Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

COUPE DU GOLFE : 1 - 1

20 Juillet 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Actualités

L'équipe d'Iran vient d'égaliser contre de Grande Bretagne, arraisonnant un navire britannique, après que les commandos britannique eurent arraisonné le Grace 1, pétrolier iranien.

Facétieux, les iraniens en ont d'ailleurs chapardé un deuxième qu'ils ont laissé repartir, après avoir dûment chapitré l'équipage et son capitaine, sur le droit de la sécurité et de l'environnement... Visiblement, les perses ont un gros sens de l'humour, mais les godons, l'ont perdu, en même temps que leur flegme...

Bien entendu, les larbins de l'empire s'empressent de condamner l'Iran. En oubliant le Grace 1.

Les navires godons, sont priés, par leur gouvernement, de le plus se diriger vers Hormuz. Où est le temps béni, où le vrai souverain iranien était l'ambassadeur de Grande Bretagne, et le Shah, un gros poussah sur ses coussins ?

Ce qu'il y a de bête, c'est que pour contourner Hormuz, ça ne doit pas être très facile, de trainer un navire dans le désert, surtout chargé.

Le gisement de gaz south pars, lui, semble battre des records. Visiblement, ses exportations augmentent pas mal.

BHL avait dit que les russes seraient pénalisés par l'absence d'euros, s'ils cessaient d'exporter, mais là, ce sont les clients qui ont l'air pénalisé de l'absence de leurs produits.

L'affaire du drone iranien semble tourner au ridicule (US), à l'eau de boudin, et au micro-militarisme théâtral, encore plus micro. On peut même parler de nano.

Pour Nasrallah, les USA sont incapables de mener une guerre dans la région et on peut se demander si, désormais, ils sont capables, d'ailleurs, de monter une guerre tout court. Quand les B52 sont envoyés dans la région, c'est que le pluriel commence à 2. En dessus, on tourne un nouvel épisode de "Mission Impossible".

Ce qui n'empêche pas les coups d'épingles, les bombardements des Hachd en Irak. Visiblement, c'est plus par habitude que par stratégie ou même tactique pensée.

La situation dégénère, sans que visiblement, il y ait quelqu'un à la tête, au moins aux USA.

Il est clair qu'une guerre dans le golfe, signifierait la fin de notre monde, immédiatement. Il n'y aurait pas d'autre choix que de constater l'effondrement économique, financier, politique, et moral.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Là, on a affaire à une belle brochette d'abrutis. Faire en sorte que l'Iran ne puisse plus n'avoir comme choix que la guerre ou pas loin, c'est du beau travail d'orfèvre. Souvenons-nous des noms : Trump, Bolton et Pompéo. Merci encore pour ce moment.
Répondre
H
Une guerre dans le Golfe, ce serait un peu ça, pour la civilisation :<br /> https://www.youtube.com/watch?v=ksVbeKIj5yU<br /> <br /> La seule question qui vaille, finalement, c'est : <br /> <br /> Les dirigeants iraniens sont-ils déjà persuadés qu'ils n'ont plus rien à perdre ? <br /> <br /> À mon avis, non, mais je ne vois pas l'intérêt de renforcer et faire durer les sanctions, ça ne peut que mal finir. De plus, arraisonner des bateaux étrangers, c'est un acte de guerre, et ce sont les Anglais qui ont commencé. Ont-ils oublié que 50% de ce qu'ils mangent est importé et passe par la mer ?
Répondre
N
quand je dis que faut foutre un truc dans l'eau pour flinguer les sous espèces et le surplu.... <br /> juste être patient.<br /> <br /> http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/ile-de-france-d-ou-vient-le-tritium-qui-pollue-l-eau-du-robinet-18-07-2019-8119734.php<br /> <br /> comme je le dis souvent, "on a pas encore atteint notre pic de monstruosité, simplement parce que le pire observé n'est pas encore généralisé."
Répondre
S
"Il est clair qu'une guerre dans le golfe, signifierait la fin de notre monde, immédiatement. Il n'y aurait pas d'autre choix que de constater l'effondrement économique, financier, politique, et moral."<br /> <br /> Le plus tôt sera le mieux!
Répondre