Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

IMPASSE...

12 Juillet 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Energie

L'impasse actuelle est totale. Comme le dit gael Tverberg, les hommes politiques veulent diriger le monde avec leurs croyances, sans tenir compte de la physique.
Les solutions, même drastiques, proposées, vont dans le sens de l'effondrement, dans son accélération, pas dans le sens d'un atterrissage en douceur.

Les cygnes noirs s'amoncellent. Le marché automobile chinois connait une secouée mémorable. Et quand c'est le plus gros qui atchoume, tous ont la grippe. 

Cygne noir, aussi, au niveau local. Un intermarché se crash au décollage. 30 % du Chiffre d'affaire prévu a été réalisé. Sans appel. Sans compter, que, visiblement, ces 30 % ont coulés le voisinage.

Ne gâchons pas notre plaisir, Canal - est dans la mouise, avec ses salaires déments. Là aussi, on vire les sans dents, pour préserver les autres.

Pour ce qui est des effondrement, le parallèle établi entre l'effondrement de l'empire chinois et de l'empire romain. Sans compter les empires parthes et indiens. L'Inde, par exemple, ne retrouvera jamais plus son unité, sauf sous la conquête britannique. L'Iran deviendra féodal. Bref, le transfert de l'argent et de l'or d'occident en orient tuera tout le monde. bel exemple de ce qu'il ne faut jamais faire : une économie mondialisée. J'oublie. On a appelé cette période, "les empires universels". Ils cherchèrent à se tirer de ce mauvais pas par le despotisme de plus en plus inhumain et féroce.

De plus, on ne peut absolument pas faire passer, politiquement parlant, des politiques d'économies d'énergie sans avoir dit la vérité. C'est le rationnement par manque. Interdire la vente de véhicules aux particuliers ? Intéressant. Il faudra voir la réaction des intéressés, employés des constructeurs et clients. Limitation des températures ? Pourquoi pas. Là aussi, des générations de feignasses et de fragiles, se plaindront du froid. Diminuer d'un degré la température de chauffage diminue la consommation de 7%. les filières énergétiques en seraient ravagées.

D'autres remèdes apparaissent idiots. Multiplier par 2 le nombre d'agriculteurs ? C'est par 10 ou plutôt 20 qu'il faut procéder.
Le transport en commun plutôt que le transport individuel ? Idiot aussi, si l'on n'a plus besoin de se déplacer.

Réguler la construction ? Intéressant. On n'a tout simplement, pas besoin de construction.

On a déjà connu ce genre de transition. Tout le monde l'a oublié ? C'est mai juin 1940. Après, rationnement, plus de véhicules, ou au mieux 1/10 du parc, plus de chauffage, peu d'électricité, et encore, on se contentait de s'éclairer avec, et cela faisait fonctionner quelques machines. Tous les siècles, quasiment connaissent un -petit- effondrement. Les gros effondrements eux, arrivent tous les 5 ou 6 siècles, quand on s'est mis (enfin, les hommes politiques nous ont mis), dans une situation intenable.

La réaction à la crise pétrolière de 1973 a été, non pas le rationnement de l'énergie, mais l'appel à d'autres énergie. Le bon vieux charbon, le gaz en pleine expansion, le nucléaire. Aujourd'hui le nucléaire est fini épuisé jusqu'à l'os, le gaz progresse un peu, le charbon s'extrait de plus en plus mal.

Le recours à la planche à billet masque le problème de manque d'énergie, d'insolvabilité que cela entraine, pour reporter le problème un peu en avant.

"L'histoire montre que l'effondrement des économies est très courant. Ensemble, nous avons fermé les yeux sur cette possibilité qui se présente toujours à l'économie mondiale à l'ère moderne."

Et nous avions la clef pour l'empêcher, la globalisation-mondialisation. Le problème des transports n'a pas besoin de solutions, il va se résoudre tout seul pour se stabiliser à 10 % de ce qu'il est. La seule marge de manoeuvre que je vois, ce sont les économies d'énergie sur l'immobilier, à commencer par ne plus construire. Ou marginalement.

