Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PAS DE VOITURE NI D'APPARTEMENT...

17 Janvier 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Pensez donc, comment voulez vous vous payer bagnole et appartement, avec "seulement" 7900 euros nets par mois.
J'avais souvent dit qu'il fallait avoir gagné un diner de cons pour accéder au gouvernement, on a en la confirmation éclatante.  Il est clair qu'il est étonnant qu'on ait un marché du neuf pour l'automobile qui atteigne les 2 millions de bagnoles.

D'ailleurs, le gouvernement note une augmentation des prix immobiliers en France. On nous l'aurait pas dit, on l'aurait pas compris. Enfin, une augmentation seulement dans les zones où les dits cons se ramassent à la pelle. Parce que pour payer 10 000 euros le M2 dans des endroits, où les rats pullulent, les canalisations de gaz fuient et la qualité intrinsèque est quand même plus que basse, il faut aussi avoir une belle tête de vainqueur.

Enfin, on peut conseiller aux gens qui n'ont "que", 7900 euros nets par mois, de s'inscrire très vite en cours de vie sociale et familiale, s'ils n'arrivent pas à se payer bagnole et appartements... Même à Paris. Après ça, je ne vois que la greffe de cerveau qui puisse réussir.

Turquie, là-bas aussi, l'intelligence est visiblement aux abonnés absents... Il faut expliquer le concept du château. En général, le château, il est seul, sinon c'est un lotissement...

Aucun policier n'a attaqué de GJ, nous dit le sinistre de l'intérieur. Là, j'ai compris quelque chose. Les fureurs meurtrières et les massacres au moment des révolutions. Chose aussitôt contredite par des policiers.

L'heure aussi, est à la connerie journalistique. La justice nipponne est intraitable ? Et alors. C. Ghosn ne savait il pas la règle d'or du licenciement pour faute inexcusable des cadres ? On épluche ses notes de frais. Là, on l'a laissé faire, et mettre les doigts, et plus, dans le pot de confiture. Qu'il pourrisse 15 ans en prison, et qu'on ne nous chante pas la  "présomption d'innocence".

L'état, quand à lui, a mis bien longtemps à chasser Ghosn. Et la question de son parachute doré ? En cas de malversations, ce parachute tombe automatiquement. 

L'important n'est attaqué que s'il y a un dossier solide contre lui. Se souvient on de l'affaire Gilles de Rais ?

Parce que les mutilés des manifestations, c'est normal ? La "présomption d'innocence" n'a guère joué pour eux. C'est plutôt la présomption de culpabilité qui entre en compte...

L'euro a gâché la vie de millions d'européens. Là aussi, une "monnaie faite par des cons".

"Fiasco annoncé" pour le "grand débat national". Ou le roi midas qui transforme tout en diner de cons...

Un homme de Dassault suicidé...

"Grandes manoeuvres", nous dit on, chez les "populistes". En réalité, ils n'ont pas besoin de manoeuvrer. Il suffit de laisser agir européistes et mondialistes.

Après les "diners de cons", on a les "émois de cons" : "Gilets jaunes: après eux, le chaos ! Et ce ne serait pas forcément une mauvaise nouvelle..." Et les nouveaux élus obligés d'en passer par les fourches bruxelloises ? Et l'effondrement du système ? Un petit coup de planche à billet, et toute la planche à dette est effacée.  Non, on n'est pas obligé de suivre la maison de dingues de Bruxelles. Shutdown ? Seulement si on respecte le système. Mais si on ne le respecte pas ou s'il s'effondre, certainement un mélange des deux, les contraintes s'évanouissent.

En attendant, LREM a atteint un niveau de haine, qui pourrait bien se transformer, très vite, en grande terreur...

