Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ETAT DE L'ARMEE US...

7 Avril 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

A un moment où l'on parle d'intervention militaire directe de Washington, pour mettre la main sur le Venezuela, et surtout, ses grandes réserves pétrolières, il est intéressant de connaitre l'état de l'agresseur potentiel.
D'abord le potentiel direct serait sans doute très inférieur à celui engagé en Irak, au maximum 150 000 hommes.
Il est sans doute réduit de moitié. Qu'on peut doubler avec tous les mercenaires disponibles. Pas guère plus.
Le terrain sera difficile, la forêt au sud, une frontière pas évidente avec la Colombie voisine, une cordillère au nord. En somme, tous les ingrédients réunis pour Dien Bien Phu.
Rajoutons, des anti-missiles S300 en état de marche, 2 millions de kalachnikovs, 5000 dragonovs, et foultitude d'armements.
Sans compter, les alliés qui se font porter pâle, une guérilla endémique en Colombie qui ne demande, comme à chaque fois, qu'à se réactiver.
Mais penchons nous sur ce que disait les officiers français, pendant la guerre de 14, le moral de la troupe.
L'armée US, transformée en armée de métier pour pouvoir continuer la guerre éternelle, est une armée de prétoriens. C'est à dire assez médiocre.

L'invasion de la Grenade, minuscule, fut un fiasco, face à un adversaire inexistant. Même la scène du soldat téléphonant avec sa carte bleue à fort Bragg est vraie. L'échec était impossible, mais les pertes furent hors de proportion. Cela, d'ailleurs, entraina une refonte globale. Mais on ne peut pas dire que ce fut un succès.

L'aviation US n'est quasiment plus opérationnelle. Le sabot de l'air, F35 est en train de siphonner tous les budgets, et seule, la cannibalisation des appareils permet de maintenir un semblant de flotte. Les porte-avions n'osent plus sortir de la rade. Le matériel, globalement fabriqué pour faire des marges au complexe militaro industriel, est très vite hors d'usage.

La plus grave erreur a été la suppression du service militaire. Elle a permis les interventions impériales. La flambée du budget militaire US n'a permis que la corruption et le gaspillage, et une armée de moins en moins efficace, et de plus en plus réduite. On peut se demander, d'ailleurs, si elle existe encore.
La trajectoire russe a été inverse.
L'armement est résistant, peu coûteux, à la pointe du progrès. Le S300 et le S400 (missiles anti-aériens) privent l'otan de toutes capacités aériennes, et d'ailleurs, l'otan s'en prive tout seul. Ses flottes périclitent, et le F35 n'est qu'un mirage. D'ailleurs, tous ses appareils récents ne valent rien.

Le Venezuela, raisonnablement, ne peut être attaquer qu'économiquement, et par le sabotage. Le reste n'existe plus, mais il n'est pas exclu que des têtes brûlées, à Washington, essaient quand même.

Mais il est sans doute exclu, que ce soit pour la Chine, ou la Russie, de permettre cela.