Je le répète, la majorité des gens ne croient pas à l'effondrement, ou seulement, c'est plus grave, par éclairs, et sont davantage terrorisés par leur peur d'exclusion sociale et d'excommunication, pour ne pas voir le caractère génial de la mondialisation.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Un "idéal meilleur" ? Les dictatures ?<br /> <br /> Pas toujours. Elles répondent avant tout à une "impérieuse nécessité". Cette dernière est aussi appelée : "la crosse de mon flingue dans ta gueule".<br /> <br /> D'abord et avant tout c'est ça une dictature.<br /> <br /> Birmanie, Indonésie, Argentine, Chili... Quand l'armée thaïe tire sur la foule dans les rues de Bangkok en... 1992... Où est l'"idéal meilleur" ?<br /> <br /> C'est simplement un rapport de force qui décide de s'imposer (pour des raisons qui sont accessoires au fond) aux autres.<br /> <br /> Donc dans le cas présent, il n'y a rien à nous "vendre" en particulier. Ou plus rien disons.<br /> <br /> Il faut simplement parquer le bétail, s'assurer qu'il reste tranquille, en le brutalisant, en le terrorisant... Et durer.<br /> <br /> D'un contrôle social "mental" (tout le 20ème siècle, avec des techniques très fines dans la seconde moitié)... On va revenir au truc éternel, violent et sale, car il n'y a pas d'autres solutions : "imaginez une botte piétinant un visage humain... éternellement."<br /> <br /> La fin de l'histoire est claire.<br /> <br /> Papa Aldous Huxley et ses pillules qui font rire, ont perdu. <br /> <br /> C'est bien tonton Orwell qui emporte le match !
Répondre
H
Délires de l'ultra-gauche dans les universités américaines :<br /> <br /> Evergreen<br /> https://www.youtube.com/watch?v=u54cAvqLRpA&feature=youtu.be<br /> <br /> Grown<br /> https://www.youtube.com/watch?v=NRVJWE9rM10<br /> <br /> Yale<br /> https://www.youtube.com/watch?v=4rWyHjpNmS8<br /> <br /> L'Amérique s'en fout, elle sait que l'université est devenue une fabrique à chômeurs diplômés ignares, endettés et infantilisés. Comme le dit Michel Drac, pour la génération actuelle, il n'y a pas de places pour tout le monde dans le train. Autrement dit, il y a de moins en moins de jobs pour diplômés et de plus en plus de diplômés (aux Etats-Unis, ils sont souvent diplômés au rabais, mais ils sont diplômés quand même). Dans ce genre de situation, le piston de papa fait la différence entre le cadre bien payé et le chômeur.<br /> <br /> Pour un jeune issu d'un milieu modeste, la meilleure stratégie (aux USA, mais ça devient vrai chez nous aussi), c'est d'apprendre un vrai métier (électricien, plombier, infirmier), ce qui ne nécessite pas de passer par l'université. Les frais de scolarité (aux USA) ont explosé, le nombre d'administratifs aussi : on essaie de tirer le maximum de fric de la bête tant qu'elle respire encore, c'est la logique du capitalisme à l'Américaine. <br /> <br /> Les étudiants en sont les premières victimes, mais vu le genre de connards qu'ils laissent parler en leur nom (voir les vidéos), on se passera de les plaindre.<br /> <br /> La première vidéo Youtube dont j'ai donné le lien (université d'Evergreen) montre comment la situation peut partir en vrille quand le président de l'université est un gauchiste pervers, mais très doué pour le lobbying, et la majorité des profs des bobos de gauche terrorisés par leurs étudiants et par le politiquement correct.<br /> <br /> C'est aussi ça, l'effondrement. Des universités qui ne servent plus à rien, mais qu'on ne peut pas fermer comme de vulgaires usines. Alors on les laisse pourrir de l'intérieur.
Répondre
S
