Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

COURRIER DE LECTEUR

8 Avril 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Les Etats-Unis ont été au sommet de leur puissance en 1948. Ils produisaient 50% de la richesse mondiale avec 5% de la population, et ils étaient les seuls à avoir la bombe atomique, garantie de victoire militaire immédiate contre n'importe quel adversaire. Une population blanche et anglophone à 90%. les 10% de Noirs étaient pauvres, discriminés, et ne la ramenaient pas. Il était impensable qu'un président US ne soit pas mâle, blanc, anglo-saxon et protestant.

1949 : l'URSS obtint à son tour la bombe atomique. Le déclin (relatif) commence déjà. Il est militaire (match nul en Corée, défaite au Vietnam), économique (l'Europe et le Japon reconstruisent leurs industries, la Chine commence à émerger). Quelques étapes : 1971, fin de la convertibilité du dollar en or. À peu près à la même époque, la production américaine de pétrole passe son pic, et le niveau de vie réel de 90% des Américains aussi. Il n'a fait que baisser depuis. Les Etats-Unis deviennent importateurs de pétrole, mais en convainquant l'Arabie Séoudite de n'accepter que des dollars pour son pétrole, Kissinger prolonge de trente ans la suprématie américaine. Ne pas oublier les 2 hérésies, un catholique à la maison blanche, et le parti démocrate qui réalise la hantise de Andrew Johnson, la manipulation et l'accaparement du vote noir.

1991, divine surprise, l'URSS s'effondre. Les Etats-Unis connaissent un rebond de puissance avec la mort par KO debout de leur principal adversaire. Mais une dizaine d'années plus tard, Poutine les empêchera de mettre la main sur l'industrie pétrolière russe, qui aurait fait des Etats-Unis de nouveau les maîtres du monde. Nota : cela aurait eu peu d'importance, étant donné qu'avant Poutine, la production s'effondrait à grande allure. Après la crise de 2008, le pétrole de schiste redonne un ballon d'oxygène (payé avec la dette) à la suprématie américaine.

2020-2025 : le ballon d'oxygène du pétrole/gaz de schiste se termine. Sauf innovation de derrière les fagots (et on ne voit pas d'où elle viendrait), les vraies tribulations vont commencer. Inutile de compter sur le pétrole vénézuélien. Même en supposant les Etats-Unis vainqueurs rapidement (ce qui est loin d'être acquis), il est très cher à extraire, et il ne pourra au mieux que retarder l'échéance, qui est la pénurie énergétique.

L'Europe : subjuguée depuis 1945. L'Union Européenne n'est qu'un système créé par les Américains pour contrôler plus efficacement un continent vaincu. Selon le même principe, les Anglais avaient rassemblés les centaines de petits Etats des maharadjahs et autres rajahs en une seule entité fonctionnelle que l'on appelait l'Inde (inde impériale ou Raj) (et qui rassemblait l'Inde proprement dite, le Pakistan, le futur Bangladesh et la Birmanie).

Les Etats est-européens subjugués par l'URSS se sont trouvé immédiatement un nouveau maître après 1991. La Pologne en est même à proposer deux milliards de dollars aux Américains pour qu'ils construisent des bases militaires sur leur territoire...

Les Allemands ont porté un coup mortel à la suprématie mondiale de l'Europe en 14-18, détruit les Etats européens en tant que puissances mondiales en 30-45, et accéléré la tiers-mondisation du continent en ouvrant les frontières de l'Allemagne en 2015. Hé les Teutons, ça suffit les conneries !

On peut y rajouter cet autre courrier : Le pétrole se fait rare. Il faut donc préserver ce qu' il reste pour continuer notre petite civilisation.
Un pays avec un gouvernement, des transports, une classes moyenne ou pas trop pauvre, c'est combien de baril de pétrole /jour. Le macronisme, c'est le réserver à quelques uns, par l'augmentation massive des prix et des dépenses contraintes.
Vous prenez ce même pays, ravager par la guerre civile, c'est combien de baril de pétrole /jour.
Ma question est donc la suivante... Les Amerloques, veulent ils gagner les guerres, ou juste détruire le pays qu'ils attaquent, pour qu'il ne consomme plus de pétrole. Pour le Venezuela cela provoquerait une ruine de la production.
Je sais la question à l'air d'être très conne, mais les USA foutent le bordel de partout sans se soucier de changer leur tactique. L' année passé, les marines se sont retrouvé en face de mercenaires Russes en Syrie. D'après le rapport du pentagone, les marines se sont fait bouffer par ivan. Les boys ne savent plus se battre ils attendent juste un appuis aérien dès que ça canarde.

