Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

POUVOIRS TOTALITAIRES

19 Juillet 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND

Quel est le devenir des pouvoirs devenus totalitaires ? Un article paru dans "Egalité et réconciliation" est édifiant : "Le pouvoir totalitaire des lobbies va précipiter leur chute."

Quand un pouvoir atteint un certain point, il pourrit. Et "Rome est proche de la roche tarpéienne". Le lobby n'imagine même pas pouvoir être éliminé et voir se dresser contre lui, les lois qu'il a fait édicter.

"Croyant avoir gagné, la République des lobbies et des réseaux impose maintenant des lois liberticides pour verrouiller son pouvoir tout frais. Ce sont ces lois dégradantes pour le citoyen – il ne peut plus dire ce qu’il pense, ce qui est le pire cas de figure pour un régime et le condamne à terme – qui vont briser cette République vermoulue."

Bien sûr, c'est la dichotomie entre le discours, la baisse du niveau de vie et la moralisation qui va être explosif. Bien entendu, une dictature peut se faire jour. Et perdurer. Seulement si elle est "populiste".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Dans le tram où je me trouvais...<br /> <br /> Terriblement pressé, envie de pisser.
Répondre
L
@ Christophe<br /> <br /> Mea culpa sur ce coup-là. La guerre du stade n'aura pas lieu.<br /> <br /> Conclusion : la communautarisation de la France est actée et le « plafond de verre » d'un parti comme le RN sera de plus en plus celui-là.<br /> Comme cette communautarisation a aussi ses chauds partisans -et ses bénéficiaires- chez ceux que l'on appelle abusivement « nos compatriotes » (plus rien à foutre personnellement de ces martiens) on comprend finalement pourquoi Macron a toutes les cartes en main au moins sur le plan franco « français ».<br /> <br /> Il faudrait peut-être arrêter aussi sur « Le Peuple » vent debout contre « Le 1 % » qui se goinfre du homard. Mais je dis ça comme ça.<br /> Les gilets jaunes n'étaient qu'une jacquerie communautaire avec une velléité universaliste propre à ce qui reste de l'esprit français. <br /> Un Puy du fou en vrai à la sauce républicaine avec, en clou du spectacle, un RIC sur l'interdiction du homard.<br /> De tout ça, il faudra bien tirer des conclusions.<br /> <br /> Dans le tram je me trouvait peu avant le coup de sifflet final tout était résumé symboliquement.<br /> Devant moi, deux punk à chien bourrés levaient le poing en beuglant « vive la France ». Seuls les clébards semblaient conserver une dignité bien française et un œil fataliste.<br /> Derrière moi, des étudiants vraisemblablement d'une école de commerce causaient haute finance. Florilège : <br /> « Quand ON prête aux particuliers, dans les subprime par exemple, d'accord, c'est de l'argent perdu parce que c'est vrai que les gens ils pouvaient pas rembourser. Mais l'état c'est pas pareil, il est solvable, il DOIT rembourser » <br /> « Ouais, d'un autre côté, personne ne veut payer d'impôts, donc c'est normal que tu te casses » « Ouais, j'ai un pote, il est à Dubaï, il gagne MILLE fois plus et il paie rien ».<br /> Une semi-grasse à moitié à poil papillonne au milieu. Sans doute la vamp de la promo. Celle-là a déjà choisi d'aller se marier sur le dos d'un chameau à Dubaï.<br /> <br /> De ceux-là au moins, l'affaire est entendue. On va bientôt en être débarrassé. C'est le problème de la France. Les meilleurs, les cerveaux, s'en vont.<br /> <br /> Soudain, en plein milieu du périmètre hospitalier, la rame s'immobilise et le chauffeur nous fait un gros lapsus révélateur à son micro.<br /> « Suite aux événements POLITIQUES, le tram ce soir n'ira pas plus loin ». Nous sommes à deux kilomètres du centre, voué donc ce soir aux festivités communautaires footbalistiques.<br /> « Génial, on va marcher » dit la vamp en tortillant du cul en tête du groupe. « Vive la France » beuglent les punks à chien, hilares. <br /> Sur le quai, un papy sur ses deux cannes a l'air perdu.<br /> <br /> @ Nobody<br /> <br /> D'équerre au moins sur le tableau de l'hôpital, que j'ai pas mal fréquenté ces derniers temps.<br /> « Le meilleur système du monde », à l'image de cet autre meilleur système du monde qu'était celui de l'éducation, n'est plus que ce qu'il est.<br /> L'engrenage sera enrayé quand il aura l'air d'un repoussoir. Les gouvernement y travaillent activement.<br /> <br /> @ Mj<br /> <br /> Quand les gens entendent « dictateur » aujourd'hui ils comprennent « fasciste ». Franco était bien un caudillo, un dictateur conservateur classique. Donc certainement pas un fasciste.