Les théories sur les dictatures sont très plausibles, mais vous reprenez les schémas d'avant. Les dictatures s'imposent d'emblée par la force, elles représentent un renversement qui promet un idéal meilleur, c'est pour ça que ce renversement est accepté par une population aux abois.<br /> Rien à voir avec la situation actuelle, dans laquelle les mêmes élites tentent de garder la main sur un pouvoir qu'elles gèrent depuis des décennies et qui est à bout de souffle.<br /> Malgré le fait qu'une partie des populations vivent dans une pauvreté relative, elles ont encore un peu accès à la société de consommation, quand bien même elles se privent de bouffe (ou bouffe de la merde) pour pouvoir regarder ze voice sur leur écran 4K de 6 mètres de diamètre, les yeux collés à l'écran. <br /> On va tomber de haut, et la dictature impose, pour assoir sa légitimité, une purge des apparatchiks. Va y a voir de légers problèmes... Et je ne vous parle pas de la population, le nombre, l'état mental. <br /> Ça va bien se passer...
Répondre
L
Rome aussi devient de plus en plus dégueulasse. Les villes en déclin ça deviendront de vraies décharges a l'avenir mais aussi des mines de matériaux.<br /> <br /> https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/croulant-sous-les-dechets-rome-negocie-avec-trois-pays-europeens-pour-les-exporter-1037590<br /> <br /> Selon certains analystes, le déclin de l'automobile est la pour durer en Chine.<br /> <br /> https://www.lesechos.fr/industrie-services/automobile/automobile-pourquoi-le-marasme-du-marche-chinois-est-la-pour-durer-1037578
Répondre
N
ma conclusion :<br /> <br /> le laisser faire libérale est une ancienne pratique où l'on tente simplement d'anticiper pour mieux piloter. dans l'optique où tout changement de cap ne peut être que brutal, déclencheur de bouleversement, ma conclusion est qu'une sorte de destruction involontaire contrôlée, parer au mieux, et de laisser le temps agir pour aider à lisser les choses, sans avoir à intervenir pour supporter les responsabilités historiques.<br /> <br /> l’immigration s'estompera sur l'envolée de coût de transport et capacité physique, la démographie se régulera puis diminuera faute de perspective d'avenir et de manque de travail. la dureté sociale s'amplifiera bien plus que maintenant.<br /> <br /> tout pan où une information réelle provoquerait un bouleversement est systématiquement noyauté, détourné.<br /> <br /> un système de caste ré-émergement ( corrélation avec ce que dit le père drac, lui aussi arrive à peu près à un retours de l'ancien temps ) car on ne sait pas faire autrement. et il n'y a plus rien derrière.<br /> <br /> de l'esclavage à rosa park puis evergreen, le prof noir qui hurle raciste suprémaciste blanc sur un gosse avec une casquette maga, il n'y aura pas de conflit ethnique car tout sera hybridisé, les blancs auront disparus. ce qui effondrera la civilisation c'est quand la majorité sera des nègres. c'est inavouable et pourtant très observable dans l'assimilation par les blancs de la culture nègre. " soprano" à the voice à coté du pd libanais & du produit de télé réalité décennale TF1 & julien clerc, à cette cadence la dans 2 ans c'est maitre gims le juge...<br /> <br /> un dégradé situationnel avec une exponentielle monétaire car on ne peut rien faire d'autre.<br /> <br /> 2040 interdiction du thermique dans paris, irréalisable, chaudière fioul fin 2030, impossible, l'ensemble des vermines intermédiaires aux secteurs pour faire les transformations vont systématiquement se greffer et décupler les coûts rendant toute politique monétaire insuffisante.<br /> <br /> y a une semaine, une femme a accouché seule dans un hôpital à lyon, 2° ville de france. si vous remettez la situation dans un contexte, c'est à se demander comment ca se fait qu'il n'y ait qu'un seul cas de déclaré, et combien sont les minots sous le radar de celles qui ne se déplacent même pas pour accoucher.