Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UNE HORLOGE ARRETEE

20 Juin 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

Donne toujours la bonne heure deux fois par jour...

Sur son dernier article, Orlov a sans doute partiellement raison. Il n'est pas à exclure que certains incidents spontanés aient eu plus de répercussions parce qu'on avait décidé de leur en donner plus (TMI), pour des jeux de pouvoirs internes. Cf n'importe quelle série américaine, avec des cercles de pouvoir. Ils se combattent plus qu'ils ne règlent les problèmes.
Qu'à Tchernobyl, une manipulation ait tourné au delà de ce qu'il avait été envisagé initialement, parce qu'effectivement, on ne sait toujours pas ce qu'il s'y est passé, c'est du possible.

Toujours est il qu'à l'époque de Fukushima, j'avais moi-même noté un stress intense sur l'approvisionnement en uranium, et j'avais noté, que, miraculeusement, l'incident, paradoxalement, sauvait l'industrie nucléaire.
Cela aurait fait très mauvais effet de voir, même un nombre très réduit de centrales, n'être plus opérationnelles, faute de combustible.

Mais effectivement, penser que le monde sera sauvé par le nucléaire russe, même s'ils ont réussi une percée technologique, c'est évidemment, farfelu.
D'abord, c'est comme les gens qui achètent une voiture essence, parce que le diesel, c'est pô bien. Ils oublient simplement, que pour le modèle essence, il faut craquer un baril de pétrole, qui, de toute façon, donnera encore et toujours 20 à 35 % de gazole.

De même, sans fossile, et son résidu, le goudron, enfin, ce qui était un résidu il n'y a pas si longtemps, l'état du réseau routier sera vite déplorable. Et impropre à la circulation, même de véhicules électriques. Cf cette petite ville des USA où les riverains se sont plaint de l'état de la route de leur lotissement. Tellement plaint que la municipalité a fait enlever le bitume, passer le rouleau sur la caillasse. Jusque là, les habitants étaient contents. Ils attendaient le nouvel enrobé. Mais ils déchantèrent très vite. Bicoze le nouvel enrobé coûtait trop cher, et donc il ne serait jamais posé. Ils auraient leur route en caillasse, pas plus.

C'est quasiment devenu un "compte", philosophique.

Même si les russes avaient réussi leur percée technologique, en matière nucléaire, je crois que, simplement, ils arrivent avec 40 à 50 ans de retard.

Le monde actuel, désormais, n'a pas d'autre choix que l'effondrement.

Peut être que les réacteurs nucléaires russes peuvent rendre le service de rendre les déchets nucléaires inoffensifs. Ce sera leur seul mérite.

Pour une renaissance sur une telle base, 200 ans, ça vous dirait ???

Donc, quand on voit Cochet qui prévoit une chute de 50 % de la population de région parisienne, et le reste "qui irait ailleurs"... Où ??? Je pense qu'il n'ose pas dire le cimetière.

La région parisienne, donc, produit 10 % de sa nourriture, et sans doute 0 % de son eau. Avec un effondrement technologique, qu'elle arrive à en produire 2 %, et récupère 2 % d'eau de pluie me semble plus réaliste. 2 %, c'est 240 000 habitants. Très vite, on aurait une vision de Tchernobyl, avec des arbres qui poussent partout, ou alors, une à la Barjavel, avec des incendies abandonnés à eux mêmes, qui ravageraient tout. En plus, vu le contexte de lutte de tous contre tous, et pas à fleurets mouchetés, il est aussi clair pour moi, que même 240 000 habitants, me parait une fourchette TRES haute.

Comme je l'ai dit souvent, l'esprit d'analyse, c'est de ne pas croire quelqu'un à 100 %, mais chercher la vérité dans ce qu'il dit. Si Orlov a balancé 25 % de vrai et 75 % de bruits, c'est déjà beaucoup.
Quand au coup d'un accident arrangé à Fukushima, évidement, ça parait gros. Enorme, même. Mais, venant des américains (les dirigeants néo-cons), finalement, ça n'étonnerait guère. Leur état de démence mentale est extrême, et comme je l'avais signalé en son temps, le complexe nucléaire a finalement été sauvé par la catastrophe de Fukushima.
Il était préférable d'avoir un accident majeur, dans des régions de Japon en déclin, qu'une rupture d'approvisionnement, qui, elle aurait provoqué la mise sur la table et de l'épuisement des ressources d'uranium, et celle des ressources fossiles en général.