D'une manière générale, l'armée US souffre du problème de n'avoir jamais eu à réévaluer ses techniques depuis 1917.
Donc ils vont aller foutre le bordel au Venezuela, non pour gagner la guerre mais pour que la société Vénézuelienne se disloque. Je pense qu'ils ne pensent pas si loin, et contrairement à Meyssan, je pense que tout bonnement, ils ne pensent plus. Du tout.

Un autre lecteur a indiqué que l'Alberta avait des tendances séparatistes. C'est intéressant. Mais visiblement, ils sont très cons en Alberta. Un état, sans frontière naturelle, tracé au cordeau, enclavé, et sans accès sur la mer qui veut faire sécession pour des motifs seulement économique en verrait très vite les limites...

D'abord, les pays voisins peuvent le bombarder de droits de douanes, le taxer à mort pour exporter ses produits, et aussi le taxer à mort pour ses pollutions... On a aussi oublié, qu'une frontière, ça peut être très chiant. Exemple ? Le transit du gaz russe par l'Ukraine...

Le pétrole aussi a donné des mauvaises idées aux écossais. Ils peuvent être libéré de l'emprise anglaise, mais au prix d'un régression, en devenant ce qu'il état avant. Marginal et pauvre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Les Etats-Unis en 1945, c'était aussi 80% du tonnage mondial de bateaux, 66% de la production de pétrole et 50% de sa consommation !
Répondre
G
Très bien
Répondre
D
" si les USA sont des rigolos, alors la Fraônce à côté... c'est une molécule de LSD. "<br /> <br /> ...avec un budget défense en 2016 de 57,4 milliard$ pour 69,2 chez les Russes. <br /> Y'a un truc qui m'échappe...
Répondre
A
Vous ne pouvez comparer deux armées en comparant leur budget.<br /> Mais, si ça peut vous aidez, les coûts (le niveau de vie) ne sont pas les mêmes.
S
Petite précision mais beaucoup d'importance explicative sur les causes de certains sujets impliquant les USA:<br /> La proportion de citoyens d'origine germanique est environ d'un tiers de la population blanche.<br /> Ils sont plus de 50millions sur un total de 325.<br /> Soit 17%. Et parmi eux la majorité possédante.
Répondre
H
Les Etats-Unis sont certes plus doués pour "foutre le bordel" que pour créer de vrais démocraties chez les vaincus, mais c'est parce qu'ils n'en ont pas envie. Un Irak vraiment démocratique aurait eu un gouvernement qui aurait reflété les opinions de la majorité des Irakiens. C'est-à-dire chiite, donc anti-saoudien et anti-israélien, partisan du contrôle par l'Etat de l'industrie pétrolière et d'une alliance avec l'Iran. C'est la position de l'alliance au pouvoir en Irak, et les Etats-Unis font tout ce qu'ils peuvent pour la contrecarrer.<br /> <br /> Au Venezuela, le problème des Etats-Unis, c'est que si le Venezuela tombe dans le chaos, avec une production pétrolière en chute libre, les premiers à en souffrir seront les Etats-Unis, qui ont besoin du pétrole lourd irakien pour faire du kérosène pour leurs avions et du diesel pour leurs camions (le pétrole de schiste américain ne convient pas pour ces usages), et les grands gagnants seront les Russes et les Saoudiens, qui produisent du pétrole lourd.<br /> <br /> Problème : par leurs sanctions et leurs actions de sabotage, les Etats-Unis ont commencé à foutre le bordel au Venezuela. Marco Rubio, ex-candidat à la présidentielle US, l'a dit : il s'agit de faire souffrir la population pour qu'elle renverse Maduro. Ce M. Rubio ne sait pas que les pénuries renforcent le pouvoir des dirigeants. Les pénuries en Irak renforçaient le pouvoir de Saddam Hussein, puisque c'était son parti qui distribuait les cartes de rationnement.