Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA, ON S'EN BALANCE !!!

8 Juin 2020 , Rédigé par Patrick REYMOND Publié dans #politique

Des moments, on se réjouit de ne pas avoir de frères. Regardez à Chicago, pendant que Floyd mourrait, et que tout le monde politiquement correct entrait en transes y compris les BLM (benêts lobotomisés mégalomaniaques) on mettait une dizaine de types dans des sacs poubelles, sur une cinquantaine qui avait été blessés par armes à feu. Des "frères", qui s'étaient entretués...
Je vous laisse deviner leur couleur de peau.
Bien entendu, personne n'en parle, et tout le monde s'en fout, des règlements de comptes pour le contrôle des points de vente de dope dans les rues.

Là est le vrai problème, mais, comme je l'ai déjà dit, si on se met à suivre le fric, à Chicago, on va tomber sur RE, BHO, et plus largement le DNC (democrate National committee) ou largement et directement dans les poches des élus démocrates...

Raison pour laquelle, la police "raciste", est assignée par ces mêmes élus démocrates, à faire du harcèlement de rue, de simples citoyens, de spectaculaires arrestations, des interventions musclées, dont on sait, à l'avance qu'elle ne donneront rien, et que ce n'est, ni plus, ni moins, que de labourer la mer.

Sans compter les condamnations à la pelle, pour des peccadilles...

C'est donner l'illusion qu'on faut quelque chose, alors qu'on ne veut surtout pas mettre en cause le système existant. On est en plein dans des mirages statistiques, sans effet sur la vie réelle.

En 2015, quand des officiers de police de Baltimore ont été inculpés pour un décès, avec battage des BLM, leurs collègues sont simplement restés dans les voitures. Résultat : 350 morts au lieu de 200 habituels dans l'année. Mais les 150 supplémentaires ne comptent pas aux yeux des BLM. La plupart sont noirs, pourtant, mais tués par leur "frères", ça excuse tout. Même si les tués sont des gamins qui étaient au mauvais endroit au mauvais moment, il ne mérite pas plus qu'un entrefilet dans le "Sun", quelquefois ça transparait, mais la plupart du temps, c'est l'indifférence totale des démocrates, des anti-racistes, des blm, et de toute la gauche.
Cet exemple montre ce qui va se passer quand on va supprimer des polices, comme à Minneapolis. Une flambée des morts dans les quartiers noirs, une poussée de la délinquance ailleurs, la constitution de milices, ou l'engagement de sociétés privées dans certains endroits, et le création, finalement, d'une nouvelle police pire que l'ancienne...

Là aussi, parfait exemple de "Russie 1917"... On dissous une police, pour en faire une dix fois pire.

En réalité, là aussi, on incrimine Trump, parce qu'on veut l'incriminer. Jamais aucun autre président n'avait été rendu responsable de ce qui se passait en tel ou tel endroit. La police locale n'est jamais du ressort de la présidence.

Des "personnalités" ripoux-blicaines, ne voteront pas Trump : Powell, l'amoureux de la vérité, le si intelligent et escroc, G. Bush, son frangin, tout aussi percutant intellectuellement, Jeb, celui qui aurait du être le président, si Trump ne l'avait pas écrasé comme une merde, Mitt Romney (ou rominet ?) qui est le seul à ne pas croire qu'il est mort politiquement, Cindy Mac Caïn, veuve dudit, qui doit rôtir en enfer pour ses multiples agissements.
Avec une bande d'ennemi pareil, nul doute qu'une partie du marais est drainé... Bien entendu, toutes les personnalités républicaines qui prennent parti "contre", n'espère aller devant les urnes...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Site interessant, voir +++++<br /> Les manifestations populaires, celles des Gilets Jaunes, comme celles des opposants au projet gouvernemental de réforme des retraites, ont rarement été aussi massives avec aussi peu de résultats à la clé<br /> En 1968, plusieurs semaines de grèves ont abouti aux accords de Grenelle (avec notamment une augmentation de 35% du SMIG)<br /> Jusqu’aux années 80, la richesse des élites oligarchiques était basée sur le travail productif national<br /> Les ultralibéraux vont également imposer (à partir de 1983 en France), la dérégulation des marchés financiers.<br /> En 2020 La seule activité bancaire en France représente 4.2 fois le PIB du pays, sans même prendre en compte l’activité de la banque centrale. Le bilan de la BNP est à lui seul équivalent au PIB de la France (voyez ici) ! Que pèsent dans ces conditions la SNCF, Michelin et ce qu’il reste de l’industrie française ? <br /> En fait, l’oligarchie a déserté l’économie réelle pour se gaver dans l’économie financière. Les deux économies sont aujourd’hui totalement découplées.<br /> Les vraies raisons de cet hypocrite préoccupation écologique sont à rechercher dans ce que nous avons exposé plus haut : l’économie financière est aujourd’hui totalement déconnectée de l’économie réelle. <br /> Dit plus clairement : sous prétexte de risque climatique, BlackRock annonce que les capitaux iront de plus en plus vers des « produits d’investissements » indépendants des énergies fossiles et des émissions de CO2, c’est-à-dire de l’industrie et des entreprises de l’économie réelle. Les « nouveaux produits » en question seront donc de plus en plus des produits purement financiers.<br /> <br /> http://www.autochtonisme.com/2020/02/sacrifier-l-economie-reelle-pour-sauver-la-planete-de-l-obsolescence-des-revoltes-populaires.html
Répondre
P
Bon, BP va virer les bullshit jobs et ne garder que les opérationnels (qui ont les mains dans le pétrole) qui font rentrer le pognon.<br /> Sinon j'adore le nombre de hauts dirigeants... 400 personnes. Autant que les généraux des armées mexicaines. Pauvre personnes qui vont passer du jet et yachts à pied ou à vélo et au chômage... Cela va leur faire un dur retour à la réalité sans carbone. Va retrouver du boulot après avec une expérience passée dans le pétrole et des exigences importantes (car what else).<br /> <br /> <br /> Le géant pétrolier britannique BP a annoncé, lundi 8 juin, la suppression de 10 000 emplois dans le monde, soit 15 % de ses effectifs, afin, dit-il, de s’adapter à un marché pétrolier durement touché par la crise sanitaire. La majorité de ces suppressions de postes interviendra d’ici la fin de l’année, a précisé le groupe dans un communiqué.<br /> <br /> Deux mille de ces postes sont basés au Royaume-Uni, a déclaré un porte-parole. Les postes supprimés seront essentiellement des postes de bureau, pas des fonctions opérationnelles. La hiérarchie ne sera pas épargnée, puisque BP va réduire d’un tiers le nombre de hauts dirigeants, qui sont 400 pour l’instant.<br /> <br /> https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/08/le-geant-petrolier-bp-annonce-la-suppression-de-10-000-emplois-dans-le-monde_6042153_3234.html
Répondre