Le pronostic de Deagel, la volonté de continuer un peu plus encore, le déni, tout cela peut expliquer des décisions énormes et monstrueuses. N'oublions pas que l'administration Obama avait pris très au sérieux la question pétrolière, et que le pétrole de schiste a permis de sauver quelques années. Pour faire quoi ? Rien. Mais pour continuer, encore un petit peu, monsieur le bourreau.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
les us ne peuvent attaquer l'iran qu'avec l'arme nucléaire. tout le reste verra une réplique sanglante. unparte avions avec 5000 types dedans, combiens de milliers de soldats partout au moyen orient, combien de bases plus ou moins secretes etc etc etc sans oublier les alliés qui ont aussi bcp de monde dans le coin et bcp de bateaux. et en plus le détroit bloqué par tous les tankers coulés et qu'on ne pourra PLUS JAMAIS OU PRESQUE réouvrir .... et tous les attentats en europe combien de morts ... allons du calme, il n'ya que l'économique ou le nucléaire. le reste entre les deux c'est juste du cinéma.
Répondre
F
@logique, alors juste un point pour israël, les juifs sont dans leur immense majorité originaire d'europe, c'est prouvé par la génétique. cela vient du temps ou cette religion était prosélythe et avait envahit l'europe (c'est vrai qu'on a pas le droit de le dire, ça tue le mythe) et ça c'est arrété quand les chrétiens ont pris le dessus par les armes de rome. il n'y a pas eu d'exode et les vrais locaux sont ceux qui sont là depuis toujours, les sémites, pour la plupart musulmans maintenant (et merde encore un mythe qui explose). israël est donc un envahisseur européen, occidental, dont le job était de tenir la région sous la menace, une base avancée quoi. donc les gens du coin savent tout ça et il se passera tôt ou tard un exode réel celui là des envahisseurs vers la base arrière, chez nous.
L
Pour le moment la guerre et économique et financière, sous forme de sanction et d'embargo. Mais rien ne dit quelle ne pourrait pas évoluer vers un conflit armé. D'ailleurs a force de faire chier les autres il y a bien un moment ou la rupture aura lieu. Pour le moment tout le monde garde son calme, de simple escarmouche. Une méthode visant a faire monter le pétrole et l'or afin de garantir les QE. Mais le vrai problème et que certains veulent dominé et que d'autre ne veulent pas l'être. Que les US voudrait bien garder le leader chip mais que d'autre veulent aussi leur place au soleil. <br /> Si les US attaque et se prennent une tolle c'est fini pour eux. Il n'ont donc aucun intérêt a chercher le conflit armé avec c'est qui on bien l'intention de leur tenir tête. Mais ils peuvent faire chier a la façon du morbac. C'est d'ailleurs se qu'ils font. Le problème étant l'usure, cela coute cher de faire la guerre. Donc d'un coté ils courbe l'échine et de l'autre il en reste aux sanctions et embargo. Jusqu'au moment ou l'un ou l'autre portera le coup de grâce. La encore il faudra bien choisir le terrain. Et israél commence a comprendre que si l'oncle sam se prends une tolle ils seront les prochains sur la liste. Surtout au moyen orient. <br /> Il y a donc 2 solution. La descente douce au enfer des US ou la guerre impitoyable. Il y a des chances que le second scénario soit le plus probable. Même si j'en doute, dur dehors et mou dedans.
D
"America is attempting to attack Iran's power grid -<br /> Iran's power is normally relatively stable. However, starting last night they have had power anomalies that don't match their historic pattern. This is where all the sanctions they have been under for decades are going to backfire, only a small amount of their grid can be remotely attacked so they can't get nailed as badly as Venezuela, which continues to be under attack. Venezuela got Guri under control, now the problem is in the other 20 percent.