Répondre
F
Ce à quoi on assiste en occident, dans tous les pays, c'est la dissolution de l'état, la fin donc de la république=oligarchie et la fin de democratie-actuelle=oligarchie. le néo-libéralisme et le mondialisme dissolvent les états alors que c'est le socle même sur lequel ils reposent. il n'y aura plus de centralisation possible d'ici qques années. toutes les instances supra sont des echecs, que ce soit le FMI, les états-fédéraux, l'UE etc. Que de la merde inutile. Et avec le net, la décentralisation est totale. Plus les états dématérialisent plus ils perdent le contrôle et le pouvoir qui va dans les mains des FAI tout simplement. <br /> Les délires et les excés actuels en France par micron et ses mercenaires expriment bien ce raidissement du pouvoir qui perd la main. Avec le net tout se sait. Les gens vont de plus en plus ignorer l'état, la pauvreté va supprimer les ressources de l'état. sans état fin du capitalisme. Comment une société d'autoroute pourrait elle se passer des gendarmes ? Hors elle ne les paie pas ... cqfd, si police privée alors prix multipliés par 10, alors fin de l'autoroute, surtout qu'une police privée sur les autoroutes ça veut dire racket, viol et tout le bazar. On est à la fin du fonctionnement état-oligarchie. ça va être un sacré bordel.
Répondre
S
@ Christophe<br /> <br /> Vous avez à la fois tort et raison (je me mouille pas, hein!).<br /> <br /> Vous avez raison sur les moyens de contrôle, grandement évolués, sophistiqués, multiples.<br /> Vous avez raison également sur le "wishfull thinking". C'est un biais qu'on possède tous.<br /> MAIS<br /> La société actuelle n'a plus grand-chose à voir avec celles des régimes, dictatures ou pas, d'avant.<br /> Elle s'est fragilisée, morcellée, individualisée, la rendant très instable. Les possibilités de rupture n'existaient pratiquement pas (et pourtant ça n'empêchait pas qu'il y en ait), hors aujourd'hui, elles sont innombrables.<br /> De plus, la fossilisation des structures étatiques ajoutée à une désorganisation chronique neutralise à mon avis une bonne partie de son pouvoir de nuisance.<br /> Un durcissement de la repression ne fera qu'encourager la dispersion/dilution des éléments de l'opposition tout en la radicalisant. Exemple: les Gilets Jaunes. C'est l'effet "banc de poissons" face au requin et il est imprévisible car le pouvoir s'aveugle de lui-même sur ces capacités à faire face. L'exemple-type est représenté par la destruction des radars, où la recherche des auteurs est quasi-impossible. On est ici typiquement dans la résistance des années 40. L' étape qui vient juste après est la structuration et la formation de "milices". 6 mois de manifs continuent, les FDO sont proches de la rupture. Il n'en faudrait pas beaucoup plus pour renverser le rapport de force, et en core, je n'ai pas pris en compte les blackblocks, les hordes de banlieues et autres groupes qui s'auto-généreraient quasi-instantanément après avoir senti le pouvoir vaciller.<br /> Ensuite il y a Internet, inverrouillable car comme toute structure humaine, les parades émergeront d'elles-mêmes. Toutes ces possibilités de fuites n'existaient pas avant.<br /> Il faut tenir compte aussi de la rapidité du monde moderne, où tout va plus vite. Rien n'apparait plus comme permanent, ou être en capacité de le rester. Comme je l'avais déjà expliqué, la dictature représente l'avènement, donc la naissance d'un pouvoir. Hors aujourd'hui, ce que je vois, c'est un pouvoir à bout de souffle, certes très organisé car il vient de loin, mais il doit se transmettre depuis plusieurs générations et chacune d'entre elles s'affaiblit intellectuellement, se laissant entrainer par sa propre volonté d'abaisser l'humanité pour la contrôler.<br /> Je pense tout simplement que ces "maîtres du monde" en puissance n'ont pas la capacité de leurs ambitions. Ils ne sont rien de plus que vous ou moi et pratiquent eux-mêmes à un niveau stratospérique ce que vous appelez le "wishfull thinking". Vous pensez sincèrement que des types comme Obama, DSK, Christine Lagarde ou Merkel sont capables de gérer une situation telle qu'elle se présente? Certes, il y a ceux qui tirent les ficelles dans l'ombre, mais ils peuvent de moins en moins se cacher, on le voit, et s'il y a quelques petits génies dans la finance ou dans la manipulation, ils ne peuvent pas faire grand-chose tous seuls. Ils profitent du cadre capitaliste/néo-libéral/étatique lentement construit depuis deux siècles, assis sur l'exploitation des ressources de cette bonne vieille planète, mais n'en sont en aucun cas les moteurs, ou de façon très très secondaires.