<br /> <br /> la vision du monde est tellement incomplète par la manipulation et les versions disponibles qu'on ne peut même pas avoir une idée fiable à plus de 75% d'une situation. tout est maquillé, les bilans les stats les sondages les enquêtes les rapports, à ce jeu là, tant qu'on a la puissance monétaire pour imprimer ou diluer, ca peut durer très longtemps. et je pense que ca va effectivement durer très longtemps.<br /> <br /> objectivement, l'état quantitatif actuel énergétique, coûte somme toute très peu cher, la marge d'augmentation peut tellement être plus significative. quand je vois linky en fonctionnement c'est bien de voir les kwh par jour utilisés. on arrive à vérifier la moyenne de ses anciennes factures, mais on peut aussi se dire que si on mettait le kw à 1€ on aurait immédiatement de la sobriété énergétique. forcée.<br /> <br /> la marge, on l'a encore, le kw à 1€ ca viendra, comme le litre à 10ff quand j'étais gosse, on a été au delà, ca couine mais on fait avec... c'est un déroulement long. il n'y aura rien de radical, rien de spectaculaire, rien d'hollywoodien, les cinglés fin-du-mondiste mourront sur leur stock de munition, aucun coût de feu ne sera tiré.<br /> <br /> ceux qui pensent qu'en europe on va s'entre tuer sont des dégénérés télévisuels avides de sensations dans leur vie de merde STABLE ET MORNE. les blancs n'ont pas les couilles générationnelle de tuer, de monter au front, de faire opposition, la preuve, GJ... . 6 mois et pffft, go vacances et ont perdu sur toute la ligne, un groupe de 10k personnes en réseau à l'ancienne avec une volonté folle une fois 2-3 ministres pendus ca aurait changé la trajectoire, l’élite n'a pas peur du peuple elle lui applique une manipulation de masse culturelle constante.<br /> <br /> aujourd'hui un ministre écolo détourne, il dit " je vais payer si y a eu des pb", et ca passe plus personne ne réagit, il est même pas viré, les gens s'offusquent 24h, et l'industrie culturelle par la captation de l'attention reprend son cours.<br /> <br /> reymond tu devrais fermer ton blog, partir en avion sur une ile, te la couler douce et envoyer chier toute cette merde. une situation inextricable héritée ne peut être que transmise, y a pas de solution.<br /> <br /> ca sert plus à rien d'observer, de commenter, de se révolter, tout est noyauté.<br /> <br /> quand tu vois un type faire un truc de travers si tu le signifies c'est toi le problème aux yeux de la société, à partir de là, la première sécurité c'est de ne plus intervenir, surtout pas. démerdez vous les mecs. c'est éprouvé depuis le temps...<br /> <br /> ------------------------<br /> <br /> " et pourtant le prix du pétrole n'augmente pas ".....<br /> <br /> comment te dire... la différence avec une élasticité de prix classique ( offre et demande ) d'un produit standard et d'un produit vital fait que dès l'instant où dans ta cervelle tu conceptualises que si tu prives d’accès une ressource de premier ordre, qui bloque l'industrie de tous ordres sous-jacent, tu comprends alors qu'un maillage de contrôle, de pouvoir et de contre pouvoir, fait en sorte que le prix, reste accessible, car sinon tout le monde perd. c'est la raison essentielle pour laquelle le prix reste bas, il est neutralisé car si il a un prix libre, la moitié du monde n'y a plus accès et 80% du monde ne produit plus rien. c'est la démonstration paradoxale que le monde peut avoir une économie globalisée planifiée encadrée sur un prix donné pour que tout le monde s'y retrouve, le nouvel ordre mondial est une volonté de généraliser ceci, mais ca prendra trop de temps et il y a trop d'acteurs pour manier et équilibrer les forces. c'est pour ça que des blocs doivent se former pour parler au nom de groupes et non de pleins de petites voix séparées. c'est la fonction même de l'ue. peser plus lourd en groupe.<br /> <br /> le temps du pétrole cher viendra mais pas de ton vivant. ni du mien d'ailleurs.
