Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

DEGRINGOLADE IMMOBILIERE

9 Janvier 2020 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #Immobilier

POITIERS -12,5 %
NÎMES -8,2 %
TOURCOING -6,5 %
LIMOGES -4,1 %
TOULON -3,1 %
LA SEYNE-SUR-MER -2,5 %
ORLÉANS -2,4 %
REIMS -1,5 %
CHERBOURG -0,6 %
PAU -0,3 %

Une fois arrivé à saturation, il est clair que le marché local, gonflé aux métamphétamines des taux zéros ou presque, se recolle à la réalité économique locale, et au marché de l'emploi local. On nous dit, bien entendu, que ça va repartir...

Dans certains endroits, non saturés, la hausse continue. Même Sannat nous dit ce que je vous ai dit il y a bien longtemps, les grandes métropoles ne sont plus viables, à terme. Ce sont des organismes vivant, alimentés par des fluides, et qui pompent les ressources. 10 000 à 12 000 euros en RP pour le M2, contre 1500 il y a 30 ans pour une zone non viable, c'est encore trop.

L'énergie fossile a permis à ces diplodocus de se développer, mais les diplodocus, comme les régions pavillonnaires sont problématiques dans leur survie à long terme. Comme d'habitude, le pavillon, à l'origine, c'était proche, et pour une classe "moyenne supérieure". Maintenant, continuer à bâtir, c'est pour le "moyen inférieur". Voir, très inférieur, loin, qui a peu de moyens. Et pas d'emplois à côté. En plus, l'emploi dans les grandes villes, lui aussi, va commencer à disparaitre, et la grève dénote l'extrême fragilité, notamment, de la région parisienne.

Une grève n'est pas suicidaire, c'est un problème. Imagine t'on une rupture d'approvisionnement, et notamment dans le golfe ???

Pour ce qui est du parc immobilier, il a bien grossit avec l'énergie fossile. Sans, il se dégonflera, comme le chiffre de la population. En plus, si on passe de 2.5 habitants par logement, à 13, comme en 1914 en campagne, le bâti sera en grande partie à démolir.

On pensait dans les années 1960 que l'urbanisation des lotissements s'arrêteraient dans les années 1990. C'était oublier les puissants intérêts économiques qui avaient été crées...

Logiquement, il n'y a pas de moyens pour infléchir les politiques. Là aussi, il n'y a que l'effondrement qui est possible.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Le système du pavillon me semble viable, mais à condition d'avoir un jardin suffisant pour assurer sa subsistance.
Répondre
S
et une bonne mitrailleuse - bien graissée, bien approvisionnée - pour le défendre
P
oui, donc, il faut en démolir 1/2
V
Macron : les réseaux secrets ? Marc Endeweld<br /> https://www.youtube.com/watch?v=PvfXlbk-n9c<br /> <br /> Crise à l'école : "On ne forme plus à penser, alors les élèves se contentent de croire"<br /> https://www.marianne.net/societe/crise-l-ecole-ne-forme-plus-penser-alors-les-eleves-se-contentent-de-croire<br /> <br /> Quels risques les prix de certains nouveaux médicaments, à l’efficacité parfois incertaine, font-ils courir au système de santé français ? Comment y remédier ? Basta ! s’est entretenu avec Théau Brigand, coordinateur « prix des médicaments et systèmes de santé » chez Médecins du Monde.<br /> https://www.bastamag.net/Medecins-du-Monde-prix-des-medicaments-hepatiteC-anti-cancereux-securite-socale<br /> <br /> Frais de scolarité en école de commerce : où va l’argent ?<br /> les frais de scolarité des établissements du top 20 ont augmenté de plus de 40% sur ces dix dernières années. Et c’est un minimum. D’après le site Major Prépa, on observe une augmentation de 71% à HEC par rapport à 2009, 89% à l’Emlyon, 92% à Audencia. <br /> https://start.lesechos.fr/apprendre/universites-ecoles/frais-de-scolarite-en-ecole-de-commerce-ou-va-l-argent-17039.php<br /> <br /> Australie : pourquoi les incendies sont-ils si monstrueux ?<br /> https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/incendie-australie-incendies-sont-ils-si-monstrueux-79072/
Répondre