<br /> It appears the stability of Iran's power, absent directly destroying it with bombs, - the electronically attackable portion of their power is less than 10 percent. I am not certain about the sudden fluctuations being attacks, but I have paid attention over the last few weeks (since the first Saudi false flag a few weeks ago) and the sudden 5 percent outages have not happened before, for the short time I have been watching this. They are of very short duration, the Persians are much faster at getting things going than the Venezuelans, Iran appears to do things as fast as the United States. Right now I am in combat mode so I can't post what I am talking about yet (and don't know if I should) because I am still not 100 percent certain of what is going on. I have captured the data though.<br /> <br /> My big worry is that their nuke plant at Bushehr is up to date enough for hackers to attack, and that's what we are seeing with the sudden power dips of a few percent. If the anomalies are related to Bushehr, they would be caused by turning the switch gear off where the power leaves the facility. That won't likely cause reactor failure, but it will cause mayhem. Iran has a total generating capacity high enough to almost bury total dropouts of Bushehr into the overall average. Iran has substantially more than 4X the electrical capacity of Venezuela, with a grid system that is many many many times as distributed, and that makes it a lot more robust. But it is old and not perfectly smooth. If it does get destroyed, the pattern of it's destruction is not going to match what happened to Venezuela, it will instead go down in increments, rather than huge blackouts." http://82.221.129.208/.wi0.html
Répondre
D
FLASH :la Russie a brouillé l'attaque US sur l'Iran (rappelez vous la Syrie en 2013).<br /> https://www.zerohedge.com/news/2019-06-21/trump-backs-down-military-strike-iran-last-minute?fbclid=IwAR03vonrmAIyHAtDpIWipTvF1ovIZmlkBy3_UdiQrrauAD3keMn9xEHKF9U<br /> "The U.S. was going to strike, but the NSA had a hack on Iranian communications and discovered that Iran had missile locks on all the aircraft that were in the air. I strongly suspect that is what really went on, but obviously there won't be confirmation. At this point it makes the most sense - they realized that every last asset in the air was going to get obliterated and they called it off. They probably were not too concerned about the timing of it all if they decided to get the aircraft flying. Something else caused them to call it off. FACT: If Iran shot down a global hawk, all bets are off. Stealth has been defeated, and from there, a missile is a missile is a missile. It will work. And it is now proven the global hawk was 5 KM into Iranian airspace when hit. So by international law, Iran had a right to hit it. That may have played into this as well." http://82.221.129.208/.wi0.html
Répondre
A
toute l année je lis tes leçons de patriote et tu es meme pas capable de lourder un texte en français.
C
... En revanche une horloge explosée... Pour l'heure, on repassera... Pas.<br /> <br /> On se pince avec l'énorme fake niouze du New York Times (ah ah ah) qui comme d'habitude nous fait le coup des "senior officials" comme source... Un autre signe qui ne trompe : le truc fut immédiatement repris par BFMerde.<br /> <br /> Trump aurait donc donné le feu vert à une intervention militaire contre l'Iran, les avions étaient déjà en l'air, les navires en formation de combat, et zou, à la dernière minute (ouf ! notre stock de popcorn était épuisé)... Il s'est ravisé et a ordonné de "stand down".<br /> <br /> Clap de fin. Le générique défile. Et on a très envie d'aller faire pipi.<br /> <br /> Nous venons donc d'échapper, ladies and gents, à la WW III factorisée par l'Armageddon et rehaussé d'un zeste de Holodomor.<br /> <br /> Chauds les marrons.<br /> <br /> Reprenons. Tout ce qui sort de NYT, ce torchon, est télégraphié par les cinglés du type Bolton.<br /> <br /> En outre, on voit bien la manoeuvre : faire croire aux Iraniens que c'était moins une, façon "Retenez moi". Ca c'est de la pensée complexe.<br /> <br /> Un peu comme lorsqu'on Bolton sortant d'une réunion, avait laissé les photographes prendre un cliché de son bloc-notes, sur lequel était écrit en gros caractères,lettres bâton, comme un enfant de 6 ans en primaire : "5000 SOLDATS EN COLOMBIE"<br /> <br /> Il faut voir sa gueule de dégénéré :<br /> https://tinyurl.com/yb7bj9v9<br /> <br /> Ce type est con comme une enclume.<br /> <br /> Mais le truc qui échappe à tous ces débiles mentaux.... c'est que... cela grandit Trump !