<br /> Enfin, il faudrait qu'ils arrivent à s'entendre entres Dieux. je ne suis pas sûr qu'ils soient tous autant "bras dessus-bras-dessous" qu'on l'imagine. Il y a plusieurs intérêts différents sur la planète. Il ne s'agit plus de jouer au roitelet sur son petit bout de terrain.<br /> Enfin encore, pour des raisons que j'aurais du mal à qualifier de façon simple, comme tout dictature qui se respecte, elle est toujours dépendante d'intérêts extérieurs qui peut l'aider à se maintenir plus ou moins longtemps. Dans un cadre planétaire, où les puissants iront-ils cherché de l'aide? Il n'y a plus d'échappatoire ni d'endroits ou se cacher. Un monde qui prétend tourner en vase clos, uniformisé, avec une population même zombifiée ne tient pas longtemps économiquement.<br /> Et on en revient à ce que je soulignais au départ. Cette dictature en devenir demande des ressources gigantesques qu'elles ne possèdent tout simplement plus! Maintenir le vernis pour empêcher des hordes de milliards de zombies de vous bouffer tout cru, c'est foutu aujourd'hui. Les riches n'ont plus de chateaux-fort mais ils sont une cible très facile à atteindre, n'importe où sur la planète. Pas d'échappatoire, ni de pays d'accueuil. Regardez la Corée du nord, le Hezbollah, l'Iran, la Russie qui effraie une partie de cette élite. Ils n'ont pas de pouvoirs magiques pourtant. Mais ils n'ont pas besoin d'être gros ou "puissant" pour les détruire.<br /> Quant aux drones, c'est de la rigolade. Un simple champ électro-magnétique pour les aveugler et ils redeviendront de petits-cerfs-volants. Pour amuser et entrainer la population, ils feront d'excellentes cibles. L'arc et le lance-pierre, voilà les armes du futur!
Répondre
F
Une dictature tient quand il y a des ressources naturelles qui peuvent être extraites en laissant de côté la population et en limitant les infrastructures à la ressource à extraire. exemple l'algérie qui n'arrive à rien alors que la population est éduquée.<br /> l'oligarchie dans un pays comme la france tient tant que la productivité de la population monte et que cela permet de donner à la population (avec SON argent) des infrastructures et des soins corrects (pour maintenir la productivité). Un cercle vertueux et avantageux pour tout le monde.<br /> La situation du mondialisme va à l'encontre de ce mécanisme, la terreur ne pourra pas durer ici et la seule solution pour l'oligarchie c'est de s'exiler ou de rendre le pognon en rendant le niveau de vie. actuellement la productivité se casse la gueule, c'est mauvais pour tout le monde.
Répondre
S
Ben non, on voit sous nos yeux, actuellement, le morcellement de plus en plus fin de tous les groupes. Et notre gouvernement actuel lance en permanence des sujets clivants permettant de fractionner encore un peu plus. Suffit de regarder ce qui est sorti du plan retraite de Delevoye (donc Macron), c'est un bon exemple.<br /> Et avant que le totalitarisme mou actuel se ramasse, il faudra bien plus de sueur et de larmes avant de tomber. Et vu qu'ils seront partis avec la caisse filer un coup de main dans un autre pays pour le même sujet, je ne vois pas bien une sorte de résurrection. Pour sauver les meubles, il faudrait que cela pète vite, maintenant. Mais suivant les résultats des dernières élections et les sondages variés concernant la cries des Gilles&John, mal barrés...<br /> Et se rappeler que durant la WW2 par chez nous, seul 1% de la population a réellement fait de la résistance. Et c'était contre une armée d'occupation, donc bien identifiée.
Répondre
J
Une bonne vidéo à partager !<br /> https://www.youtube.com/watch?v=vGnPy5-2CL8
Répondre
M
Merci pour la vidéo ! Je l'ai trouvée très drôle. Hélas, c'est une vision du monde complètement utopique.
F
http://christroi.over-blog.com/2019/07/deux-poids-deux-mesures-dans-le-proces-de-la-direction-de-france-telecom-et-celle-de-la-police-nationale.html<br /> <br /> ya en a des qui se plaignent du sort des mercenaires ....