<br /> <br /> Petite digression : le rationnement est une arme de pouvoir. Après la Libération, on s'est aperçu que chaque résistant avait été dénoncé en moyenne 4 ou 5 fois. Mais la Gestapo n'avaient pas le personnel nécessaire, parlant français, pour arrêter tout le monde, et Vichy traînait les pieds. Les Français, d'après les témoignages, étaient obsédés par la nourriture, à cause des privations, et prêts à toutes les compromissions, voire à toutes les trahisons, pour assurer leur alimentation. La natalité a remonté dès 1942, alors que les hommes étaient encore prisonniers. La Wehrmacht a pu aider, mais aussi le fait que, pour se nourrir, jusqu'à un million de Françaises se sont prostituées sous l'Occupation.<br /> <br /> M. Rubio pense sans doute qu'une fois Maduro renversé et Guaido au pouvoir, l'industrie pétrolière vénézuélienne passera sous contrôle US, et tout sera pour le mieux dans le meilleur des mondes américains. Encore faut-il renverser Maduro. Ce n'est pas gagné d'avance, tant qu'il a le soutien de l'armée et du million et demi de miliciens.<br /> <br /> Pour que les Russes gagnent contre les Américains au Venezuela, il suffit que le chaos économique dure, cela fera monter les prix du pétrole lourd, pour e plus grand profit de Gazprom. Dans quelques années, on aura une pénurie mondiale de pétrole lourd, et les deux principaux pays encore exportateurs de ce liquide, la Russie et l'Arabie Saoudite, dicteront leur loi. Les Etats-Unis se débrouilleront avec une population qui n'aura plus les moyens de rouler en voiture ou de prendre l'avion. Du coup, c'est chez eux qu'il y aura du bordel.<br /> <br /> Mais rien n'est simple. Les Etats-Unis sont l'un des principaux exportateurs de céréales au monde, avec la Russie. La pénurie énergétique aux Etats-Unis, ce sera la chute de la production de céréales, qui dépend fortement de véhicules à moteur diesel (tracteurs, camions, etc). Mauvaise nouvelle pour tous les pays qui importent la moitié ou davantage de leur nourriture, et il y en a beaucoup : Grande-Bretagne, Japon, Algérie, Egypte...<br /> <br /> Mais ce n'est pas tout. 80% des importations égyptiennes de céréales viennent de Russie, d'après RT. Avant, elles venaient d'Australie, mais le changement climatique a fait chuter les rendements au pays des kangourous. Si Poutine ne fait pas d'erreur majeure dans les années qui viennent, la Russie sera un pays de premier plan, tout simplement parce ce qu'elle aura à la fois la clé de la pompe à essence, la clé du garde-manger, et l'armée la plus pointue au niveau technologique. On peut ajouter une population encore très homogène et d'un bon niveau intellectuel, renforcée par une immigration ukrainienne facilement assimilable.<br /> <br /> On risque aussi de reparler de l'accaparement des terres, un phénomène qui concerne surtout l'Afrique, mais commence à toucher la France :<br /> https://fr.wikipedia.org/wiki/Accaparement_des_terres<br /> <br /> Personne ne mentionne le fait qu'avant 2014, des sociétés chinoises ont acheté (ou loué pour de longues périodes) 5% du territoire ukrainien, correspondant à 9% de la surface agricole. À l'échelle de la France, c'est comme s'ils avaient acheté une région toute entière.
Répondre
B
> L' année passé, les marines se sont retrouvé en face de mercenaires Russes en Syrie. D'après le rapport du pentagone, les marines se sont fait bouffer par ivan. Les boys ne savent plus se battre ils attendent juste un appuis aérien dès que ça canarde.<br /> <br /> Justement, j'ai 2 versions contradictoires sur une bataille terrible entre les Syriens + Russes de Wagner contre les USA, une où les USA auraient butté environ 250 adversaires sans pertes et une autre où ils auraient gagné mais à un coût terrible en perdant une centaine de SPECOPS (? deltas, green berets, navy seals, rangers, ... ?) + 7 hélicoptères d'attaque Apache, quelqu'un aurait des sources ?
Répondre
C