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Pour l'instant la terreur, plus ou moins soft, exerce ses effets constricteurs sur les sphincters du camp d'en face.<br /> <br /> 1)<br /> Signe parmi d'autres que le mur de l'information MS se lézarde, ce débat sur France culture avec David Dufresne dont j'avais déjà signalé l'entretien chez Mme Lancelin.<br /> Il y a bien la psychanalyste de service -qu'est-ce qu'elle fout là ? Ferait mieux de s'occuper de Macron- qui devient quasiment drôle quand elle se demande si la violence contre les GJ ne proviendrait pas de consignes internes à la police.<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=whqTOS-IVz4<br /> <br /> Mais DD rappelle quelques évidences sur la crise :<br /> Tous les records sont explosés tant en nombre de blessés graves que d'interpellations et surtout de plaintes à l'IGPN, la police des polices, pour manquement à la déontologie.<br /> Bilan atterrant si l'on considère que l'état n'est pas menacé par les armes comme ce fut le cas face aux attentats « djihadistes ». DD observe aussi qu'il y eut dans le passé récent, notamment avec les agriculteurs (fusillade de Montredon en 1976) des manifestations autrement plus violentes.<br /> <br /> Le nombre de munitions engagées depuis deux mois est faramineux, depuis les grenades de dés encerclement au TNT-interdites ailleurs en Europe- aux les fameuses flashball, dont DD récuse que les blessures qu'elles ont causées (majoritairement à la tête) puissent résulter de bavures involontaires tant leur précision est devenue grande à portée utile. <br /> Ces munitions ont une vitesse de sortie de canon de 300 km/h et leur tir à hauteur de tête est en principe interdit.<br /> Il s'étonne aussi que la majorité des blessés graves n'ont pas le profil de casseurs (voir le garçon de quinze ans gravement touché à Strasbourg alors qu'il sortait d'un magasin avec ses parents).<br /> <br /> DD rappelle que sur les 80 000 policiers engagés chaque samedi, les deux tiers ne sont pas formés au maintien de l'ordre et que la tendance est grande alors de s'adonner au tir au canard si la hiérarchie pousse à cela, ce qui semble être le cas et en toute illégalité.<br /> DD conclut que la police française est bien en voie de « Benallisation ».<br /> <br /> 2)<br /> Un policier fait d'ailleurs à peu près le même constat -vidéo remarquable à mon avis pour ce qu'elle dévoile du climat au sein de la police actuelle- même s'il s'agit d'Alexandre Langlois, déjà bien connu pour son franc parlé. <br /> Pour lui, la devise du gouvernement est devenue très simple : « On veut aller à la confrontation et tout est mis en place pour que cela dégénère ».<br /> A regarder absolument et à comparer avec celles de David Dufresne.<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=S5CZkNZq7VE<br /> <br /> Sur la volonté et les méthodes du pouvoir politique de créer un fossé de ressentiment entre la police et les manifestants -fossé qui n'existait apparemment pas à priori dans bien des cas- voir ce qu'en disait Pierre yves Rougeyron avant Noël.<br /> <br /> « j'ai entendu comme vous tous ces rumeurs sur la présence d'appariteurs de la police au sein des manifs, c'est-à-dire de flics chargés d'aller au carton. J'espère qu'une large partie des forces de l'ordre soutient les gilets jaunes pour des raisons de classe évidente, mais j'espère que certains ne se font pas mousser auprès de leur hiérarchie en faisant ce genre de truc. <br /> J'en serai malheureusement peu surpris vu l'histoire de ce que j'appellerai les syndicats de gauche de police, c'est-à-dire de cette petite racaille à uniforme que les pouvoirs libéraux libertaires ont toujours su trouver depuis Carpentras jusqu'à Manuel Vals pour faire le sale boulot ».<br /> <br /> (Vers 21.50 mn)<br /> https://www.youtube.com/watch?v=a7IyLlHb49g<br /> <br /> 3)<br /> De fil en aiguille puisque Rougeyron parlait aussi plus largement du climat social, un autre front de terreur encore soft, celui des chômeurs indemnisés.<br /> <br /> https://www.bastamag.net/Cela-va-vraiment-etre-tres-violent-des-agents-de-Pole-emploi-reagissent-aux<br /> <br /> Macron n'est pas un rassembleur. C'est un diviseur qui fait la guerre en s'appuyant sur son noyau dur électoral, lequel d'ailleurs semble resserrer les rangs d'après les derniers sondages.