Répondre
C
Pas d'accord.<br /> <br /> Avec les moyens modernes, le contrôle social très pointu, le dosage de terreur qui va bien ("terrorisme", chômage, invasion migratoire)... parquer, manipuler et contrôler le bétail, n'a jamais été aussi facile et efficace.<br /> <br /> L'idée qu'une dictature est temporaire, et finit par s'écrouler sous son propre poids... est à la fois romantique et relève de l'enfonçage de porte ouverte.<br /> <br /> La vraie question est : combien de temps ?<br /> <br /> L'URSS dura de 1917 à 1991... Pas mal non ? Et assez dépressif à l'échelle d'une vie d'homme...<br /> <br /> ER fait dans le wishfull thinking, ou si vous préférez : la méthode Coué.<br /> <br /> Pour un crétin comme le pseudo ministre de la pseudo écologie qui se fait pendre les doigts dans le cul de mamie nova, Macron nous pisse à la raie, le pays est devenu hystérique, tout se délite, le pouvoir ne tremble pas, les flics font leur boulot, et cassent du veau, les racailles font leur boulot de nervis du pouvoir et terrorisent la population, les pouvoirs intermédiaires (syndicats etc.) fondent, disparaissent. La presse n'existe plus.<br /> <br /> Même la (pseudo) opposition disparaît !<br /> <br /> Ajoutons : dans le cadre d'un monde avec des ressources en baisse, la dictature violente est LE SEUL MOYEN de durer un peu.<br /> <br /> Vous avez remarqué ? On entend plus les méchants terroristes "islamistes"... Dis donc, sont rudement forts tous nos flics... Ils les arrêtent tous ! Genre "pre-crime" comme dans le film.<br /> <br /> Vous allez la sentir longtemps la botte cloutée sur la gueule...<br /> <br /> Avec des jolies bombinettes "terroristes", et une belle guerre raciale... La recette est parfaite, et promet un très, très, très long spectacle.
Répondre
N
morceau coupé : entièrement d'accord, avec toi christophe :)
N
------> entièrement d'accord sur toute la ligne.<br /> <br /> <br /> je vais plus loin. les gens qui se barrent ont tendance à sur estimer le système de santé français, qui s'effondre de la même manière que le système global, mon beau père est à l’hôpital en ce moment, entre nosocomiale et les soins non prodigués dans les temps, poches non remplacées pendant 12h , 1/3 des drains non branchés, service vide jour comme nuit etc ( rouen )... <br /> <br /> les news qui me parviennent indiquent clairement qu'un CHU en france maintenant c'est aussi merdique de se faire soigner que de l’être chez les nègres ( vécu : mobylette démontée à l'envers dans le bloc opératoire )<br /> <br /> moralité, ceux qui se retiennent de foutre le camp pour raison de soins et accession médicale une fois vieux, oubliez, y en aura plus non plus, <br /> <br /> la france, paris, les villes de + de 40k hab c'est comme londres et cie y a plus de bougnoules que de blancs et y a que des abrutis incompétents partout.<br /> <br /> informatiquement le parallèle qui tue découvert aujourd'hui :<br /> <br /> installez un photoshop cs4... pas si ancien.... regardez l'interface d'un CS 2019... <br /> c'est un logiciel pour trisomique maintenant. c'est dans l'air du temps, vouloir tout linéariser. le curseur sur une fonction y a une petite vidéo qui apparaît sur le coté qui explique à quoi ca sert. je crois que c'est débrayable, mais quand même, ca la fout mal.<br /> <br /> comme l’étiquette jaune lamentable " DIESEL" au dessus de la trappe du réservoir d'une Mercedes à 60.000€ <br /> <br /> je crois que nous de manière globale ne méritons plus vraiment ce que nous avons à disposition, c'est comme les colonies post indépendance, y ont tout ruiné tout est bousillé.<br /> <br /> c'est un processus que je connais bien grâce à l’Afrique.<br /> <br /> culturellement c'est pas trop tard mais pour inverser la vapeur y en a pour 30 ans la...<br /> c'est hautement improbable. car ca deviendra génétiquement impossible de faire machine arrière dans les 10 ans.<br /> <br /> je crois que ce qu'il manquera avant le pétrole ca sera des hommes blancs de bonne foi.<br /> ( on est vraiment plus bcp )
M
Tant que l'individu a qqu chose a perdre il est possible de lui faire subir n'importe quelle dictature. Et pour revenir a Franco,sujet de predilection du Boss, etait il vraiment un dictateur?