Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EFFONDREMENT, FANTASIA CHEZ LES PLOUCS... MAIS OU SONT LES PLOUCS ???

27 Février 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités, #Politique, #energie

Visiblement, les néo-vrais-cons US n'en démordent pas. Ils veulent faire mordre la poussière au régime Maduro.

Cependant, l'issue incertaine de la chose, rend certains prudents. Notamment le président brésilien, a qui on a rappelé l'adage que le Brésil, perdu dans son immense territoire, n'a plus d'ambitions extérieures depuis la fin de l'empire. Parce que son front intérieur n'y résisterait pas.
Depuis, il se contente de saluer les différents conflits auquel il est invité à se joindre, de quelques centaines de morts de politesse.

Pour selon, la chose est ardue. Chavez, qui était militaire, a préparé la guerre depuis 20 ans, et surtout, en rupture avec le passé, doté le pays d'une force militaire immense. 500 000 soldats et 1 500 000 miliciens. Chose jamais vue depuis que les pays étaient aux mains des caciques indiens locaux.

50 000 ou 200 000 était vues comme des forces suffisantes, essentiellement de coups d'états, parce que, simplement, les états n'avaient pas la force de supporter des conflits longs et de grosses armées. Si certains ont duré, les effectifs étaient modestes.
Même si le gros de l'armée vénézuélienne n'a sans doute pas une grosse valeur militaire, il est clair aussi qu'on peut avoir des surprises. Sans doute, une élite plus réduite existe. Mais 2 millions de personnes armées, c'est loin d'être négligeable, surtout si l'adversaire ne peut qu'engager au maximum, 50 000 soldats, des mercenaires colombiens, Colombie qui risque d'être très vite déstabilisée, par la réactivation des Farcs et une guerre civile-scotch-du-capitaine-haddock, qui n'en finit pas depuis 60 ans...

Surtout, tôt ou tard, la perte de qualité de l'armement américain finira par être visible. Son obsolescence va être criante. Et surtout, il faudrait dégarnir tellement de fronts...

Côté autre ploucs, Bernie Sanders, qui démarre une campagne présidentielles sur les chapeaux de roues, avec Tulsi gabbard dans le rétro, et une foule qui veut la peau du capitalisme... Dire que lui, c'était le seul, à une époque, à se proclamer socialiste, comme, de l'autre côté, Ron Paul était bien seul...

Côté ploucs européens, Le chantage au gaz, impressionne peu les allemands. En effet, pour eux, sans gaz russe, c'est le retour au XIX° siècle assuré. En attendant de passer au XIV° siècle...

Surtout que la chute des exportations aura un impact important. - 2 %, ce n'est pas négligeable, pour une économie qui est dépendant d'elles à 50 %. Le plus marrant, c'est qu'ils parlent de "récession technique", et de "réformes structurelles nécessaires".

Côté ploucs français, le conseil de l'Europe demande au gouvernement d'arrêter le tir au pigeon jaune, et de décompter les victimes. Tout ça, ça fait mauvais genre.

Pour cadrer l'intervention d'un internaute : " Je suis allé sur le site "deagel" (dernière phrase de l'article), il est noté à la ligne "population" 67,1 millions d'habitants aujourd'hui et 39,1 en 2017 et en 2025, cherchez l'erreur. "

Il s'agit de projections, faites en 2014 me semblent ils, qui dénotent que dans certains milieux, la possibilité d'effondrement est pris très au sérieux. (C'est comme cela qu'il fallait le lire, non pas le prendre au pied de la lettre). Celles ci sont en lien direct avec le CMI. D'ailleurs, l'administration Obama n'avait pas compté avec le développement du pétrole de schiste.

Autre réaction d'internaute : "10% l’an, ça nous amène à 40% au bout de 5 ans. On verra alors des gens, non pas mourir de malnutrition ou par manque de soins ou d’hygiène comme c’est le cas aujourd’hui mais de famine pure et simple. Cela ne touchera qu’une faible partie de la population, laquelle adoptera un comportement tantôt résigné, tantôt suicidaire mais pour une partie d’entre elle un déchainement de violence hors limite. C’est peut-être à ce moment là qu’on passera en mode falaise de Sénèque. Je ne garantie pas le timing exact mais je m’y prépare activement d’ores et déjà.
Confusément, grâce à leur instinct de survie, les GJ perçoivent sans l’avouer publiquement que ce qui se joue actuellement n’est pas leur confort mais leur vie.
Le gouvernement est conscient de l’enjeu comme le prouve sa violence disproportionnée. Les actes de barbarie exigées des forces de l’ordre ont pour but de terroriser les pauvres. La justice complète le travail par des sanctions absurdes et démesurées qu’elle veut dissuasive.
Dans la sélection à venir les pauvres devront partir en premier. Certains se débattront mais les autorités leur rappelleront par TOUT MOYEN qu’ils doivent accepter leur sort qu’un comportement rebelle ne pourra qu’accélérer."