Répondre
G
Fiorina, une jeune femme de 20 ans, quel courage, quelle détermination et quelle lucidité<br /> <br /> Fiorina L. : « Je me sens encore plus gilet jaune ! Je ne peux pas imaginer que toutes ces personnes soient blessées pour rien… »<br /> <br /> http://www.bvoltaire.fr/fiorina-l-je-me-sens-encore-plus-gilet-jaune-je-ne-peux-pas-imaginer-que-toutes-ces-personnes-soient-blessees-pour-rien/<br /> <br /> Fiorina L., 20 ans, a perdu un œil dans une manifestation des gilets jaunes, le 8 décembre dernier, après avoir reçu une grenade lacrymogène lancée par un policier. Elle raconte et analyse les faits au micro de Boulevard Voltaire.<br /> <br /> Comment allez-vous, aujourd’hui ?<br /> <br /> Ça va de mieux en mieux. La fatigue est encore là, mais je me remets tout doucement.<br /> <br /> Pouvez-vous rappeler au lecteur de Boulevard Voltaire les circonstances de votre blessure ?<br /> <br /> Nous étions en haut des Champs-Élysées, aux alentours de 14 h. C’était assez calme jusqu’au moment où les casseurs ont commencé à vandaliser une boutique de l’autre côté de l’avenue. Les policiers ont alors commencé à charger afin de laisser passer les pompiers pour éteindre le feu qui avait été déclenché par les casseurs. Nous étions une centaine de gilets jaunes à la gauche des policiers. C’était très calme de notre côté. Ils ont commencé à lancer des gaz lacrymogènes. Je n’ai plus trop de souvenirs, mais je me suis pris un tir tendu de grenade lacrymogène dans l’œil gauche. À ce moment-là, je me suis complètement écroulée.<br /> <br /> Dans quel état d’esprit êtes-vous, aujourd’hui ?<br /> <br /> Je ne suis pas en colère contre les policiers, mais un peu contre le policier qui a tiré volontairement. Ils se sont préparés pendant cinq minutes avant de charger. Ce n’était donc pas un tir décidé au dernier moment, dans l’urgence. J’estime que c’était volontaire et réfléchi. En revanche, contre la police en général, je ne suis pas en colère. Certes, un policier a peut-être mal fait son travail, mais son geste ne représente pas toute la police.<br /> <br /> Une cagnotte a été ouverte en ligne pour couvrir vos soins et vous permettre de continuer votre vie. Comment avez-vous accueilli cette initiative ?<br /> <br /> Au début, je n’ai pas trop réalisé. Cette initiative m’a surprise sur le moment. Je remercie vraiment tous les participants. Cela me touche profondément. Cette cagnotte m’a, pour l’instant, servi à régler les frais engendrés pour me rendre à l’hôpital en taxi et en ambulance. Les frais doivent être avancés avant d’être remboursés. Je suis vraiment très touchée par ces dons. Je pense faire un don, grâce à cette cagnotte, pour la recherche médicale.<br /> <br /> Après ce que vous avez vécu, vous sentez-vous encore gilet jaune ? Le combat continue-t-il encore ?<br /> <br /> Je me sens davantage gilet jaune qu’avant. Je suis, aujourd’hui, réellement concernée et indignée de voir tous ces blessés. Il faut continuer la lutte pacifiquement et ne pas baisser les bras. Je ne peux pas imaginer que toutes ces personnes soient blessées pour rien. Il faut vraiment continuer le combat tous ensemble.<br /> <br /> Vous avez malheureusement perdu un œil suite à ce tir de grenade lacrymogène. Aviez-vous conscience, en vous rendant à cette manifestation, que de telles violences pouvaient vous arriver ?<br /> <br /> C’était ma toute première manifestation. J’y avais pensé, mais pas à ce point-là. J’ai été étonnée. Je savais que, lors des manifestations, il y avait toujours des dangers, mais je ne pensais pas à ce point-là. Je ne m’attendais pas à perdre un œil, surtout venant de la police. Je partais quand même avec l’idée qu’il pouvait y avoir de la bagarre. J’ai été très surprise par la violence.
