Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PARFUM DE GUERRE CIVILE, ICI ET AILLEURS...

8 Août 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Politique

Il y a un parfum de guerre civile qui se répand aux USA, et chez nous.
Les permanences LREM sont saccagés à une cadence Stakhanovienne. Sans, bien entendu, que les élus LREM ne comprennent pourquoi.

D'une manière générale, on devine pourquoi des massacres "inexplicables", d'élites se produisent tous les 2 siècles. Ils ont bien mangé, bien bu, bien tiré tout ce qu'ils pouvaient, et sont "victimes", des septembriseurs.

Un film va apparaitre, c'est la chasse aux "déplorables", par les "Zélites" forcément libérales. Doux parfums de gens qui ne rêvent que de se prendre à la gorge.
Petit rappel aussi d'un fait divers, qu'on appellerait massacre, des années 1970. Une bande noire, a tué entre 70 et 270 personnes (blanches) en Californie. Pour devenir "Ange de la mort", il fallait tuer 9 blancs, femmes et enfants comptant double. Ce furent les "meurtres du zébre", avec des victimes choisies au hasard. Bizarrement, on n'en entend jamais parler.

Surtout pas Muriel Péricaud, pour qui les noirs sont des illettrés jusqu'à récemment. Rien de plus raciste qu'un anti-raciste. Que penser d'une ministre qui n'a pas même entendu parler d'Alexandre Dumas, ni de hauts fonctionnaires comme Félix Eboué. Sa bêtise le dispute à son ignorance. Pour devenir ministre avec Macron, il faut un QI inférieur à 50.

Charles Nenner dit qu'un cycle de guerre civile, se remet en place aux USA. En réalité, là aussi, c'est la perte de perception par les élites du sentiment de risque, un sentiment d'impunité et une impudence absolue.

Le sentiment de risque et de fin de règne est tel, qu'on se raccroche à ce état nation si décrié...

