Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CONTRADICTIONS INSURMONTABLES...

12 Novembre 2018 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Pour le prix des produits pétroliers.
Surtout :

- ne pas taxer le kérosène. Celui-ci, en effet, s'adresse, via les voyages en avion, aux riches.

- ne pas interdire tout simplement, les croisières : un navire de croisière = un million de voiture.

- et bien sûr des lignes d'approvisionnement de 15 000 km, voir plus.

- sans oublier, précarité, flexibilité à l'intérieur, et pas de transports en commun.

Il est clair que, désormais, le carburant est en nette hausse, et la dite hausse, est dû, à 100 % au gouvernement.

A suivre, pour le prochain bulletin UFIP, la consommation en octobre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
"ne pas taxer le kérosène. Celui-ci, en effet, s'adresse, via les voyages en avion, aux riches."<br /> Quand je vois les passagers à l'arrivée d'Orly ouest je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'ils sont riches.
Répondre
L
Gadrey pointe aussi la schizophrénie gouvernementale: Encourager la mobilité, le nomadisme professionnel, Pole Emploi suggère aux chômeurs de changer de ville ou de pays pour trouver du travail etc...et de l'autre cote on taxe les déplacements pour les décourager. Soyons logique un peu.<br /> <br /> Au niveau mondial, on nous dit que l'Arabie Séoudite est mécontente des dérogations accordes par Trump pour que Chine, Inde, Turquie et Corée puissent continuer a se fournir en Iran. C'est drôle, c'est exactement la même logique que les USA envers le gaz russe. On demande aux clients de l'Iran et de la Russie de payer plus cher un petrole et un gaz venant bien plus loin. Sont-ils seulement disponibles? <br /> <br /> https://www.latribune.fr/bourse/la-nouvelle-bataille-du-petrole-explications-797125.html
Répondre
F
Bon soyons clairs ....<br /> toutes les mesures en cours visent à densifier les villes de plus de 100 000 hab<br /> le reste sera abandonné. tous les transports seront dans un petit rayon accessible en véhicule électrique.<br /> vendez vite la maison ou l'appart et allez vous installer dans la ville de plus de 100 000 hab la plus proche de votre travail. Et quittez le boulot qui est à plus de 1/2 h de véhicule électrique de la ville.<br /> seuls les transports entre grandes villes vont subsister, camions et trains. le bon plan c'est une ville de plus de 100 000 hab, avec un aéroport à moins de 50kms, une gare tgv à moins de 20kms<br /> le reste sera le désert. toutes ces bonnes terres à cultiver par des robots.
Répondre
P
Ou l'inverse.<br /> Un lopin pour sa tribu (famille nucléaire élargie, quelques amis très proches)<br /> Une maison aussi bien isolée que possible<br /> Récupérant l'eau de pluie. Panneau photovoltaïque et/ou éolienne et/ou chauffe-eau solaire.<br /> Un potager productif ET résilient (pas tous les oeufs dans le même panier, pas un type d'oeuf unique dans le panier)<br /> Des vélos en bon état et de quoi les entretenir, une base-cour, des chèvres et quelques vaches rustiques.<br /> <br /> Une bibliothèque en vraie papier, technique et distrayante pour les longues soirées d'hiver.<br /> <br /> Et autant de fusils de chasse que d'adultes valides. (Avec du plomb de 6 et de la Brenneke à foison...)
A
Les véhicules électriques? Ca ne change rien au problème. Qu'ils soient électriques, à hydrogène ou à air comprimé. Il faut produire de l'énergie bon marché pour maintenir la société actuelle. Sinon, c'est un changement de paradigme.<br /> <br /> Les robots aussi consomment de l'énergie. Ils ne cultiverons la terre que s'ils sont moins chers qu'une famille de paysan pauvre.