Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA RETRAITE PAR CAPITALISATION S'INVITE

7 Décembre 2019 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Economie, #politique

Au débat sur les retraites, avec 12 % qui veulent tout remplacer par celle-ci et 45 % qui trouve judicieux de compléter le système actuel.
Bon, ils peuvent passer sur le bon coin, une petite annonce, pour trouver un cerveau en état de marche.

Surtout à une période où les rendements atteignent le montant fabuleux de 1 %, et que les frais de gestion de ces fonds sont, en moyenne de 1.5 %, sans compter, bien entendu, le risque de faillite.
Il faut aussi rappeler que 80 % des fonds de pensions US sont au cimetière. A la fin du siècle dernier et au début de celui-ci, sans liaison internet, je collationnais les articles dans "les échos", sur leurs fins prématurées.
Bien entendu, on vous vendra la caution de l'état.
Aux USA, celle-ci est à 13500 $.
D'autant plus alarmant, que les dits fonds de pensions des entreprises, en général, étaient blindées de leurs propres actions.
Logiquement, quand tout allait bien, tout allait bien, quand la boite avait la bonne idée de se coller sous le chapitre 11 (les faillites), le fond de pension prenait la même direction.

Doit on aussi rappeler que dans les années 1940, les retraites par répartitions ont été crées, suite à la faillite de la capitalisation...

Faut il rappeler aussi, que les FDP, ça s'appelle la rente d'état. Cela suppose que l'état ne fasse jamais faillite. Seul le 19° siècle a vu se réaliser ce paradigme, parce que les mines d'or ont multipliées par 100 la masse monétaire disponible.

En outre, pour avoir 300 milliards de rendements (retraites actuelles), il faudrait un montant de placement de combien ??? Placements rentables, bien entendu, ceux qui n'existent pas actuellement. En outre, par capi ou par répartition, c'est toujours les actifs qui paient.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Votre honneur, la capitalisation existait avant 1940. C'est Pétain qui a piqué le fric pendant WW2 ce qui fait qu'il n'y avait plus qu'à pondre la répartition pour sauver les retraités d'après le conflit.<br /> Maintenant, c'est seulement la démographie (du moins payante et pas la diarrhée d'importation actuelle) et son corollaire l'emploi qui peuvent sauver la répartition. Et là, c'est pas gagné, la quasi totalité des pays occidentaux étant en sous natalité. Quant aux emplois...
Répondre
C
Content de voir votre synthèse (car sur plusieurs papiers précédents vous attaquiez à raison la capitalisation aux USA, mais sans rien dire sur notre merveilleux système français.... qui est tout aussi délirant).
Répondre