Crise des obligations et crise politique rebondissent en Italie. Le politiquement correct, et le consensus mou et bien pensant éclate.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Les manifestations à Hong-Kong sont le résultat de la surpopulation de l'ile, elle même résultat de la surnatalité qui y a sévi depuis la seconde guerre mondiale. Les gens n'arrivent plus à faire face à leurs difficultés économiques, résultat de leur surnombre.
Répondre
D
H Kong, la CIA prise la main dans le sac.<br /> https://www.zerohedge.com/news/2019-08-08/evidence-cia-meeting-hk-protest-leaders-china-summons-us-diplomats-over-viral-photo?fbclid=IwAR0ag5zYCCf_FnwYcgj_Mz4MNUvnV05rU3jAhUjS_WKZMj9cdosJbqrWv3E<br /> Idem pour la tentative de Maidan prévue ce samedi dans toute la Russie.<br /> La CIA prépare ces deux opérations simultanées depuis des mois.
P
l'indice de fécondité de Hong Kong est un des plus bas du monde, aux alentours de 1, depuis fort longtemps.
C
Chargés à bloc ?<br /> <br /> Qui ça ?<br /> <br /> Les supporters de foute algériens, pardon français ?<br /> <br /> Les Gilettes Jaunes ?<br /> <br /> Ah ben non. En septembre, ils vont être assommés par la hausse de l'électricité, de l'essence, des taxes etc.<br /> <br /> Ils seront encore plus lobotomisés, écrasés, ceinturés, anesthésiés.<br /> <br /> Chaque septembre, c'est le même marronnier qu'on nous plante ici ou là : "ça va chauffer à la rentrée !.<br /> <br /> Et chaque.... mois de septembre disparaît dans une vague flatulence. Il ne se passe rien (une manif d'instits ou de profs gauchistes ou de quelques fonctionnaires dégénérés = rien = compte pour du beurre).<br /> <br /> MDR et SUPER LOL.<br /> <br /> Esclaves un jour, esclaves toujours.
Répondre
L
Tu ne prends pas en compte l’intensité. Mais elle augmente d'année en année. J'aurais du parler de superposition d'onde plutôt que d'intensité.
M
Le simple fait que les gens puissent prendre des vacances et donc taper allègrement dans le superficiel indique que la situation n'est pas si mauvaise pour le troupeau.<br /> <br /> Excusez-moi, mais l'idée de prêter au peuple des facultés propres est une naïveté hérité du gauchisme.<br /> <br /> Le peuple est une masse à gouverner, ce n'est pas, et ça n'a jamais été dans son ensemble un groupe d'action autonome, la masse n'est pas régie par une conscience de classe comme l'est la bourgeoisie où pire, l'aristocratie !<br /> Par conséquent on ne peut rien attendre d'elle dans sa généralité.<br /> <br /> Peut-on tout au plus rallier une communauté organisée (gitans, muzz, berrichons ou corses...juifs encore... Gilets Jaunes !!) et faire valoir son exception... ses droits.<br /> <br /> Mais comme le suggère les manifestes politiques comme les Évangiles le monde avance sous la houlette d'un petit nombre.
S
Trump aura été un révélateur. Les Démocrates sont tellement ivres de vengeance que ça ne peut que mal se passer. Mais il s'agit aussi et surtout de l'aboutissement de décennies progressistes qui les mènent inexorablement vers le "burn out". Le seul fait de réagir est déjà trop, et Trump ne fait que çà. Il ne provoque même pas. Il a l'audace d'exister et de ne pas vouloir tomber dans le préchi précha du camp (de concentration) du Bien. Tout ça, nous le savons.<br /> La défiance contre l'Etat fédéral, se duplique sur celle contre l'Etat profond et sur les GAFAM qui ont fait l'énorme erreur de ne pas rester neutre.<br /> Hors, malgré leurs défauts, les Américains sont moins formatés que les Français et les Européens en général et n'hésitent pas à défendre leurs convictions activement. En comptant la partie de la population psychologiquement instable, et donc prête au pétage de plomb, il n'y a plus qu'à commander des mojito et assister au spectacle. Les tueries devenant quasi quotidienne (on ne sait plus trop s'il faut faire la différence entre "simples" meurtres et tirs de fête foraine illimités), les Etats-Unis sont déjà dans un état bien avancé de chaos, et nous les suivons de près, les faits divers en Europe se multipliant pour exactement les mêmes raisons (les déséquilibrés-zombies) à ceci près que chez nous, les acteurs sont les envahisseurs, pas des "résistants" isolés. Une inversion qui devraient aboutir à une réaction assez violente, mais qui, pour cause de mentalité différente, monte d'avantage en pente douce.
Répondre
L
Septembre risque aussi d'être pas mal en France. Ils vont tous rentré de vacances chargé a bloc.
Répondre
S
@ Horzabky<br /> Mais le prix du litre à la pompe est au plus haut j'ai remarqué cette année (pas en dessous de 1,50).
H
À mon avis la tension risque de monter plus tard, entre octobre et décembre, avec la hausse des produits alimentaires due aux aléas climatiques, et peut-être quelques surprises au niveau pétrole. Le prix du baril est relativement bas en ce moment (57$ le baril de Brent) mais cela indique surtout que l'économie mondiale fonctionne au ralenti.<br /> <br /> Il y a aussi toutes sortes de manipulations financières et politiques pour que le prix du baril reste bas. Parce que pétrole cher = nourriture plus chère = émeutes de la faim dans le Tiers Monde = guerres civiles, surtout quand des puissances étrangères s'y mettent, comme en Syrie.<br /> <br /> La dernière fois, en 2007/2008, ce fut la cause principale des Printemps Arabes, dont on subit encore les conséquences.<br /> <br /> Mais les manipulations financières ont leurs limites... On peut vivre un certain temps en émettant des chèques sans provision, mais ça ne peut pas durer éternellement.