<br /> <br /> Trump est le seul adulte dans la pièce alors que les autres sont des sales mômes, autistes, psychopathes, qui jouent à la guerre.<br /> <br /> L'Etat profond US... devient de plus en plus infantile, et hystérique... Ils en viennent à grandir celui qui les fait tourner en bourrique.<br /> <br /> En gros : ils perdent la main.<br /> <br /> J'en viens vraiment à penser que Trump est un génie (son QI est très élevé, et il se revendique comme tel).<br /> <br /> Il les rend dingue. Il conserve près de lui les cinglés comme Bolton, écrit des tweets incendiaires... Et en fait déjoue leur plan. N'obéit pas. Fout la merde.<br /> <br /> Souvenez vous de la "frappe" que Trump avait ordonnée en Syrie (avril 2018) ? Les missiles étaient tombés dans un champs. Toute l'affaire n'était qu'une blague. Un simulacre avec de gros pétards.<br /> <br /> Oui Trump est un génie. Il sait très bien qu'une guerre avec l'Iran signerait la fin de sa présidence.<br /> Donc il évite;<br /> <br /> A la place, il insulte les mollahs, écrit des tweets, les néo-cons en mouillent leur culotte... Mais en fait... rien ne se passe.<br /> <br /> Il est parfaitement rationnel (à la différence de tous les autres).<br /> <br /> La même méthode est appliquée pour les autres sujets : Russie, Venezuela etc.
Répondre
A
Pourquoi ignorer les faits ?<br /> <br /> L'enregistrement sismographique de l'accident de Fukushima ayant provoqué un tsunami montre clairement une explosion nucléaire suivie d'un tremblement de terre.<br /> Ce que l'on obtient en mettant une charge nucléaire dans une faille.<br /> Les explications peuvent être variées allant de la vente massive de bonds par les Japs aux explications de l'article.
Répondre
F
Il y a les villes certes qui vont crever. et il ne faut pas oublier toutes les zones autour des villes moyennes sur des kilomètres qui vont crever aussi. toutes ces zones pavillonnaires ne seront plus approvisionner en rien. les seuls coins où la mort ne sera pas passée dans la semaine, c'est les endroits autonomes, qui peuvent se passer de carburant et d'électricité. il y a même des chances qu'ils meurent avant les grandes villes qui se garderont les ressources. les forces de police gendarmerie seront rapatriées dans les grandes villes et mort à tous ceux qui approchent si pas morts en routes. le film la route, montre bien ce qui va arriver sans carburant electricité et autres. <br /> des coins totalement autonomes et suffisamment loin des barbares qui viendront j'en connais pas. où aller ? c'est ça la bonne question à répondre très vite.
Répondre
M
https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/video-theorie-de-l-effondrement-qui-sont-les-collapsologues-qui-predisent-la-fin-du-monde-pour-avant-2030_3498753.html#xtor=AL-79-[article_video]-[connexe]
Répondre
F
Orlov et Jancovici sont des hommes de leur époque, la fin du Baby-boom , et le début de la génération X, une époque où se termine la conquête de la Lune et sort le rapport Meadows.<br /> Ils voient les infrastructures et la technostructure s’effondrer. Ils ne sont pas dans le déni ou l’ignorance comme beaucoup de dirigeants actuels (Edouard Philippe lui est un cynique, il a lu Collapse de J. Diamond et a choisi les putes et la coke au son de l’orchestre du Titanic.).<br /> Orlov et Jancovici comprennent aussi le changement de paradigme que cela implique. Ce sera l’arrivée d’une violence extraordinaire, pas seulement des guerres, civiles raciales religieuses ou autres, mais aussi des épidémies et des famines. Les fameux 4 cavaliers. On ne passe pas facilement de 8 milliards d’êtres humains à pas grand-chose dans la joie et la bonne humeur.<br /> L’un et l’autre en parle à demi-mot, Jancovici répète souvent « la démocratie c’est finie », Orlov a publié sur les peuples qui fuient les conflits et fuit lui-même sur un bateau.<br /> Ils ne sont pas millionnaires, ils font donc bouillir la marmite. Un discours public est un discours filtré, surtout si l’on gagne sa vie par sa plume ou par son réseau d’école.<br /> Parfois leurs paroles rappellent Kaczynski, mais la vie et les choix de ce dernier ont été un peu différents, n’est-il pas ?<br /> Et puis ils disent aussi des conneries. Il faut bien remuer de la merde pour trouver des pépites. Et le filon est ici quand même plus riche que chez BFM-WC ou L’Immonde.<br /> Mais la grosse veine est ici sur ce blog, merci à Patrick Reymond et à La Gaule. ;=)