Répondre
L
C'est une vision qui impose une docilité des foules. Ce qui me semble improbable.<br /> Les phénomène de foules sont par essence spontané et imprévisible. L'autoritarisme ne peut pas fonctionner lorsque la rupture est trop à contre courant de l'identité de la foule. Concernant la France la docilité des foules n'est possible que lorsque tout va encore assez bien. Mais cette docilité peut vite basculer et contrarier la vision d'une longue agonie consentante, ton scénario.<br /> Concernant la fonction du groupe ! pour qu'elle puisse être efficace il faut absolument que se groupe soit lié par autre chose qu'une monnaie commune. Il faut des objectifs communs. Et il faut bien constater que c'est loin d'être le cas. <br /> Donc ton scénario me semble logique d'un point de vue utopiste. Mais c'est un raisonnement qui implique la raison. Hors le seul et vrai problème est de tenir les foules. C'est facile là où la dictature et l'autoritarisme sont culturel. C'est loin d'être le cas en France. <br /> Mais ton scénario peut très bien fonctionner dans d'autres pays. C'est d'ailleurs la règle dans une grande majorité de pays. Mais oser penser que cela soit possible en France, c'est vraiment oublier le facteur psychologique des foules en présence. <br /> Il ne faut jamais omettre dans son analyse la spécificité psychologique de la foule concernée. <br /> La docilité des foules n'est généralement supportée qu'en cas de guerre. C'est à dire après un effondrement. La restriction même progressive finit toujours par créer des effets de foule. Ils peuvent être paisibles un certain moment mais peuvent tout aussi bien devenir violents et massifs. <br /> Les êtres humains ne sont pas des moutons même si parfois on pourrait être tenté de le croire.
M
Sans vouloir paraître désobligeant : je ne vois pas trop, en Europe, comment la civilisation se maintiendrait avec un continent peuplé de boucaks, comme vous semblez le penser....<br /> <br /> Les population immigrés jouent le rôle du verre d'acide, d'accélérateur de la déchéance ils ne sont donc nullement là pour bâtir, mais pour détruire, ils ne le savent pas, t'inquiète, moi je le vois comme le nez au milieu de la figure...<br /> <br /> La France d'après pourrait bien se faire sans eux... étant donné qu'ils ne risquent globalement de se prendre des balles en récompenses à leurs incivilités et non plus des allocs.... Ces gens là ne ferons pas la France, ni l'Europe car ils l'ignorent au mieux, ils la déteste au pire....<br /> <br /> Je crois aussi que les français, les européens sont vacciné, et verrons ces gens de trop quand il faudra ses serré la ceinture et les coudes<br /> <br /> Comme eux, nous verrons comme des poulets à déplumer. ce qui est déjà +ou- le cas.<br /> <br /> Deux mentalités de fond vont s'affronter : le nomade pillard, le sédentaire.<br /> Je parie sur le deuxième.
L
Dit plus simplement, l'offre s'adapte à a demande (pour une fois qu'elle est vérifiée hors rapports de force cette fameuse loi de l'offre et de la demande), c'est-à-dire que les acteurs économiques, entreprises (non financières), états, ménages n'ont plus les moyens de payer un pétrole cher.<br /> Sinon économie mondiale, couic !<br /> Les entreprises d'énergie n'ayant plus les moyens d'investir ce sera entreprises d'énergie couic !<br /> Dans tous les cas de figure, ce sera couic !<br /> Le pétrole comme le reste sera réconcilié avec le temps et la monnaie, donc, oui, il sera cher. Ou rationné, ce qui reviendra au même.<br /> Idem pour les taux d'intérêts. Comme le dit Drac (idem Bertez), le seul moyen de maintenir les marchés financiers en apesanteur est de maintenir ces taux au plus bas possible, jusqu'à l'absurdité des taux négatifs -moi, la banque, je vais t'offrir du fric pour que tu empruntes chez moi !!??