De toutes façons, les réserves du bassin de l'Orénoque n'ont qu'un TRE (taux de retour énergétique), que très médiocre. en dessous de 10 barils produits pour un consommé, sans doute plus près de 3 ou 4 ce qui fait que finalement, c'est sans intérêt.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Le pétrole se fait rare. Il faut donc préserver ce qu' il reste pour continuer notre petite civilisation.<br /> Un pays avec un gouvernement, des transports, une classes moyenne ou pas trop pauvre, c'est combien de baril de pétrole /jour.<br /> Vous prenez ce même pays, ravager par la guerre civile, c'est combien de baril de pétrole /jour.<br /> <br /> Ma question est donc la suivante... Les Amerloques, veulent ils gagner les guerres, ou juste détruire le pays qu'ils attaquent, pour qu'il ne consomme plus de pétrole.<br /> <br /> Je sais la question à l'air d'être très conne, mais les USA foutent le bordel de partout sans se soucier de changer leur tactique. L' année passé, les marines se sont retrouvé en face de mercenaires Russes en Syrie. D'après le rapport du pentagone, les marines se sont fait bouffer par ivan. Les boys ne savent plus se battre ils attendent juste un appuis aérien dès que ça canarde.<br /> <br /> Donc ils vont aller foutre le bordel au vénézuela, non pour gagner la guerre mais pour que la société venezuelienne se disloque.
Répondre
S
Ben l'armée US a aussi quelques menus problèmes. Les recruteurs, sur stats d'il y a quelques années qui n'ont pas dû s'arranger, refusent déjà 71% des volontaires pour cause de trop gros/trop con ou les 2. Pas sûr que ceux qui y sont arrivent à manipuler les outils crosoft version 99 release 750 embarqués. Ensuite, avec plus de 800 bases disséminées à travers le monde, ils ont déjà pas loin de 200 000 gus positionnés pour que dalle, puisque soit trop pour faire des ronds dans l'eau soit pas assez pour limiter quelques incidents de frontière. Enfin, l'armée américaine en déplacement emmène tout, absolument tout, pour éviter de bouffer du serpent grillé ou boire de l'eau avec une paille à filtration. En y ajoutant que les budgets somptuaires affectés aux armées se perdent très largement dans la chaine logistique (la mafia n'est pas que sicilienne) et qu'il est donc plausible qu'au bout, le rare pékin en charge de se taper n'ait finalement pas grand-chose pour se battre. Si encore il a la foi...
Répondre
A
Il profite que l'Algérie pédale dans la semoule pour donner la Libye aux Emirats, donc aux saoudiens, donc à Israël. Et pour couvrir cette arnaque, ils prétendent que ce sont les russes qui sont derrière Haftar:<br /> <br /> "Hafter now controls over one million barrels of oil production a day, as well as Libya's strongest military force which is backed by Russia. "<br /> <br /> https://www.zerohedge.com/news/2019-04-07/us-forces-evacuate-tripoli-fighting-libyan-capital-heats
Répondre
A
Où est passé gutknecht?<br /> Il s'est fait chopé sur un rond-point samedi?<br /> <br /> En hommage à ce combattant de la liberté...<br /> https://lesakerfrancophone.fr/rapport-de-situation-des-gilets-jaunes-28-mars-au-4-avril-2019
Répondre
M
Bonjour.<br /> Je continue à penser que la Syrie, Iran, Irak , cette zone reste un point de départ de conflit global.<br /> Considérant sa géographie plus intéressante, les coûts financiers moindres, un meilleur prepositionnement des troupes et du matériel, un centre commandement us En Méditerranée , des alliés environnants la zone plus facilement contraignables ( quoique....) , des alliés européens ( lesquels et combien ? ) alléchés par l'odeur du pétrole, un allié/ commanditaire israélien plus facile à satisfaire sur cet objectif, des profits possibles encore plus gros, un conflit pour surmonter leurs problèmes internes et internationaux, renverser la table et dégainer comme au bon vieux temps hollywoodienne du western, au secours John Wayne , etc, etc .<br /> Bref , les cow-boys us, ces nouveaux prix Nobel , vont encore choisir la facilité.<br /> En plus, ils se font déjà envahir par les "chicanos " , alors , pensez donc, affronter les vénézuéliens......<br /> Même dans leur arrière cour.<br /> M.S.BLUEBERRY.
Répondre
A
En plus la vallée d’Armageddon ne se trouve pas loin...
M
https://francais.rt.com/france/60792-sibeth-ndiaye-promet-que-rien-sera-comme-avant-issue-grand-debat-national
Répondre
O
Ils n'ont pas eu le choix:<br /> https://www.huffpost.com/entry/the-forgotten-history-of-fragging-in-vietnam_b_5a1b77b6e4b0cee6c050939d?guccounter=1<br /> <br /> Première société de consommation, pionnière de la culture du narcissisme<br /> les USA sont anthropologiquement peu apte a produire de bon soldats.<br /> <br /> Si le patriotisme c'est la capacité à mourir pour son pays, alors le patriotisme US c'est de l'entertainment comme le baseball.<br /> Ça n'est que de l'exaltation égotiste.<br /> <br /> Personne n'est prêt à mourir pour les USA, a tuer oui, mais pas à mourir.<br /> Le recours à une armée d'engagés était une absolue nécessité mais<br /> ne pouvait que retarder la déliquescence de l'armée US qui ne peut être qu'a l'image de société <br /> dans laquelle elle recrute.<br /> <br /> Le contraste avec la Russie est flagrant.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> ,
Répondre
L
Mépris de classe.<br /> <br /> https://fr.sputniknews.com/france/201904071040650007-michel-cymes-drouet-nicolle-comprime-connerie/
Répondre
F
Bonjour M. Reymond,<br /> Le brut de l’Orénoque est indispensable pour faire fonctionner les raffineries US.<br /> Le pétrole de schiste est trop léger pour être craqué tel quel, il faut le mélanger au lourd du Venezuela.<br /> Cela diminue d’ailleurs l’EROI global du schiste américain. (plus de coût de transport et d’infrastructure, moindre rendement du craquage).<br /> Cela pose aussi directement question sur le diesel. (cf. l’article d’Antonio Turiel.<br /> https://versouvaton.blogspot.com/2019/01/pic-de-diesel-ou-pas-de-pic-de-diesel.html).<br /> Bref le futur de l’automobile semble être la chaise à porteur.
Répondre