Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DU RECHAUFFE ?

15 Décembre 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Immobilier, #Energie

"En fait l'équation est faite pour faire sortir l'épargne et non d'émettre de la monnaie via le crédit. Ralentir la surchauffe. C'est pas évident a comprendre puisque cela peut paraitre contradictoire pour le novice en finance. je ne dit pas cela pour vous Patrick."

Non, j'ai déjà vu ça. Ou plutôt entendu ça. C'est du Raymond Barre de 1976. Faire sortir l'épargne du bois. Mais j'ai déjà vu, aussi, le résultat. On a déjà étudié ça dans les années suivantes. Ledit résultat était insignifiant, c'est à dire non perceptible, sans ralentir l'inflation de crédit.

On arrive rarement à ce que l'on veut faire, simplement parce que le décideur ne comprend pas qu'il ne s'adresse pas aux mêmes personnes.

De fait, la loi de Pareto n'est jamais prise en compte. La concentration des patrimoines financiers sur le haut de l'échelle sociale ( les 20 % les plus riches) paralyse toutes ces tentatives, qui, je ne le nie pas, peuvent être réelles, mais le crédit, spécialement immobilier, lui, se concentre essentiellement sur les 80 % restant. Enfin, surtout les 60 % suivants, parce que, de fait, les 20 % les plus pauvres n'ont pas accès au crédit. Du moins, à un crédit sain.

Là, on peut penser que l'inflation de crédit sera sans doute maitrisée, ou du moins peut se ralentir. Mais c'est au prix du marché immobilier des grandes villes. Ailleurs, c'est plutôt un marché du cash qui est observé. Le crédit y reste marginal/peu important. Et puis, pour la solvabilité globale du système, il vaut mieux financer des travaux de rénovations et d'améliorations dans des montants nettement moins élevés. Même si, dans les faits, le recul du marché immobilier dans certaines régions rend ces investissements farfelus.

On reste dans le schéma de l'inflation du signe (Saint Just), et les tentatives de ralentir le système en surchauffe, restent timides, car, comme je l'ai déjà dit maints et maints fois, l'immobilier, dans le cadre d'une économie libérale, est sensée faire tourner l'économie et qu'on ne peut le massacrer, et qu'en même temps sa surchauffe met en danger l'économie globale du pays.
Là aussi, il faut mettre en relief le rôle de l'énergie. La crise des subprimes, est la crise des lotissements, perdus au milieu de nul part, couplé à l'usage obligatoire de la voiture, un 4 X 4 glouton pour les ouinneurs. Le dépérissement d'une série de gisements géants (Mer du nord, Alaska, Alberta, Cantarell, Maracaïbo) a fait grimper les prix de l'essence, alors que les USaméricains (surtout eux, mais pas qu'eux), surendettés, n'avaient pas les moyens de faire face, ni pécuniairement, ni culturellement.

Le marché immobilier actuel, avec ses taux à 1 % est un marché, de ce fait zombie. Il n'attend que son Rick pour le zigouiller.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Le Crédit Agricole investit sur Lyon.<br /> <br /> "Cette opération, conclue avec le Crédit agricole Centre-Est et Amundi Immobilier porte sur un total de 71.744 mètres carrés, selon un communiqué consulté samedi 14 décembre sur le site internet du Crédit agricole."<br /> <br /> https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-fonds-souverain-dabu-dhabi-cede-des-dizaines-de-biens-dans-le-coeur-de-lyon-1357738
Répondre
A
Ah la dure vie de pays exportateur.<br /> <br /> Soit l'Allemagne prend Huawei pour la 5G soit les bagnoles allemandes seront considérés comme non conformes en Chine.<br /> L'auto allemande c'est juste 7millions de véhicules importés en chine soit 25% des importations chinoises.<br /> çà s'appelle avoir le couteau sous la gorge<br /> <br /> China Threatens To Kill German Car Exports Should Huawei Be Banned<br /> https://www.zerohedge.com/geopolitical/did-china-just-threaten-kill-german-car-exports-over-huawei-decision
Répondre
L
Assez d'accord avec votre analyse concernant l'impact de la recommandation de notre banquier centrale. C'est difficile de concilier les deux, c'est le coté contradictoire. Mais c'est une bonne excuse pour baisser le taux des assurances vie et tenter de maintenir la spéculation immobilière. <br /> <br /> M'enfin nous savons tous que les arbres ne montent pas jusqu'au ciel et que le message consiste aussi a dire que prêter a taux bas alors que la monnaie se dévalorise cela peut être dangereux pour le système bancaire. Mais le problème est que l'immobilier c'est de l'activité économique et qu'il faut la maintenir. Et que pour la maintenir il faut de nouveaux entrant et du coup prendre plus de risque. <br /> <br /> Le vrai problème qui se pause c'est comment maintenir les prix haut tout en réduisant les risques sur les prêts. A mon avis il veulent tous le en même temps. Mais que cela n'est tout simplement pas possible. Part contre c'est un bon argument pour faire baisser le taux des placements.
Répondre
M
Le système du prêt permet toutes les idioties, comme Burj Al Babas :<br /> http://www.hurriyetdailynews.com/chateau-style-villas-in-bolu-to-be-completed-148737
Répondre