides, et encore, ils seraient capables d'absorber 12 % de la crue de 1910...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Lors de ma première visite à Düsseldorf, j'étais étonner de voir dans le centre , qu' un côté de la berge est non construite. Je me suis dit quel gâchis, ils auraient pu construire des résidences de "Standing Bord de Seine".<br /> <br /> En fait, c'est lorsqu'on l'on voit le Rhin en crue qu' on comprend.<br /> <br /> Aux Pays-Bas ,il y a une nouvelle approche où ils dépensent des milliards pour donner plus d' espaces au fleuve (voir video 2mn et 16mn20 ). Mais comme ils disent , une inondation coûtera plus cher. Ils mettent même les pylones electriques sur pilotis (24mn31).<br /> <br /> On parle chantier pharaonique (44mn 40 ) pour uniquement baisser le niveau de 30 cm !<br /> <br /> Les experts prévoit une amplification des extrêmes : (voir à 19mn20) + de périodes sèches et inversement des + fortes pluie .<br /> <br /> A Cologne, ils ont créé des murs mobile de 10 m de haut suite à la crue de 1983 sauf qu' en 1993 et 14mois plus tard , en 1995 , l' eau a tteint 10 m 69cm. C'est 69 cm ont tout inondé. (voir 13 mn 25 )<br /> <br /> https://rutube.ru/video/0872a0aa53165e74b0f9ea6fd5f6a60d/<br /> <br /> On voit ,en conclusion, la venue d' une crue du siècle où on ne serait pas préparer (51mn05).
Répondre
B
Chômage en décembre 2017 : catégories A, B, C, D, E :<br /> <br /> 6 614 400 inscrits à Pôle Emploi. <br /> <br /> Variation sur un mois : + 0,1 %<br /> <br /> Variation sur un an : + 0,8 %<br /> <br /> http://dares.travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/di-mensuel_fdimbpt.pdf<br /> <br /> Jeudi 28 septembre 2017 :<br /> <br /> Le Secours populaire face à « un raz-de-marée de la misère ».<br /> <br /> « Un raz-de-marée de la misère » : le président du Secours populaire particulièrement touché par les retraités qui demandent à manger.<br /> <br /> En marge de la manifestation des retraités contre la hausse de la CSG, Julien Lauprêtre, président du Secours populaire, a témoigné jeudi 28 septembre sur franceinfo du « drame » des personnes âgées touchées par la pauvreté. Celui qui le touche « le plus ».<br /> <br /> « Le nombre de personnes âgées qui viennent demander de l’aide au Secours populaire français est en augmentation croissante, a-t-il détaillé. L’année dernière, nous avons aidé trois millions de personnes en France et il y avait parmi elles de nombreux retraités. C’est un raz-de-marée de la misère. »<br /> <br /> « C’est le drame qui me touche le plus, voir des retraités qui ont travaillé toute leur vie et qui viennent demander à manger au Secours populaire, c’est vraiment douloureux. »<br /> <br /> http://www.francetvinfo.fr/economie/retraite/un-raz-de-maree-de-la-misere-le-president-du-secours-populaire-particulierement-touche-par-les-retraites-qui-demandent-a-manger_2393236.html
Répondre
P
«Pays de merde» : le président ougandais salue la «franchise» de Donald Trump<br /> https://francais.rt.com/international/47524-pays-merde-president-ougandais-trump<br /> <br /> Et oui, il a raison, l'Afrique c'est 12 fois l'Inde. L'Afrique est le continent en devenir.<br /> Après, c'est peut être aussi 12 fois plus de corruption. Espérons qu'ils s'en sortent.
Répondre
S
Se greffe également, pour les crues, les problèmes pratiques suivants. Un barrage ou un plan d'eau de récupération doit être régulièrement curé sans quoi sa capacité de rétention se réduit drastiquement. Le pendant de ce nettoyage est le relargage d'un paquet de cochonneries, vu que le suivi des pesticides, médicaments et métaux lourds patine légèrement dans la semoule. Et donc la toxicité diluée remonte les taux et rend les eaux impropres pendant un bon moment. Ensuite, et nos aïeux étaient plus pragmatiques, les canaux de France avaient la fonction complémentaire d'éponger les crues sur tout le territoire ce qui rendait une réserve de stockage fort importante. Mais leur abandon quasi complet (sauf les quelques coins pour permettre aux touristes de visiter quelques écluses) a soldé cette emprise. Encore, les zones humides ou les prairies de bord de cours d'eau, de fonction éponge quand de besoin et de pâture le reste, ne vont bientôt n'être plus que des souvenirs. On ajoute en plus la stérilisation des sols par ces jolies autoroutes, centres commerciaux et divers lotissements (un département tous les 7 ans) qui réduisent la capacité de fixation de l'eau au gré de son parcours. Donc arrivée massive d'eau à chaque pluie un peu torrentielle. Et enfin, les quelques menus oublis type le curage des fossés, la glaciation des terres agricoles restantes (pas de mauvaise herbe entre mes pieds de maïs...), la rectification des berges, le remplacement d'essence d'arbres par des plus "rentables" mais plus fragiles et moins captants, le blocage ou le détournement de cours d'eau pour "aider" les résidences secondaires, etc... <br /> Bref, aucune chance, dans cette logique à l'oeuvre, de voir les crues se réduire. Voire même, les histoires type 1910 risquent d'être une aimable plaisanterie en comparaison.
Répondre
B
Autre sujet : la voiture électrique et les conséquences de la recharge de la batterie sur le réseau électrique locaux et sur la durée de vie des transformateurs de ce réseau :<br /> http://www.zdnet.fr/actualites/quand-les-recharges-de-voitures-electriques-poseront-un-serieux-probleme-au-reseau-electrique-39863136.htm<br /> <br /> "L'impact sur les réseaux locaux sera encore plus marqué si un nombre important d'utilisateurs adoptent les chargeurs de niveau 2 (recommandés par la plupart des fabricants de chargeurs domestiques, si le client n'a pas accès à une borne de recharge d'un fabricant). Dans ce cas, "l'infrastructure de distribution pourrait ne plus supporter de manière fiable la demande d'électricité locale" et la demande pourrait raccourcir la durée de vie du transformateur électrique."
Répondre
E
Quand la Seine submergera Paris<br /> http://www.lefigaro.fr/assets/crue-siecle-paris/
Répondre
E
Sex parties, machisme, stéréotypes… Bienvenue dans la "Culture bro" de la Silicon Valley <br /> http://madame.lefigaro.fr/business/uber-google-tesla-sexisme-dans-la-silicon-valley-revelations-livre-brotopia-150118-146426
Répondre
B
Outre les méfaits de l'eau, il faut compter en cas d'inondation sur les effets de la pollution due au produits que l'eau rencontre sur son chemin et sert à diffuser : http://www.leparisien.fr/environnement/inondations-entre-dechets-et-eaux-sales-le-spectre-de-la-pollution-est-de-retour-24-01-2018-7520166.php
Répondre