Répondre
G
Alexandre Langlois est policier. Menacé par sa hiérarchie pour "déloyauté", met en cause le gouvernement<br /> <br /> Alexandre Langlois est policier. Menacé par sa hiérarchie pour "déloyauté", il dénonce la gestion du maintien de l’ordre par le gouvernement dans le cadre du mouvement des gilets jaunes, l’instrumentalisation des forces de l’ordre par le pouvoir, et les conditions de travail difficiles dans un contexte de hausse des cas de suicides chez les policiers. Par Virginie Cresci.<br /> <br /> Commentaire sous la vidéo<br /> <br /> Philippe Aufhebung il y a 1 heure Bon ; vous avez clairement des burnes et, dans ce contexte toxique, on ne peut que vous en féliciter. Cela dit, la pression hiérarchique existe dans bien des métiers et un professionnel digne du nom (et très bien formés vous le rappelez) se doit de faire preuve de DISCERNEMENT, en particulier lorsque ses gestes peuvent directement entraîner des morts, des mutilations et en l’espèce un grand nombre de vies tout simplement détruites. Vous ne pouvez continuer de tolérer cela.<br /> <br /> Pour ce qui est de la question du suicide, et bien qu’il ne s’agisse évidemment pas d’un concours inter-professionnel, la France occupe toujours un triste 2ème rang en Europe avec 8,885 suicides en 2014 (les données sont longues à consolider...) ; ce nombre est en réalité sous-estimé de 10 % et nous culminons donc à près de 10,000 suicides par an, c’est-à-dire plus de une mort toutes les heures (!). Ceci pour souligner que, arme de service ou pas, la souffrance décompensée est partout dans une société ravagée telle que la nôtre. Pour finir et compte tenu de tous les aspects et dysfonctionnements majeurs que vous dénoncez avec force et intelligence (si si) on ne comprends pas que vous ne soyez pas en rébellion massive aux côtés des Gilets Jaunes.<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?time_continue=47&v=S5CZkNZq7VE
Répondre
A
A Paris, des logements de plus en plus chers mais sans parking :<br /> Habitat - Trop de parkings tuent les logements (2014)<br /> https://www.banquedesterritoires.fr/trop-de-parkings-tuent-les-logements<br /> extrait :<br /> La circonstance et l'immeuble n'ont rien d'exceptionnel et c'est pourtant une première depuis 1977. Cet immeuble neuf est en effet totalement dépourvu de... parking.<br /> <br /> La voiture sera bientot banni de Paris et remplacé surement par des bus électriques autonomes qui circuleront dans les rues à tout heure. Qui sait ? Et puis il y a les VTC avec Uber maintenant.<br /> Quant à la liberté d'aller et venir sans passer par quelqu'un, ce luxe sera bientot réservé aux zones rurales abandonnées.<br /> <br /> Immobilier : les années des larmes avec les ventes immobilières forcées à perte arrivent-elles comme au milieu des années 90 ?<br /> Les prix immobiliers en 2019 [Alexandre Mirlicourtois]<br /> https://www.youtube.com/watch?v=13D4FEYUHrY<br /> <br /> https://droit-finances.commentcamarche.com/forum/affich-4597895-vente-a-perte<br /> <br /> Le crédit immobilier franchit la barre des 1.000 milliards d'euros<br /> https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0600482489425-le-credit-immobilier-franchit-la-barre-des-1000-milliards-deuros-2235165.php<br /> Voir graphique :<br /> Encours pret immobilier 2003 : environ 300 milliards<br /> Encours pret immobilier 2019 : environ 1000 milliards<br /> <br /> çà ressemble à la courbe de la bulle immobilière espagnole de 1995 à 2008 :<br /> https://www.les-crises.fr/credit-immo-en-espagne/
Répondre