Belle synthèse. Et perso j'aime le rappel au sujet des buts de guerre ("foutre le bordel") et pas "gagner" comme on le croit naïvement trop souvent.<br /> <br /> Le temps des batailles que l'on "gagne" (Napoléon, etc.) à l'ancienne, c'est terminé.<br /> <br /> "Gagner" c'est maintenant : paralyser, ou simplement empêcher un développement (exemple : un état moyen-oriental qui se serait hissé à une position de grosse puissance régionale, en s'appuyant sur l'arme du pétrole : on pense à Irak, Iran etc.)<br /> <br /> Iraq, Syrie, Lybie ont été délibérement "cassés". L'Iran est en bonne voie (voire la dernière provocation de Trump, qui sait bien qu'il sera réélu s'il joue la carte israélienne à fond, alors que les démos, dégénérés, se laissent aller aux penchants "anti sionnistes", pro musulmans, version Cortez, millenial gauchiste hallucinée etc.)<br /> <br /> Bref.<br /> <br /> Revenons au sujet.<br /> <br /> La puissance n'est jamais absolue.<br /> <br /> Bref, dire que les USA s'enfoncent dans la merdia, ça ne veut pas dire grand chose.<br /> <br /> La puissance c'est toujours relatif.<br /> <br /> En clair : on mesure la taille de son gourdin à celui de son voisin...<br /> <br /> Exemple concret : vous vous foutez de la gueule des avions US... certes.... Mais à côté, l'armée française qui a UN HELICO en panne dans le désert malien. Et comme c'est sans doute l'unique... elle a envoyé une équipe pour le garder et le réparer sur place... Pendant 2 jours.<br /> <br /> Démonstration je l'espère éclatante : si les USA sont des rigolos, alors la Fraônce à côté... c'est une molécule de LSD. Peut-être 2, en étant généreux. Mais pas plus.<br /> ;-)<br /> <br /> Sommes nous d'accord sur le fond de l'analyse ?<br /> <br /> Ergo : pour le moment, et pour longtemps encore, les USA ont "la plus grosse". Et ils sont toujours hyper agressifs. Et hyper actifs.<br /> <br /> Je sais que ça défrise pas mal de gens, mais c'est la simple réalité géopolitique.<br /> <br /> Donc : les USA demeurent dangereux, puissants, et n'ont pas fini d'emmerder la terre entière...
Répondre
C
je n'y peux rien si vous n'êtes pas à la page...<br /> <br /> La jeune génération de démos est antisionistes, pro musulmanes, pro migrants, socialos, en clair de bon gros gauchistes comme chez nous.<br /> <br /> Sauf que chez nous, on les a depuis très longtemps. Aux USA, c'est nouveau.<br /> <br /> Et c'est bien ce qui les perdra. Le parti démocrate sera profondément coupé en deux.<br /> <br /> Clinton et tous les vieux démos (racistes, pro guerre) sont en train de crever.<br /> <br /> La relève c'est Cortez, et compagnie.<br /> <br /> Chicago a élu son maire, une lesbienne noire. Les élections au Congrès en novembre dernier ont envoyé une musulmane... C'est du jamais vu.<br /> <br /> C'est marrant ce biais qui consiste à figer le temps qui passe.<br /> <br /> La population change (c'est aussi vrai aux USA)... ergo TOUT CHANGE : la culture, et bien entendu la politique.<br /> <br /> Bref le démocrate blanc, ultra raciste du sud... EST UNE FIGURE DU PASSE.<br /> <br /> Le nom du parti subsiste, mais son évolution LGBT migrant muslim gloubiboulga sida mental est en cours et est inévitable.<br /> <br /> Comme les gauchistes chez nous, ils ont compris qu'il suffit d'attendre et d'accueillir des migrants (qui comme chez nous, votent massivement à gauche et/ou communautaire).
A
bonjour<br /> la politique américaine c'est pas votre truc :<br /> "démos, dégénérés, se laissent aller aux penchants "anti sionnistes", pro musulmans, version Cortez, millenial gauchiste hallucinée etc.)"<br /> vous présentez les démo par le prisme de ilhan omar et aoc...y a pas plus guerrier et anti musulman que les démo : anéantir l'iran ou la syrie ou la libye etc......y a pas que des ploucs sur ce site...merci de respecter un tant soit peu les lecteurs ! les clinton/obama ne sont pas morts vous savez !
S
Les évènements ne se passent jamais de la meilleure façon possible, mais de la pire qui soit. Vu tous les efforts que l'humain fait pour, encore heureux!<br /> Il doit avoir plus peur de s'ennuyer que de foutre le bordel partout où il passe.
Répondre