Il est clair, pour moi, que le gouvernement US, joue, non seulement sa survie dans la partie au Venezuela, mais la survie à court terme du pays tout simplement. Sans brut de ce pays là, les raffineries US sont simplement incapables de fonctionner. Que l'invasion crée un effondrement plus accentué de la production n'entre pas en ligne de compte dans des cervelles peu dotées.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Je même que les état unis pense a un repli géostratégique autour du continent américain. Prendre le sud leur permettra d'éviter qu'il soit prit par une autre puissance. Et le Venezuela c'est a la fois le scrupule dans la chaussure et l'énergie nécessaire a sa survie. A mon avis il vont tenter d'appauvrir encore un peut plus le venezuela de lui faire tirer la langue. A l'usure. Mais cela risque de faire comme en russie, retour au champs avec une portion de terre en cadeau. M'enfin le venezuela n'est pas obligé de fournir les US. C'est son pétrole il en fait se qu'il veut. C'est bien ça le droit de propriété si cher au néo-libéralisme. J'ai bien l'impression que les européens vont se faire piquer l'amérique du sud. Si il continu a être aussi con et surtout aussi servile. En face il ont les dents longue et ils sont déterminé. Sont sont des colonisateurs, ni plus ni moins. La nécessité fait loi. Et la nécessité se faire sentir d'un point de vue énergétique couplé a une augmentation de la population. Le différenciel et exponentiel est négatif. La courbe qui pour le moment semble resté stable étant la production de pétrole mais si on ajoute la courbe de population qui elle haute aussi exponentiellement depuis que l'on utilise le pétrole. De toute façon cela va coincer si personne ne fait l'effort de chercher dans d'autre direction. La solidarité est l'essence des civilisations. A l'inverse leurs infamie cause leurs pertes. L'influence se réduit.
Répondre
C
Les ploucs vous saluent bien. <br /> <br /> Mêmes causes, mêmes effets.<br /> <br /> https://www.theguardian.com/politics/2019/feb/26/loss-of-minority-ethnic-support-threatens-tory-power-study-suggests<br /> <br /> Game over.<br /> <br /> Il suffit de regarder les résultats des présidentielles et législatives dans les communes de Seine-St Denis par exemple.<br /> <br /> Alors les gilettes jaunes, la droitisation tout ça... on se gausse.<br /> <br /> Fantasia, en effet.
Répondre
H
comme l'explique bien Jancovici dans une video sur le site "les crises"<br /> <br /> -l'effondrement a bien commencé depuis le pic oil de 2006, de façon graduelle et plus ou moins importante selon les pays et leur mix énergétique (ce qui explique que la Grèce, l’Espagne ou le Portugal aient plus dérouillé que le France au mix plus résilient par rapport au fossile),<br /> - ce n'est que le début et le problème principal réside dans la contradiction entre cet effondrement et des exécutifs qui ne comprennent pas leur époque et continue à déconstruire L’État au profit du marché au moment ou seul un état fort pourrait amortir la décroissance obligée ou effondrement.<br /> - je croise de temps en temps des spécimens d'élites politiques, tous partis confondus et je peux dire sans m'avancer que ces hommes ne feront qu’aggraver les choses+++
Répondre
A
Si je comprends bien, vous voulez un état fort pour que les spécimens que vous croisez soient encore plus puissants...
G
Violent coup de gueule de « Verdi » , après les dernières « dérives » du dictateur macron<br /> <br /> Dans son langage "fleuri" verdi n'y va pas de "mains mortes" et il démonte le psychopathe dangereux macron<br /> <br /> Tollé merdiatique, quand il s’agit d’enfumer les gens à propos d’un supposé antisémitisme français, mais silence assourdissant, quand Macron fait gazer des petits gosses, à un arrêt de bus, à Toulouse. La mauvaise plaisanterie macronienne n’a que trop duré. «Quand le peuple sera intelligent, alors seulement le peuple sera souverain. » Victor Hugo. Nous y sommes. Depuis trois mois, les gilets jaunes nous font la démonstration de leur intelligence. C’est bien ce qui fout une trouille bleue à Macron. En lançant une répression féroce contre les gilets jaunes, Macron n’a fait que cristalliser leur désir d’en finir au plus vite avec lui. Lénine disait : «Les capitalistes sont tellement cons, qu’ils finiront par nous vendre la corde avec laquelle on va les pendre ». Le 16 mars, 2 millions de manifestants à Paris. Ce serait le coup de grâce contre Macron.<br /> <br /> Honte à Macron qui fait gazer des petits enfants à Toulouse<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=F6vvU8BiOVo
Répondre
H
@anonymous<br /> Oui ça paraît paradoxal mais pas tant que ça: il faut un état fort en haut pour planifier et garder le contrôle des secteurs stratégiques et une liberté d’entreprendre large en bas.<br /> Castoriadis déplorait l’effondrement anthropologie des serviteurs de l´etat il y a un moment déjà et je le constate comme vous. Mais c’est pas une fatalité, le chaos a tôt fait de faire surgir des es hommes à la hauteur souvent.