Répondre
H
Fernand, je pense exactement la même chose que vous... Et je suis heureux de voir que je ne suis pas le seul à avoir lu le manifeste de Ted Kaczynski, qui a fait du bruit en son temps.<br /> <br /> Jancovici, quand on l'écoute bien, pense que le nucléaire va seulement retarder l'effondrement (il ne dit pas de combien de temps...) et il ne dit pas ce qu'il y aura ensuite... Sans doute des ilots de semi-civilisation, des micro-Etats gérés d'une main de fer, au milieu d'un océan de régions dévastées et dépeuplées. Ça, c'est ce qu'il doit penser les bons jours. Les jours de déprime, il doit se dire que les survivants vivront sur la Terre entière comme des Papous avant l'arrivée des Blancs.<br /> <br /> Le bateau d'Orlov, ce n'est pas une BAD, mais ça lui permettra de choisir sa région côtière.
M
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-delinquance-explose-a-paris-hidalgo-demande-des-effectifs-20190620
Répondre
H
“Quand au coup d'un accident arrangé à Fukushima, évidement, ça parait gros. Enorme, même. Mais, venant des américains (les dirigeants néo-cons), finalement, ça n'étonnerait guère."<br /> <br /> Depuis l'affaire du golfe du Tonkin, les armes de destruction massive de Saddam Hussein et quelques autres manipulations, c'est sûr qu'il n'y a plus beaucoup de gens pour croire les Américains sur parole. Dernière entourloupe, l'affaire Alstom. J'ai lu le livre de Frédéric Pierucci, où il raconte comment les Américains lui ont fait faire deux ans de taule pour faire pression sur Patrick Kron afin qu'il vende Alstom à General Electric.<br /> <br /> Les Américains ont perdu l'influence morale qu'ils avaient à l'époque de l'URSS, chacune de leurs magouilles leur fait perdre un peu plus de “soft power". Même un vieux réac comme moi n'en peut plus de leur “politiquement correct" suicidaire, qu'ils veulent imposer au reste de la planète, et de leur “égoïsme sacré".<br /> <br /> J'ai discuté de politique internationale avec des Américains. Quand on leur dit “On ne peut pas faire ça parce que c'est contre nos intérêts," ils ne comprennent pas. Comme s'ils étaient incapables d'empathie quand les intérêts de l'Amérique sont en jeu. Et même souvent, incapables d'empathie tout court. Leur société est brutale avec les perdants. Ils savent qu'ils peuvent tout perdre sur un coup de malchance et ça les rend durs. Une simple blague maladroite peut leur faire perdre leur job... Une maladie ou un accident peuvent les ruiner, la plupart des banqueroutes personnelles aux USA sont causées par des soins médicaux que les gens ne peuvent pas payer. Bref, une société de merde, et ça commence à se savoir.
Répondre
M
On reconnait un arbre à ses fruits.<br /> <br /> En ce qui me concerne je ne trouve pas que cette "précarité" rende les américains plus responsables....<br /> <br /> Les statistiques sociales auraient tendance à montré que ce pays est foutu car peuplé de débiles mentaux ayant un niveau moyen de 5e.<br /> L'armée américaine a même du mal a recruter ses soldats car les gens sont soi trop cons, soit trop gros, soit ayant des antécédents judiciaire.<br /> <br /> Ce n'est pas ce que j'appelle être responsable.<br /> <br /> C'est le triomphe du Me, I & Myself, sans oublier que le Sky is the limit.<br /> <br /> C'est une société de sociopathe, et accessoirement de toxicomanes.<br /> L'Homme étant une créature communautaire, éminemment sociale, les US sont le contre exemple.
M
"Une maladie ou un accident peuvent les ruiner, la plupart des banqueroutes personnelles aux USA sont causées par des soins médicaux que les gens ne peuvent pas payer. Bref, une société de merde, et ça commence à se savoir." : Oui, mais cette dureté fait aussi leur force, ça les responsabilisent face à la maladie, par exemple. En France, quand je vois des connards se casser une jambe en faisant du ski, avec les congés maladie qui vont avec, je me dis que ces gens sont vraiment des parasites. Et des parasites, en France, il y en a de plus en plus.