<br /> Pour les réjouissances futures, je ne sais pas.<br /> Ce qui est sûr c'est que le scénario grand soir avec Le Peuple en marche sous une forêt de têtes piquées est exclu et j'ai dit pourquoi.<br /> Le scénario chaos spontané ou organisé (des forces extérieures y auraient intérêt) est plus plausible, mais avec une grosse inconnue qui est peut-être ce qui enquiquine le plus les oligarchies hexagonales actuellement : il reste une armée en France.<br /> Oui, la démocratie risque de s'en trouver en veilleuse pour longtemps.<br /> Au point arrivé tout le monde s'en foutra d'ailleurs.
M
Et pourtant ... Le prix du pétrole n'augmente pas.
Répondre
T
Il a augmenté de façon fulgurante en 2008 et a soufflé le château de carte financier mondial. Les banques centrales se sont mises à pisser de l'argent dans le système bancaire comme si leur vie en dépendait (et c'était exactement cela). Récession, effondrement de la demande et en conséquence effondrement du prix du pétrole. Beaucoup de gens et d'entreprises ont disparu de l'économie. Ceux qui s'en sont sortis se sont remis à consommer, d'où remontée des prix pendant quatre cinq ans, marasme, et baisse en 2015. Enfin baisse... C'est une blague. Parce qu'autrefois on n'aurait jamais considéré qu'un baril à 50$ soit pas cher. Le pétrole est trop cher pour tous les secteurs économiques qui en dépendent (c'est à dire tous, sauf la prostitution et le cannabis en circuit court), mais pas assez pour couvrir ses coûts de production croissant. Quand le pétrole augmentera à nouveau, ce sera « une nouvelle crise », selon les journalistes et les économistes. D'autres boites fermeront et d'autres gens seront éliminés de l'économie formelle, en faveur de l'économie poubelle (on soulève le couvercle, on mange ce qui pue le moins). Ceux qui ne seront pas éliminés ce tour là pourront continuer de consommer et se répéteront qu'il ne s'est rien passé, que ça redémarre, qu'on va innover-disrupter-digitaliser et un jour aller bronzer sur Mars. On a tort de se plaindre, on vit vraiment une époque marrante.
C
Reprenons l'hypothèse de Michel Drac (très bonne sa conf' sur "la vérité des prix"... par contre en effet, il aurait dû ajouter les taux d'intérêt.... négatifs dans ses calculs).<br /> <br /> Ce bordello est au pire créé au mieux géré par les élites.<br /> <br /> Au fond, nous avons UNE SEULE CERTITUDE : avant l'effondrement à la Mad Max... il y aura la dictature.<br /> <br /> Soft d'abord, ensuite de plus en plus dure et violente.<br /> <br /> On peut prendre le problème sous toutes les coutures, c'est une évidence humaine et historique.<br /> <br /> Car c'est la seule manière, de contenir une masse humaine importante face à un problème de ressources qui se réduisent, qui manquent.<br /> <br /> De ce point de vue, Macron et tous ses complices ne sont pas un accident de l'histoire. Une erreur.<br /> <br /> Il y a une forme de cohérence, derrière eux.<br /> <br /> La dictature commence soft... Très soft... Mais elle est bien réelle.<br /> <br /> La où je diffère avec vous, c'est que justement je pense que le processus sera long.<br /> <br /> La dictature, nouvelle société de "cour" comme dit Drac, permet justement de gagner un peu de temps.<br /> <br /> C'est au fond le système le plus efficace pour gérer les... pénuries...<br /> <br /> Les mecs ne sont pas contents ? Ils enfilent un gilet jaune ? Boum, un coup de matraque dans la gueule. Etape suivante : les disparitions, enlèvements, torture, etc.<br /> <br /> Tout ceci est vu et revu.<br /> <br /> On confine les pauvres dans un coin, esclaves, avec peu de ressources. Et l'élite continuera de se goberger avec les ressources qui resteront.
Répondre
F
Exemple d'élite qui se gave mais trop con pour pas se faire prendre François qui rugit...